Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 74891
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Je déclare cette séance officiellement ouverte.
Bienvenue à la réunion no 44 du Comité permanent des Finances de la Chambre des communes.
Conformément à une demande de la part de quatre membres du Comité, nous nous réunissons pour discuter de la logistique du Comité, lors du témoignage du premier ministre Justin Trudeau, du chef de cabinet du premier ministre Katie Telford, de Craig Kielburger, de Marc Kielburger, de l'ancienne présidente du conseil d'administration d'UNIS, Michelle Douglas, et du directeur financier d'UNIS, Victor Li ; y compris, mais sans s'y limiter, aux panels sur lesquels ils comparaîtront et la durée de leur témoignage respectif. C'est l'objectif de la réunion d'aujourd'hui.
Je crois que les membres du Comité ont tous reçu l'accord de contribution que le greffier du Conseil privé a accepté de nous fournir. Nous avons publié des avis pour la réunion de demain avec le premier ministre et pour un autre groupe d'experts et la chef de cabinet jeudi, mais comme vous le savez, cela peut changer.
Monsieur Fragiskatos, est-ce que vous levez la main?
Voir le profil de Peter Fragiskatos
Lib. (ON)
Oui, monsieur le président. Je suis désolé si vous n'aviez pas encore fini, mais je voudrais présenter une motion.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
D'accord, je vais entendre votre motion. Mais, parce que nous sommes en vidéoconférence, assurez-vous de faire de grands signes.
Allez-y, monsieur Fragiskatos, quelle est votre motion?
Voir le profil de Peter Fragiskatos
Lib. (ON)
Merci beaucoup.
Puisque nous nous réunissons pour parler de la logistique des témoins et des prochaines réunions, la motion est en rapport avec cela.
La voici: « Que le président soit habilité à organiser les horaires des réunions avec les témoins de la liste citée dans la demande de la réunion d'aujourd'hui, comme le président le jugera approprié, compte tenu de la disponibilité des témoins ».
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Je n'ai pu noter que sept mots, monsieur Fragiskatos. Pouvez-vous la lire plus lentement? Après cela, M. Poilievre voudrait prendre la parole.
Lisez-la plus lentement. Puis présentez votre raisonnement, puis nous passerons à M. Poilievre.
Voir le profil de Peter Fragiskatos
Lib. (ON)
Je serais très heureux de la lire plus lentement.
La voici: « Que le président soit habilité à organiser les horaires des réunions avec les témoins de la liste citée dans la demande de la réunion d'aujourd'hui, comme le président le jugera approprié, compte tenu de la disponibilité des témoins ».
Pour ce qui est du raisonnement, monsieur le président, il va de soi. Cela permettra la meilleure approche pour l'organisation des prochaines réunions. Je crois qu'il serait très utile de vous en laisser le soin et en laisser le soin à ceux qui participent à l'organisation des réunions du côté du greffier.
Merci beaucoup.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
D'accord. Nous sommes saisis de la motion.
Nous avons M. Poilievre, et si quelqu'un d'autre veut parler, veuillez lever la main.
Allez-y, monsieur Poilievre.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Soyons clairs, monsieur le président, je suis désolé de gâcher ce petit moment de flatterie à votre endroit, mais la motion de M. Fragiskatos ne vous habilite pas à faire quoi que ce soit. Si vous relisez la formulation, vous voyez bien qu'il y a « compte tenu de la disponibilité des témoins ». En réalité, elle habilite les témoins à décider d'eux-mêmes quand venir et pour combien de temps.
C'est quelque chose que nous n'avons jamais fait. Dire: « Eh bien, un témoin peut venir quand il veut et pour le temps qu'il veut », c'est du jamais vu. Depuis 16 ans que je suis au Parlement, cette motion n'aurait aucun précédent.
Maintenant, nous pouvons nous quereller là-dessus tant que nous le souhaitons, mais en définitive, voilà ce qui va se passer: les frères Kielburger comparaîtront pendant 4 heures. Ils peuvent venir demain pendant quatre heures ou bien les libéraux du Comité peuvent décider de nous en parler toute la nuit, mais l'opposition dispose d'une majorité et nous allons les contraindre à témoigner le temps qu'il faudra pour obtenir des réponses. Si les libéraux veulent épuiser le temps, comme ils l'ont fait dans d'autres comités, pour que les témoins ne comparaissent qu'une heure ou une heure et demie ou quelque chose du genre demain, très bien. Nous les réinviterons simplement, voire une troisième fois, jusqu'à ce que nous cumulions le temps nécessaire pour obtenir les réponses dont nous avons besoin.
En ce moment, les frères Kielburger se proposent de venir. Au départ, c'était juste pour une heure, je crois. Maintenant, c'est pour une heure et demie. Une fois les remarques liminaires terminées, le temps va passer comme une flèche. C'est une tâche colossale. Nous avons besoin de poser beaucoup de questions. Il est impensable de permettre que deux témoins aussi essentiels à la discussion ne comparaissent qu'une heure et demie.
Si j'ai bien compris, ils veulent désormais venir avec un troisième témoin pour ces délibérations. Cela prendrait énormément de temps ne serait-ce que pour les remarques liminaires. De toute évidence, ce n'est pas acceptable pour l'opposition officielle. Je ne peux pas parler pour les deux autres partis d'opposition, mais je présume qu'ils ne l'accepteront pas non plus. Nous avons besoin de faire témoigner les frères Kielburger demain pendant au moins quatre heures. Si le gouvernement veut resquiller par un tour de passe-passe procédurier afin que cela ne se produise pas, il nous faudra alors réinviter les frères Kielburger à comparaître plus tard.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Je suppose que vous vous prononcez contre cette motion.
Qui d'autre est sur la liste? Quelqu'un veut-il parler?
Allez-y, monsieur Julian.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Merci, monsieur le président. En fait, j'ai eu des problèmes techniques, alors pouvez-vous relire la motion présentée par M. Fragiskatos avant que je ne la commente?
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Je vais demander à M. Fragiskatos de bien vouloir la relire. Mes notes sont approximatives.
Monsieur Fragiskatos, veuillez, s'il vous plaît relire la motion.
Voir le profil de Peter Fragiskatos
Lib. (ON)
Bien sûr, cela me fera plaisir de le faire.
La voici: « Que le président soit habilité à organiser les horaires des réunions avec les témoins de la liste citée dans la demande de réunion d'aujourd'hui, comme le président le jugera approprié, compte tenu de la disponibilité des témoins ».
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Allez-y, monsieur Julian.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Merci, monsieur le président. Je crois que cette motion vous enlève plus de pouvoir plus qu'elle ne vous en donne.
Je crois que nous avons tous beaucoup de questions à poser. Il ne fait aucun doute qu'au fur et à mesure qu'on recevait les informations au compte-gouttes au sujet de cette controverse, de plus en plus de questions se sont posées. Je suis sûr que nous avons besoin de plus de temps pour poser ces questions, à la fois à ceux qui sont impliqués dans UNIS et aux hauts fonctionnaires.
Je pense à une dizaine de sujets différents au moins, qui ne peuvent pas être couverts en une heure et demie. Il n'y a absolument aucun doute là-dessus. Ainsi, je crois que c'est à ce comité de se décider et de prendre les choses en main et c'est à la majorité dans ce comité de prendre une décision quant au temps nécessaire pour poser aux témoins les questions pertinentes et obtenir les réponses que les Canadiens attendent.
Et voici mon dernier point. Lors du scandale SNC-Lavalin, nous avons constaté que le Comité de l'éthique a été neutralisé. À ce moment-là, le Parlement était majoritaire. Il y avait également une majorité libérale au Comité et les membres ont refusé les comparutions et refusé les témoignages que certains voulaient donner, par conséquent les Canadiens n'ont pas obtenu les réponses qu'ils attendaient. En démocratie, il est important de savoir tout le bien que fait le gouvernement et tout le mal qu'il fait. La transparence est un droit démocratique.
Nous avons désormais un Parlement minoritaire et une minorité à ce comité. Aucun parti ne peut décider seul comment nous allons procéder. Je préfère qu'il y ait un consensus, mais je crois que nous serons mieux servis, monsieur le président, si le Comité donnait la direction, après quoi le président pourrait, une fois cette direction donnée, régler bien des choses. Il y a encore beaucoup de détails logistiques. Il y a encore beaucoup de choses à organiser, que vous pourrez régler, monsieur le président.
Nous avons besoin de fixer les lignes directrices générales que nous voulons mettre en place et les réponses que nous cherchons en tant que Comité et au nom des Canadiens. Dans cette optique, je voterai donc contre la motion de M. Fragiskatos.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Nous sommes saisis d'une motion.
Est-ce que vous avez levé la main, monsieur Fraser? Allez-y.
Résultats : 1 - 15 de 74891 | Page : 1 de 4993

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes