Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 150000
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Je déclare la séance ouverte.
Je vous souhaite la bienvenue à cette 11e séance du Comité permanent des finances de la Chambre des communes et à notre première réunion de 2022. Joyeuse année à tous. J'espère que vous vous portez tous bien.
En réponse à une demande présentée par quatre membres du Comité, conformément à l’article 106(4) du Règlement, le Comité se réunit aujourd'hui pour discuter de la crise de l'inflation du logement au Canada. C'est un enjeu important pour nous tous, pour nos partis et, d'abord et avant tout, pour nos concitoyens. J'ai hâte d'en discuter.
La réunion d'aujourd'hui se déroule en format hybride, conformément à l'ordre de la Chambre du 25 novembre 2021. Les membres participent soit en personne dans la salle, soit à distance par Zoom. Les délibérations seront diffusées sur le site Web de la Chambre des communes. Sachez que la diffusion Web montre toujours la personne qui parle et non l'ensemble du Comité.
Nous tenons aussi la séance d'aujourd'hui en webinaire. Les webinaires sont utilisés pour les séances publiques du Comité, et seuls les membres, le personnel et les témoins y ont accès. Les membres sont automatiquement des participants actifs, et l'ensemble des fonctions pour les participants actifs restent les mêmes. Les membres du personnel sont des participants non actifs et ne pourront donc voir la réunion qu'en mode galerie.
J'en profite pour rappeler à tous les participants qu'il est interdit de prendre des captures d'écran ou des photos de votre écran.
Je suis habituellement tous les protocoles sanitaires. Nous sommes en mode entièrement virtuel. Le greffier, le personnel, les interprètes, les techniciens et les analystes sont tous dans la salle, et ils respecteront les protocoles sanitaires quand ils s'y trouvent. Je les en remercie.
Pour assurer le bon déroulement de la réunion, j'aimerais énoncer quelques règles à suivre.
Les membres peuvent s'exprimer dans la langue officielle de leur choix. Des services d'interprétation vous sont offerts pour la séance. Vous avez le choix, au bas de votre écran, entre « Parquet », « Anglais » ou « Français ». S'il y a une coupure dans l'interprétation, dites‑le‑moi immédiatement, et je vais m'assurer que l'interprétation est correctement rétablie avant de reprendre les travaux. Vous pouvez utiliser l'option « Lever la main » au bas de votre écran à n'importe quel moment si vous souhaitez intervenir ou attirer l'attention du président.
Avant de parler, je vous demanderais d'attendre que je vous nomme. Cliquez sur l'icône du microphone pour activer votre micro. Quand vous vous exprimez, veuillez s'il vous plaît parler lentement et clairement. Quand vous n'avez pas la parole, votre microphone doit être en sourdine. Je vous rappelle que les membres et les témoins doivent s'adresser par l'intermédiaire de la présidence.
Pour ce qui est de la liste des intervenants, le greffier du Comité et moi-même ferons de notre mieux pour tenir une liste consolidée des intervenants pour tous les membres. Je crois — et le greffier me dira si j'ai raison — que je suivrai l'ordre dans lequel je vois les mains se lever dans la fenêtre latérale. Je remercie le greffier.
Je vois déjà une main levée: celle de M. Poilievre.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président. Bon retour et bonne année.
De concert avec les membres conservateurs du Comité, ainsi qu'avec M. Gabriel Ste‑Marie, j'ai signé une lettre pour demander de recommencer les réunions plus tôt que prévu. Je pense qu'il est temps de retourner au travail.
Il y a une urgence au Canada: le taux d'inflation a gonflé de façon gigantesque, surtout dans le secteur du logement. Selon Bloomberg, le Canada est aux prises avec la deuxième bulle immobilière en importance dans le monde. De plus, d'après Demographia, Toronto et Vancouver sont la cinquième ville et la deuxième ville où le marché du logement est le moins abordable. Elles sont plus inabordables que des villes comme Manhattan, Chicago et Londres. Même Singapour, cette toute petite île du Pacifique, offre des logements plus abordables par rapport aux revenus locaux.
Quand M. Trudeau est arrivé au pouvoir, le prix moyen d'une maison au Canada était de 450 000 $. Je crois que cela fait rire la plupart des gens quand ils y pensent. Ce prix moyen s'élève maintenant à 720 000 $ au Canada et à plus de 1 million de dollars, à Toronto et à Vancouver.
L'inflation dans le secteur du logement a connu sa croissance la plus rapide lors de l'année se terminant en novembre 2021, selon L’Association canadienne de l’immeuble. Sous l'actuel premier ministre, le prix des maisons a augmenté de 58 %, 20 % au cours de la dernière année seulement, alors que les salaires réels sont demeurés stables. Il est vraiment embarrassant que le prix des maisons ait augmenté de plus de 50 % quand les salaires permettant d'acheter ces maisons sont restés complètement inchangés au cours de cette période.
Cela nous amène à nous poser une question métaphysique: d'où vient l'argent? Vous savez, nous pouvons tous débattre de la cause de l'augmentation du prix des maisons. Cependant, nous ne pouvons pas nier que des dollars réels sont utilisés pour acheter ces maisons. Lors de leur achat, l'acheteur et le vendeur concluent véritablement une transaction. L'argent vient donc de quelque part.
À la fin de 2021, on a observé une augmentation annuelle de 80 % du volume d'achat de maisons, ce dernier étant passé de 250 milliards de dollars à 450 milliards de dollars en un an. Nous n'avions jamais vu auparavant d'augmentation de 80 %.
Le Comité doit répondre à la question suivante: d'où vient l'argent? Il ne vient pas d'une économie forte ou d'une hausse des salaires parce que nous n'en avons pas. Cependant, il doit venir de quelque part parce que tout vient de quelque part et que rien ne vient de nulle part. Répondre à cette question et résoudre cette énigme expliqueront pourquoi l'inflation augmente si rapidement et brusquement et nous permettront de mettre fin à cette inflation avant qu'elle ait des conséquences dévastatrices sur les familles et l'ensemble de l'économie canadienne.
C'est pourquoi je propose la motion suivante. Monsieur le président, votre greffier a reçu l'avis de motion dans les deux langues officielles et devrait avoir été en mesure de le distribuer.
En voici le texte: Que, conformément à l’article 108 du Règlement, le Comité entreprenne une étude sur l’inflation dans l’économie canadienne actuelle, y compris l'inflation du logement, l'inflation du prix des aliments, le rapatriement des chaînes d'approvisionnement pour les biens stratégiques et toute autre question que le Comité juge pertinente dans le contexte de l’inflation, et que le Comité fasse rapport à la Chambre au plus tard le 31 mai 2022; que les audiences commencent le lundi 17 janvier et se poursuivent le mercredi 19 janvier, le vendredi 21 janvier, le lundi 24 janvier et le vendredi 28 janvier et que chacune de ces réunions durent trois heures; que l'étude inclue les témoignages suivants: la ministre des Finances par elle‑même pendant trois heures avec une déclaration préliminaire de dix minutes, le gouverneur de la Banque du Canada par lui‑même pendant trois heures avec une déclaration préliminaire de dix minutes, Peter Routledge, le surintendant des institutions financières, et Romy Bowers, présidente et première dirigeante de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, pendant trois heures conjointement, la haute direction de Sagen et de Canada Guaranty pendant deux heures, le statisticien en chef de Statistique Canada et tous les fonctionnaires responsables de l'indice des prix à la consommation et de la prise en compte des coûts du logement, de même que tout témoin invité par des membres du Comité; que, durant les audiences, le président applique une règle voulant que la réponse d'un témoin à une question ne soit pas plus longue que la question posée; et que l'étude comprenne 11 réunions.
J'ai depuis reçu des messages textes de la part de certains membres m'indiquant qu'ils préféreraient que l'étude comprenne 10 réunions au lieu de 12. Je n'y vois aucune objection. Je suis disposé à modifier tout aspect logistique de la motion si c'est ce que souhaitent mes collègues.
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Merci, monsieur Poilievre.
Quelqu'un a‑t‑il des observations à faire à ce sujet? Je vois M. Blaikie. M. Beech prendra la parole après lui.
Allez‑y, monsieur Blaikie.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Puis-je poser une question?
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Oui, monsieur Poilievre.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
M. Blaikie accepterait-il plutôt le jeudi 20 janvier?
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
D'accord. Aucun problème. J'estime que c'est un amendement favorable.
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Merci. C'est donc un amendement favorable de M. Blaikie.
Passons maintenant à M. Beech.
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Merci, monsieur Beech. Nous avons reçu votre amendement.
M. Baker a la parole, suivi de Mme Dzerowicz.
Souhaitez-vous traiter de la motion principale ou de l'amendement?
Voir le profil de Yvan Baker
Lib. (ON)
Merci beaucoup. Je peux traiter des deux, monsieur le président.
Je souhaite simplement affirmer que les questions cernées dans le rapport affectent les Canadiens. Elles sont importantes, c'est indéniable.
Les propositions de MM. Blaikie et Beech quant aux dates sont très raisonnables. M. Poilievre a accepté ces amendements favorables. La suggestion de M. Beech d'établir une date limite pour la liste des témoins est un bon ajout procédural qui favorisera leur présence devant nous, en plus d'optimiser nos chances de pouvoir les entendre dans les délais établis.
Comme nous le savons tous, ce comité se voit habituellement confier une quantité écrasante de travaux importants. Si nous pouvions mettre de côté... Selon moi, 10 réunions est un nombre raisonnable. Le Comité peut ajouter des réunions au besoin, selon l'ampleur des témoignages, les témoins reçus, les renseignements obtenus, etc. J'estime qu'il est raisonnable d'opter d'abord pour 10 réunions.
Voilà pour moi, monsieur le président.
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Merci, monsieur Baker.
Sur ma liste, j'ai Mme Dzerowicz, suivie de M. Ste‑Marie.
Voir le profil de Julie Dzerowicz
Lib. (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Moi aussi, j'estime qu'il s'agit là d'une étude importante. J'appuie tous les amendements proposés, de même que la date limite proposée par M. Beech pour les témoins.
Je ne ferais que deux remarques supplémentaires. D'abord, je suis heureuse qu'il y ait un point qui précise: « Et tout autre témoin invité par les membres du Comité ». J'ai fait une recherche très rapide sur le coût du logement et l'inflation dans le monde. En quelques minutes à peine, j'ai constaté la hausse fulgurante du coût du logement dans les pays nordiques, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne et en Italie. Voir ainsi ce qui passe à l'échelle du globe était fort intéressant.
Un témoin que j'aimerais proposer est une personne de... En fait, le Pew Research Center a rédigé un imposant rapport sur l'inflation dans 46 pays. Il serait utile d'aborder certains aspects de la situation canadienne dans un contexte international. Nous pourrions ainsi établir ce qui est propre à chez nous et, surtout, trouver où nous pourrions agir au Canada.
L'autre remarque que j'aimerais faire porte sur la motion principale de M. Poilievre et le deuxième point à partir de la fin, soit: « Que [...] le président applique la règle selon laquelle la réponse d’un témoin à une question n’est pas plus longue que la durée de la question; ». De façon générale, je suis d'accord. Toutefois, je dirais qu'il arrive qu'il soit difficile d'affirmer: « Répondez à la question par oui ou non. » Si nous voulons vraiment obtenir une réponse, nous n'obtiendrons pas grand'chose en deux ou trois secondes. Je ne sais pas comment aborder ce point. Je dirais simplement que les témoins doivent avoir une occasion équitable de répondre en toute bonne foi à la question.
Pour l'instant, disons seulement que je suis légèrement préoccupée par la règle immuable des deux secondes pour deux secondes. N'oublions pas que nous voulons des réponses, et que nous devons respecter les témoins et leur donner le temps nécessaire pour nous les fournir.
C'est tout pour l'instant, monsieur le président.
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Merci, madame Dzerowicz.
Allez-y, monsieur Ste‑Marie.
Voir le profil de Peter Fonseca
Lib. (ON)
Merci, monsieur Ste‑Marie.
Juste avant le vôtre, il y avait déjà un amendement à l'étude portant sur la date limite de soumission de suggestions de témoins. L'amendement demande d'établir une liste des priorités. Je crois qu'il... Si le greffier pouvait lire exactement ce qui a été inscrit au compte rendu... « d'ici le vendredi 14 janvier 2022 en fin de journée ».
Que disent les membres sur cet amendement?
Résultats : 1 - 15 de 150000 | Page : 1 de 10000

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Afficher les deux langues
Préciser votre recherche
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes