Interventions à la Chambre des communes
Pour obtenir de l'aide, contactez-nous
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Pour obtenir de l'aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Voir le profil de Alupa Clarke
2017-09-25 17:18 [p.13484]
Monsieur le Président, lors de mes dernières tournées de porte-à-porte, cet été, ce que les gens me disaient le plus souvent, c'était qu'ils étaient très découragés que ce gouvernement veuille procéder à la légalisation de la marijuana. Certains s'y opposent moralement et politiquement, tandis que d'autres se disent qu'il doit y avoir d'autres sujets à aborder à la Chambre des communes que la légalisation d'une drogue. L'État devrait s'occuper d'autres choses, comme les affaires étrangères, qu'il s'agisse du conflit en Corée du Nord, de la situation en Ukraine ou des crises humanitaires en Afrique.
Les gens m'ont également dit qu'ils avaient de plus en plus honte d'un premier ministre qui se pavane à l'étranger et au Canada et qui est dans un mode électoral constant où il prend des égoportraits et cherche à plaire à tout un chacun, sans nécessairement avoir de courage politique, comme je l'ai dit dans mon discours.
Je crois que les prochaines années nous seront favorables, parce que les Canadiens voient bien ce qui se trame devant eux. Lorsque je fais du porte-à-porte, je le ressens sans aucun doute.
Mr. Speaker, while I was out canvassing this summer, what I heard most often from people was how disheartened they were that the government was going ahead with the legalization of marijuana. Some are opposed to it on moral or political grounds, while others think that there should be more important matters for the House of Commons to discuss than legalizing a drug. There are other things for the government to work on—foreign affairs, for example, like the conflict in North Korea, the situation in Ukraine, or humanitarian crises in Africa.
People also told me that they were growing more and more embarrassed by the Prime Minister prancing around in Canada and abroad in perpetual election mode, taking selfies and trying to please everybody while showing so little political courage, as I mentioned earlier.
I think the next few years will be favourable to us, because Canadians see clearly what is unfolding in front of them. When I go knocking on doors, I can absolutely feel it.
Résultat : 1 - 1 de 1