Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 1706
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 10:14 [p.3322]
Madame la Présidente, dans l'esprit de Noël, j'aimerais exprimer ma reconnaissance et faire quelques remerciements. Je tiens à dire merci aux personnes qui protègent la Chambre des communes, qui se mettent à genoux pour regarder sous le bureau du greffier et qui examinent les environs pour être certains que nous nous trouvons en lieu sûr; aux personnes qui enregistrent le Hansard et qui doivent écouter mes discours qu'ils le veuillent ou non; aux personnes qui préparent nos repas, surtout la dame qui confectionne les délicieux carrés de fudge, qui sont les meilleurs au monde; aux pages, aux greffiers et aux équipes de soutien technique, notamment aux personnes qui nous aident à œuvrer dans ce système hybride. Il y a tant de gens à Ottawa qui assurent le bon fonctionnement de la démocratie, et je sais que j'en oublie beaucoup, néanmoins, en mon nom et au nom du Parti libéral, je tiens à exprimer à tous notre gratitude pour le travail essentiel qu'ils accomplissent.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 10:29 [p.3324]
Madame la Présidente, je tends à m'inscrire en faux contre les observations du député sur le CRTC et sur l'importance du contenu canadien. Je crois que le CRTC a fait de l'excellent travail pour les Canadiens au fil des années. Pour ce qui est de l'importance du contenu canadien, nous savons que promouvoir ce contenu permet non seulement d'offrir des possibilités à des gens extrêmement talentueux dans l'ensemble du pays, mais aussi de créer des milliers d'emplois.
C'est le genre de projet de loi qui nous aidera à promouvoir le contenu canadien. Cela va même créer de bons emplois pour la classe moyenne. Le projet de loi contient une foule de bonnes mesures.
Le député pourrait-il me dire si, lorsque le projet de loi sera renvoyé au comité — car nous espérons que ce sera le cas —, il voudra proposer des amendements qui, selon lui, amélioreront le projet de loi?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 10:44 [p.3327]
Madame la Présidente, le projet de loi C-210, ou C-10, est un bon projet de loi pour modifier la Loi sur la radiodiffusion. Il faut bien reconnaître que les choses ont changé depuis l'époque où nombre des émissions dont la députée a parlé étaient filmées. Quand on pense à l'Internet et à la nécessité qu'il y ait du contenu canadien — c'est important —, je pense que la députée doit ouvrir les yeux et comprendre que le contenu canadien est important pour le gouvernement et les Canadiens. Le gouvernement a un rôle à jouer, et le projet de loi C-10 lui permettra de le jouer de façon permanente.
La députée pourrait-elle dire ce qu'elle pense avec un peu plus de clarté? Pense-t-elle que le CRTC et le gouvernement du Canada ont un rôle à jouer pour garantir un contenu canadien?
Voir le profil de Raquel Dancho
PCC (MB)
Voir le profil de Raquel Dancho
2020-12-11 11:11 [p.3331]
Madame la Présidente, cette année, le temps des Fêtes sera fort différent. Alors que nous nous préparons à célébrer en toute sûreté à la maison, j'encourage mes concitoyens de Kildonan—St. Paul à continuer de faire preuve de générosité, à aimer leur prochain et à appuyer les nécessiteux dans notre communauté. Bon nombre de nos organisations bien-aimées de Winnipeg ont répondu présentes au cours des neuf derniers mois difficiles.
Siloam Mission a ouvert récemment le centre Buhler, qui fournit un espace supplémentaire pour offrir un nombre accru de lits, des services de santé, des services de préparation à l'emploi et d'aide spirituelle. Le Gwen Secter Creative Living Centre a mis sur pied un programme qui fournit des centaines de repas chauds aux aînés de la communauté. Le centre Knowles et Marymound continuent d'offrir aux jeunes en difficulté des endroits sûrs où habiter, ainsi que du soutien professionnel nuit et jour pour les aider à surmonter les problèmes associés à une enfance difficile. Harvest Manitoba prépare des milliers de paniers à distribuer partout au Manitoba pendant la période des Fêtes.
Je suis tellement fière de représenter une communauté si généreuse. Je souhaite à tous mes concitoyens un très joyeux Noël et une bonne et heureuse année.
Voir le profil de James Bezan
PCC (MB)
Madame la Présidente, des documents très secrets du gouvernement ont révélé que les libéraux avaient fait pression sur les Forces armées canadiennes pour que des militaires chinois communistes s'entraînent en sol canadien.
Malgré des avertissements formulés par nos partenaires du Groupe des cinq de ne pas laisser la Chine voler nos secrets militaires, la vice-première ministre se préoccupait plus de son image à Pékin que de la sécurité nationale du Canada. Kidnapper nos citoyens, ruiner nos agriculteurs, violer les droits de la personne, lancer des cyberattaques, espionner: pour laquelle de ces menaces à la sécurité la vice-première ministre est-elle prête à faire des compromis en acceptant de former des militaires chinois?
De quel côté est-elle au juste?
Voir le profil de James Bezan
PCC (MB)
Madame la Présidente, nous savons que le premier ministre a élargi l'entente pour y ajouter l'entraînement militaire en 2017 et, soyons clairs, l'invitation faite à l'armée chinoise de venir au Canada pour une formation hivernale a été lancée en février 2018, lorsque les libéraux étaient au pouvoir.
Le héros de l'histoire est le chef d'état-major de la Défense, qui a défendu les valeurs canadiennes et a mis la hache dans le plan du gouvernement libéral. Il aurait dû pouvoir compter sur le ministre de la Défense nationale pour se ranger derrière lui. Malheureusement, le ministre de la Défense s'est caché sous son bureau et a permis à la vice-première ministre de lui marcher sur les pieds.
Pourquoi le ministre de la Défense nationale a-t-il permis à la vice-première ministre d'imposer une politique militaire avec la Chine communiste qui compromet la sécurité nationale du Canada?
Voir le profil de Dan Mazier
PCC (MB)
Madame la Présidente, le ministre de la Sécurité publique continue de se vanter d'avoir enlevé les armes à feu des propriétaires d'armes à feu respectueux des lois. Il a déclaré que les armes à feu qu'il a interdites n'ont pas leur place dans une société civile. Avec tout le respect que je lui dois, les gangs, les criminels et la violence n'ont pas leur place dans une société civile.
Le ministre peut-il dire aux Canadiens combien de criminels seront touchés par cette interdiction de possession d'armes à feu?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:12 [p.3344]
Madame la Présidente, conformément à l'article 36(8)a) du Règlement, j'ai l'honneur de déposer, dans les deux langues officielles et sous forme électronique, la réponse du gouvernement à 13 pétitions.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:29 [p.3346]
Monsieur le Président, j'ai une impression de déjà vu. Il n'y a pas si longtemps que mon collègue et moi avons participé à un débat d'ajournement où il souhaitait parler du problème de la corruption. Depuis qu'ils forment de nouveau l'opposition, les conservateurs essaient sans cesse de mobiliser l'attention de la Chambre des communes pour parler de corruption. Qu'importe les problèmes qui assaillent les Canadiens. Pour les conservateurs, l'important, c'est de fouiller et de creuser pour trouver un scandale. Ce n'est pas parce qu'un conservateur crie à la corruption que c'est vrai. Je pourrais donner quelques exemples de corruption. Je m'y emploierai d'ailleurs dès que j'aurai l'occasion de prendre la parole à ce sujet.
Pourquoi, alors que les Canadiens sont préoccupés par la pandémie et que nous nous serrons les coudes, le Parti conservateur demeure-t-il déconnecté de ce que les Canadiens attendent de la Chambre des communes, c'est-à-dire qu'elle se concentre sur la pandémie et son incidence négative sur la société? Pourquoi les conservateurs ne peuvent-ils pas se concentrer sur ce que les Canadiens attendent de nous?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:34 [p.3347]
Monsieur le Président, 10 minutes, c'est à peine suffisant pour parler de cette question et pour tenter de tenir l'opposition responsable d'un comportement qui est, à bien des égards, très irresponsable, selon moi. Les conservateurs ne rendent pas service aux Canadiens en se concentrant sur de telles questions, surtout au cours d'une pandémie.
Néanmoins, je comprends pourquoi ils agissent ainsi. C'est parce que rien n'a vraiment changé. Examinons certaines des déclarations de députés à l'époque où Stephen Harper était premier ministre et que le chef du Parti libéral venait d'être élu à la tête du parti. Examinons les centaines de milliers de dollars que les conservateurs ont dépensés en publicité à l'époque pour s'en prendre au chef du Parti libéral.
Passons rapidement au moment où les Canadiens ont rejeté le régime Harper en élisant un gouvernement libéral majoritaire. Depuis pratiquement le premier jour, rien n'a changé. Les conservateurs s'emploient activement à ternir la réputation du premier ministre et, si ce n'est pas lui, ils s'en prennent à celle du ministre des Finances. Ils s'en prennent aussi à d'autres ministres. Ils se concentrent davantage sur les personnes que sur les politiques.
C'est leur choix. Ils forment l'opposition officielle et ils peuvent établir et suivre le programme qu'ils souhaitent. Toutefois, comme je le dis depuis quelques années déjà, le gouvernement continuera, comme il le fait depuis le début, à se concentrer sur la classe moyenne du Canada et sur ceux qui aspirent à en faire partie. C'est la priorité absolue du gouvernement depuis le premier jour, et il maintiendra le cap...
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:37 [p.3347]
Monsieur le Président, mes propos déplaisent peut-être au député, mais ils ne sont pas sans rapport avec le débat actuel. Il suffit de lire les commentaires du député pour savoir de quoi il parle. En effet, il s'est exprimé au sujet des normes éthiques et a poursuivi ses propos diffamatoires lors de son discours. Il ne peut en aucun cas qualifier mes propos de non pertinents, même un tant soit peu, car tout ce que j'ai dit aujourd'hui jusqu'à présent est tout à fait cohérent avec le type d'enjeux sur lesquels il s'est lui-même prononcé dans son discours.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:38 [p.3347]
Monsieur le Président, il est tellement important, pour les personnes qui suivent ce débat, que nous parlions des priorités du gouvernement. J'ai mentionné la classe moyenne et ceux qui aspirent à en faire partie, mais les choses ont changé au début de l'année.
Au début de 2020, nous nous sommes rendu compte qu'il allait y avoir une pandémie mondiale, soit la pandémie de COVID-19. Les Canadiens et les gens du monde entier ont reconnu que les gouvernements devaient collaborer et concentrer leur attention sur la situation.
Le député parle de l'affaire UNIS. Les conservateurs, à certains moments appuyés en grande partie par d'autres partis d'opposition, ont essayé de faire valoir qu'il s'agit d'un problème de corruption. Je ne crois pas qu'il y ait eu corruption. Des erreurs ont été commises, mais cela ne veut pas dire qu'il y a eu corruption.
Le député a parlé de la prorogation de la session. Pour la première fois en 30 ans, la Chambre a siégé pendant l'été. Nous avons siégé en tant que comité, mais ce n'était un comité qu'en théorie. En réalité, les députés siégeaient dans cette enceinte et des centaines, voire des milliers, de questions ont été posées au gouvernement.
On pourrait penser que le coronavirus aurait été au centre des discussions, des débats et des questions. J'étais présent. J'ai écouté les nombreuses questions qui ont été posées, les centaines voire les milliers de questions. Je ne me souviens pas que les députés de l'opposition officielle aient posé des questions sur les vaccins. Je ne me souviens pas qu'ils aient demandé qui le gouvernement consultait, s'il y avait des ententes ou quoi que ce soit de cette nature. Au lieu de cela, les députés de l'opposition voulaient insister sur d'autres questions. C'était leur choix. Comme ils sont dans l'opposition, ils peuvent poser les questions qu'ils veulent. Cependant, ils ont essayé de donner une fausse impression, pour faire croire aux Canadiens que le gouvernement libéral n'est pas transparent et responsable, et je m'insurge contre ce comportement.
Je pourrais donner des exemples concernant le premier ministre qui remontent à l'époque où il a été élu pour la première fois à la tête du Parti libéral alors que celui-ci était le troisième parti. Il a tenté, par consentement unanime, d'introduire une la divulgation proactive pour tous les députés. Nous savons comment l'affaire s'est terminée. Les conservateurs ont dit non. L'ancien chef du député, l'ancien premier ministre, plus précisément Stephen Harper, a refusé de souscrire à la divulgation proactive. Il a dû s'apprivoiser à l'idée.
Les conservateurs ont constamment voulu éviter de parler des problèmes auxquels les Canadiens doivent faire face. J'en suis stupéfait. Nous voilà, au dernier jour de séance de l'année, et, d'après les députés, qu'est-ce qui préoccupe les Canadiens? À mon avis, c'est toujours la pandémie. Je crois qu'en cette saison des Fêtes où les gens vont célébrer Noël et la naissance du Christ, les Canadiens pensent à leur famille, à leurs amis ainsi qu'au fait qu'ils ne pourront pas être ensemble.
À mon avis, les Canadiens se préoccupent aussi de l'économie. Je pense qu'ils se préoccupent des nombreux problèmes auxquels nous avons été confrontés en 2020. Voilà les questions qui préoccupent les Canadiens. On penserait donc que nous discuterions de ces questions, surtout en cette dernière journée de séance de l'année.
Il y a environ une semaine, les députés de l'opposition étaient obnubilés par la question des vaccins. C'est bien. Je me réjouis qu'ils aient parlé des vaccins. C'est très encourageant.
Il est intéressant de constater qu'aucun pays, de ce que j'en sais, ne disposait d'un vaccin pour sa population en novembre. Ce n'est que maintenant, en décembre, que les premiers pays, dont le Canada, commencent à vacciner leurs citoyens. Le Canada peut compter sur un vaste réseau d'entreprises, ce qui nous permettra d'avoir les meilleures options pour vacciner toute la population rapidement.
Nous avons fait un travail remarquable dans ce domaine. Cela ne veut pas dire qu'en ce qui concerne les enjeux de cette nature, il faut se lever et applaudir le gouvernement. Toutefois, il est quand même possible de formuler des critiques constructives et de critiquer les gouvernements sur de tels enjeux. Au lieu de tout cela, les conservateurs font cavalier seul. J'ai bien hâte d'entendre ce que les néo-démocrates et les bloquistes auront à dire sur la question. Est-ce le sujet le plus pertinent pour nos débats d'aujourd'hui? J'oserais dire que non. Je pense que nous devrions écouter ce que les habitants de nos circonscriptions respectives ont à dire.
J'aurais aimé avoir plus de temps — je pense qu'il ne me reste que 30 secondes — pour parler de toutes les bonnes actions posées par les Canadiens ces derniers mois dans le cadre de l'approche Équipe Canada, dans le but de lutter contre les effets négatifs de la pandémie de COVID-19. Tant de gens ont agi de manière héroïque dans diverses situations, et nous avons vu tous les ordres de gouvernement unir leurs forces pour améliorer les choses. Est-ce que des erreurs ont été commises? Oui, des erreurs ont été commises. Par contre, il ne fait aucun doute que la Chambre des communes compte sur le soutien de mandataires indépendants qui veillent au respect des normes. Voilà un principe qui fait l'unanimité pour ce qui est de respecter l'indépendance du commissaire.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:47 [p.3348]
Madame la Présidente, j'estime moi aussi que l'année 2020 aura été tout sauf ordinaire en raison de la pandémie. Nous avons tous dû nous mobiliser pour l'affronter. Dans toutes les sphères de la société, les gouvernements, les organismes à but non lucratif, les entreprises privées et les Canadiens ont uni leurs forces et ont fait ce qu'il fallait pour réduire au minimum les ravages du coronavirus.
C'eût été naïf de croire qu'on ne ferait aucune erreur. Il y en a eu, des erreurs, mais je trouve de mauvais goût, surtout dans les circonstances actuelles, qu'on cherche ainsi à en faire une montagne, surtout si les erreurs en cause ont été suivies d'excuses, et qu'on se laisse aller à de telles exagérations.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:49 [p.3349]
Madame la Présidente, selon moi, le public a des attentes envers le gouvernement et les partis de l'opposition, peu importe leur allégeance politique. Il existe un commissariat indépendant à l'éthique et il y a un commissaire qui, d'après moi, fait un bon travail. Lorsqu'un commissaire, que ce soit l'ancien ou l'actuel commissaire, s'est adressé à nous pour nous indiquer qu'une erreur avait été commise, il nous a recommandé une manière de rectifier la situation et nous l'avons suivie.
Je crains que, parfois, les partis de l'opposition consacrent trop d'attention à une chose qui ne le mérite pas nécessairement. J'aurais aimé disposer de plus de temps pour entrer dans les détails. Je ne suis pas en train de dire aux députés de l'opposition ce qu'ils peuvent et ne peuvent pas faire. Je suis d'avis, cependant, que le Parti conservateur du Canada exagère dans toute cette affaire d'éthique.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-12-11 12:51 [p.3349]
Madame la Présidente, lorsque le rapport a été publié, le député d'Etobicoke—Lakeshore a immédiatement présenté des excuses. C'est ainsi que le système fonctionne. Des erreurs se produisent des deux côtés de la Chambre et le comportement honorable à adopter correspond exactement à ce qu'a fait le député en question. Il est regrettable que certains ne l'acceptent pas, parce que, après tout, nous sommes tous humains et nous faisons des erreurs. Nous en assumons la responsabilité et agissons en conséquence.
Résultats : 1 - 15 de 1706 | Page : 1 de 114

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes