Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 1179
Voir le profil de Heather McPherson
NPD (AB)
Voir le profil de Heather McPherson
2022-06-22 14:22 [p.7134]
Monsieur le Président, je prends un moment pour saluer et remercier la formidable équipe de stagiaires ukrainiens qui a travaillé dans nos bureaux au cours des derniers mois.
Des voix: Bravo!
Mme Heather McPherson: Monsieur le Président, dans le passé, les parlementaires ont bénéficié du travail et du dévouement de ces jeunes chefs de file mais il va sans dire que, cette fois-ci, la situation est bien différente. Alors que la Russie mène une guerre illégitime dans leur pays natal, qu'elle commet un génocide contre leur peuple et que les Ukrainiens défendent de façon héroïque leur liberté et la démocratie, ces femmes remarquables sont venues nous aider à soutenir la démocratie au Canada.
Je tiens à remercier particulièrement ma stagiaire Mariia. Ce fut un véritable plaisir de travailler avec elle. Je remercie du même souffle le groupe des stagiaires ukrainiens de 2022 de renforcer les liens entre le Canada et l'Ukraine, et de nous rappeler jour après jour que la démocratie est importante en Ukraine et partout dans le monde. Je remercie sincèrement ces personnes d'être parmi nous.
Voir le profil de Ali Ehsassi
Lib. (ON)
Voir le profil de Ali Ehsassi
2022-06-22 16:46 [p.7156]
Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole aujourd’hui pour présenter deux pétitions au nom de mes électeurs de Willowdale. Les deux pétitions portent sur la réaction de notre gouvernement à l’invasion illégale de l’Ukraine par la Russie.
La première pétition a été signée par plus de 500 personnes de toutes les régions du pays; elle est présentée par de jeunes militants qui invoquent les lois existantes sur les propos et les symboles haineux. Dans un contexte de montée du vandalisme et de l’intimidation dans notre pays concernant les emblèmes militaires russes, les pétitionnaires demandent au gouvernement d’interdire les symboles « V » et « Z », ainsi que le ruban de Saint-Georges, parce qu’ils sont utilisés comme symboles de haine.
La deuxième pétition porte sur la crise humanitaire actuelle en Ukraine et demande à notre gouvernement de perpétuer notre tradition de maintien de la paix et de faire pression en faveur d’un cessez-le-feu immédiat et la sécurisation des couloirs d'aide humanitaire aux Ukrainiens. Les pétitionnaires suggèrent qu’un tel événement coïncide avec une journée de reconnaissance de l'aide humanitaire reconnue à l’échelle internationale.
Les deux pétitions mettent en évidence l’expression de notre solidarité avec le courageux peuple ukrainien. Je sais gré aux pétitionnaires d’avoir attiré l’attention sur ce problème et c’est un honneur pour moi de présenter ces pétitions à la Chambre en leur nom.
Monsieur le Président, permettez-moi de me joindre à d’autres collègues pour vous souhaiter, à vous et à votre famille, un été splendide.
Voir le profil de Dave MacKenzie
PCC (ON)
Voir le profil de Dave MacKenzie
2022-06-21 14:01 [p.7082]
Madame la Présidente, ces deux derniers mois, plusieurs bureaux de députés, dont le mien, ont eu la chance d’accueillir des stagiaires ukrainiens dans le cadre du Programme parlementaire Canada-Ukraine. Au cours de cette période, nous avons eu l’occasion d’en apprendre davantage sur ce qui se passe sur le terrain et dans la vie quotidienne du peuple ukrainien. Je suis fier de dire que le Canada est solidaire de l’Ukraine et nous devons absolument continuer à offrir notre soutien en accueillant des réfugiés et en fournissant notre aide militaire à ceux qui se trouvent en Ukraine.
Chaque jour, nous apprenons que des atrocités sont commises en Ukraine. Les courageux jeunes Ukrainiens, femmes et hommes, y compris ceux qui ont été avec nous ici sur la Colline, ont besoin du soutien constant du Canada afin de devenir les dirigeants, les médecins, les avocats, les professeurs et les artistes de l’Ukraine de demain.
Une victoire de l’Ukraine est une victoire pour la démocratie. J’exhorte tous les Canadiens à continuer à soutenir le peuple ukrainien et je tiens à féliciter les courageuses jeunes femmes qui ont participé au stage et qui ont défendu avec brio les intérêts de leur pays. Je leur offre mon appui continu, car bon nombre d’entre elles retourneront en Ukraine à la fin du mois.
Slava Ukraini.
Voir le profil de Chris Lewis
PCC (ON)
Voir le profil de Chris Lewis
2022-06-17 11:02 [p.6898]
Madame la Présidente, il suffit d'aller à Essex pour trouver des gens qui sont à la hauteur de la situation quand des familles ukrainiennes ont désespérément besoin d'aide. Nous avons tous besoin de bonnes nouvelles en ce moment, et j'en ai une excellente.
Gary Taveirne et son extraordinaire famille ont été scandalisés par les images horribles de la guerre illégale en Ukraine. Ils savaient qu'ils devaient faire quelque chose, et ils ont fait preuve d'un dévouement exceptionnel.
Ils ont créé le projet Maison de Kiev et ils sont en train de construire une maison à deux logements dans le domaine Woodridge à Cottam afin de pouvoir accueillir des familles ukrainiennes qui souhaitent s'installer dans notre région, qu'ils accompagneront de plus pendant trois ans, le temps qu'elles se remettent en selle.
Avec l'aide de l'entreprise BK Cornerstone, de la ville de Kingsville, d'entreprises donatrices, d'entrepreneurs, d'ouvriers spécialisés, du pasteur Kim Gilliland et de la congrégation de l'Église Unie de Cottam, leur objectif est de fournir un lieu sûr et les produits de première nécessité dont les familles ukrainiennes vont bientôt avoir besoin.
Je suis fier de soutenir vigoureusement ce fantastique acte de compassion. Je demande à tous mes collègues à la Chambre de se joindre à moi pour remercier la famille Taveirne de sa générosité et de rendre ce monde meilleur.
Voir le profil de Darrell Samson
Lib. (NS)
Madame la Présidente, partout au pays des familles canadiennes s'impliquent pour aider des Ukrainiens à venir au Canada et à y rester. Les Parker, une famille d'Eastern Passage dans ma circonscription, Sackville—Preston—Chezzetcook, hébergent présentement une deuxième famille d'Ukraine.
Anastaslia, Oleski et Paulina sont arrivés au Canada il y a deux semaines. Vendredi dernier, j'ai rendu visite aux Parker afin de remettre un drapeau du Canada et un sac à dos rempli de cadeaux à la petite Paulina. J'ai été très touché de la voir s'amuser sur le trampoline avec son drapeau du Canada.
Je veux remercier les Parker et les autres familles de partout au Canada de la générosité incroyable dont ils ont fait preuve en accueillant des Ukrainiens dans leur demeure et en ouvrant leur cœur à ces derniers.
Voir le profil de Warren Steinley
PCC (SK)
Voir le profil de Warren Steinley
2022-06-17 11:19 [p.6901]
Madame la Présidente, j'ai demandé à Yuliia, une stagiaire de 24 ans originaire d'Ukraine, de décrire dans ses propres mots la guerre brutale de Poutine. Voici ce qu'elle a écrit: « Imaginez que c'est un mercredi soir. Vous réglez votre réveil à 6 heures, mais il ne sonne jamais. Votre monde s'écroule plutôt avec le bruit assourdissant des explosions. Vous ne savez pas trop ce qui se passe. Votre téléphone sonne sans arrêt parce que vous recevez des notifications. La guerre a éclaté. La mort hante votre esprit. L'adrénaline monte en vous. Vous prenez votre passeport, fourrez votre vie dans un sac à dos et tentez de fuir. Il vous faut six heures. Vous ne savez pas où aller. Tout a été bombardé. Vos amis vous envoient des messages textes pour vous dire que les Russes ont pénétré dans la ville, tirent sur des civils, pillent des appartements, volent des effets personnels et les envoient en Russie. Des sirènes d'alerte antiaérienne hurlent sans cesse alors que vous lisez des histoires déchirantes, comme celle d'un garçon de 6 ans dont les cheveux sont devenus gris alors qu'il regardait sa mère se faire violer, celle d'une mère et d'une fille qui ont été attachées à une mine qui a ensuite explosé, et celle d'un missile qui a été lancé sur une maternité. »
Les libéraux doivent arrêter d'envoyer leurs fonctionnaires boire du champagne et manger du caviar avec des fonctionnaires russes et en faire davantage pour aider les Ukrainiens, un point c'est tout.
Voir le profil de Candice Bergen
PCC (MB)
Monsieur le Président, nous avons la responsabilité de défendre les Canadiens que le ministre a induits en erreur.
Les Canadiens ont été choqués et dégoutés d'apprendre que, la fin de semaine dernière, la ministre des Affaires étrangères avait envoyé une de ses déléguées partager le champagne et le caviar des diplomates russes. Pendant que Poutine et ses brutes poursuivent leur guerre violente et injustifiée contre les civils innocents d'Ukraine, le premier ministre peut-il nous expliquer comment, pour l'amour du ciel, il a pu permettre une chose pareille? Nous sommes censés être les amis de l'Ukraine. Pourquoi sa ministre a-t-elle envoyé l'une de ses déléguées à une réception avec des diplomates russes, qui ont encore droit de séjour au Canada?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-06-14 14:26 [p.6682]
Monsieur le Président, il n'y a pas une demi-heure de cela, j'ai conclu un appel de 45 minutes avec le président Volodimir Zelenski à propos de tout ce que le Canada a fait et continuera de faire pour l'Ukraine, y compris mener des discussions au Sommet des Amériques la semaine dernière, maintenir des sanctions renforcées ainsi qu'envoyer plus d'équipement et de munitions. Nous allons continuer de faire le nécessaire pour soutenir l'Ukraine.
Évidemment, il était tout à fait inacceptable que le moindre représentant canadien soit présent à cet événement. Cela n'aurait pas dû se produire, et nous le dénonçons vivement.
Voir le profil de Candice Bergen
PCC (MB)
Monsieur le Président, sa ministre est soit incompétente, soit complice de ce qui s'est passé, ou peut-être les deux. Quoi qu'il en soit, c'est un échec complet de la part des libéraux. Les Canadiens s'attendent à ce que la ministre des Affaires étrangères donne l'exemple, en condamnant et en isolant le régime de Poutine, et non en envoyant de hauts fonctionnaires faire la fête à l'ambassade de Russie.
Le premier ministre et sa ministre des Affaires étrangères prétendent être de grands amis de l'Ukraine. J'espère qu'il a présenté ses excuses au président Zelenski. Après tout, quel genre d'ami envoie une déléguée chez son ennemi pour savourer du champagne et du caviar?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-06-14 14:27 [p.6682]
Monsieur le Président, je peux garantir à la cheffe de l’opposition et à tous les Canadiens que le président Zelenski et moi avons eu une conversation extrêmement positive, conversation au cours de laquelle cette question n'a pas été soulevée parce que, de toute évidence, il y a des questions beaucoup plus importantes que celle‑là. Je pense entre autres à ce que nous faisons pour continuer à livrer les munitions dont les Ukrainiens ont désespérément besoin, aux efforts que nous déployons depuis le début pour mobiliser le soutien international de l'Ukraine dans sa condamnation de la Russie, à ce que nous faisons sur une base quotidienne pour défendre l'Ukraine et au soutien complet et sans équivoque du Canada à l'égard de l'Ukraine et de la condamnation de cette dernière à l'endroit de la Russie.
Voir le profil de Alex Ruff
PCC (ON)
Voir le profil de Alex Ruff
2022-06-14 18:00 [p.6715]
Madame la Présidente, je suis heureux de prendre la parole ce soir et de poser une question à l'intention de la ministre de la Défense nationale ou du secrétaire parlementaire. Plus précisément, je reviens sur une question que j'ai posée le 22 mars, il y a quelques mois, en lien avec le fait que les Ukrainiens se battent pour défendre leur liberté, leur démocratie et même leur vie. Ils ont demandé plus d'aide de la part du Canada.
Comme je l'ai souligné dans ma question à l'intention de la ministre en mars, les Forces armées canadiennes sont en train de se départir de nombreux véhicules blindés, comme le Coyote, le M113 et les ambulances Bison, en vue de les remplacer dans le cadre du projet de véhicules blindés de soutien au combat qui est en cours. J'ai alors demandé à la ministre si ces véhicules pourraient être donnés à l'Ukraine et, dans l'affirmative, quand ils pourraient l'être.
Comme j'ai travaillé avec le secrétaire parlementaire et que j'ai fait plus ample connaissance avec la ministre, je ne doute pas qu'ils ont les réponses. Ils ont eu quelques mois pour s'informer et obtenir des réponses. Déjà, les médias ont récemment rapporté que le gouvernement du Canada pourrait être prêt à donner 40 véhicules Coyote à l'Ukraine. C'est une excellente nouvelle.
Ma question est la suivante: pourquoi ne pas aussi donner les centaines d'autres véhicules? Nous avons d'autres véhicules Coyote et d'autres VBL III. Par ailleurs, l'Ukraine a absolument besoin d'ambulances Bison. Ce sont d'excellents véhicules. L'Ukraine est en guerre et, plus tard, j'expliquerai pourquoi ces véhicules blindés sont si importants.
J'espère que le secrétaire parlementaire ou la ministre répondra ce soir à la question suivante: quand l'Ukraine peut‑elle s'attendre à recevoir ces véhicules essentiels dont ont besoin les Ukrainiens, qui luttent pour leur vie à cause de l'invasion illégale de leur pays par le président Poutine?
Les députés ukrainiens qui sont en visite au Canada l'ont également mentionné pas plus tard qu'hier. L'un d'entre eux donnait hier une entrevue à l'émission Power & Politics. Lors de cette entrevue, on lui a demandé si le Canada avait dit à l'Ukraine quand elle pouvait s'attendre à recevoir ces véhicules blindés. J'ai été sidéré d'apprendre que l'Ukraine attendait encore la réponse du gouvernement à cet égard. Elle sait fort bien que le Canada n'utilise pas ces véhicules. Ceux-ci pourraient plutôt servir à aider l'Ukraine et à sauver des vies.
Puis, il y a aussi la question des munitions. J'accorde au gouvernement le mérite d'avoir donné des obusiers de 155 millimètres, mais l'Ukraine a besoin de munitions. Toute personne qui regarde les nouvelles sait qu'elle use ses munitions rapidement.
Pour conclure en soulignant l’importance de la question, je signale que j’ai lu, plus tôt aujourd’hui, un document d’un professeur qui parlait de la famine qui résultera de cette guerre, une famine mondiale, et de l’arriéré qui s’accumule, puisque les Russes imposent des blocus contre l’Ukraine. Le Canada devrait en faire plus pour résoudre ce problème. Je vais citer le dernier paragraphe de ce document: « L’incapacité ou même le manque de volonté du Canada à faire preuve de souplesse pendant cette crise sans précédent nous place dans les derniers rangs des pays fiables. C’est une combinaison paralysante de peur, de stagnation bureaucratique et de manque de créativité accablant qui nous retient et qui nous force à regarder le système de valeurs que nous avons durement acquis vaciller au bord du gouffre. Des centaines de millions de personnes sont en danger à cause des gestes du régime de Poutine. Que fera le Canada à ce sujet? »
Voir le profil de Adam van Koeverden
Lib. (ON)
Voir le profil de Adam van Koeverden
2022-06-14 18:04 [p.6715]
Madame la Présidente, je remercie mon collègue du service qu'il a rendu au Canada et des efforts qu'il déploie constamment pour soutenir les Forces armées canadiennes, l'Ukraine et les Ukrainiens.
Le Canada a dit très clairement qu'il allait défendre énergiquement les Ukrainiens, qui doivent faire face à cette attaque menée contre leur pays de façon injustifiée et sans provocation. Après l'occupation de la Crimée et la tentative illégale d'annexion de cette région par la Russie, nous avons lancé l'opération Unifier, en 2015. Au cours des sept dernières années, nous avons collaboré avec l'Ukraine afin d'entraîner plus de 33 000 membres des forces de sécurité de ce pays, et cette collaboration a permis à nos deux pays d'acquérir de précieuses compétences. Dans les dernières années, nous avons eu le privilège de contribuer à la transformation complète des forces de sécurité de l'Ukraine. Aujourd'hui, ce sont ces forces qui défendent courageusement et efficacement leur pays contre l'invasion menée par les forces russes.
Nous avons aussi contribué à renforcer la résilience de l'Ukraine dans le cyberespace, de concert avec le Centre de la sécurité des télécommunications. Nous continuons de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires du monde entier et divers ministères afin que les Ukrainiens disposent des ressources nécessaires pour défendre leur pays.
Depuis février 2022, le Canada s'est déjà engagé à fournir 262 millions de dollars en aide militaire à l'Ukraine, notamment des armes antichars, des roquettes, des obusiers M777, des caméras pour drones, des munitions de 155 millimètres, des fusils, des véhicules utilitaires blindés, de l'imagerie satellitaire et des équipements technologiques. Le matériel que nous donnons comprend du matériel neuf et du matériel provenant de l'inventaire des Forces armées canadiennes. Je suis heureux de dire qu’une partie de l’aide militaire fournie provient des 500 millions de dollars que le gouvernement a annoncés dans le dernier budget fédéral. C’est le cas des 20 000 cartouches d’artillerie de 155 millimètres que la ministre de la Défense nationale a récemment annoncées, au coût de 98 millions de dollars, et qui seront cruciales dans la lutte que mène l’Ukraine pour défendre la région orientale du pays.
De plus, le Canada a déployé deux avions CC‑130 en Europe pour transporter vers l'Ukraine du matériel fourni par le Canada et par ses alliés. Ces avions ont déjà livré plus de 2 millions de livres d'aide au cours de 100 vols, et ce travail se poursuit tous les jours.
Nous évaluons présentement quels autres éléments d’équipement nous pourrions acheter ou donner en tenant compte de la liste des besoins urgents de l’Ukraine. Cependant, nous devons veiller à ce que l'équipement donné puisse être intégré à son arsenal existant et à ce qu'elle puisse en assurer la maintenance en cette période de guerre. Nous centrons nos interventions de manière à répondre aux besoins les plus urgents en matière de défense que l’Ukraine communique à ses partenaires et alliés dans le cadre de forums comme la rencontre du Groupe consultatif sur la défense de l’Ukraine, à laquelle prendra part la ministre de la Défense nationale en marge de la réunion des ministres de la Défense des pays de l’OTAN de cette semaine. En plus d’annoncer des mesures d’aide additionnelles pour l’Ukraine, nous allons continuer de répondre aux demandes formulées par le gouvernement ukrainien. La ministre de la Défense du Canada maintient des communications étroites et fréquentes avec son homologue ukrainien pour déterminer quelles sont les meilleures façons pour le Canada d’aider l’Ukraine à se défendre.
Je tiens à rassurer le député d’en face et les Canadiens: le Canada continuera de profiter de toutes les occasions et d'envisager toutes les avenues possibles pour soutenir et aider l’Ukraine. Nous allons continuer de collaborer avec nos partenaires internationaux tout en continuant d'appuyer l’Ukraine de la manière la plus efficace et judicieuse possible pour satisfaire ses besoins.
Je discuterai avec plaisir de cette question avec le député et je tiens encore une fois à le remercier des valeureux services qu'il a rendus à notre pays.
Voir le profil de Alex Ruff
PCC (ON)
Voir le profil de Alex Ruff
2022-06-14 18:08 [p.6716]
Madame la Présidente, tout d'abord, j'offre mes félicitations au député de Milton pour sa promotion, lui qui semble être devenu le secrétaire parlementaire de la ministre de la Défense, car je suppose que c'est pour cela qu'il répond à la question ce soir.
Le secrétaire parlementaire n'a pas répondu à la question. C'est la même question que celle que j'avais posée au ministre il y a trois mois, et j'avais reçu presque la même réponse. Je n'ai pas besoin d'une leçon d'histoire, pas plus que qui que ce soit à la Chambre et pas plus que les Canadiens. Nous pouvons tous lire les nouvelles. Nous savons ce que fait le Canada. Toutefois, ce dont les Ukrainiens ont besoin, ce sont des véhicules blindés. C'est ce qu'ils ont demandé, mais, comme cela a été confirmé pas plus tard qu'hier, le gouvernement de notre pays n'a même pas eu la courtoisie de leur répondre pour leur dire quand ils peuvent s'attendre à recevoir ces véhicules blindés.
L'Ukraine est en péril. Des vies humaines sont en danger. Pourquoi le Canada ne peut-il pas simplement donner de vieux véhicules blindés à l'Ukraine?
Voir le profil de Adam van Koeverden
Lib. (ON)
Voir le profil de Adam van Koeverden
2022-06-14 18:09 [p.6716]
Madame la Présidente, personnellement, je ne songerais jamais à remettre en question mon collègue et son expertise dans le domaine militaire, mais je dirais que nous sommes tous conscients de l'urgence de la situation. Je tiens également à répéter que la ministre de la Défense est en étroite communication avec son homologue et que le Canada appuie l'Ukraine et son peuple de façon indéfectible.
Jusqu'à présent, nous avons répondu aux demandes d'aide de l'Ukraine en coordination avec nos alliés de l'OTAN. Je suis fier de dire que, demain, la ministre de la Défense représentera le Canada à la réunion du Groupe de contact pour la défense de l'Ukraine, à Bruxelles, et qu'elle fera clairement savoir que le Canada prend son soutien à l'Ukraine au sérieux alors que le conflit devient une situation à long terme. Nous continuerons de travailler avec nos alliés de l'OTAN, nos partenaires du monde entier et divers ministères pour faire en sorte que l'Ukraine dispose d'exactement ce dont elle a besoin pour se défendre contre l'attaque injustifiée du président Poutine.
Je terminerai en remerciant une fois de plus mon ami et collègue de ses efforts constants et de son service pour le Canada.
Voir le profil de Julie Dzerowicz
Lib. (ON)
Voir le profil de Julie Dzerowicz
2022-06-13 14:09 [p.6581]
Monsieur le Président, plus tôt en juin, en ma qualité de présidente de l'Association parlementaire canadienne de l'OTAN, j'ai dirigé la délégation multipartite qui s'est rendue en Lituanie pour la session du printemps de l'Assemblée parlementaire de l'OTAN. Cette rencontre fort productive portait sur la crise géopolitique actuelle. Nous avons rencontré des experts en défense et en sécurité et nous les avons écouté parler de la situation en Ukraine. Nous nous sommes réunis pour parler de la Russie et du front Est, et nous avons aussi entendu des parlementaires ukrainiens parler de la situation sur le terrain.
Après beaucoup d'excellentes discussions, l'Assemblée parlementaire de l'OTAN a adopté à l'unanimité deux déclarations. La première exprime notre soutien indéfectible à la démocratie, à l'indépendance, à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. La deuxième condamne, dans les termes les plus vigoureux, la guerre injustifiée et non provoquée que la Russie mène contre l'Ukraine ainsi que les crimes de guerre horribles dont elle doit avoir à répondre.
Pendant la session, des dirigeants politiques et des parlementaires ukrainiens ont remercié chaleureusement le Canada pour son aide considérable. Le Canada sera là pour soutenir l'Ukraine à chaque étape jusqu'à la victoire finale.
Slava Ukraini.
Résultats : 1 - 15 de 1179 | Page : 1 de 79

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes