Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 106 - 120 de 150000
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:00
Selon notre expérience, quant aux ordonnances fédérales des Américains, ces décrets ne peuvent pas être changés. Il ne nous est jamais arrivé de pouvoir annuler la décision. Comme vous le mentionnez, puisque nous avons le contrôle sur la suspension temporaire, cela facilitera la réouverture des frontières.
Voir le profil de Yves Perron
BQ (QC)
D'accord.
J'ai fait des lectures relativement à ce dossier.
Le procédé de nettoyage adopté en 2015 pour éliminer le risque de propagation de la gale verruqueuse posé par la pomme de terre est-il encore aujourd'hui considéré comme efficace?
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:01
Selon nous, c'est un procédé efficace.
C'est pour cette raison que l'arrêté ministériel publié par la ministre Bibeau continue d'autoriser le mouvement de pommes de terre lavées de l'Île‑du‑Prince‑Édouard à travers le Canada. Les pommes de terre sont lavées, et on utilise aussi un inhibiteur de germination dont l'efficacité est réglementée. Nous sommes persuadés que les pommes de terre de table de l'Île‑du‑Prince‑Édouard ne posent pas de risque pour ce qui est de la propagation de la gale verruqueuse.
Voir le profil de Yves Perron
BQ (QC)
Corrigez-moi si je fais erreur, mais, si je vous comprends bien, on fait actuellement le commerce des pommes de terre de l’Île‑du‑Prince‑Édouard partout au Canada et on considère qu’il n’y a aucun risque de propagation pour les productions de pomme de terre, que ce soit au Québec, en Ontario, au Nouveau‑Brunswick ou ailleurs. Est-ce exact?
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:02
C'est exact.
Voir le profil de Yves Perron
BQ (QC)
Il y a un aspect que je ne saisis pas, et c’est peut-être parce que je ne comprends pas bien l’entente conclue avec les États‑Unis. Si le commerce de ces pommes de terre ne pose pas de risque et que nous employons un procédé de nettoyage au Canada qui fonctionne, pourquoi avoir cessé le commerce avec les États‑Unis, plutôt que d'essayer de leur expliquer que cela fonctionne bien, que cela ne pose pas de risque ici et que cela n'en pose donc pas chez eux non plus?
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:02
Je vous remercie de la question.
Comme vous l'avez mentionné, il est pratiquement impossible d'annuler une ordonnance fédérale américaine. Notre démarche consiste à avoir avec les États‑Unis des discussions de nature technique basées sur les avis scientifiques et sur les mesures que nous avons prises pour atténuer le risque, dans le but de rouvrir la frontière.
Voir le profil de Yves Perron
BQ (QC)
Je vous remercie beaucoup de me donner des réponses claires, précises et courtes. Je vous en suis très reconnaissant, car nous n'avons pas beaucoup de temps.
Ce n'est qu'une impression, mais je me demande si le Canada n’agit pas un peu par crainte de représailles américaines, plutôt que de défendre son point de vue. Je ne veux pas mélanger les dossiers, mais je pense par exemple à la récente imposition de droits sur le bois d’œuvre. Pour demeurer poli, je dirai que les États‑Unis agissent dans ce dossier de façon cavalière. On peut aussi penser à la menace de protectionnisme relative à la fabrication de voitures électriques.
On ne voudrait pas recevoir une menace relativement aux exportations de pommes de terre, et l'on réduit ou l'on élimine donc les exportations du Canada. On nuit aux productions canadiennes parce que l’on a peur que ce soit encore pire.
Ma lecture de la situation est-elle bonne, ou est-ce que je fais erreur?
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:03
Je vous remercie de la question.
En tant que représentante de l’Agence, je ne peux pas me prononcer sur les questions commerciales plus larges avec les États‑Unis.
Je peux toutefois vous assurer que, si nous n’avions pas pris la décision de suspendre temporairement les exportations, les États‑Unis auraient fermé la frontière aux pommes de terre de semence et aux pommes de terre de table de l’Île‑du‑Prince‑Édouard. De plus, compte tenu du fait que nous n'avions pas d'autorité légale, nous n'avions pas d'autre choix.
Voir le profil de Yves Perron
BQ (QC)
D'accord.
J'ai nommé quelque chose qui m'embête et qui embête plusieurs parlementaires ces temps-ci, et c’est l’attitude américaine.
Cela étant dit, je comprends la situation. Admettons que l’on accepte cette formulation.
J'aimerais savoir de quoi on a besoin pour rétablir le commerce. Comme cela a été mentionné tantôt par M. Matheson, je crois, les produits en question représentent 84 % du marché de l’Île‑du‑Prince‑Édouard, ce qui est énorme. Il y aura des pertes de marchandise importantes.
Est-ce que vous avez prévu un échéancier? Quelles sont les étapes prévues pour reprendre le commerce, étant donné que l'on fait déjà du commerce avec le Canada et qu'il n’y a pas de problème?
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:04
Je vous remercie de la question.
Voir le profil de Kody Blois
Lib. (NS)
Voir le profil de Kody Blois
2021-12-21 16:04
Je suis désolé de vous interrompre, madame Lapointe, mais je vous demanderais de répondre en 10 secondes, si cela est possible.
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:05
Je vous remercie.
Voir le profil de Yves Perron
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur le président.
Sylvie Lapointe
Voir le profil de Sylvie Lapointe
Sylvie Lapointe
2021-12-21 16:05
Nous n’avons pas d’échéancier précis, mais, selon nous, il est absolument primordial et urgent que des progrès soient faits dans le dossier des pommes de terre de table et que cette frontière soit rouverte, parce que nous ne voyons pas de risque relativement à la gale verruqueuse.
Résultats : 106 - 120 de 150000 | Page : 8 de 10000

|<
<
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
>
>|
Afficher les deux langues
Préciser votre recherche
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes