Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 70
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Monsieur le Président, la prochaine pétition que je présente porte sur la persécution des adeptes du Falun Gong en Chine. Cette pratique spirituelle est fondée sur les grands principes de vérité, de compassion et de tolérance. Pourtant, ses adeptes sont persécutés de toutes parts et sont même victimes de prélèvement d'organes.
Les pétitionnaires demandent au gouvernement d'utiliser les outils prévus dans la loi de Magnitski pour s'attaquer à ces enjeux, notamment d'appliquer des sanctions contre 14 dirigeants principaux et anciens dirigeants du Parti communiste chinois qui ont commis des atrocités envers les adeptes du Falun Gong.
Mr. Speaker, the next petition I am tabling highlights the persecution of Falun Gong practitioners in China. Falun Gong practitioners seek to advance truthfulness, compassion and tolerance and yet they have faced all manner of persecution including organ harvesting.
Petitioners are calling on the government to use the tools given to it under the Magnitsky act to address these issues; in particular to deploy sanctions against 14 key officials and former officials within the CCP who demonstrate primary culpability in theses atrocities perpetrated against Falun Gong practitioners.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Monsieur le Président, la pétition suivante met l'accent sur les horribles violations des droits de la personne que subissent les Ouïghours et d'autres musulmans d'origine turque en Chine.
Les pétitionnaires soulignent l'accumulation de preuves relatives à l'endoctrinement, à la détention arbitraire, à la séparation des enfants de leur famille, à la surveillance intrusive, à la destruction des sites culturels, au travail forcé et au prélèvement d'organes.
Les pétitionnaires veulent que le gouvernement reconnaisse officiellement que les Ouïghours ont fait et continuent de faire l'objet d'un génocide en Chine. Ils veulent également que les sanctions prévues dans la loi de Magnitski s'appliquent aux responsables de tels crimes haineux. Le Parlement a reconnu le génocide des Ouïghours, mais pas le gouvernement.
La prochaine pétition que je souhaite déposer porte sur la situation des droits de la personne en Éthiopie...
Mr. Speaker, the next petition I am tabling highlights the horrific ongoing human rights abuses facing Uighurs and other Turkic Muslims in China.
Petitioners note mounting evidence of indoctrination, arbitrary detention, separation of children from their families, invasive surveillance, destruction of cultural sites, forced labour and organ harvesting.
Petitioners want to see the government formally recognize that Uighurs in China have been and are continuing to be subjected to genocide. They also want to see the use of the Magnitsky act to sanction those who are responsible for these heinous crimes. Parliament has recognized the Uighur genocide, but we have yet to see that recognition coming from the government.
The next petition I want to present highlights the human rights situation in Ethiopia—
Voir le profil de Ed Fast
PCC (BC)
Monsieur le Président, le Canada doit dire « non » à Huawei. Hier, le Washington Post a rapporté que Huawei faisait la promotion d'un logiciel de reconnaissance faciale et vocale qui l'aiderait à suivre les consommateurs, à surveiller les dissidents politiques et à administrer les camps de rééducation. C'est épouvantable. Tandis que les alliés les plus fiables du Canada bannissent Huawei de leurs réseaux, le gouvernement canadien refuse d'agir.
Je répète ma question: quand le ministre opposera-t-il un refus catégorique à Huawei?
Mr. Speaker, Canada must say “no” to Huawei. Yesterday, The Washington Post reported that Huawei was promoting facial and voice recognition software that would help it track shoppers, monitor political dissidents and manage re-education camps. This is appalling. While Canada’s most trusted allies are banning Huawei from their networks, the government refuses to act.
Again, when will the minister say “no way” to Huawei?
Voir le profil de François-Philippe Champagne
Lib. (QC)
Monsieur le Président, le député sait qu'assurer la sécurité de nos réseaux est l'une des priorités du gouvernement libéral. Nous savons que ces réseaux sont des infrastructures essentielles maintenant et pour les générations à venir.
Un député d'expérience comme lui devrait comprendre qu'une telle décision est prise en tenant compte de la sécurité nationale, du moins nous le comprenons de ce côté‑ci de la Chambre. J'aimerais que ce soit aussi le cas de leur côté.
Mr. Speaker, the hon. member knows that one of the priorities of this government is to keep our networks safe. We know the network is a most critical infrastructure now and for generations to come.
An experienced member like him would understand that when taking a decision like that, the lens through which we look at it is national security. We understand that on this side of the House. I wish those colleagues would understand as well.
Voir le profil de Ed Fast
PCC (BC)
Monsieur le Président, cela fait trois ans que le gouvernement promet de rendre sa décision « d'ici quelques semaines ». Nos propres organismes de renseignement ont mis en garde le premier ministre contre l'accès de Huawei à notre réseau 5G. Il se trouve qu'ils ont raison.
Depuis des années, Huawei se défend d'être un outil du régime communiste de Pékin. Nous savons maintenant que cette entreprise est profondément impliquée dans la conception d'outils de surveillance pour suivre la trace de millions, voire de milliards de personnes à travers le monde.
Le ministre juge-t-il que cela est acceptable et rendra-t-il sa décision au sujet de Huawei avant la fin de l'année, oui ou non?
Mr. Speaker, for three years, the government has promised to have a decision “within a few weeks”. Our own intelligence agencies have warned the Prime Minister against allowing Huawei into our 5G networks. It turns out, they were right.
For years, Huawei denied that it was a tool of the Communist regime in Beijing. Now we have evidence that the company is deeply implicated in designing surveillance tools to keep track of millions, if not billions, of people around the world.
Is that acceptable to the minister, and will he make a decision on Huawei before the year end, yes or no?
Voir le profil de François-Philippe Champagne
Lib. (QC)
Monsieur le Président, le député est l'un des plus anciens députés d'en face et il comprend ces enjeux. Les Canadiens qui nous regardent...
Des voix: Oh, oh!
Mr. Speaker, he is a very senior member on the other side of the aisle and understands these issues. Canadians watching understand—
Some hon. members: Oh, oh!
Voir le profil de François-Philippe Champagne
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je vous remercie de veiller à ce que je puisse continuer d'expliquer à mon distingué collègue l'importance du réseau de notre pays.
De fait, Noël arrive à grands pas, et je suis convaincu que les Canadiens qui nous regardent savent que, de ce côté-ci de la Chambre, nous comprenons bien les enjeux en matière de sécurité nationale et que nous allons prendre la meilleure décision dans l'intérêt des Canadiens d'aujourd'hui et des générations futures.
Mr. Speaker, I thank you for making sure I can continue to explain for my esteemed colleague the importance of the network in Canada.
Just before Christmas, Canadians are watching question period, I am sure, and one thing they understand is that we on this side of the aisle understand what national security is about and we will make the right decision for this generation and future generations.
Voir le profil de Pierre Paul-Hus
PCC (QC)
Monsieur le Président, de combien de preuves supplémentaires le premier ministre a‑t‑il besoin pour bannir l'entreprise Huawei?
On a appris cette semaine dans le Washington Post que la compagnie Huawei faisait la promotion de ses produits auprès des gouvernements en leur disant qu'ils pouvaient reconnaître les citoyens par leur voix, et même surveiller des politiciens d'intérêt.
Le premier ministre sait que, sous le régime communiste chinois, les entreprises sont obligées de fournir de l'information au régime s'il le demande. En ayant cette technologie au Canada, cela garantit que l'information sur les Canadiens pourrait être mise à la disposition du régime communiste chinois.
Le premier ministre s'engage‑t‑il à bannir Huawei d'ici la fin de l'année?
Mr. Speaker, how much more evidence does the Prime Minister need to ban Huawei?
This week we learned from the Washington Post that Huawei was promoting its products to governments saying that they could use voice recognition on citizens and even surveil politicians of interest.
The Prime Minister knows that under the Chinese Communist regime, businesses are required to provide information to the regime on demand. Having this technology in Canada guarantees that information on Canadians could be made available to the Chinese Communist regime.
Will the Prime Minister commit to banning Huawei by the end of the year?
Voir le profil de François-Philippe Champagne
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de son importante question. C'est un collègue qui connaît bien les enjeux de sécurité nationale, c'est donc un collègue qui va particulièrement comprendre l'importance des réseaux de télécommunication aujourd'hui et pour les prochaines générations.
Mon collègue, les Québécois, les Québécoises, les Canadiens et les Canadiennes qui nous regardent partout au pays aujourd'hui s'attendent à ce que ce gouvernement prenne la sécurité nationale au sérieux et savent que c'est le cas. Nous allons prendre la meilleure décision dans l'intérêt du pays.
Mr. Speaker, I thank my colleague for his important question. He is well versed in matters of national security so he will certainly understand the importance of telecommunications networks today and for future generations.
My colleague, Quebeckers and Canadians watching us today expect this government to take national security seriously and they know that is the case. We will do what is best for the country.
Voir le profil de Pierre Paul-Hus
PCC (QC)
Monsieur le Président, je connais un peu les enjeux de sécurité, effectivement, et on sait que quatre des pays du Groupe des cinq, dont fait partie le Canada, ont décidé de bannir Huawei parce que cela représentait un danger à la sécurité nationale de leur pays.
Pourquoi le Canada n'est‑il pas capable de comprendre que, pour des raisons de sécurité nationale, Huawei est une entreprise qui doit être bannie du développement de la technologie 5G? On a eu des preuves encore une fois cette semaine dans le Washington Post. Huawei a manifestement des technologies pour espionner les citoyens et l'information peut être transmise au régime communiste chinois.
Quand le bannissement de Huawei au Canada aura-t-il lieu? Est‑ce que cela va être fait avant la fin de l'année?
Mr. Speaker, I do indeed know a thing or two about security, and we know that four of the countries in the Five Eyes alliance, which Canada is a part of, have decided to ban Huawei because it poses a threat to their national security.
Why is Canada incapable of understanding that Huawei must be banned from 5G development for national security reasons? Yet more evidence came to light this week in the Washington Post. Huawei is known to have technology used for spying on citizens, and information can be transmitted to the Chinese Communist regime.
When will Canada ban Huawei? Will it do so before the end of the year?
Voir le profil de François-Philippe Champagne
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de son importante question. De fait, les Canadiens qui nous regardent avant Noël aujourd'hui comprennent bien l'importance des réseaux de télécommunication.
J'ai énormément de respect pour mon collègue, qui connaît plus que toute autre personne l'importance de la sécurité nationale. Je suis sûr que, dans son cœur, il souhaite que nous prenions la meilleure décision dans l'intérêt des Canadiens et des Canadiennes, en faisant primer la sécurité nationale.
Mr. Speaker, that is an important question, and I thank my colleague for asking it. Canadians tuning in today just before Christmas certainly understand the importance of telecommunications networks.
I have tremendous respect for my colleague, who understands the importance of national security better than anyone. I am sure that, in his heart of hearts, he wants us to make the decision that is in Canadians' best interest and puts national security first.
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Madame la Présidente, je prends la parole afin de déposer une pétition au nom de Canadiens qui sont préoccupés par la terrible campagne de violations des droits de la personne que mène depuis 21 ans le régime communiste chinois à l'endroit des adeptes du Falun Gong. Notamment, le régime communiste organise l'assassinat à grande échelle des adeptes pour leurs organes vitaux afin d'approvisionner son commerce de transplantations d'organes.
Les pétitionnaires demandent au gouvernement d'imposer sur-le-champ des sanctions comme celles prévues par la loi de Magnitski aux auteurs de ces violations graves des droits de la personne, y compris l'ancien président Jiang Zemin.
Madam Speaker, I rise to table a petition on behalf of Canadians who are concerned about the 21-year campaign of gross human rights violations perpetrated by the Chinese Communist regime against Falun Gong practitioners, including the killing of practitioners on a mass scale for their vital organs to fuel the Communist regime's organ transplant trade.
The petitioners call on the government to impose forthwith Magnitsky-style sanctions on those responsible for these gross human rights violations, including former president Jiang Zemin.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Monsieur le Président, la pétition suivante porte sur la persécution des Ouïghours et des autres musulmans d'origine turque en Chine. Elle met en lumière quelques-uns des mauvais traitements qu'ils subissent, comme la suppression des naissances, l'endoctrinement politique et religieux, la détention arbitraire, la séparation des enfants de leur famille, une surveillance invasive, la destruction de sites culturels, le travail forcé et le prélèvement forcé d'organes.
Les pétitionnaires souhaitent que le Parlement et le gouvernement interviennent plus vigoureusement en vue de régler ces enjeux. Bien que la Chambre des communes ait reconnu que les Ouïghours sont soumis à un génocide, le gouvernement n'en a pas fait autant. Les pétitionnaires demandent au gouvernement de reconnaître formellement que les Ouïghours et les autres musulmans d'origine turque en Chine ont été et sont toujours victimes d'un génocide, et d'utiliser la Loi sur la justice pour les victimes de dirigeants étrangers corrompus, la loi de Sergueï Magnitski, pour sanctionner les responsables des crimes odieux commis contre le peuple ouïghour.
Mr. Speaker, the next petition highlights the persecution of Uighurs and other Turkic Muslims in China. It outlines a number of the abuses they have faced: birth suppression, political and religious indoctrination, arbitrary detention, separation of children from families, invasive surveillance, destruction of cultural sites, forced labour and forced organ harvesting.
Petitioners want to see stronger engagement from Parliament, as well as from the government, in response to these issues. The House of Commons has recognized that Uighurs face genocide. However, the government has not been willing to take that step. Petitioners call on the government to formally recognize that Uighurs and other Turkic Muslims in China have been and are being subjected to genocide, and to use the Justice for Victims of Corrupt Foreign Officials Act, the Magnitsky act, to sanction those responsible for heinous crimes committed against the Uighur people.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Madame la Présidente, la prochaine pétition que je présente concerne la persécution des adeptes du Falun Gong en Chine. Les pétitionnaires mentionnent la persécution soutenue des adeptes du Falun Gong, notamment le prélèvement forcé d'organes, ainsi que les preuves accablantes contre 14 dirigeants principaux et anciens représentants du régime communiste chinois qui ont commis des actes criminels en violant les droits de la personne des adeptes du Falun Gong.
Les pétitionnaires demandent au gouvernement du Canada d'infliger des sanctions légales, y compris le gel des actifs et l'interdiction d'entrer au Canada, aux responsables de ces crimes odieux. Ils demandent aussi au gouvernement d'appliquer la loi de Magnitski à l'encontre de ceux qui participent à la persécution des adeptes du Falun Gong.
Madam Speaker, the next petition I am tabling is with respect to the persecution of Falun Gong practitioners in China. Petitioners note the ongoing persecution of Falun Gong practitioners, including organ harvesting as part of that persecution, and that extensive evidence points to 14 key officials and former officials of the Chinese Communist regime who demonstrate primary culpability in human rights atrocities committed against Falun Gong practitioners.
Petitioners call on the government to deploy all legal sanctions, including freezing assets and barring entry to Canada, against perpetrators involved in these abuses. They want to see the government use the Magnitsky act to target those who have been involved in the persecution of Falun Gong practitioners.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Madame la Présidente, la pétition suivante porte sur la situation des droits de la personne des adeptes du Falun Gong.
Les pétitionnaires demandent au gouvernement d'appliquer des sanctions semblables à la loi de Magnitski aux personnes impliquées dans ces graves violations graves des droits de la personne. Ils citent le nom de diverses personnes impliquées dans les persécutions. Ils demandent aussi au gouvernement de refuser les demandes d'immigration ou de visas de visiteurs à ceux qui persécutent les adeptes du Falun Gong.
Madam Speaker, the next petition highlights the human rights situation of Falun Gong practitioners.
The petitioners call on the government to apply Magnitsky-style sanctions to those involved in these gross violations of human rights. They mention a number of specific individuals who have been involved in that persecution. They also want to see the government refuse immigration or visitor visas to those who are involved in persecuting Falun Gong practitioners.
Résultats : 1 - 15 de 70 | Page : 1 de 5

1
2
3
4
5
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes