Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Voir le profil de Alupa Clarke
2017-11-09 15:03 [p.15222]
Monsieur le Président, une dizaine d'universitaires ont cosigné une lettre dans laquelle ils cherchent à savoir: « Qui sont les défenseurs des langues officielles au sein du gouvernement fédéral?  ».
Cette question n'est pas bénigne ni gratuite. Elle surgit puisque depuis deux ans maintenant, les libéraux font preuve de nonchalance à l'égard des questions linguistiques. Eh oui! Mentionnons la nomination d'une commissaire ultra-partisane, une entente avec Netflix sans dispositions pour la francophonie, un plan d'action qui n'arrive pas à être achevé et un ministère qui ne respecte pas ses obligations légales, notamment dans le cas du Réseau pour le développement de l'alphabétisme et des compétences, le RESDAC.
Il est évident que la défense des langues officielles n'est pas une priorité pour les libéraux. Pourquoi?
Mr. Speaker, nine academics co-signed a letter in which they pose the question: “Who is standing up for official languages in the federal government?”
The question is neither inconsequential nor gratuitous. It has been coming up regularly for two years now, but the Liberals seem unconcerned about languages issue, to wit the appointment of an ultra-partisan commissioner, an agreement with Netflix that ignores the francophonie, an action plan that never materializes, and a department that is failing to meet its legal obligations, including obligations with respect to the Réseau pour le développement de l'alphabétisme et des compétences, the literacy and skills development network.
Protecting official languages is obviously not a priority for the Liberals. Why not?
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes