BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 1530
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
La séance est ouverte. Cette partie de la réunion du Bureau de régie interne se déroule en public. Nous passons au point suivant à l'ordre du jour, soit l'adoption du procès-verbal de la réunion précédente. Est-il approuvé?
Allez-y, monsieur Strahl.
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Je serai bref. Je remarque qu'on mentionne la question du pairage, mais nous ne voulions pas en discuter.
Je devrais me référer au procès-verbal. J'y vais de mémoire.
Je tiens seulement à préciser que c'était une discussion informelle. Dans mes commentaires, je ne voulais pas laisser entendre qu'il est nécessaire de modifier le système de pairage. Je ne sais pas si cela se reflète dans le procès-verbal.
Je tiens à préciser que je ne demandais pas au Bureau de régie interne, au Comité de la procédure ou à qui que ce soit d'autre d'étudier la question du pairage maintenant ou plus tard. C'est une question qui relève des whips des partis, peut-être.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Merci beaucoup.
Y a-t-il autre chose?
Compte tenu de ces renseignements...
Charles Robert
Voir le profil de Charles Robert
Charles Robert
2019-06-13 12:07
Cela n'entraîne aucun changement.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Compte tenu de ce commentaire, pouvons-nous adopter le procès-verbal?
Des députés: D'accord.
L'hon. Geoff Regan: Merci beaucoup.
Nous passons au prochain point, les affaires découlant de la réunion précédente. Y a-t-il des affaires qui nécessitent un suivi?
Des députés: Non.
L'hon. Geoff Regan: Merci.
Nous sommes maintenant rendus au septième point à l'ordre du jour, la mise à jour du groupe de travail sur la VPLT.
Nous accueillons un important groupe pour en discuter. Madame Sgro, est-ce vous qui commencez?
Voir le profil de Judy A. Sgro
Lib. (ON)
Oui, monsieur le président. Merci beaucoup.
Aujourd'hui, je suis accompagnée de Mme Kelly Block et de M. Peter Julian, qui est aussi un représentant du groupe de travail.
En guise de contexte, le Groupe de travail s’est réuni les 4 et 11 juin afin d’examiner la structure de gouvernance proposée et d’amorcer le dialogue sur le projet de restauration de l’édifice du Centre. L’Administration de la Chambre des communes a présenté un aperçu de la VPLT et des renseignements contextuels sur les consultations et les autorisations à ce jour.
Le Groupe de travail a discuté de la structure de gouvernance et s’est entendu sur le mandat. Mis sur pied à la demande du Bureau de régie interne, le Groupe de travail a pour mandat de consulter les députés sur leurs besoins ainsi que d’exercer une surveillance à l’égard du projet de l’édifice du Centre et de la VPLT. Le Groupe de travail présentera au BRI des rapports sur l’avancement du projet de restauration et lui adressera des recommandations s’il y a lieu. Le Groupe de travail aidera à guider et à éclairer les consultations avec les députés et les intervenants.
Au fil de l’élaboration et de l’exécution de la VPLT, des principes directeurs ont été établis à différentes étapes du projet. Nous avons passé ces principes en revue et nous proposons une série révisée de principes directeurs adaptés au Parlement en ce qui concerne la restauration de l’édifice du Centre. Par conséquent, nous soumettons les principes proposés qui suivent à l’approbation du BRI.
L’édifice du Centre est d’abord et avant tout le siège des deux chambres du Parlement. Sa fonction première étant de servir de lieu de travail aux parlementaires, sa conception et ses caractéristiques opérationnelles doivent en tenir compte.
Le projet de restauration de l’édifice du Centre...
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Allez-y, monsieur Strahl.
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Je n'ai pas cela devant moi. Je suis certain que Mme Sgro ne fait aucune erreur, mais j'aimerais pouvoir lire le document en même temps.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Avons-nous des exemplaires de la présentation pour les députés?
Voir le profil de Judy A. Sgro
Lib. (ON)
Je crois savoir que vous avez déjà reçu beaucoup de renseignements sur ce projet.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
En effet, mais cela n'inclut pas la liste que vous aviez commencé à lire. Je pense qu'il nous serait utile de l'avoir.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Voir le profil de Judy A. Sgro
Lib. (ON)
Le projet de restauration de l’édifice du Centre vise à améliorer les activités du Parlement d’un point de vue fonctionnel et technologique, de sorte que l’infrastructure reste bien adaptée à l’évolution des besoins du Parlement.
Le projet de restauration de l’édifice du Centre permettra d’assurer la participation du public aux travaux du Parlement en lui donnant accès aux délibérations de la Chambre, à la période des questions et aux séances de comité. En outre, il favorisera la liaison avec le public en créant de nouveaux espaces en complémentarité avec l’édifice historique.
Dans le cadre du projet de restauration de l’édifice du Centre, on envisagera la construction d’un réseau de tunnels et de l’infrastructure connexe pour assurer l’accessibilité universelle et l’interconnectivité entre les édifices de la Cité parlementaire.
Le projet de restauration de l’édifice du Centre continuera de réaliser l’équilibre entre l’accessibilité au Parlement et le maintien d’un environnement sécuritaire.
Le projet de restauration de l’édifice du Centre aura pour objectif de restaurer le caractère patrimonial de l’édifice tel qu’il a été conçu et construit à l’origine, ainsi que de moderniser tous les systèmes d’ingénierie et de protection des personnes en fonction des attentes contemporaines de bien-être, de sécurité, de durabilité et d’accessibilité universelle à l’appui des fonctions parlementaires.
Les décisions concernant l’avenir de l’édifice du Centre seront guidées par les principes de la responsabilité financière et d’une utilisation judicieuse des ressources, et tiendront compte en même temps de l’importance attachée à la restauration d’espaces historiques patrimoniaux.
À la première réunion du Groupe de travail, on lui a présenté un aperçu du plan de projet et des rôles des divers intervenants. L’exécution de ce projet complexe s’effectue selon un processus accéléré qui implique de nombreuses activités simultanées et qui nécessite la prise de décisions alors que les besoins sont encore en cours d’élaboration. Pour gérer ce risque, un processus de décisions à multiples niveaux assure la souplesse requise.
Nous examinerons ensuite les exigences détaillées relativement à des fonctions clés à l’édifice du Centre et au complexe du Centre d’accueil des visiteurs afin de nous assurer que les caractéristiques de l’édifice correspondent aux activités du Parlement et aux besoins des députés dans notre lieu de travail.
Pour ce qui est des activités immédiates à l’édifice du Centre et au Centre d’accueil des visiteurs, le Groupe de travail a convenu que deux éléments nécessitent une approbation, soit la stratégie relative au contrat d’excavation pour le Centre d’accueil des visiteurs et la palissade du chantier. Le Groupe de travail a examiné les options et soumet sa recommandation à l’examen du BRI.
Le besoin d’un centre d’accueil des visiteurs a été établi dans le document de 1999, Bâtir l’avenir. Le concept a été élaboré, puis approuvé par le BRI et le Comité sénatorial de la régie interne en 2006 et confirmé de nouveau en 2009 et 2011. Les exigences détaillées pour la phase 2 du CAV sont en voie d’élaboration et devront être validées par le Groupe de travail et approuvées ensuite par le BRI. Afin que le projet de l’édifice du Centre continue sur sa lancée, une décision rapide sur la stratégie relative au contrat d’excavation est requise.
Trois options ont été présentées au Groupe de travail concernant la stratégie d’excavation pour la phase 2 proposée du Centre d’accueil des visiteurs. Chacune tenait compte des éléments suivants: la sécurité, l’expérience visiteur, les besoins fonctionnels du Parlement et le coût.
Tandis qu’il est clair que l’excavation est requise afin de répondre aux exigences d’immeuble de base, nous sommes d’avis que d’autres besoins tels qu’exprimés devraient être évalués et décidés après les élections.
Le Groupe de travail recommande d’opter pour la stratégie relative au contrat d’excavation pour la phase 2 du Centre d’accueil des visiteurs qui prévoit l’expansion souterraine de l’édifice du Centre sur 22 000 m2 ainsi que des options d’adaptation d’échelle aux besoins définitifs selon les décisions conformément aux exigences au-delà du matériel et de l’équipement.
Le deuxième élément est la palissade du chantier. Ce plan de site indique en gros l’aire maximale du chantier qui inclut l’édifice du Centre, une approximation de l’excavation que nécessitera le complexe du Centre d'accueil des visiteurs, de l’espace pour les roulottes de chantier, et les aires de déchargement des matériaux de construction et de déplacement de la machinerie lourde. La ligne noire indique l’emplacement approximatif de la palissade du chantier, qui laisse environ la moitié de la pelouse avant pour l’accès public et pour la tenue d’activités pendant le déroulement du projet.
L’installation de la palissade devrait débuter à l’automne 2019.
Trois options relatives à la palissade ont été soumises au Groupe de travail.
Le Groupe de travail recommande une option qui rappelle l’architecture de l’édifice du Centre. La palissade comporterait des images et du texte d’interprétation au sujet du projet et du Parlement à l’intention des visiteurs et serait en place pendant toute la durée du projet de restauration.
Cette option offre une solution rentable pour clôturer le chantier ainsi qu’une expérience visiteur durant la restauration de l’édifice du Centre.
Voici donc les recommandations que le Groupe de travail vous présente aujourd'hui. Il faut d'abord poursuivre la stratégie de passation de marchés d'excavation pour la phase 2 du Centre d'accueil des visiteurs, qui comprend l'agrandissement souterrain NET de 22 000 mètres carrés de l'édifice du Centre, avec des options qui permettent de réduire ou d'augmenter le contrat en fonction des décisions concernant les besoins réels.
Procéder à l'érection de la palissade sur la pelouse avant avec de grandes photos monochromes ou des dessins illustratifs sur la face avant avec une clôture noire ornementale sur le reste du périmètre.
Aujourd'hui, Mme Block et moi sommes accompagnées des personnes compétentes de divers ministères qui participent au projet.
Madame Block, souhaitez-vous ajouter quelque chose?
Voir le profil de Kelly Block
PCC (SK)
Non; je suis prête à répondre aux questions, le cas échéant.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Allez-y, monsieur Strahl.
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Nous comprendrons au fil de l'évolution du projet... Nous ne voulons pas refaire votre travail. De toute évidence, on vous a confié ces tâches pour travailler dans l'intérêt de tous.
Des décisions ont évidemment déjà été prises au sujet du nouveau centre d'accueil des visiteurs. Je n'ai pas participé aux conseils ni vu les documents. Je ne sais pas à quel point le plan du site est à l'échelle, et j'imagine qu'il n'est pas conçu de cette façon. J'aimerais donc avoir des explications à ce sujet.
L'entrée actuelle pour les visiteurs et les travaux parlementaires sert uniquement à la Chambre, évidemment. Toutefois, on dirait que c'est... Quelle est l'empreinte actuelle de ce qu'on pourrait appeler le centre d'accueil des visiteurs temporaire? Quelles sont ses fonctions supplémentaires qui justifient une superficie de 22 000 mètres carrés, en haut ou en bas, à l'intérieur? J'aurais dû m'attarder davantage sur le fait que ce qu'on voit ici, en bas, est une structure temporaire, et que le nouveau centre semble beaucoup plus grand que le centre actuel.
Veuillez m'expliquer cela, rapidement. Y a-t-il autre chose que le centre d'accueil des visiteurs, là-dessous, ou est-ce simplement le nom qu'on lui a donné? Avons-nous vraiment besoin d'un centre 10 fois plus grand que celui que nous avons maintenant?
Rob Wright
Voir le profil de Rob Wright
Rob Wright
2019-06-13 12:18
La phase 1 — il y a la phase 1 et la phase 2 — porte sur une superficie de quelque 5 000 mètres carrés, soit environ le quart de ce qu'on recommande d'approuver aujourd'hui. Il s'agit d'un centre d'accueil des visiteurs permanent, et non temporaire, pour l'édifice de l'Ouest. Viendra ensuite la phase 2 pour desservir, en plus de l'édifice de l'Ouest, l'édifice du Centre et l'édifice de l'Est. Essentiellement, la construction du Centre d'accueil des visiteurs sous la grande pelouse servira à créer un complexe parlementaire intégré.
La phase 2 servirait à offrir les mêmes services que la phase 1, notamment le contrôle de sécurité, principalement, et certains services aux visiteurs et services de soutien liés au fonctionnement de la Chambre. Le Centre d'accueil des visiteurs offrirait ces services pour l'édifice du Centre et l'édifice de l'Est, ainsi qu'une expérience élargie pour les visiteurs de la Colline.
Selon les statistiques compilées par la Bibliothèque du Parlement, 75 % des personnes qui voulaient visiter l'édifice du Centre n'ont pu le faire, essentiellement pour une question de gestion du volume, puisqu'une partie de l'édifice du Centre est vide. Le Centre d'accueil des visiteurs offrirait aux Canadiens et aux visiteurs étrangers des installations plus grandes, ce qui leur permettrait de vivre une expérience sur la Colline du Parlement.
Les fonctions de sécurité sont une exigence essentielle du projet. En outre, comme nous l'avons signalé à divers comités, je pense, la modernisation de l'édifice du Centre entraînera la conversion d'une superficie de quelque 2 500 mètres carrés. À titre d'exemple, l'espace requis pour les installations mécaniques du bâtiment est 14 fois plus important qu'auparavant, notamment pour l'aménagement de nouvelles cages d'ascenseur et de toilettes et de puits mécaniques supplémentaires. Comme vous le savez mieux que moi, ces équipements modernes sont rares, à l'édifice du Centre.
Le dernier élément, c'est que le Centre d'accueil des visiteurs pourra aussi servir à certaines fonctions qui ont été déplacées de l'édifice du Centre, comme les principales fonctions de soutien.
Étant donné la stratégie proposée, ces décisions n'ont pas besoin d'être prises aujourd'hui, car cette stratégie d'excavation pourra être réduite ou élargie, selon les exigences du Parlement, au fil de la progression du projet.
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2019-06-13 12:21
Si vous le permettez, j'aimerais ajouter un point qui a été soulevé dans les discussions du Groupe de travail. Les commentaires de M. Wright ont porté jusqu'à maintenant sur une proposition antérieure pour le Centre d'accueil des visiteurs. Toutefois, le Groupe de travail a soulevé une importante question: est-il nécessaire d'avoir toutes ces fonctions et d'aller de l'avant avec le Centre d'accueil des visiteurs actuellement proposé?
Actuellement, le Groupe de travail est saisi d'une liste d'exigences — que j'appellerais une liste de souhaits — qui doivent être évaluées et validées. Cela a fait l'objet de discussions au sein du Groupe de travail, qui a conclu que la modernisation de l'édifice du Centre exige qu'on réserve une superficie de 10 000 mètres carrés, je crois, pour la machinerie et l'équipement et aussi pour l'aménagement de liens entre les édifices pour la manutention des biens et des matériaux.
Le Groupe de travail a évoqué la nécessité de maintenir l'élan et d'entreprendre l'excavation pour les éléments essentiels à la modernisation de l'édifice du Centre. Après l'élection, le Groupe de travail se penchera sur les différentes exigences exprimées par les partenaires et examinera aussi les possibilités d'adaptation de la phase 1 du Centre d'accueil des visiteurs. Cet examen aura lieu après l'élection.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Allez-y, monsieur Julian.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Mesdames Sgro et Block, je vous remercie de vos présentations.
Je tiens à dissiper toute ambiguïté quant à la nature de ce dont le BRI est saisi. Il ne s'agit pas d'approuver le centre d'accueil des visiteurs — et je ne pense même pas qu'un déménagement dans un centre d'accueil des visiteurs ait fait consensus —; nous proposons de lancer un appel d'offres pour le contrat d'excavation devant débuter en janvier 2020.
L'estimation de 22 000 mètres carrés permet au BRI, après l'élection, soit d'augmenter la superficie, dans le cas de l'ajout du centre d'accueil des visiteurs — je pense qu'il y aura un moment et un endroit pour en discuter et en débattre —, soit de réduire la superficie pour satisfaire aux exigences minimales, ce qui, selon M. Patrice et M. Wright, est nécessaire à la modernisation des éléments mécaniques de l'édifice du Centre. La superficie serait alors de 12 500 mètres carrés.
Je dirais que nous considérons tous les trois l'adaptabilité comme une caractéristique très importante. Nous n'avons pas à décider du sort du Centre d'accueil des visiteurs maintenant. Le contrat d'excavation nous permet de limiter le projet à l'essentiel ou — si le BRI choisissait l'option d'un centre d'accueil des visiteurs le plus grand possible — de porter la superficie à environ 33 000 mètres carrés.
Le contrat d'excavation n'est pas contraignant et n'équivaut pas à l'approbation du Centre d'accueil des visiteurs. Ce n'est pas le cas. C'est une question qui me tient à cœur, et il ne s'agit pas d'une décision que nous devrions prendre quelques semaines avant des élections générales. Il incombera au BRI et au comité qui sera formé après les élections d'en débattre et de décider si le contrat d'excavation sera réduit à l'essentiel, soit 12 500 mètres carrés, ou adapté à un autre concept.
Je suis prêt à recommander l'octroi du contrat d'excavation et la mise en œuvre, mais en gardant à l'esprit que le BRI pourra décider, au cours de la nouvelle année, de limiter cela à l'essentiel.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Avant de donner la parole à Mme Block, je précise que selon l'ordre du jour, il s'agit d'une mise à jour. Dans quelle mesure attendez-vous une décision du Bureau de régie interne?
Mme Block avait levé la main.
Voir le profil de Kelly Block
PCC (SK)
Merci, monsieur le président. Je comprends votre question, et pour moi, elle soulève probablement d'autres questions quant au rôle du Groupe de travail. Je ne pense pas qu'il nous appartienne de déterminer ou de donner des suggestions sur les décisions à cet égard qui relèvent du Bureau de régie interne, mais je tenais à préciser que mon collègue a correctement présenté les points dont nous avons discuté. J'ajouterais simplement que nous préconisons la deuxième des trois options, la superficie moyenne, étant donné la marge de manœuvre qu'elle nous donne, comme mon collègue l'a indiqué. Les autres options étaient une petite et une grande superficie.
J'aimerais aussi préciser que j'ai beaucoup insisté pour appuyer les recommandations des conseils précédents sur l'idée d'un centre d'accueil des visiteurs. En qualité de membre d'un groupe de travail qui a pour mandat de faire des suggestions aux organismes décisionnels, je n'étais pas prête à défaire le travail qui a été fait au cours des 20 dernières années.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Merci.
Nous passons maintenant à M. Julian, suivi de Mme Bergen.
Attendez. Pour éviter toute confusion, il s'agit de M. Rodriguez.
Excusez-moi.
Voir le profil de Pablo Rodriguez
Lib. (QC)
Merci beaucoup.
Tout d'abord, on mentionne ici qu'à peu près la moitié de la pelouse à l'avant restera en place pour permettre l'accès au public et la tenue d'activités pendant le déroulement du projet. À l'évidence, les prochaines célébrations de la fête du Canada seront les dernières à se tenir sur la Colline pour un bout de temps — vous y êtes tous invités, d'ailleurs —, parce que cela prend énormément d'espace.
Il semble donc qu'on pourra encore tenir des activités dans l'espace qui reste. Combien de personnes, à peu près, cet espace peut-il accueillir? Quel type d'activités sera-t-il possible d'y tenir?
Rob Wright
Voir le profil de Rob Wright
Rob Wright
2019-06-13 12:28
Je vais demander à ma collègue Mme Garrett de vous donner plus de détails.
Nous travaillons en étroite collaboration avec notre partenaire Patrimoine canadien pour nous assurer que toutes les activités pourront continuer à se tenir là. C'est un objectif clé de ce travail et la base de notre modèle de partenariat.
Jennifer Garrett
Voir le profil de Jennifer Garrett
Jennifer Garrett
2019-06-13 12:29
J'ajouterais que les organes législatif et exécutif du gouvernement ont fait d'importants efforts de collaboration afin d'offrir aux visiteurs une expérience la plus positive possible et veiller au déroulement sans heurts des activités.
Voici quelques exemples. Nous avons collaboré avec le ministère de la Défense nationale, qui a confirmé, par exemple, le maintien de la relève de la garde sur la Colline. Nous avons coordonné nos efforts avec notre directeur des travaux de construction pour veiller, dans la mesure du possible, à ce que le drapeau continue de flotter au-dessus de la Tour de la Paix, et même pour poursuivre l'activité de yoga sur la Colline.
Nous avons coordonné l'ensemble des cérémonies et activités possible. Nous avons un résumé des plans actuels sur le déroulement des événements. Je dirais que de façon générale, aucune de ces activités n'est indûment touchée. Toutes peuvent se dérouler normalement, malgré l'empreinte réduite de la pelouse avant du Parlement.
Résultats : 1 - 30 de 1530 | Page : 1 de 51

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes