Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 9860
Voir le profil de Denis Trudel
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur le président.
Je remercie également M. Pawson et M. Beaudoin.
D'entrée de jeu, j'aimerais simplement répondre à mon collègue du gouvernement qui se demandait si le gouvernement avait bien agi depuis les deux ou trois dernières années en matière de logement.
Je vais rappeler quelques faits quant à la situation du logement au Québec, en ce moment. Les besoins en matière de logement sont impérieux: 500 000 ménages consacrent plus de 30 % de leurs revenus au logement; 300 000 ménages y consacrent plus de 50 % de leurs revenus; et 82 000 ménages y consacrent 80 % de leurs revenus. Ce sont des faits concrets, et cela se produit présentement au Québec. La situation n'est pas rose, surtout que certaines sommes consacrées au logement social, notamment, dorment à Ottawa — ces sommes n'ont pas été versées aux provinces.
Monsieur Beaudoin, je veux rétablir les faits. Lorsqu'il est question de logement, les termes sont importants, surtout que les gouvernements du monde entier disent aux gens de rester à la maison.
Pourriez-vous expliquer la différence entre le logement abordable et le logement social?
Voir le profil de Denis Trudel
BQ (QC)
Je vous remercie de votre réponse, monsieur Beaudoin.
Depuis que je suis député à Ottawa, j'entends souvent parler de l'approche du Québec en matière de logement, une approche qui serait plus globale et plus communautaire.
Pourriez-vous nous parler de ce qui caractérise l'approche québécoise en matière de logement?
Voir le profil de Denis Trudel
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur Beaudoin.
En ce qui a trait à l'entente entre Québec et Ottawa sur la Stratégie nationale sur le logement, on a entendu que 1,4 milliard de dollars n'avait pas été dépensé et que cette somme destinée au logement social et abordable devrait être versée au Québec. Le gouvernement du Québec veut avoir la mainmise sur ces sommes, même si le logement est un champ de compétence fédérale.
Pourquoi pensez-vous que c'est important que le Québec soit le maître d'œuvre en matière de logement?
Voir le profil de Denis Trudel
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur Beaudoin.
Monsieur le président, me reste-t-il encore du temps?
Voir le profil de Denis Trudel
BQ (QC)
J'ai une dernière question sur les besoins réels en logement. Combien de personnes pourrait-on loger immédiatement si l'entente était signée demain matin?
Voir le profil de Louise Chabot
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur le président.
Je remercie nos deux témoins.
Mme Mahboubi, je vous remercie de nous avoir fait part de vos réflexions sur les prestations d'urgence qui ont été mises en place par le gouvernement et sur les périodes de transition. C'est justement là-dessus que portera ma question.
Comme vous le savez, la Prestation canadienne d'urgence vient d'être prolongée de huit semaines. Cela nous apparaissait comme une décision incontournable, puisque la crise a encore des effets importants sur l'économie, lesquels sont loin d'être résorbés. Les répercussions de cette crise ont eu un effet particulier, voire disproportionné, sur les femmes et les travailleurs à faible revenu.
Toutefois, au Bloc québécois, nous sommes nombreux à penser, comme vous, qu'il aurait fallu moduler la Prestation canadienne d'urgence et la Prestation canadienne d'urgence pour les étudiants de sorte que ces mesures deviennent des incitatifs à l'emploi et non des moyens de dissuasion. Le Bloc québécois a proposé qu'on suive exactement le modèle de l'assurance-emploi. Ainsi, une personne qui gagnerait plus de 1 000 $ — disons 1 500 $ — pourrait en garder la moitié. Cependant, le gouvernement nous dit que ce n'est pas possible sur le plan technique et qu'on n'a pas les outils nécessaires.
Ne faudrait-il pas rendre possible ce qui est politiquement souhaitable? Il faudrait profiter de la relance pour le faire.
Est-ce que la mesure que vous nous expliquiez va dans ce sens?
Voir le profil de Louise Chabot
BQ (QC)
Je vous remercie.
Je voudrais valider un point auprès de vous.
Le régime d'assurance-emploi est un facteur de stabilité important. Ne devrait-on pas miser sur des mesures plus structurantes, comme une réforme globale de ce régime, pour en élargir l'accessibilité et en améliorer les prestations, plutôt que de miser sur une période de transition?
Voir le profil de Louise Chabot
BQ (QC)
Pardonnez-moi de vous interrompre, madame Mahboubi, mais j'aimerais préciser ma question.
Puisque la Prestation canadienne d'urgence prendra fin prochainement, ne devrait-on pas miser sur des mesures structurantes, comme la réforme de notre régime d'assurance-emploi, plutôt que de miser sur une autre formule?
Voir le profil de Anthony Housefather
Lib. (QC)
Merci, monsieur le président.
Merci, madame Mahboubi et monsieur Milloy, pour le travail important que vous avez fait tous les deux et pour avoir accepté d'être là aujourd'hui.
Monsieur Milloy, surtout en ce qui concerne votre quatrième point, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'en ce moment, les gens ne se soucient pas du fait que nous sommes de partis différents. Ils veulent que tout le monde travaille ensemble pour trouver une solution à une crise. Nous ne voulons pas d'une dynamique qui consisterait à se prendre en défaut les uns les autres. Les membres du gouvernement ne devraient pas venir au Comité avec l'unique intention de défendre tout ce que le gouvernement a fait, et les membres de l'opposition ne devraient pas y venir avec l'unique intention d'attaquer tout ce que le gouvernement a fait. Nous devrions travailler ensemble. Je vous remercie donc d'avoir soulevé ce point.
Je voudrais aborder la question de la main-d'œuvre. Vous avez mentionné dans votre premier point que les emplois vont rapidement disparaître. J'imagine que les emplois qui disparaîtront d'autant plus rapidement seront ceux qui ont été chassés par l'évolution technologique. Cette dynamique sera exacerbée par la pandémie. L'un des domaines dans lesquels vous avez une grande expérience est celui des métiers. Vous représentez aujourd'hui un établissement universitaire, mais comme nous le savons — vous en savez plus que moi là-dessus —, un pourcentage important de gens qui exercent un métier prendront leur retraite dans les dix prochaines années. Selon vous, comment les gouvernements fédéral et provinciaux devraient-ils s'y prendre pour convaincre la population de la nécessité de se tourner vers les métiers?
Voir le profil de Anthony Housefather
Lib. (QC)
Merci beaucoup.
Madame Mahboubi, je tiens également à vous remercier pour votre présentation.
Je présume que vous êtes tous les deux d'accord pour dire que la PCU a été un programme salutaire, que sa mise en place a été rapide et efficace, en ce sens qu'il a atteint très rapidement un grand nombre de personnes, mais qu'à mesure qu'il s'étend, il devient nécessaire d'y apporter des modifications. J'ai pris note des suggestions que vous avez faites à cet égard.
J'aimerais examiner avec vous une question que vous n'avez pas soulevée, soit celle de l'immigration. J'ai lu un document que vous avez rédigé il y a quelques années, où vous disiez que pour compenser les départs à la retraite au Canada et le vieillissement de la population, il nous faudrait faire venir environ 1,4 million d'immigrants par an.
Pouvez-vous parler d'immigration, car le ministre de l’Immigration va bientôt repasser devant le Comité? Selon vous, quel rôle l'immigration peut-elle jouer pour nous aider à sortir de la récession ou de la crise de l'emploi qui sévit actuellement?
Voir le profil de Louise Chabot
BQ (QC)
Je propose cette motion, monsieur le président.
Voir le profil de Richard Lehoux
PCC (QC)
Voir le profil de Richard Lehoux
2020-06-19 14:30
Je vous remercie, monsieur le président. J'aimerais vous mentionner que je vais partager mon temps de parole avec Mme Rood. Arrêtez-moi si je parle trop longtemps.
Ma question s'adresse aux représentants du Conseil canadien du porc.
Pratique-t-on des euthanasies dans le secteur du porc en ce moment?
Voir le profil de Richard Lehoux
PCC (QC)
Voir le profil de Richard Lehoux
2020-06-19 14:31
Je vous remercie, monsieur Bergmann.
À votre avis, comment le marché va-t-il évoluer? Prévoyez-vous des variations de prix importantes? Dans le contexte actuel, il y a beaucoup de fluctuations, mais vous attendez-vous à des variations de prix plus importantes?
Voir le profil de Richard Lehoux
PCC (QC)
Voir le profil de Richard Lehoux
2020-06-19 14:32
Je comprends bien votre préoccupation.
On a bien compris que, parmi les différents programmes actuels, il y en a peu ou pas qui répondent aux besoins. Agri-stabilité, par exemple, n'y répond pas.
En fin de compte, quel programme pourrait rapidement vous venir en aide?
La révision des programmes est en cours, comme vous l'avez mentionné. Cela fait quatre ans qu'on en discute et aucune modification n'a encore été apportée. À très court terme, on aura besoin d'un soutien à la production porcine au Canada, sinon, beaucoup de fermes vont fermer.
Quelles modifications rapides peut-on apporter aux programmes? Faudrait-il que les programmes Agri-relance ou Agri-investissement considèrent la pandémie qui vient de nous atteindre comme étant un risque? Lequel de ces programmes permettrait de mieux réagir à une telle situation?
Résultats : 1 - 15 de 9860 | Page : 1 de 658

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes