Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 1600
Voir le profil de David Christopherson
NPD (ON)
Voir le profil de David Christopherson
2015-06-19 11:17 [p.15344]
Monsieur le Président, le Cabinet du premier ministre a usé de ses pouvoirs pour protéger des sénateurs privilégiés — imaginez, il a même tenté d'étouffer une affaire pour eux. Ce faisant, les conservateurs ont défendu la corruption plutôt que de défendre les fonds publics. Les sénateurs qui abusent de la confiance des contribuables peuvent maintenant simplement rembourser les sommes dues et éviter toute conséquence. Il n'est pas surprenant que les Canadiens soient prêts pour un changement et espèrent que les choses seront gérées différemment.
Si les conservateurs ne permettent pas à un voleur de s'en tirer simplement en remboursant l'argent volé, pourquoi permet-il aux sénateurs de faire exactement cela?
Voir le profil de Paul Calandra
PCC (ON)
Voir le profil de Paul Calandra
2015-06-19 11:18 [p.15344]
Monsieur le Président, lorsque je suis arrivé ici en 2008, le député de Medicine Hat a demandé au Parti libéral...
Voir le profil de Paul Calandra
PCC (ON)
Voir le profil de Paul Calandra
2015-06-19 11:18 [p.15344]
Nous sommes maintenant à la dernière journée de la session, monsieur le Président, et le député de Medicine Hat demande encore...
Des voix: Oh, oh!
Voir le profil de Mathieu Ravignat
NPD (QC)
Voir le profil de Mathieu Ravignat
2015-06-19 11:33 [p.15347]
Monsieur le Président, le premier ministre a beau dire que le scandale des dépenses du Sénat ne le concerne pas, il ne peut pas nier qu'il a lui-même nommé Duffy, Wallin, Brazeau et les autres.
C'est aussi lui qui a nommé Housakos à la présidence du Sénat, et c'est son bureau qui a tenté de camoufler le scandale des dépenses de Duffy. La population en a assez de ces réponses floues, et elle est prête à voir du véritable changement.
Les conservateurs vont-ils cesser de défendre la corruption du Sénat?
Voir le profil de Paul Calandra
PCC (ON)
Voir le profil de Paul Calandra
2015-06-19 11:33 [p.15347]
Monsieur le Président, nous ne faisons rien de la sorte, comme vous le savez. C'est à l'invitation du Sénat que le vérificateur général a examiné les dépenses des sénateurs. Nous prévoyons que le processus se déroulera avec la coopération des sénateurs.
Par ailleurs, selon un rapport de l'administration de la Chambre, 68 députés néo-démocrates doivent une somme correspondant au triple des dépenses problématiques découvertes au Sénat par le vérificateur général. Ces députés doivent 2,7 millions de dollars. Comme ils ont refusé de rembourser leur dette, des paiements seront prélevés sur leur salaire à compter du 1er juillet. Quelle honte! Ils auraient pu prendre d'eux-mêmes l'initiative de rembourser cette somme.
Voir le profil de Mathieu Ravignat
NPD (QC)
Voir le profil de Mathieu Ravignat
2015-06-19 11:34 [p.15347]
Monsieur le Président, des parties de golf, des voyages de pêche et des voyages personnels de leurs conjoints ou conjointes pour organiser un bal de la Saint-Valentin, ce sont toutes des dépenses que les sénateurs ont facturées aux contribuables canadiens.
La population en a assez de ces privilèges accordés aux petits amis du régime. Elle réclame l'abolition de cette institution désuète et non démocratique. Il est temps de changer de cap.
Pourquoi les conservateurs sont-ils si attachés au statu quo?
Voir le profil de Paul Calandra
PCC (ON)
Voir le profil de Paul Calandra
2015-06-19 11:35 [p.15347]
Monsieur le Président, nous avons proposé des modifications importantes du Sénat. Il revient maintenant au Conseil de la fédération de se pencher sur les réformes proposées.
J'aimerais citer quelques questions: « Pouvez-vous confirmer où travailleront ces employés? Les formulaires d'emploi indiquent qu'ils habitent tous dans la région de Montréal mais qu'ils travailleront à Ottawa. Seront-ils installés dans un bureau [à Montréal ou à Ottawa]? »
Et voici maintenant la réponse des dirigeants du NPD: ils travailleront « à Ottawa ».
Le problème, c'est qu'ils ont travaillé à Montréal, dans un bureau partisan et illégal. Les députés en cause doivent 2,7 millions de dollars aux contribuables et ils devraient les rembourser.
Voir le profil de Murray Rankin
NPD (BC)
Voir le profil de Murray Rankin
2015-06-19 11:35 [p.15348]
Monsieur le Président, chaque fois que les Canadiens allument la télé, ils constatent que les cas de gaspillage et de dépenses contraires à l'éthique ne cessent de s'accumuler. Ils y voient sans cesse un nouveau reportage sur des personnes nommées par les conservateurs qui dépensent l'argent des contribuables comme bon leur semble, ou encore plus de publicités gouvernementales coûteuses. En fait, les conservateurs ont dépensé 750 millions de fonds publics, en propagande manifestement partisane.
Les Canadiens en ont assez. Ils sont prêts pour du changement. Comment le ministre peut-il prendre sans cesse la parole pour défendre ces dépenses injustifiées? Pourquoi n'assume-t-il pas la responsabilité et ne met-il pas fin à ce gaspillage grotesque?
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Monsieur le Président, j'assume la responsabilité de l'annonce que j'ai faite aux parents selon laquelle, grâce à la bonification de la Prestation universelle pour la garde d'enfants du premier ministre, ils seront admissibles à 2 000 $ par enfant de moins de six ans et à 720 $ par enfant de six à dix-sept ans. Je travaille fort pour promouvoir cette prestation afin que tous les parents canadiens s'en prévalent. Cent pour cent des familles qui ont des enfants de moins de 18 ans sont admissibles, quelque soit leur revenu où la façon dont elles élèvent leurs enfants.
J'ai même produit une vidéo inspirante sur YouTube pour en informer les parents; elle est extrêmement populaire. Je remercie les députés de tous les partis d'en avoir fait la promotion.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Voir le profil de Peter Julian
2015-06-19 11:37 [p.15348]
Monsieur le Président, c'est désolant. Les conservateurs sont arrivés à Ottawa en affirmant qu'ils feraient les choses différemment, mais ils n'ont pas tardé à travailler pour eux-mêmes, tout comme le Parti libéral usé et corrompu. Bien sûr, ils tournent en ridicule la période des questions, ce qui est honteux. Les conservateurs sont fatigués et déconnectés de la réalité, et qui plus est, ils font l'objet d'une enquête criminelle.
Les Canadiens en ont assez des scandales qui touchent le Sénat. Ils en ont assez des dépenses inutiles. Ils en ont assez que le gouvernement pense qu'il a tous les droits, et ils sont prêts pour un changement. Donc, pourquoi les conservateurs ne se rangent-ils pas du côté du NPD et n'appuient-ils pas le plan que le chef néo-démocrate a proposé afin d'apporter de véritables changements à Ottawa?
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Monsieur le Président, le seul véritable changement qu'apportera le chef du NPD, c'est qu'il prendra plus d'argent aux Canadiens. Les hausses d'impôt qu'il propose feront grimper le prix de l'essence, le prix de l'électricité, le coût des affaires. Voilà ce que ferait sa taxe sur le carbone.
De plus, à l'instar du chef libéral, il annonce son intention d'imposer une nouvelle charge sociale de 1 000 $ pour financer le régime de pensions. Tous les travailleurs, ainsi que toutes les entreprises qui les emploient, devraient payer cette nouvelle charge. Les Canadiens ne sauront tolérer qu'on vienne piger ainsi dans leurs poches. Ils voteront plutôt en faveur d'un allégement du fardeau fiscal
Voir le profil de Irene Mathyssen
NPD (ON)
Voir le profil de Irene Mathyssen
2015-06-18 14:32 [p.15292]
Monsieur le Président, hier soir, l'ampleur du scandale du Sénat a été multipliée par trois. La GRC a maintenant décidé d'enquêter sur les 30 sénateurs dont les dépenses présentent des irrégularités. La police ne croit tout simplement pas au soi-disant processus d'appel que le Président du Sénat, choisi par le premier ministre lui-même, a concocté pour que ses amis et lui puissent s'en tirer à bon compte. La GRC a donc décidé d'examiner elle-même les éléments de preuve.
Le premier ministre pourrait-il expliquer pourquoi c'est la police, et non lui-même, qui doit maintenant faire la lumière sur le gâchis au Sénat?
Voir le profil de Paul Calandra
PCC (ON)
Voir le profil de Paul Calandra
2015-06-18 14:33 [p.15292]
Monsieur le Président, je crois comprendre que ces cas ne font pas l'objet d'une enquête. Cependant, pour la gouverne des députés, j'aimerais lire un extrait d'un rapport administratif de la Chambre. On peut y lire ce qui suit:
Pouvez-vous confirmer où travailleront les employés? Sur les formulaires d'emploi, il est indiqué qu'ils demeurent tous dans la région de Montréal, mais qu'ils travailleront au bureau d'Ottawa?
La direction du NPD a répondu que ces employés travailleraient à Ottawa. Le problème, c'est que cette réponse était fausse et que, par conséquent, 68 députés néo-démocrates passent maintenant pour des menteurs.
Il me semble que certains députés néo-démocrates ne souhaitent pas entamer la pause estivale en sachant qu'ils doivent des milliers de dollars à leurs concitoyens et j'espère...
Voir le profil de Irene Mathyssen
NPD (ON)
Voir le profil de Irene Mathyssen
2015-06-18 14:34 [p.15292]
Monsieur le Président, il n'est tout simplement pas acceptable que ce député fabrique ainsi des histoires. Il devrait en rougir de honte.
Le gouvernement a fait campagne sur le thème du Sénat triple E, il ne faut pas l'oublier. Pourtant, la seule chose qui a triplé depuis que les conservateurs sont au pouvoir c'est le nombre de sénateurs faisant l'objet d'une enquête policière. Les Canadiens sont fatigués d'être mitraillés d'information chaque jour sur le gaspillage et les scandales de l'autre Chambre. Ils veulent des réponses.
Pourquoi le premier ministre a-t-il laissé les sénateurs se faire leurs propres règles pour échapper à toute reddition de comptes?
Résultats : 1 - 15 de 1600 | Page : 1 de 107

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes