Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 44
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2019-06-19 14:39 [p.29387]
Monsieur le Président, nous avons devant nous le seul premier ministre de l’histoire du Canada à avoir été reconnu coupable d’avoir enfreint la Loi sur les conflits d’intérêts, non pas une seule fois, mais bien quatre fois. Il a pris 215 000 $ des contribuables pour voyager illégalement avec sa famille et ses amis sur l’île privée de l’Aga Khan. Ces infractions pourraient constituer une violation de l’article 121(1) du Code criminel.
Je demande au premier ministre de tout simplement répondre à la question suivante. Combien de fois a-t-il rencontré la GRC et la commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique?
Mr. Speaker, this Prime Minister is the first in Canadian history to be found guilty of violating the Conflict of Interest Act not once, but four times. He took $215,000 of taxpayer money to travel illegally with his family and friends to the Aga Khan's private island. These offences could constitute a violation of subsection 121(1) of the Criminal Code.
I have one simple question for the Prime Minister. How many times did he meet with the RCMP and the Conflict of Interest and Ethics Commissioner?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-12-05 14:37 [p.24445]
Monsieur le Président, un des administrateurs d'une société qui a des liens avec les libéraux, dont le ministre de l'Innovation, a fait une très bonne affaire. Il a acheté un terrain au gouvernement ontarien pour 3,3 millions de dollars et l'a revendu quelques mois plus tard pour 4,4 millions de dollars. C'est toute une transaction. Elle est tellement douteuse que la ville de Brampton a demandé à la GRC de faire une enquête à ce sujet.
Maintenant que nous savons que cet administrateur a participé au voyage catastrophique du premier ministre en Inde, nous voudrions savoir qui l'a invité.
Mr. Speaker, a director from a company with ties to the Liberals, notably the Minister of Innovation, made a really good deal. He bought land from the Ontario government for $3.3 million and sold it a back a few months later for $4.4 million. Talk about a deal. It is so questionable that the City of Brampton asked the RCMP to investigate.
Now that we know this director went on the Prime Minister's disastrous trip to India, we would like to know who invited him.
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-12-05 14:38 [p.24445]
Monsieur le Président, je tiens à rafraîchir la mémoire du premier ministre.
Cet administrateur, Bhagwan Grewal, est un ancien président d'association libérale. Il est un donateur du Parti libéral. Il a été du voyage en Inde; il a même pris le temps de se faire photographier avec le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique pour garder un beau souvenir de ce super voyage en Inde.
Si le premier ministre n'a rien à cacher, qu'attend-il pour présenter la liste officielle de tous ses invités VIP, présents avec lui lors du voyage en Inde qui a été payé par les contribuables canadiens?
Mr. Speaker, allow me to refresh the Prime Minister's memory.
This administrator, Bhagwan Grewal, is a former Liberal association president. He is a Liberal Party donor. He went on the India trip and even took the time to have his picture taken with the Minister of Innovation, Science and Economic Development so he could keep a nice souvenir of that great trip to India.
If the Prime Minister has nothing to hide, when will he present the official list of all his VIP guests who were with him on his trip to India, which was paid for by Canadian taxpayers?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-12-04 14:29 [p.24404]
Monsieur le Président, si les libéraux pensent que leurs petites menaces et l'intimidation feront taire les députés de ce côté-ci de la Chambre, ils se trompent royalement.
Hier, le ministre de l'Innovation a refusé de répondre à de simples questions en lien avec un article du National Post. Cet article met en évidence une transaction troublante et douteuse qui a eu lieu dans la ville de Brampton. La municipalité a même déposé une plainte officielle à la GRC.
Je répète ma question: quels liens le ministre de l'Innovation a-t-il avec cette société?
Mr. Speaker, if the Liberals think they can threaten and bully the members on this side of the House into silence, they are profoundly mistaken.
Yesterday, the Minister of Innovation refused to answer simple questions relating to a National Post article about a troubling, sketchy transaction that took place in Brampton. The municipality even filed an official complaint with the RCMP.
Here, again, is my question. What is the Minister of Innovation's connection to that company?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-12-04 14:31 [p.24405]
Monsieur le Président, la leader du gouvernement à la Chambre des communes peut bien parler plus fort, crier ou faire des menaces, je peux vous assurer que nos genoux ne shake pas présentement. Au contraire, nous allons nous tenir droits de ce côté-ci de la Chambre.
Si le ministre de l'Innovation ne veut pas nous dire les liens qu'il a avec les membres de cette société, peut-il nous dire pourquoi des administrateurs de la société ont pris part au voyage catastrophique du premier ministre en Inde?
Pourquoi le même ministre a-t-il pris une photo avec un de ces administrateurs, qui est un ancien d'une association libérale?
Pourquoi des membres de cette société sont-ils des donateurs du Parti libéral?
Toutes ces questions sont légitimes.
Le ministre de l'Innovation a-t-il été contacté par la GRC? Si oui, quand l'a-t-il été?
Mr. Speaker, the Leader of the Government in the House of Commons can talk louder, shout or make threats all she wants, but I can assure her that our knees are not knocking. On the contrary, we are going to stand tall on this side of the House.
If the Minister of Innovation does not want to disclose what ties he has with that company's executives, can he tell us why several of the company's directors took part in the Prime Minister's disastrous trip to India?
Why did this minister take a photo with one of these directors, who is a former member of a Liberal association?
Why have this company's executives made donations to the Liberal Party?
These are all legitimate questions.
Has the Minister of Innovation been contacted by the RCMP? If so, when?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-12-03 14:19 [p.24314]
Monsieur le Président, on a appris dans le National Post que la ville de Brampton a contacté la GRC pour qu'elle enquête sur une situation troublante.
Deux députés libéraux, dont le ministre de l'Innovation, ont obtenu des informations confidentielles sur le prix offert par la ville au gouvernement de l'Ontario pour acheter un terrain. Qu'est-il arrivé? C'est une société privée qui a fait l'acquisition du terrain et qui l'a vendu rapidement pour faire un énorme profit.
Ma question pour le ministre est simple: quel est son lien particulier avec cette société?
Mr. Speaker, according to the National Post, the City of Brampton asked the RCMP to investigate a troubling situation.
Two Liberal members, including the Minister of Innovation, received confidential information about the price the City of Brampton offered the Ontario government in a land deal. What happened? A private sector company purchased the land only to resell it quickly at a huge profit.
My question for the minister is simple. How is he connected to that company?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-12-03 14:20 [p.24314]
Monsieur le Président, je ne comprends pas pourquoi le ministre est sur la défensive comme cela. S'il n'a rien à se reprocher, pourquoi ne répond-il pas aux questionnements qui sont présents? Au moins un des administrateurs de la société a pris part au voyage catastrophique du premier ministre en Inde. Le ministre a même pris une photo avec un des directeurs de l'entreprise, qui est un ancien président d'association libérale. En plus, plusieurs administrateurs de cette société sont des donateurs au Parti libéral.
La question est simple: est-ce que la GRC a communiqué avec le ministre, et quand?
Mr. Speaker, I do not understand why the minister is being so defensive. If he has done nothing wrong, why will he not answer the questions he is being asked? At least one of the company's directors took part in the Prime Minister's disastrous trip to India. The minister even took a photo with one of the company's directors, who is also a former Liberal riding association president. On top of that, many of the company's directors are Liberal Party donors.
It is a simple question. Did the RCMP contact the minister and, if so, when?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-11-28 14:37 [p.24091]
Monsieur le Président, The Globe and Mail nous a appris cette semaine que le député libéral de Brampton-Est a non seulement joué des millions de dollars dans les casinos — nous nous demandons tous où il a pris cet argent, en passant —, mais il a également été sous enquête de la GRC pendant plusieurs mois. La situation est extrêmement préoccupante, elle est même troublante. C'est une autre histoire de député libéral pris dans des histoires qui sont assez loufoques.
La question que je pose au premier ministre est assez simple, et c'est la même que celle de ma consoeur qui a parlé avant moi.
Quand a-t-il été mis au courant que la GRC enquêtait sur le député?
Mr. Speaker, this week, The Globe and Mail reported that not only did the Liberal member for Brampton East gamble away millions of dollars at casinos—and by the way, we wonder where he got all that money—but he was also under RCMP investigation for months. This is an extremely worrisome, even troubling, situation. This is another case of a Liberal MP caught up in some wild shenanigans.
My question for the Prime Minister is simple and is the same as the one my colleague asked just now.
When did the Prime Minister find out that the RCMP was investigating this member?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2018-11-28 14:38 [p.24091]
Monsieur le Président, on parle ici d'un député libéral. Jusqu'à preuve du contraire, il n'a pas été exclus du caucus. Il faisait partie de la délégation qui s'est rendue en Inde, de ce désastreux voyage que le premier ministre avait organisé avec plusieurs députés — je tiens à le rappeler à tout le monde. Le député libéral avait même invité son ancien patron avec lui. Cela fait assez drôle comme histoire, quand on y pense. Il était membre du Comité permanent des finances et il posait des questions à la GRC sur la façon dont elle enquêtait sur le blanchiment d'argent. Le premier ministre nous annonce aujourd'hui qu'il connaît cette information juste depuis la semaine passée.
Peut-il nous confirmer la date?
Mr. Speaker, we are talking about a Liberal MP. Last I checked, he had not been expelled from caucus. He was part of the delegation that went to India, the disastrous trip the Prime Minister organized with several other members, in case anyone has forgotten. The Liberal member even invited his old boss to come along. It is actually rather ironic, when you think about it. He was a member of the Standing Committee on Finance and was asking the RCMP about how it investigates money laundering. The Prime Minister is telling us today that he has known about this situation only since last week.
Can he confirm the date?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-12-13 14:55 [p.16369]
Monsieur le Président, voici des faits, et les faits sont vérifiables et observables.
Voici le bilan de notre ministre des Finances: il impose une réforme fiscale taxant plus les PME; il est mis à l'amende par la commissaire à l'éthique parce qu'il a oublié de déclarer une de ses compagnies qui avait une de ses villas en France; il n'a jamais mis ses actions dans une fiducie sans droit de regard; il a vendu des actions totalisant plus de 10 millions de dollars quelques jours avant le dépôt des mesures fiscales qu'il a lui-même mises en place; et il a déposé le projet de loi C-27, qui lui a fait gagner plus de 5 millions de dollars dans sa compagnie familiale.
Qu'attend le premier ministre pour demander la démission de son ministre des Finances?
Mr. Speaker, facts are facts. They can be checked.
Let us look at the Minister of Finance's record: he imposed a tax reform to raise taxes on small businesses; he was fined by the Ethics Commissioner because he failed to declare one of his companies that owned one of his villas in France; he failed to put his assets in a blind trust; he sold $10 million worth of shares in his company days before introducing tax measures that he himself put in place; and he introduced Bill C-27, which earned his family's company more than $5 million.
When will the Prime Minister call for his Minister of Finance to resign?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-12-04 14:21 [p.15920]
Monsieur le Président, la commissaire aux conflits d'intérêts a encore demandé une rencontre avec le ministre des Finances pour voir si sa situation est conflictuelle. On dirait que c'est devenu une habitude pour le ministre des Finances.
Je demande au ministre des Finances de répondre simplement à cette simple petite question: est-ce lui qui a vendu 680 000 actions d'une valeur de plus de 10 millions de dollars juste avant qu'il mette en place des mesures fiscales qui l'avantageaient lui-même?
La question est simple: l'a-t-il fait au moment où il était à la fois ministre des Finances et actionnaire de cette compagnie?
Mr. Speaker, the Conflict of Interest Commissioner has asked for another meeting with the Minister of Finance to discuss whether he is in conflict of interest. This is becoming a habit for the Minister of Finance.
I would like the Minister of Finance to answer this simple little question: is he the one who sold 680,000 shares worth more than $10 million just before introducing tax measures that he himself would benefit from?
The question is simple: did he do this while he was both the Minister of Finance and a shareholder of that company?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-12-04 14:22 [p.15920]
Monsieur le Président, les Canadiens s'attendent à avoir un ministre des Finances intègre, responsable et transparent.
Pourtant, au cours des deux dernières années, il a reçu une amende pour avoir caché l'existence de sa villa en France dans une de ses compagnies étrangères; il est sous enquête complète par la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique; il refuse de divulguer aux Canadiens le contenu de ses nombreuses compagnies à numéro, et il a oublié de mettre ses actions dans une fiducie sans droit de regard.
Maintenant, la question que tout le monde se pose est: qu'attend le ministre des Finances pour démissionner?
Mr. Speaker, Canadians expect their finance minister to have integrity and to be accountable and transparent.
However, over the past two years, the minister has been fined for having hid his French villa in one of his foreign companies; he is under full investigation by the Conflict of Interest and Ethics Commissioner; he refuses to disclose the content of his many numbered companies to Canadians; and he forgot to put his shares in a blind trust.
Now, the question everyone is asking is this: When will the Minister of Finance step down?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-30 14:22 [p.15810]
Monsieur le Président, depuis le début de la semaine, on pose une question extrêmement simple au premier ministre et au ministre des Finances: qui a vendu 680 000 actions de Morneau Shepell une semaine avant qu'ait lieu une mesure fiscale qui a eu un impact sur cette compagnie? Cette mesure a permis à cette personne d'économiser des milliers de dollars.
Drôlement, aujourd'hui, Global News nous apprend qu'une autre personne proche du ministre des Finances aurait vendu 200 000 actions. On parle du père du ministre des Finances. Ou bien il est chanceux, ou bien il est très informé.
Qu'attend le premier ministre pour congédier son ministre...
Mr. Speaker, all week, we have been asking the Prime Minister and the Minister of Finance a very simple question: who sold the 680,000 Morneau Shepell shares one week before the implementation of tax measures that affected the company? That enabled this person to save thousands of dollars.
Funnily enough, Global News reported today that another individual close to the Minister of Finance apparently sold 200,000 shares. We are talking about the finance minister's father. Either he is very lucky, or very well informed.
What is the Prime Minister waiting for to fire his minister—
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-30 14:24 [p.15811]
Monsieur le Président, je mets au défi le premier ministre et le ministre des Finances de répondre à la petite question très simple qu'on leur a posée: qui a vendu les actions?
Les Canadiens ont le droit d'avoir un ministre des Finances intègre, responsable, qui prend ses responsabilités au sérieux. Là, présentement, nous avons un ministre des Finances qui n'est pas au dessus de tout soupçon et qui ne donne pas l'exemple.
Le compte à rebours est commencé. La question n'est pas de savoir si on va changer le ministre des Finances, c'est plutôt quand. Quand le premier ministre va-t-il prendre ses responsabilités et faire ce qu'il se doit, congédier le ministre des Finances?
Mr. Speaker, I challenge the Prime Minister and the Minister of Finance to answer the very simple little question they were asked: who sold the shares?
Canadians have the right to an honest, responsible finance minister who takes his responsibilities seriously. Right now, we have a finance minister who is not above suspicion and who is not leading by example.
The countdown has begun. It is not a question of if, but rather when, the Minister of Finance will be replaced. When will the Prime Minister act responsibly and do the right thing, which is to fire the Minister of Finance?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-29 14:35 [p.15734]
Monsieur le Président, au Canada, les cadres des institutions financières doivent divulguer les opérations qu'ils effectuent sur les marchés boursiers. Ces mesures ont été mises en place pour éviter justement les délits d'initiés.
Le ministre des Finances est le principal dirigeant des finances au Canada. Il est celui qui dicte les règles du jeu. Il doit donc être au-dessus de tout soupçon et donner l'exemple.
Si le ministre des Finances ne veut pas être transparent avec les Canadiens, comment le premier ministre peut-il encore lui faire confiance?
Mr. Speaker, in Canada, financial executives have to disclose any transactions they make on the stock market. These measures were put in place to prevent insider trading.
The Minister of Finance is Canada's chief financial officer. He is the one who makes the rules. Consequently, he must be above reproach and lead by example.
If the Minister of Finance does not want to be transparent with Canadians, how can the Prime Minister still trust him?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-29 14:36 [p.15735]
Monsieur le Président, voici des faits: au cours des deux dernières années, il a été démontré que le ministre des Finances a contrevenu aux lois sur l'éthique. Il a oublié de mettre ses actions dans une fiducie sans droit de regard, il a oublié de déclarer sa villa en France, il refuse de dévoiler ses entreprises à numéro et la cerise sur le sundae, c'est l'histoire de son bloc de 680 000 actions, d'une valeur de plus de 10 millions de dollars, qui ont été vendues avant la mise en place d'une mesure à la Chambre. Plus personne n'a confiance en ce ministre des Finances.
Qu'attend le premier ministre pour le congédier?
I have some facts for you, Mr. Speaker. Over the past two years, it has been proven that the Minister of Finance violated ethics laws. He forgot to put his assets in a blind trust. He forgot to declare his villa in France. He refuses to disclose his numbered companies. The cherry on top is this business with his block of 680,000 shares worth over $10 million that were sold just before a measure was introduced in the House. No one trusts this finance minister anymore.
What is the Prime Minister waiting for to fire him?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-28 14:28 [p.15685]
Monsieur le Président, voici les faits: en décembre 2015, le ministre des Finances était toujours propriétaire de milliers d'actions de Morneau Shepell. Le 30 novembre 2015, quelqu'un a par hasard vendu 680 000 actions de Morneau Shepell d'une valeur de 10 millions de dollars. Le 7 décembre, une semaine après, le ministre a présenté des mesures fiscales qui ont provoqué la chute de 5 % de la valeur à la Bourse, ce qui a permis à cette personne de gagner un demi-million de dollars.
Étant donné que le ministre des Finances était propriétaire à ce moment-là de Morneau Shepell, est-ce qu'il peut nous dire qui a vendu ces actions?
Mr. Speaker, here are the facts: in December 2015, the Minister of Finance still owned thousands of shares in Morneau Shepell. On November 30, 2015, someone just happened to sell 680,000 Morneau Shepell shares worth $10 million. On December 7, one week later, the minister introduced tax measures that resulted in a 5% drop in the stock market, allowing this individual to make half a million dollars.
Given that the Minister of Finance owned Morneau Shepell at that time, can he tell us who sold these shares?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-28 14:29 [p.15685]
Monsieur le Président, tout ce que nous, les Canadiens, voulons, ce sont des réponses simples à des questions simples. Si le ministre n'a rien à cacher, il n'a qu'à répondre à cette question. Une semaine avant qu'il dépose des mesures fiscales qui touchaient sa propre compagnie, quelqu'un a vendu en bloc 680 000 actions d'une valeur de 10 millions de dollars, ce qui lui a permis d'éviter une chute à la Bourse de 500 000 $.
La question est simple, il était propriétaire de cette compagnie: peut-il nous dire qui a vendu ce bloc de 680 000 actions?
Mr. Speaker, all Canadians want is simple answers to simple questions. If the minister has nothing to hide, all he has to do is answer this question. A week before he introduced tax measures affecting his own company, someone sold a block of 680,000 shares worth $10 million, neatly sidestepping a $500,000 loss when the stock market dropped.
Here is the simple question. He owned the company. Can he tell us who sold that block of 680,000 shares?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-27 14:17 [p.15616]
Monsieur le Président, l'opposition dénonce les conflits d'intérêts du ministre des Finances depuis maintenant trois mois. Les Canadiens sont de plus en plus inquiets, et on apprend maintenant que de nombreux députés libéraux sont embarrassés par son manque total d'éthique. Sous le couvert de l'anonymat, plusieurs déclarent même que le ministre devrait occuper un autre poste. C'est complètement fou. Ce sont maintenant les députés du Parti libéral qui désavouent le ministre des Finances.
Le ministre des Finances réalise-t-il que les Canadiens ont totalement perdu confiance en lui?
Mr. Speaker, the opposition has been speaking out about the Minister of Finance's conflicts of interest for three months now. Canadians are becoming increasingly concerned and now we learn that a number of Liberal members are embarrassed by his complete lack of ethics. On the condition of anonymity, many went so far as to say that the minister should be assigned to another position. It is madness. Now Liberal Party members are disavowing the Minister of Finance.
Does the Minister of Finance realize that Canadians have completely lost confidence in him?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-27 14:18 [p.15616]
Monsieur le Président, le ministre des Finances tente de mettre le couvercle sur la marmite en répétant que tout est beau maintenant, comme si l'on peut devenir comme par magie intègre et transparent après deux ans de conflits d'intérêts, juste en claquant des doigts.
Est-ce dire que durant ces deux dernières années, n'ayant pas placé ses actions dans une fiducie sans droit de regard, le ministre des Finances était donc en plein conflit d'intérêts?
Mr. Speaker, the finance minister is trying to sweep this whole thing under the rug by repeating that everything is fine now, as though he can snap his fingers and magically become a person of real integrity and transparency after being in a conflict of interest for two years.
Since the Minister of Finance did not place his shares in a blind trust, does that not mean that he was in fact in a direct conflict of interest for the past two years?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-27 14:19 [p.15616]
Monsieur le Président, si ce ministre continue de répéter qu'il n'a rien à se reprocher, qu'il en fasse la démonstration de façon concrète. Jeudi dernier, nous avons déposé une motion demandant au ministre des Finances de déclarer tous les actifs qu'il a achetés et vendus dans toutes ses propriétés privées depuis qu'il est ministre des Finances. C'est la seule manière de savoir si les intérêts personnels du ministre sont en conflit avec son rôle de ministre des Finances.
La question est simple: les députés libéraux de l'autre côté de la Chambre feront-ils preuve de transparence et d'intégrité en votant ce soir en faveur de notre motion?
Mr. Speaker, if this minister insists that he has nothing to hide, let him prove it. Last Thursday, we moved a motion calling on him to reveal all assets he has bought or sold within all his private holdings since he became finance minister. That is the only way to know whether the minister's personal interests conflict with his public duties as finance minister.
The question is simple: will the Liberal members across the aisle show transparency and integrity by voting in favour of our motion this evening?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-22 14:32 [p.15423]
Monsieur le Président, chaque semaine, on apprend de nouvelles révélations sur les conflits d'intérêts du ministre des Finances.
Il y a eu ses actions non déclarées, puis sa villa en France, et maintenant c'est son projet de loi C-27, qu'il a confectionné et dont bénéficie personnellement sa propre famille et sa compagnie Morneau Shepell.
Le premier ministre peut-il faire preuve de rigueur et exiger de son ministre des Finances qu'il fasse preuve de transparence et qu'il divulgue tous ses avoirs?
Mr. Speaker, every week brings new revelations about the Minister of Finance's conflicts of interest.
First, there were his undeclared shares, then his villa in France, and now, we have the bill he created, Bill C-27, from which his own family and his company, Morneau Shepell, directly benefit.
Will the Prime Minister step up and order his Minister of Finance to show some transparency and disclose all of his assets?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-22 14:33 [p.15423]
Monsieur le Président, la vérité, c'est que 81 % des familles canadiennes paient plus d'impôts depuis que ce gouvernement est en place.
Ma question est simple et tout à fait légitime, surtout depuis qu'on sait que ce ministre est en plein conflit d'intérêts depuis deux ans.
S'il n'a rien à cacher, le ministre des Finances peut-il faire preuve d'honnêteté et divulguer une fois pour toutes ses actifs, ses compagnies, ses actions et tout ce qu'il cache aux Canadiens et aux Canadiennes?
Mr. Speaker, the reality is that 81% of Canadian families are paying more taxes under this government.
My question is simple and perfectly valid, especially considering that we know this minister has been in a direct conflict of interest for the past two years.
If he has nothing to hide, will the Minister of Finance be honest and disclose, once and for all, his assets, companies, shares, and everything he is hiding from Canadians?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-21 14:31 [p.15372]
Monsieur le Président, le ministre des Finances nous a juré avoir placé ses actions dans une fiducie sans droit de regard et on a appris qu'il ne l'avait jamais fait. Le ministre des Finances nous a assuré qu'il avait déclaré tous ses avoirs et on a appris qu'il a reçu une amende de la commissaire pour une compagnie non déclarée. Depuis le début de la session, le ministre répète qu'il a toujours travaillé avec la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, et, drôlement, aujourd'hui nous apprenons dans le Globe and Mail que le ministre n'a jamais collaboré avec la commissaire concernant son projet de loi C-27.
Le premier ministre peut-il nous dire comment les Canadiens peuvent encore faire confiance au ministre des Finances?
Mr. Speaker, the Minister of Finance swore that he put his shares in a blind trust and then we learned that he never did. The Minister of Finance assured us that he had declared all his assets and then we learned that he was fined by the commissioner for failing to disclose a company. From the beginning of the session, the minister has repeated that he has always worked with the Conflict of Interest and Ethics Commissioner and, oddly enough, today we read in the Globe and Mail that the minister never worked with the commissioner on his Bill C-27.
Can the Prime Minister tell us why Canadians would still trust the Minister of Finance?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-21 14:32 [p.15372]
Monsieur le Président, le supposé écran éthique du ministre des Finances s'amincit de jour en jour. Après avoir mis en place le projet de loi C-27, qui aide sa propre compagnie familiale, le seul argument qui reste au ministre est de dire que la vente de ses actions et sa donation le rendent maintenant intègre comme par magie. Qu'est-ce qu'on a à dire sur son niveau d'intégrité des deux dernières années?
Le premier ministre peut-il enfin admettre ce que tous les Canadiens savent, soit que son ministre des Finances est en plein conflit d'intérêts depuis maintenant deux ans?
Mr. Speaker, the finance minister's so-called ethical screen gets weaker every day. After introducing Bill C-27, which helps his own family business, the only argument the minister has left is to say that he now miraculously has some integrity because he sold his shares and made a donation. What does the government have to say about the level of integrity he has shown over the past two years?
Will the Prime Minister finally admit what all Canadians know, that his finance minister has been in a direct conflict of interest for the past two years?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-20 14:31 [p.15288]
Monsieur le Président, alors qu'il était président de Morneau Shepell, le ministre des Finances a participé, en 2014, à un forum sur la réforme des régimes de retraite qui défendait les mesures qu'il inclut maintenant dans son projet de loi C-27.
Au cours des jours suivant la présentation de son projet de loi, drôlement, les actions de Morneau Shepell ont bondi de près de 1 million de dollars. Ce n'est donc pas surprenant que le ministre fasse maintenant l'objet d'une enquête de la commissaire à l'éthique. J'ai une question simple à poser.
Lorsque le ministre a présenté son projet de loi, est-ce que le premier ministre savait qu'il était en plein conflit d'intérêts?
Mr. Speaker, in 2014, when the Minister of Finance was the executive chair of Morneau Shepell, he participated in a forum on pension plan reform that advocated for the measures he included in his Bill C-27.
Interestingly, in the days following the introduction of his bill, Morneau Shepell share values surged by nearly $1 million. It is therefore not surprising that the minister is now the subject of an investigation by the Ethics Commissioner. I have one simple question.
When the minister introduced his bill, did the Prime Minister know that he was in direct conflict of interest?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-20 14:32 [p.15289]
Monsieur le Président, je vais reformuler ma question. Je vais peut-être finir par obtenir une réponse.
Pendant près de deux ans, le ministre des Finances possédait des actions évaluées à près de 21 millions de dollars qu'il n'a jamais placées dans une fiducie sans droit de regard. Il a défendu une réforme des régimes de retraite qui servait ses propres intérêts et ceux de ses petits amis libéraux. Maintenant, le premier ministre et le ministre des Finances font l'objet d'une enquête de la commissaire à l'éthique.
Comment les Canadiens et les Canadiennes peuvent encore faire confiance à ce gouvernement de l'autre côté de la Chambre?
Mr. Speaker, I will rephrase my question, so perhaps I can actually get an answer.
For nearly two years, the Minister of Finance owned shares valued at nearly $21 million that he never put in a blind trust. He promoted a pension plan reform that served his own interests and the interests of his Liberal friends. Now the Prime Minister and the Minister of Finance are being investigated by the Ethics Commissioner.
How can Canadians continue to trust the government across the aisle?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-08 14:27 [p.15129]
Monsieur le Président, lundi, on a appris qu'un grand ami du premier ministre, Stephen Bronfman, a été nommé dans les Paradise Papers.
La ministre du Revenu national nous a promis une enquête indépendante de ces documents. Aujourd'hui, le premier ministre se déclare satisfait des explications de son ami, le grand argentier du Parti libéral du Canada.
La ministre du Revenu national peut-elle seulement nous dire si elle est d'accord avec son premier ministre pour dire qu'aucune enquête devrait être faite sur son ami?
Mr. Speaker, on Monday, we learned that Stephen Bronfman, a close friend of the Prime Minister, was named in the paradise papers.
The Minister of National Revenue promised an independent investigation of these documents. Today, the Prime Minister said that he was satisfied with the explanations from his friend and Liberal Party bagman.
Could the Minister of National Revenue just tell us whether she agrees with her Prime Minister that his friend should not be investigated?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-08 14:28 [p.15129]
Monsieur le Président, la ministre peut bien répéter sa cassette, la population n'est pas dupe.
L'intervention politique du premier ministre au nom de son ami proche est un signal clair aux enquêteurs qu'il y a une règle pour les libéraux et une autre règle pour tous les Canadiens qui paient de l'impôt. Le premier ministre ose nous dire qu'il est satisfait de l'explication de son ami et grand argentier du Parti libéral, qui veut éviter de payer des impôts comme tous les Canadiens et toutes les Canadiennes.
Y a-t-il un seul député de l'autre côté de la Chambre qui nous regarde et qui va avoir le courage de dénoncer cette situation inacceptable?
Mr. Speaker, the minister can keep repeating the same talking points, but Canadians are no fools.
The Prime Minister's political interference on behalf of his close friend is a clear signal to investigators that there is one rule for Liberals and another one for every other Canadian who pays taxes. The Prime Minister has the nerve to tell us that he is satisfied with the assurances that he has received from his friend and top Liberal Party fundraiser, who wants to avoid paying taxes like every Canadian does.
Is there a single member across the way who can look at us and have the courage to denounce this unacceptable situation?
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-02 14:27 [p.14884]
Monsieur le Président, hier, le premier ministre a dit que l'opposition faisait des accusations non fondées. Aujourd'hui, les libéraux accusent la commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique de donner de fausses informations sur la situation de leur propre ministre. Je me demande bien qui fait des accusations non fondées, ici à la Chambre.
Ma question est simple: pourquoi le premier ministre a-t-il induit le Parlement et tous les Canadiens en erreur alors que l'on sait maintenant que son ministre des Finances est en plein conflit d'intérêts?
Mr. Speaker, yesterday, the Prime Minister said that the opposition was levelling baseless accusations. Today, the Liberals are accusing the Conflict of Interest and Ethics Commissioner of providing false information about their own minister's situation. I wonder who are the ones making baseless accusations in the House.
My question is simple: now that we know that his finance minister is in a direct conflict of interest, I would like to know why the Prime Minister misled Parliament and all Canadians.
Résultats : 1 - 30 de 44 | Page : 1 de 2

1
2
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes