Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 76 - 90 de 150000
Voir le profil de Jamie Schmale
PCC (ON)
Monsieur le Président, nous savons que l'autodétermination et l'indépendance économique sont des étapes importantes pour en arriver à une réconciliation.
Le premier ministre pourrait-il nous expliquer en quoi le fait de permettre à des militants de contrecarrer le pouvoir décisionnel indépendant des Autochtones facilite le processus de réconciliation?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:53 [p.1252]
Monsieur le Président, on ne peut pas imposer un porte-parole aux communautés autochtones au nom de la réconciliation. Il faut respecter leur leadership et les désaccords qu'ils ont au sein de leurs propres communautés tout en collaborant avec eux de façon constructive.
Les députés d'en face veulent choisir qui parlera au nom des communautés autochtones, comme le faisaient fautivement les gouvernements du passé. Nous devons miser sur le respect et sur l'autonomie gouvernementale, et de ce côté-ci de la Chambre, nous en sommes conscients. Malheureusement, c'est bien la dernière chose que les conservateurs peuvent comprendre.
Voir le profil de Gary Vidal
PCC (SK)
Monsieur le Président, le premier ministre pense-t-il vraiment savoir mieux que les Canadiens autochtones ce qui est bon pour eux?
Le projet Coastal GasLink va permettre de créer des centaines d'emplois, d'investir des millions de dollars dans l'économie locale, et d'ouvrir la voie à la prospérité pour les collectivités concernées. Il s'agit de donner l'espoir d'un avenir meilleur. Au lieu de débiter des platitudes et de faire des promesses creuses, quand le premier ministre compte-t-il favoriser une véritable réconciliation avec les peuples autochtones et permettre aux Canadiens autochtones de s'épanouir économiquement en participant au projet de gaz naturel liquéfié?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:54 [p.1252]
Monsieur le Président, j'étais ravi de me tenir aux côtés du premier ministre Horgan il y a quelques années et d'annoncer le plus important investissement du secteur privé de l'histoire du pays grâce à LNG Canada. Nous sommes conscients des avantages qu'en retirent les communautés autochtones, et c'est pourquoi nous continuons d'avancer sur cette voie.
Par ailleurs, les conservateurs commettent une grave erreur s'ils persistent à croire qu'ils peuvent trier sur le volet les porte-parole des Canadiens autochtones. Nous allons continuer de respecter les choix des Autochtones en matière de leadership, et nous allons poursuivre la collaboration avec des dirigeants autochtones de tous les horizons.
Voir le profil de Gérard Deltell
PCC (QC)
Voir le profil de Gérard Deltell
2020-02-19 14:55 [p.1252]
Monsieur le Président, quel humour de voir le premier ministre parler de leadership parce qu'il a tout fait sauf faire preuve de leadership depuis deux semaines.
Partout au Canada, des Canadiens souffrent et des entrepreneurs sont dans le trouble. On a communiqué ce matin avec Jean-François Bergeron, un citoyen de ma circonscription. Il est le directeur général de Capital Propane. La situation est pire qu'en novembre. Il a dû couper son service à 60 % de sa clientèle. Trente nouveaux autobus au propane sont stationnés.
Si le premier ministre refuse de répondre à l'opposition officielle, est-ce qu'il pourrait dire à M. Bergeron quand les barricades vont être levées?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:55 [p.1252]
Monsieur le Président, je comprends tout à fait les préoccupations qu'ont bien des Canadiens en ce qui concerne les pénuries et les mises à pied.
Nous savons que c'est une situation qui doit se terminer, mais nous devons résoudre cette situation de façon pacifique. D'y aller de force comme le propose l'opposition n'est pas une solution pour résoudre les défis auxquels font face M. Bergeron ou d'autres.
Nous allons toujours travailler de façon paisible pour résoudre autant que possible cette situation et rapidement.
Voir le profil de Gérard Deltell
PCC (QC)
Voir le profil de Gérard Deltell
2020-02-19 14:56 [p.1252]
Monsieur le Président, le premier ministre dit: « paisible et rapidement ».
Cela fait deux semaines qu'il ne se passe strictement rien et le premier ministre a le culot de parler de « rapidement ». Malheureusement, je vais dire à M. Bergeron qu'on n'a pas eu de réponse à sa question.
Par contre, je vais poser une question toute simple au premier ministre. Puisqu'il est quand même le chef du gouvernement d'un État de droit, peut-il dire une chose toute simple, c'est-à-dire que les barricades sont un geste illégal?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:56 [p.1252]
Monsieur le Président, il est évident que la situation à laquelle nous faisons face est inacceptable. C'est illégal de barrer des chemins de fer, mais la façon de résoudre cette situation n'est pas aussi simple que le voudrait l'opposition.
On ne peut pas simplement y aller de force pour éliminer cette situation. Nous nous devons de résoudre cette situation de façon paisible pour que ce soit quelque chose qui soit résolu pour les mois et même les années à venir. C'est là-dessus que nous mettons l'accent. C'est ce que nous choisissons de faire et ce sont les mesures que nous prenons tous les jours.
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, je suis perplexe. J’espère que le premier ministre pourra m’aider. Si j’ai bien compris sa réponse à ma collègue un peu plus tôt, le premier ministre du Canada, qui fait le tour du monde pour un siège au Conseil de sécurité de l’ONU, qui est l’ami entre tous des Autochtones, aurait appelé les leaders wet'suwet'en qui lui auraient dit qu'ils ne voulaient pas le voir. Je ne peux pas croire cela.
Est-ce que le premier ministre a bel et bien dit que les Wet'suwet'en avaient refusé d’avoir une rencontre avec lui, le premier ministre du Canada? Si ce n’est pas le cas, la rencontre, c’est quand?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:58 [p.1253]
Monsieur le Président, nous avons travaillé pour qu’il y ait des rencontres entre les Wet'suwet'en et la ministre des Relations Couronne-Autochtones. Malheureusement, ils ne sont pas disponibles pour cette rencontre à l’instant. C’est pour cela que nous travaillons pour avoir cette rencontre. Nous allons continuer de travailler pour résoudre cette situation de façon paisible rapidement.
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, je suis presque sans mot, mais on n’en est pas là.
Le premier ministre répond aux questions comme s’il était dans l’opposition. Il dénonce les problèmes économiques, il dénonce les coupes, il dénonce les pertes d’approvisionnement. Il admet que c’est illégal. Après cela, on lui dit qu’il est premier ministre et que nous ne le sommes pas. On lui demande de leur parler et il répond que cela ne leur tente pas de lui parler.
A-t-on un problème de leadership?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:59 [p.1253]
Monsieur le Président, nous allons résoudre cette situation de façon raisonnable, mais...
Des voix: Oh, oh!
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Le très honorable premier ministre a la parole.
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2020-02-19 14:59 [p.1253]
Monsieur le Président, nous sommes en train de faire des gestes concrets pour résoudre cette situation et cela inclut des rencontres entre les ministres et les représentants des Wet'suwet'en. Nous reconnaissons à quel point cela va trop lentement pour bien des Canadiens qui font face à des pénuries et à des mises à pied. Nous allons continuer de tout faire pour résoudre cette situation de façon paisible.
Voir le profil de Todd Doherty
PCC (BC)
Voir le profil de Todd Doherty
2020-02-19 14:59 [p.1253]
Monsieur le Président, à cause des barrages illégaux, le CN a été obligé de mettre à pied 500 travailleurs. VIA Rail vient d'annoncer la mise à pied de 1 000 travailleurs. En faisant l'annonce, la chef de direction de VIA Rail a déclaré qu'« en 42 ans d'existence, c'est la première fois que VIA Rail [...] doit interrompre la plupart de ses services ». Tout cela à cause de l'inaction et du manque de leadership du premier ministre.
Combien d'autres Canadiens devront perdre leur emploi avant que le premier ministre fasse son travail et prenne des mesures concrètes?
Résultats : 76 - 90 de 150000 | Page : 6 de 10000

|<
<
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
>
>|
Afficher les deux langues
Préciser votre recherche
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes