Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 1411
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Merci, Monsieur le président.
Je m'appelle Rick Borotsik. Je suis le membre du Parlement de Brandon--Souris, dans la partie sud-ouest de la province du Manitoba. Je suis le porte-parole en matière d'agriculture du parti progressiste-conservateur. J'ai été élu en 1997 et, depuis, je fais partie de ce comité que je partage avec mes collègues de tous les côtés de la Chambre.
Je suis très heureux d'être ici, dans la province du Nouveau-Brunswick. J'ai beaucoup de bons amis ici, beaucoup de bons amis dans votre caucus.
Rodney, c'est agréable de vous avoir ici, Monsieur le ministre. Je suis certainement prêt à travailler avec les ministres provinciaux pour essayer de faire mieux pour toute l'agriculture du Canada.
Merci.
Le président: Rose-Marie.
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Merci, monsieur le président.
Je vous remercie, monsieur le ministre, pour votre présence. Je vous en suis reconnaissant.
J'ai bien aimé votre liste de priorités, mais un des arguments que nous avons entendu hier de la part de quelques producteurs de pommes de terre était une préoccupation concernant le programme fédéral de recouvrement des coûts, en particulier en matière de certificats d'exportation. J'ai remarqué que vous exportez beaucoup au Nouveau-Brunswick, en particulier les pommes de terre.
C'est une sorte de laboratoire d'idées que nous avons à l'heure actuelle concernant les secteurs nécessitant une politique au niveau fédéral. Le gouvernement fédéral, dans sa sagesse, a décidé qu'il souhaitait essayer de récupérer la majorité des coûts auprès du producteur. Pensez-vous qu'il soit maintenant nécessaire de revenir en arrière et de repenser cette politique et que le gouvernement fédéral récupère peut-être un peu moins de ces coûts auprès du producteur? Nous savons qu'il y a eu une réduction des niveaux de financement par le gouvernement fédéral et cela serait un moyen de renflouer les producteurs. En avez-vous parlé...avec vos ministres?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Par conséquent, si nous repartons avec la recommandation que le ministre devrait peut-être reconsidérer les niveaux, à tout le moins en matière de recouvrement des coûts, je suis certain que nous pouvons compter sur le soutien du Nouveau-Brunswick.
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Ou aux municipalités. Je suis désolé que le maire soit parti.
Vous avez mentionné sur votre liste de priorités la bio-économie. Je vous en suis très reconnaissant. Comme vous le savez, le gouvernement fédéral apporte aussi un soutien important à la bio-économie. Vous avez parlé de génomique des pommes de terre. Cela nous pose un problème. Nous avons une pomme de terre qui a sans doute subi des manipulations génétiques et maintenant nous avons des problèmes auprès des consommateurs.
La province du Nouveau-Brunswick a-t-elle mis sur pied des projets pour faire comprendre le processus aux consommateur, pour mieux les éduquer? Si votre avenir en dépend fortement, comment comptez-vous obtenir leur approbation, si vous cherchez à l'obtenir, pour ce produit OGM, que nous espérons développer au Nouveau-Brunswick?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Monsieur Gartley, je comprends tout cela et je pense que vous aurez le soutien du comité. Votre avenir dépend en partie de la biotechnologie. Quel sorte de plan avez-vous mis sur pied pour vous assurer que le consommateur soutient la biotechnologie? Votre projet comprend-il un programme d'éducation?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Non, non, nous venons tout juste de commencer, malheureusement.
Une dernière question, juste trente secondes...?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Merci, monsieur le président.
Je n'en reviens tout simplement pas; nous avons entendu énormément de groupes différents, et chaque fois nous avons appris quelque chose de nouveau. Je suis très impressionné par les témoins.
À titre de commentaire, depuis le début des témoignages, on nous parle d'une taxe de 1 p. cent sur les aliments. Je suis fermement convaincu que l'on doit soutenir l'agriculture, mais tout aussi convaincu que ce soutien doit provenir des recettes générales, et non d'une taxe. Nous en avons déjà eu une. Elle a été éliminée. Maintenant, peut-être que nous pourrions revenir à un chiffre raisonnable.
La taxe d'accise de 4 p. cent sur l'essence était censée servir à la réfection du réseau routier. Maintenant, les produits de cette taxe sont versés aux recettes générales. Vous comprenez que je serais très inquiet que l'on s'empare de cette taxe sur les aliments et qu'on l'envoie rejoindre les recettes générales. C'était un simple commentaire.
L'un des sons de cloche différents que nous avons entendus aujourd'hui portait sur les crédits d'impôt. Hannah et Ben en ont parlé tous les deux.
En fait, Hannah, vous avez dit des «crédits d'impôt pour certaines activités». J'aimerais que vous nous donniez plus de précisions, s'il-vous-plaît, parce qu'il s'agit d'établir une politique, une politique fiscale.
Ben, vous avez parlé d'un crédit d'impôt à l'investissement.
Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur ces deux sujets, brièvement? Et j'ai une autre question en réserve.
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Ils ont déjà cette possibilité. Je connais une entreprise...
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
D'accord.
Hannah.
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
C'est une question à débattre.
Jack, vous avez dit durant votre exposé que vous aimeriez que les barrières interprovinciales au commerce soient maintenues dans votre domaine en particulier. Actuellement, les administrations fédérale et provinciales s'emploient à abattre ces barrières. Est-ce seulement dans votre secteur que nous devrions maintenir ces mesures de protection? Ou devrions-nous maintenir les barrières commerciales interprovinciales pour toutes les industries?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Mais, de façon générale, seriez-vous d'accord pour l'abolition des barrières commerciales interprovinciales?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Merci.
Ram, existe-t-il des administrations où l'on s'est débarrassé de ces catégories étroites ou encore où l'on en a créé de nouvelles plus souples? Y a-t-il des administrations où l'on permet la production industrielle et la fabrication de votre produit?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Donc, nous ferions figure de précurseurs si nous nous engagions dans cette voie?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Et ce n'est pas inutile. Je répète que nous nous efforçons d'élargir nos horizons. Nous parlons de biotechnologie, nous envisageons de devenir un centre d'excellence dans le domaine des nouvelles sciences de la vie. À mon avis, et je ne veux pas parler à votre place, mais il me semble que nous devons sortir des sentiers battus afin de faire de la place à ces nouveaux produits de la biotechnologie, et en particulier à celui que vous nous avez présenté.
Seriez-vous d'accord avec moi pour dire que pour devenir des chefs de file mondiaux nous devons apprendre à nous démarquer de nos anciennes façons de faire?
Voir le profil de Rick Borotsik
PCC (MB)
Patton, vous avez abordé la question de la réduction des surfaces cultivées dans le secteur de la pomme de terre. Il n'y a pas si longtemps, il y avait au Nouveau-Brunswick un programme qui favorisait le défrichage des terres en vue de produire davantage de pommes de terre. Comment pouvez-vous parler à la fois d'un programme de réduction des surfaces et d'un programme de défrichage?
Résultats : 1 - 15 de 1411 | Page : 1 de 95

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Afficher les deux langues
Préciser votre recherche
Sujet discuté
Aucune correspondance trouvée
0
Terme Procédural
Aucune correspondance trouvée
0
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes