Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 13735
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je suis maintenant prêt à me prononcer sur la question de privilège soulevée hier par le député de Calgary‑Centre.
Selon le député, la décision prise du consentement unanime pour ajourner la séance du 21 juin 2022 constitue une violation de ses privilèges. Il a souligné que, en raison des problèmes techniques avec le système de vidéoconférence, il avait été dans l’impossibilité de participer aux délibérations de la Chambre quand cette décision a été prise. À son avis, cette situation est équivalente à d’autres circonstances antérieures où l’accès physique des députés à la Chambre avait été entravé et il demande à la présidence de déterminer qu’il y a, de prime abord, matière à question de privilège.
Je remercie le député d’avoir soulevé la question. Comme je l’ai dit hier dans ma déclaration, la séance du 21 juin a été suspendue en raison d’un problème de connexion à l’extérieur de la Chambre des communes.
Il est clair pour la présidence qu’il n’y avait aucune tentative délibérée de nuire à la capacité du député de prendre part aux délibérations. Quand il a été porté à l’attention de la présidence qu’une panne généralisée empêchait les députés de participer aux travaux, la séance a été suspendue. Lorsqu’il est devenu évident qu’il serait impossible de résoudre le problème rapidement, suivant des discussions avec les représentants de tous les partis, la séance a repris pour permettre la présentation d’une motion d’ajournement. Cette motion a été adoptée avec l’accord unanime de tous les députés présents.
La présidence reconnaît que le député n’a pas pu consentir à cette décision. C’est précisément parce que certains députés n’étaient pas en mesure de participer que la Chambre a convenu d’ajourner plus tôt. La décision a été prise avec une volonté manifeste de protéger les droits des députés participant par vidéoconférence. Poursuivre la séance dans de telles circonstances aurait été plus problématique pour les privilèges des députés que la décision d'ajourner.
Par conséquent, la présidence ne peut conclure qu’il y a matière à question de privilège.
Je remercie les députés de leur attention.
I am now prepared to rule on the question of privilege raised yesterday by the member for Calgary Centre.
The member contended that the decision taken by unanimous consent to adjourn the sitting of June 21, 2022, constitutes a breach of his privileges. He noted that due to the technical difficulties with our video conferencing system, he was unable to participate in the proceedings of the House when this decision was made. He equated this matter with previous situations where members were prevented from physically accessing the chamber and asked that the Chair find a prima facie question of privilege.
I thank the member for raising this matter. As I indicated in my statement yesterday, the sitting of June 21, 2022, was suspended due to a connectivity problem external to the House of Commons
It is clear to the Chair that there was no deliberate attempt to interfere with the member's ability to participate in the proceedings. When it was brought to the Chair's attention that there was a widespread outage preventing members from participating, the sitting was suspended. Once it became apparent that it would not be possible to resolve the matter quickly, following discussions with representatives of all parties, the sitting was resumed to allow a motion to adjourn to be presented. The motion was adopted with the unanimous agreement of all members present.
The Chair recognizes that the member was not able to provide his consent for that decision. It was specifically because some members could not participate that the House agreed to adjourn early. The decision was made with the express intent of protecting the rights of those members participating by videoconference. Continuing to sit in those circumstances would have been more problematic for the privileges of members than making a decision to adjourn,
Therefore, the Chair cannot find that this matter constitutes a question of privilege.
I thank all members for their attention.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-06-23 10:03 [p.7213]
Monsieur le Président, conformément à l'article 36(8)a) du Règlement, j'ai l'honneur de déposer, dans les deux langues officielles et sous forme électronique, la réponse du gouvernement à cinq pétitions.
Pendant que j'ai la parole, je propose:
Que la Chambre passe maintenant à l'ordre du jour.
Mr. Speaker, pursuant to Standing Order 36(8)(a), I have the honour to table, in both official languages, the government's response to five petitions. These returns will be tabled in an electronic format.
While I am on my feet, I move:
That the House do now proceed to orders of the day.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Le vote porte sur la motion.
Si un député d'un parti reconnu présent à la Chambre désire demander un vote par appel nominal ou que la motion soit adoptée avec dissidence, je l'invite à se lever et à l'indiquer à la présidence.
Le leader parlementaire de l'opposition a la parole.
The question is on the motion.
If a member of a recognized party present in the House wishes to request a recorded division or that the motion be adopted on division, I would invite them to rise and indicate it to the Chair.
The hon. opposition House leader.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Convoquez les députés.
Call in the members.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 10:49 [p.7215]
Madame la Présidente, relativement à l'étude de l'affaire émanant du gouvernement no 19, je propose:
Que le débat ne soit plus ajourné.
Madam Speaker, in relation to the consideration of Government Business No. 19, I move:
That the debate be not further adjourned.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 10:53 [p.7215]
Madame la Présidente, plus une personne est en colère, plus elle démontre son opposition aux questions dont nous débattons.
Examinons un peu les mesures dont parle mon collègue. S’il s’y oppose, lui et ses collègues ne seront pas tenus de s’en servir. S’ils ne veulent pas se prévaloir des mesures hybrides, qu’ils ne s’en servent pas.
Je suis certain qu’au moment de voter, aujourd’hui, tous les députés conservateurs seront présents. Je suis certain que tous les députés voteront en personne. Après ce discours enflammé sur la gravité de ces mesures, je suis certain que tous les députés du Parti conservateur seront présents à la période des questions aujourd’hui. Tous voteront en personne parce que, évidemment, c’est un affront terrible à la démocratie, n’est-ce pas? Cette colère est réelle, et comme cette colère est réelle, ils seront tous ici en personne.
Voici ce qui s’est passé. Au début de la pandémie, nous n’avions évidemment aucune idée de ce qui nous attendait. Nous avons élaboré des dispositions qui nous donneraient la souplesse...
Madam Speaker, the angrier somebody gets, the more it reflects on their position as opposed to the circumstance we are debating.
Let us take a step back for a second regarding the measures the member is talking about. If he is opposed to them, he and his colleagues do not have to use them. If they want to not use the hybrid provisions, then they can do so.
I am sure that when the vote happens later today, we will see all Conservative members here in the seats. I am sure all members will be voting in person. After that impassioned speech about how terrible these measures are, I am sure that in question period today we will see every single member of the Conservative Party here. We are going to see every vote taken in person, because of course this is a terrible affront to democracy, right? The anger is real, and because the anger is real, we are going to see them all here.
Here is what happened. At the beginning of the pandemic, of course we had no idea what was going to happen. We developed provisions that would give us the flexibility—
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 10:54 [p.7215]
Madame la Présidente, je suis certain qu'il y aura beaucoup d'autres questions, alors je pourrai revenir sur ce point.
Je précise que, au lieu de débattre constamment de cette question, nous pourrions offrir une stabilité au Parlement pour la prochaine année et nous donnerions au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre l'occasion d'examiner ce qui peut ou ne peut pas être utilisé au-delà de ces mesures. Cette façon de faire assurerait la stabilité et la transparence et nous donnerait l'occasion d'examiner ce qui a fonctionné, ce qui est la bonne approche à adopter.
Des voix: Oh, oh!
Madam Speaker, I am sure there will be many more questions, so I can come back to this.
I will say that, instead of debating this again and again, what we would give Parliament is stability for the next year, and we would give PROC, the procedure and House affairs committee, the opportunity to look at what may or may not be used beyond that. That would provide stability and clarity, and give us an opportunity to look at what worked, and that is the right way to go.
Some hon. members: Oh, oh!
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 10:56 [p.7216]
Madame la Présidente, cette semaine, dans le contexte actuel, beaucoup de députés sont atteints de la COVID‑19. La seule possibilité pour eux de participer aux débats du Parlement et de voter est d’utiliser le système hybride. La pandémie se poursuit. Des personnes meurent chaque jour, malheureusement. Il s'agit d'une situation très sérieuse.
Cette flexibilité donnera la possibilité aux députés d’utiliser ou non le système hybride. Si la situation s’améliore au fil du temps et que les députés ne veulent plus utiliser le système hybride, la décision leur reviendra. Il n’y a aucune obligation pour eux d’utiliser le système hybride.
Toutefois, si un changement survenait, comme ce fut le cas avec le variant Omicron, nous aurions besoin de flexibilité et de nous adapter. C’est exactement ce que la motion propose de faire.
Madam Speaker, this week, with the situation as it is now, many members have come down with COVID-19. The only way they can participate in the parliamentary debates and vote is through the hybrid system. The pandemic is ongoing. People are dying every day, unfortunately. This is a very serious situation.
This flexibility would give members the option to use the hybrid system. If things improve over time and members no longer want to use the hybrid system, then that will be up to them. They are not in any way obligated to use it.
However, if something changes, like with what happened with the omicron variant, we will need to be flexible and adapt. That is exactly what the motion would allow us to do.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 10:58 [p.7216]
Madame la Présidente, je pense que nous devons tous prendre un peu de recul. Il est ici question de poursuivre ce que nous avons depuis deux ans et qui nous a donné une marge de manœuvre incroyable pour représenter nos concitoyens, même lorsque nous sommes malades. Pas plus tard que la semaine dernière, cinq députés ont attrapé la COVID‑19 et nous en comptons d’autres cette semaine, ce qui ne les empêche pas de continuer de représenter leurs concitoyens.
Ce serait pour un an. Si certains sont vraiment contre — et je sais que certains n’aiment vraiment pas l’idée, et je comprends —, le comité de la procédure et des affaires de la Chambre déterminera si de telles dispositions peuvent s'appliquer en dehors de la pandémie ou seulement dans un contexte de pandémie, mais ce serait pour une période d’un an. Un comité tiendra compte de toutes les préoccupations qui ont été exprimées. N'empêche que cette question soulève les passions. Nous devons nous en remettre à un processus parlementaire qui statuera sur cette question et en examinera le bien-fondé, mais le mécontentement exprimé par certains députés est disproportionné par rapport à la question dont nous sommes saisis aujourd’hui.
Madam Speaker, I think we all need to take a step back here. What is being talked about is continuing something we have had for the last two years, which has given us incredible flexibility to represent our constituents, as people have been ill. Just last week, we had five members who had COVID, and we have many members this week, and they are continuing to be able to represent their constituents.
This would be for a year. If people are really against it, and I am hearing some people who really do not like it and that is fair, the procedure and House affairs committee is going to look at whether we would use these provisions outside of the pandemic or inside it, but it would be for a year. We have a committee that is going to be looking at all of the concerns. People are very passionate about this, saying that it should be used outside of a pandemic or that it should not be used outside of a pandemic. We need a parliamentary process to adjudicate that and to look at its relative merits, but how upset folks are getting is just not in line with what is here in front of us today.
Voir le profil de Kody Blois
Lib. (NS)
Voir le profil de Kody Blois
2022-06-23 10:59 [p.7216]
Madame la Présidente, force est de conclure, d’après ces échanges, que les conservateurs craignent que cette proposition n’entraîne un déficit démocratique. Et pourtant, j’ai constaté qu’au moment de voter, un certain nombre d’entre eux ont utilisé les outils mis à notre disposition.
Ce que je n’ai pas entendu par contre, et j’aimerais l’entendre, c’est ce que pense le leader du gouvernement à la Chambre de tout cela, car il s’agit de propositions constructives sur la façon de trouver un équilibre entre l’utilisation d’outils en ligne et le fait de veiller à ce que les députés de l’opposition se sentent en mesure d’exiger des comptes du gouvernement, ce qui est probablement déjà le cas. Ils ont des craintes, mais il n’y a pas eu de débat constructif. Je suppose que ce débat pourra prendre place au comité de la procédure. Nous avons, certes, été en mesure de mettre ces outils en œuvre, mais s’il existe des façons de veiller à ce que le gouvernement rende des comptes à tous les députés, c’est à cet endroit qu’il faudra en parler.
Le député peut-il nous en dire un peu plus sur la façon dont ce processus se déroulera?
Madam Speaker, as I have listened to this debate, the Conservatives have obviously expressed their concern that this is somehow a deficit for democracy. However, as I watched the vote, there were a number of Conservatives who were using the tools that have been made available to us.
What I have not heard, and I would be interested to hear from the House leader on this, is any constructive proposals about how we can balance using virtual tools and also making sure that opposition members feel there is a legitimate ability to hold the government to account, which arguably is already there. They have some concern, but there has been no constructive debate. I presume this is something that can go on at PROC. We have been able to use these tools, but at the same time, if there are ways we can continue to make sure that the government is accountable to all parliamentarians in this place, then that is the place to do it.
Can the member elaborate a little on how he sees that process playing out?
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:00 [p.7216]
Madame la Présidente, mon collègue a tout à fait raison.
Je dirai tout d’abord que, dans mes discussions avec tous les partis de l’opposition, j’ai clairement indiqué dès le départ que j’étais ouvert à toute idée sur la façon de répondre à leurs préoccupations. Malheureusement, l’opposition n’a pas réagi: silence radio de ce côté. Nous allons cependant continuer de demander comment améliorer la situation dans l’immédiat, tandis que nous continuons de rechercher un maximum de souplesse pour agir en temps de pandémie.
Nous sommes un très grand pays, et nous ne voulons pas que les députés malades se retrouvent dans une situation où ils doivent choisir entre représenter leurs concitoyens et...
Madam Speaker, my hon. friend and colleague is absolutely right.
The first point I would make is that, in talking with all opposition parties, I have been clear from the outset that I am open to any ideas on how to improve on any concerns they have. Unfortunately, what came back was nothing, just that there was opposition to it. We are going to continue to ask for ways for this to be improved in the near term as we continue to try to have flexibility in a pandemic.
We are an enormously large country, and we do not want members who are sick to be in a position where they have to make the choice of whether they represent their constituents or whether—
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:02 [p.7217]
Madame la Présidente, je tiens à être très clair lorsque je parle de commentaires. Quand les députés me disent simplement qu'ils s'opposent à cette idée, je comprends. Ils sont contre. Au comité de la procédure, nous pourrons discuter des raisons de cette opposition et tenir un débat vigoureux. J'aimerais toutefois qu'on présente des exemples précis et concrets de ce qui pourrait être fait pour améliorer la situation. Je n'ai rien entendu en ce sens, mais je suis évidemment ouvert à toute suggestion.
Madam Speaker, when I am talking about feedback, let me be very clear. When members just tell me they are opposed, I get that. They are opposed to it. There is going to be an opportunity at PROC to talk about the reasons they are opposed to it, on an ongoing basis, and we will have a vigorous debate. However, I am interested in specific, concrete examples of what could be done to improve. I have heard nothing on that front, but of course I would welcome that.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:02 [p.7217]
Madame la Présidente, il y a plusieurs raisons. La première est que nous devons prendre une décision à ce sujet afin de pouvoir assurer la stabilité du Parlement. La motion demande un an, et cela donnerait également l’occasion au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre d’y jeter un coup d’œil et d’en examiner les mérites relatifs.
Par ailleurs, nous avons débattu de cette question ad nauseam. Je vois l’ancien leader parlementaire du Parti conservateur en face de moi et je pense au nombre de conversations que nous avons eues avant les séances, et au nombre de conversations que j’ai eues avec l’actuel leader parlementaire à ce sujet. Chaque fois que nous essayons d’ouvrir cet endroit, nous passons des semaines à en parler, et ce qui est rapporté aux médias, c’est le débat sur la question de savoir si le Parlement utilisera le système hybride ou non. Au lieu de parler des questions cruciales du jour, nous avons ce débat prolongé sur la question de savoir si oui ou non le format hybride est quelque chose que nous devrions utiliser en plein milieu d’une pandémie.
Tout ce que je dis, c’est allons-y pour une période d'un an. Assurons-nous que, pendant que dure cette incertitude, nous avons un système stable en place, puis faisons appel au comité parlementaire pour évaluer son utilité, ou son inutilité, en dehors d’une situation de pandémie.
Madam Speaker, there are a couple of reasons. The first is that we have to make a determination on this so that we can move forward with stability for Parliament. The motion asks for a year, and it would also give the opportunity for PROC to take a look at it and examine the relative merits of it.
Also, we have debated this ad nauseam. I see the hon. former House leader across from me for the Conservative Party and think of how many conversations we had leading into sessions, and how many conversations I had with the current House leader on this. Every time we try to open this place, we spend weeks talking about this, and what gets reported to the media is the discussion of “Will Parliament have hybrid or will it not?” Instead of talking about the critical issues of the day, we have this protracted debate on whether or not hybrid is something we should use in the middle of a pandemic.
All I am saying is to give it a year. Let us make sure that, while we have this uncertainty, we have a stable system in place, and then let us use the parliamentary committee to evaluate its utility, or lack of utility, outside of a pandemic circumstance.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:04 [p.7217]
Madame la Présidente, les institutions du Parlement nous sont incroyablement chères. Je sais que chaque personne ici présente a un profond respect pour nos processus et systèmes démocratiques et les veut efficaces. Je peux revenir sur le début de la pandémie, sur les conversations constructives que nous avons eues avec tous les partis quant à la nécessité pour le Parlement de s’adapter et de prévoir d’autres arrangements. Comme la pandémie n'est toujours pas terminée et que nous ne savons pas ce qu'elle nous réserve, car aucun d’entre nous n’est doué de clairvoyance, cette mesure nous apporte de la stabilité.
Si le député d’en face pense qu’un élément n'offre pas la même reddition de compte qu’un autre, nous aurons l’occasion d’en débattre. Ce n’est pas une opinion qui est partagée universellement. Je comprends que la façon de répondre à une question préoccupe le député d’en face. Or, il est tout aussi préoccupant pour les députés de ne pas pouvoir participer au débat parce qu’ils sont malades ou de ne pas avoir le choix, pour représenter leurs concitoyens, entre rentrer travailler tout en étant malade, risquant ainsi de rendre d’autres personnes malades et de disséminer la maladie dans tout le pays, et travailler virtuellement et...
Madam Speaker, we hold the institutions of Parliament incredibly dear. I know that every single person here has a profound regard for our democratic processes and systems and wants them to be successful. I can go back to the beginning of the pandemic, to how constructive the conversations were with all parties on the need for Parliament to adapt and provide additional provisions. Now, as we continue to be in a pandemic, and as we do not know where that pandemic will go, none of us being clairvoyant, this provides us stability.
If the member opposite thinks that some element is not as accountable as some other element, then there is going to be an opportunity to debate that. That is not an opinion that is shared universally. How a question is answered, I understand, is a concern for the member opposite, but so is members not being able to participate in debate because they are sick, and so is members not having the opportunity not to have to make a choice between representing their constituents and coming in sick, potentially getting others sick and then having that sent all around the country, or working virtually and—
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:07 [p.7218]
Madame la Présidente, il est évident que tout le monde veut que la pandémie cesse. Or, ce n'est pas le cas. La pandémie se poursuit. C'est la réalité, aujourd'hui.
Nous devons donc demeurer flexibles, parce qu'il est vraiment important que chaque député puisse représenter ses concitoyens. C'est la raison pour laquelle nous avons besoin d'un système aussi flexible que le système hybride.
Selon le député de l'autre côté, la Chambre aurait normalement dû terminer ses travaux hier. Aujourd'hui est donc un jour extraordinaire. Il est bon d'utiliser une journée qui n'existe pas normalement pour terminer ce débat afin que nous puissions poursuivre notre travail à l'automne, et ce, sans distraction.
Madam Speaker, clearly, everyone wants the pandemic to be over. However, that is not the case. The pandemic is ongoing. That is our reality today.
We must therefore remain flexible, because it is really important that all members be able to represent their constituents. That is why we need a system as flexible as the hybrid system.
According to the hon. member opposite, the House would normally have finished its work yesterday. Today is therefore an extraordinary day. It is a wise thing that we are using a day that does not normally exist to finish this debate so that we can continue our work in the fall without any distractions.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:09 [p.7218]
Madame la Présidente, je suis heureux que les députés aient la possibilité d’utiliser ces mesures. De toute évidence, nous en tirons des leçons. Aujourd’hui, de nombreux conservateurs utilisent le mode de travail en ligne. Lorsque nous voterons plus tard dans la journée, de nombreux conservateurs utiliseront l'application. Tous les députés ont utilisé et utilisent encore une forme ou une autre de ce système.
Il est clair qu'au sein des caucus, les opinions varient sur ce qui fonctionne ou ce qui ne fonctionne pas. Voilà pourquoi nous devrions tirer parti de cette journée spéciale. Normalement, nous ne serions pas ici aujourd'hui. Nous devrions être chez nous, dans notre circonscription. Nous sommes ici plus longtemps qu’à l’accoutumée afin de statuer sur cette question et nous donner une année, et afin que ce débat qui suscite les passions des deux côtés de la Chambre se déroule en bonne et due forme au comité de la procédure sur la question de savoir si ces dispositions sont utilisées en dehors des circonstances liées à la pandémie.
Madam Speaker, I am glad that members have the opportunity to utilize these provisions. Obviously, we are learning from them. Today, there are many Conservatives using these provisions online. As we have a vote later on today, there will be many Conservatives who are using that application. All members have, in some form or another, used these provisions and continue to use them today.
It is clear that within all caucuses there is a variety of opinions about what does or does not work about this. That is why we should use this extraordinary day. This is a day when Parliament normally does not sit. Normally, we would be home in our constituencies. We are here longer than we usually are so that we can adjudicate this and give ourselves a year, and so that this impassioned debate on both sides can appropriately take place at PROC, in terms of whether we use these provisions outside of the pandemic circumstance.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:11 [p.7218]
Madame la Présidente, le député pourrait peut-être poser cette question aux membres de son propre caucus qui participent virtuellement aujourd’hui et qui voteront virtuellement aujourd’hui. Il pourrait demander aux membres de son propre caucus pourquoi ils utilisent le système et pourquoi ils le trouvent utile. Peut-être qu’il pourrait adresser ces critiques à son propre caucus...
Madam Speaker, perhaps the member could ask that question of members of his own caucus who are participating virtually today and will be voting virtually today. He could ask that question of members in his own caucus: why they are using it and why they find it useful. Perhaps he could level those criticisms at his caucus—
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:11 [p.7218]
Madame la Présidente, comme je l'ai dit, je comprends que cet enjeu soulève vraiment les passions des deux côtés. Nous avons tous à cœur de représenter nos concitoyens. Nous attachons tous de la valeur à cette institution. Notre amour profond pour la démocratie est ce qui nous a amenés à cet endroit et nous a poussés à consentir d'énormes sacrifices au service des résidants de notre circonscription. Certains croient fermement, comme le député d'en face, qu'on ne devrait pas maintenir le système hybride. J'aimerais, évidemment, que la pandémie prenne fin, mais elle sévit toujours, et le système hybride nous permettra de conserver une certaine marge de manœuvre au cours de l'année prochaine, notamment en laissant aux députés le choix d'utiliser ces dispositions ou non. La motion proposée permettra aussi à un comité parlementaire d'entreprendre une étude sur les délibérations hybrides.
Madam Speaker, I would reiterate that I understand that passions are very high on this on both sides. We all care about representing our constituents. We all care about this place. We all have a deep love of democracy that brings us to this place and has us make great sacrifices in the name of serving our constituents. Some believe very passionately, as the member opposite does, that they do not want to see this to continue. I certainly do not want the pandemic to continue, and we are certainly in it, but this gives us the stability over the next year to remain flexible and for members to use these provisions or not, as they wish. It also allows a parliamentary committee to look at this hereafter.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:13 [p.7218]
Madame la Présidente, c'est un peu bizarre, parce qu'il y a un an que le calendrier a été fixé.
À ce moment, le Bloc québécois a fait le choix de siéger aujourd'hui. Ce n'est pas un jour additionnel et ce n'est pas du tout une surprise. Si cela pose problème aujourd'hui, le 23 juin, pourquoi n'était-ce pas un problème pour le Bloc québécois quand le calendrier a été déterminé? Cela me semble bizarre.
Le Bloc québécois est fâché que la Chambre siège quand elle est censée siéger.
La Chambre est censée siéger, les amis.
Pour moi, c'est bizarre. Je ne comprends pas du tout cet argument.
Madam Speaker, that is rather odd because the calendar was set a year ago.
At the time, the Bloc Québécois chose to sit today. It is not an extra day and it is not at all a surprise. If it is a problem today, on June 23, why was it not a problem for the Bloc Québécois when the calendar was decided? That seems odd to me.
The Bloc Québécois is upset that the House is sitting when it is supposed to.
The House is supposed to sit, folks.
That seems odd to me. I do not understand that argument at all.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:15 [p.7219]
Madame la Présidente, la députée d’en face soulève un excellent point. Les députés n’ont pas tous le même état de santé. J'ai appris deux ou trois choses pendant les trois années où j’ai assumé les fonctions de whip. Premièrement, il y a la difficulté d’être un être humain. Il y a tellement d’histoires que nous n’entendons pas sur ce que les autres vivent, et j’ai énormément de sympathie pour tous les députés et les sacrifices qu’ils font. Deuxièmement, ceux qui sont malades au cours d’une pandémie, ou qui souffrent d’autres maladies ou sont immunodéprimés doivent avoir la possibilité de continuer à représenter leurs concitoyens. La députée a tout à fait raison.
Je ferai une dernière remarque sur cette question. Je vois un enfant dans cette enceinte, et j’adore cela. Il n’y a pas si longtemps, lorsque j’ai été élu en 2004, ce geste aurait été considéré comme odieux. La présence d’un enfant dans la Chambre aurait été considérée comme irrévérencieuse. Des députés auraient dit dans le hall d’entrée à quel point la présence d’un enfant dans la Chambre était indécente et irrespectueuse. J’ai entendu de tels propos. Certains disaient qu’ils ne permettraient jamais cela et que ceux qui étaient en faveur profanaient et détruisaient cet endroit.
Les institutions évoluent au même rythme que notre compassion et notre compréhension les uns pour les autres, et c’est de cela qu’il s’agit.
Madam Speaker, the member opposite makes an excellent point. There are many members of Parliament who have different statuses of health. I spent over three years as a former whip, and there are a couple of things one learns. The first is how hard it is to be a human being. There are so many stories we do not hear about what others are going through, and I have tremendous sympathy for all members of Parliament and the sacrifices they make. Second, there has to be an opportunity for those who are ill in a pandemic, or have other illnesses or are immunocompromised, to have the circumstances to continue to represent their constituents. The hon. member is absolutely correct.
I will make a last point on this question. I see a child in the chamber, which I love. Not long ago, when I was elected in 2004, that would have been considered abhorrent. Having a child in the chamber would have been considered disrespectful to this place. Members would have talked in the lobby about how disgusting and disrespectful it was to have a child in the House. I heard that. People were saying they would never allow that, and that somebody talking about it is disrespectful to the place and destroys it.
Our institutions evolve as our compassion and understanding for one another evolve, and that is what this is about.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:18 [p.7219]
Madame la Présidente, tout d’abord, je suis très heureux de voir que la députée d’en face peut amener son enfant à la Chambre. Je suis très heureux que nous ayons des dispositions qui reconnaissent que les responsabilités parentales sont extraordinairement difficiles et que ce sont les fonctions les plus importantes que nous aurons à assumer dans notre vie. Il faut leur accorder la priorité, et je salue le fait qu’elle soit de cet avis et que tous les députés, qu’ils aient un enfant ou non, soient de cet avis.
En fait, nous débattons de cette question depuis deux ans. Au début de chaque session parlementaire, nous avons eu l’occasion de nous exprimer dans les médias, à la Chambre et au Bureau de régie interne. Nous avons eu des débats approfondis. Je dis que nous devons, pendant que nous sommes toujours en pleine pandémie, maintenir ces dispositions pendant encore une année et tenir ensuite un débat distinct sur ce qui va se passer.
Je tiens à souligner quelque chose de déroutant. Lors du dernier vote sur l’ordre du jour, 66 députés conservateurs ont voté à distance et 44 ont voté en personne.
Madam Speaker, first of all, I am very glad to see the member opposite be able to bring her child into the chamber. I am very glad we have provisions that recognize the responsibilities of being a parent are extraordinarily difficult and are the most important functions we ever will take on in our lives. There has to be primacy to that, and I respect that she sees that and that all members in the House, whether they have a child or do not, feel that way.
We, of course, have been debating this for two years. Every time a session of Parliament began, we had an opportunity in the media, in the House and in the Board of Internal Economy. We had extensive debates. Exactly what I am saying is let us take a year, while we are still in a pandemic, to hold these provisions and then have a separate debate about what is going to happen.
I want to point out one thing that is confusing to me. In the last vote on orders of the day, 66 Conservative members voted remotely and 44 voted in person.
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:20 [p.7220]
Madame la Présidente, il y a un an, nous avons eu l’occasion de revoir le calendrier, qui comprenait le 23 juin. Personne ne s’est opposé à l’inclusion du 23 juin. À ce moment-là, le calendrier a été approuvé, à l’unanimité, pour que nous siégions tous ces jours-là. Et rien ne laissait entrevoir la possibilité que nous allions partir plus tôt. Je n’ai jamais dit à mes concitoyens que c’était le calendrier, mais que nous n’allions peut-être pas le respecter. La plupart d’entre nous entretiennent peut-être l’espoir que la Chambre ne siégera pas jusqu’à la fin du calendrier, mais s’il y a un problème grave, pourquoi…
Madam Speaker, a year ago we had the opportunity to review the calendar, and that included June 23. There was no objection made whatsoever about June 23 being included. At that point in time, the calendar was approved, with unanimity, to have us sit all of those days. There is nothing that promised we were going to leave early. I never said to my constituents that this was the calendar, but maybe we would not fulfill the calendar. Most of us can have hopes the calendar will not go to the end, but if there was a serious problem, why—
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:21 [p.7220]
Madame la Présidente, je dirai simplement que c'est la première fois que j'entends dire que le 23 pose problème. C'est littéralement la première fois. Pour les calendriers futurs, je dirais que si le Bloc y voit un problème, il n'a qu'à manifester son désaccord à l'égard de cette journée.
Madam Speaker, I would simply say that this is the first that I have heard that the 23rd was a problem. It is literally the first time that I have heard that. I would just say that, for future calendars, if the Bloc sees this as a problem, it should not agree for the day to be set.
Voir le profil de Greg Fergus
Lib. (QC)
Voir le profil de Greg Fergus
2022-06-23 11:22 [p.7220]
Madame la Présidente, je vais poser une courte question ou une série de courtes questions.
Le leader du gouvernement à la Chambre peut-il nous dire si la pandémie est terminée? Le député est-il en mesure de déterminer si les taux d'infection vont monter ou descendre pour la suite de la pandémie? S'agit-il simplement d'une police d'assurance pour que la Chambre ait la souplesse nécessaire pour veiller à ce que tous les députés puissent continuer de représenter les résidants de leur circonscription dans cette enceinte?
Madam Speaker, I will just ask a very quick question, or a series of quick questions.
Can the hon. House leader tell us this: Is the pandemic over? Does the hon. member have the ability to determine whether the pandemic rates are going to go up or go down? Is this really just an insurance policy to make sure that the House has the flexibility to ensure that all members of Parliament can continue representing their constituents in this place?
Voir le profil de Mark Holland
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Holland
2022-06-23 11:22 [p.7220]
Madame la Présidente, à l'évidence, la pandémie n'est pas terminée. D'ailleurs, je rappelle ce qui est arrivé en novembre et en décembre. À ce moment-là, les conservateurs réclamaient la fin des séances en mode hybride. Ils affirmaient que la pandémie était terminée, que de telles dispositions n'avaient plus leur raison d'être, qu'il s'agissait d'une perte de temps et que nous inventions une situation qui pourrait s'avérer tout autre. Puis, le variant Omicron est arrivé.
Quand le variant Omicron est arrivé, nous avons tous dû nous prévaloir des dispositions permettant la tenue de séances en mode hybride pour revenir en arrière. Voilà précisément ce que cette souplesse nous permet de faire. Personne n'est obligé d'utiliser ces dispositions. Qu'ils ne les utilisent pas si c'est ce qu'ils souhaitent...
Madam Speaker, yes. Of course, the pandemic is not over. In fact, I will just point to what happened in November and December. The Conservatives, at that time, were demanding an end to hybrid sittings. They said the pandemic was over and that there was no need for these provisions: they were a waste of time, we were making up something and there could be the possibility of something else. Then, of course, omicron hit.
When omicron hit, we all, of course, had to use the hybrid provisions and move back to a different state. That is exactly what this flexibility allows. Nobody is forced to use these provisions. They are more than welcome to not use them, if they wish—
Voir le profil de Mark Gerretsen
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Gerretsen
2022-06-23 12:20 [p.7223]
Madame la Présidente, je ne vois aucun problème à débattre de la question avec le député. Cependant, ce dont nous débattons présentement, c'est le fonctionnement du Parlement en mode hybride. Or, tout ce dont le député parle depuis les six ou sept dernières minutes, c'est la relation entre...
Madam Speaker, I have no problem debating this issue with the member; however, what we are debating right now is a hybrid Parliament, and for the last five to seven minutes at least, the member has been off talking about a relationship between the—
Voir le profil de Mark Gerretsen
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Gerretsen
2022-06-23 12:20 [p.7223]
Madame la Présidente, je présente mes excuses aux interprètes pour ma maladresse.
Je disais donc que pendant les six ou sept dernières minutes, le député n'a pas parlé de la motion à l’étude. Je me demande si vous pourriez l’encourager gentiment à revenir au sujet du débat en cours.
Madam Speaker, I apologize to the interpreters for that.
The member, for the last seven or eight minutes, has not been talking about this motion. I am wondering if perhaps you could gently encourage him to get back on topic.
Voir le profil de Kody Blois
Lib. (NS)
Voir le profil de Kody Blois
2022-06-23 12:29 [p.7224]
Madame la Présidente, j'ai écouté le leader de l'opposition à la Chambre aujourd'hui, et j'ai quelques observations à faire et une question à lui poser.
Je serais bien plus enclin à accepter la position des conservateurs à ce sujet si j'avais vu leurs 121 députés être présents à la Chambre lors du vote qui a eu lieu ce matin. Cela n'était pas le cas. Je serais bien plus enclin à l'accepter si j'avais vu tous les députés du caucus conservateurs participer à la période des questions.
Madam Speaker, I listened to the hon. opposition House leader's remarks today, and I have a couple of reflections and a question for him.
I would have much more sympathy for the Conservative position on this if I had seen 121 members sitting in their seats when the vote took place this morning. That did not happen. I would have more sympathy if I looked over during question period and saw every member of the Conservative caucus being a part of the debate.
Voir le profil de Kody Blois
Lib. (NS)
Voir le profil de Kody Blois
2022-06-23 12:32 [p.7225]
Madame la Présidente, je pense que c'est extrêmement pertinent pour le débat sur le Parlement virtuel. Objectivement, tous les partis reconnus à la Chambre ont utilisé les outils qui ont été mis à leur disposition au cours des derniers mois.
Il y a deux périodes distinctes. Il y a la période de la COVID, dont nous ne sommes pas complètement sortis, et il y en a une où l’on examine la façon dont les outils ont été utilisés dans une optique de modernisation du Parlement.
Le leader parlementaire de l’opposition croit-il qu'il y a certaines choses que nous avons faites au cours des deux dernières années qui sont utiles pour moderniser le Parlement? Pourquoi est-il si opposé à la tenue d’une étude pour examiner tout cela, y compris les moyens par lesquels l’opposition peut faire valoir son point de vue sur la meilleure façon de demander des comptes au gouvernement?
Madam Speaker, I think this is extremely relevant for the debate about virtual Parliament. Objectively, all recognized parties in the House have used the tools that have been made available over the last number of months.
There are two distinct periods. There is the COVID period, which we are not completely out of. Then there is one when we look at how the tools have been used to modernize Parliament.
Does the opposition House leader believe that there are some elements to what we have done over the past two years that are helpful for modernizing Parliament? Why is he so against having a study to examine that in full, including ways in which the opposition can get its point of view across on how best it can hold the government to account?
Résultats : 1 - 30 de 13735 | Page : 1 de 458

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes