Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 60 de 42446
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Je déclare la séance ouverte.
Chers collègues, vous remarquerez que nous avons envoyé un avis de convocation modifié. Nous avions prévu d'accueillir des représentants de la Sécurité publique, mais ils sont apparemment occupés par une chose et une autre sur la côte Est. Nous devrons les réinviter.
Je tiens à souhaiter à nouveau la bienvenue au major-général Prévost. Nous n'avons pas l'habitude de distribuer des cartes de fidélité, mais au moins il y a un certain réconfort à savoir que vous avez un emploi aussi. C'est une bonne chose. Je vous en remercie.
Brigadier-général Major, faites comme le major-général Prévost, et tout ira bien.
Sur ce, je demanderai au major-général Prévost de nous présenter sa déclaration préliminaire.
I'll bring this meeting to order.
Colleagues, you'll notice that we sent out an amended notice. We were anticipating having some Public Safety officials, but they apparently are preoccupied with something or other on the east coast. We'll have to reschedule them.
I want to again welcome Major-General Prévost here. We don't generally hand out frequent flyer cards, but at least there's some comfort in knowing that you do have a day job. That's good. Thank you for that.
Brigadier-General Major, do whatever Major-General Prévost does and you'll be fine.
With that, I'll ask Major-General Prévost to bring forward his opening statement.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
Madame Gallant, vous avez six minutes, s'il vous plaît.
Thank you.
Mrs. Gallant, you have six minutes, please.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
Madame Lambropoulos, vous avez six minutes, s'il vous plaît.
Thank you.
Madame Lambropoulos, you have six minutes, please.
Voir le profil de Emmanuella Lambropoulos
Lib. (QC)
Merci, monsieur le président.
Merci à nos témoins d'être ici pour répondre à nos questions. Cette discussion arrive à point nommé, je trouve.
De plus en plus, nous constatons que la menace que présentent les changements climatiques s'alourdit dans notre pays. L'ouragan Fiona n'est qu'un exemple dévastateur de ce qui pourrait arriver et de ce à quoi nous pourrions être confrontés à l'avenir. Actuellement, nous ne disposons pas de forces civiles pour intervenir en cas de catastrophe naturelle ou pour aider les Canadiens à en surmonter les effets. Cela a déjà fait l'objet de discussions lors de réunions précédentes, mais il est évident que nous ne pouvons pas laisser les gens souffrir lorsque des catastrophes naturelles aussi dévastatrices frappent leur pays. Nous devons aider les gens de la meilleure façon possible.
Pouvez-vous nous dire quelles sont les capacités uniques des Forces armées canadiennes qu'une force civile n'aurait pas nécessairement? Pourquoi est‑il préférable que ce soit elles qui interviennent dans de telles circonstances plutôt qu'un autre groupe? Pourquoi devons-nous continuer à offrir ce genre de soutien?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to our witnesses for being here to answer our questions. It happens to come at the right time, I think.
Increasingly, we see that climate change is posing a greater threat to our country. Hurricane Fiona is just one devastating example of what might be coming and what we may be faced with in the future. Currently, we don't have a civilian task force to take care of these natural disasters or to help Canadians overcome the effects of them. It's been a topic of discussion at previous meetings as well, but clearly we can't leave people suffering when such devastating natural disasters hit home. We have to help people in the best way we can.
Can you tell us what unique capabilities the Canadian Armed Forces has that a civilian task force would not necessarily have? Why is it best for them to be taking care of these issues rather than another group? Why is it that we need to continue to offer this kind of support?
Voir le profil de Emmanuella Lambropoulos
Lib. (QC)
Merci beaucoup de cette réponse.
Compte tenu de ces informations, du fait que ce n'est pas nécessairement la paix dans le monde actuellement et que la demande pour nos militaires va potentiellement augmenter dans les années à venir, notre armée est-elle prête à répondre aux besoins croissants? Selon vous, sur quoi faut‑il avant tout nous concentrer? De quelles capacités supplémentaires les FAC ont-elles besoin pour continuer à répondre aux multiples urgences nationales tout en maintenant leur rôle militaire, pour faire les deux correctement?
Thank you very much for that answer.
Given this information, and given the fact that the world is currently not necessarily at peace and the demand for our military is potentially going to increase in the coming years, is our military ready to meet the increasing need? What would you say is most crucial to focus on? What additional capabilities does the CAF need in order to continue to respond to multiple domestic emergencies while also maintaining its military role and be able to do both things properly?
Voir le profil de Emmanuella Lambropoulos
Lib. (QC)
Il me reste une minute.
Je vais saisir l'occasion pour remercier les Forces armées canadiennes de tout ce qu'elles font. Je sais qu'elles vont tout faire pour aider les personnes touchées à surmonter cette crise dans les zones touchées. Je suis de tout cœur avec les familles de ceux qui ont perdu leur maison, des proches, des êtres chers. Sachez que le Canada est solidaire avec vous.
I have one minute left.
I'm going to take the opportunity to thank the Canadian Armed Forces for everything they are doing. I know they will try their best to help people who have been affected in the affected areas to overcome this crisis. My heart is with the families of those who lost their home, family members and loved ones. Just know that Canada stands in solidarity with you.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
Madame Normandin, vous avez la parole.
Thank you.
Ms. Normandin, you have the floor.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, madame Normandin.
Madame Mathyssen, vous avez six minutes, s'il vous plaît.
Thank you, Madame Normandin.
Ms. Mathyssen, you have six minutes, please.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, madame Mathyssen.
Monsieur Doherty, nous en sommes maintenant à des interventions de cinq minutes. Vous disposez de cinq minutes.
Thank you, MP Mathyssen.
Mr. Doherty, this is the five-minute round, and you have five minutes, please.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Nous aurons 30 secondes.
Allez‑y, monsieur Fisher.
We'll have half a minute.
Mr. Fisher, go ahead.
Voir le profil de Darren Fisher
Lib. (NS)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je vous remercie de votre présence, messieurs, à nouveau. Vous travaillez et ce que vous accomplissez est important, alors je tiens à vous remercier tous les deux. Si vous le pouvez, veuillez transmettre mes remerciements aux Forces armées canadiennes au nom de la population du Canada atlantique.
D'année en année, les effets des changements climatiques s'aggravent. À l'heure actuelle, ma province natale, la Nouvelle-Écosse, ainsi que le Canada atlantique et l'Est du Québec — comme vous le savez et comme vous l'avez souligné, et je vous remercie — font face aux conséquences de l'ouragan Fiona. Il semble étrange d'appeler ce phénomène une violente tempête. Elle est si terrible que nous découvrirons probablement qu'il s'agissait de la plus grosse tempête ayant jamais touché nos côtes.
Hier soir, dans mon discours à la Chambre des communes, j'ai dit que le gouvernement avait agi à la vitesse de l'éclair. Sans sourciller, le premier ministre, le ministre Blair et, bien entendu, la ministre Anand, ont répondu oui, sans hésitation, aux demandes d'aide des provinces.
Des membres du personnel des Forces armées canadiennes sont déjà sur le terrain. Ils sont incroyables, et ils font tout ce qu'ils peuvent pour aider. Ils aident la Nouvelle-Écosse, Terre‑Neuve‑et‑Labrador et l'Île‑du‑Prince‑Édouard. Il est important de souligner que, comme vous le savez, le Canada atlantique compte un grand nombre de membres des Forces armées canadiennes, et nous sommes très fiers d'eux. Ils sont en train de nettoyer leurs propres maisons, tout cela à cause des dommages causés par l'ouragan Fiona.
Cette tempête montre toute l'importance de la préparation opérationnelle pour ce type de déploiements nationaux. Je me demande, messieurs, si vous pourriez nous expliquer le processus que les provinces suivent pour demander l'aide du gouvernement fédéral. Comment les ressources sont-elles coordonnées, et dans quelles conditions les Forces armées canadiennes sont-elles amenées à intervenir?
Thank you very much, Mr. Chair.
Thank you, gentlemen, for being here again. Acknowledging that you do have day jobs and understanding just how important those day jobs are, I want to thank you both. If you could, please pass along my thanks to the Canadian Armed Forces on behalf of the people of Atlantic Canada.
As each year goes by, the effects of climate change become more and more severe. Right now, my home province of Nova Scotia, and Atlantic Canada and eastern Quebec—as you know and as you've acknowledged, with thanks—are dealing with the aftermath of hurricane Fiona. It seems strange to call it a brutal storm. It's so severe that we'll probably find out it was the biggest storm ever to hit our shores.
Last night in my speech in the House of Commons, I said that the government moved faster than the speed of light. Without batting an eye, the Prime Minister, Minister Blair and, of course, Minister Anand responded to the provinces' requests for help with an immediate yes.
We already have Canadian Armed Forces personnel on the ground. They are incredible, and they're doing what they can to help. They're supporting Nova Scotia, Newfoundland and Labrador, and P.E.I. It is important to acknowledge that, as you know, in Atlantic Canada we have a large number of Canadian Armed Forces personnel, and we're very proud of them. They're cleaning up their own homes, all due to the damage of hurricane Fiona.
This storm showcases the importance of operational readiness for these domestic deployments. I wonder, gentlemen, if you could walk us through the process that provinces use to request assistance from the federal government. How are the resources coordinated, and under what conditions is the Canadian Armed Forces brought in?
Voir le profil de Darren Fisher
Lib. (NS)
Merci beaucoup, messieurs.
Ensuite, comment les Forces armées canadiennes déterminent-elles comment elles affectent leurs propres ressources pour répondre à une catastrophe? Pouvez-vous le décrire dans le contexte des efforts qui sont déployés actuellement dans le Canada atlantique?
Thank you very much, gentlemen.
As a follow-up, how does the Canadian Armed Forces determine how they allocate their own resources to respond to a particular disaster? Can you describe this in terms of the current efforts in Atlantic Canada?
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, monsieur Fisher.
Madame Normandin, vous avez la parole pour cinq minutes.
Thank you, Mr. Fisher.
Ms. Normandin, you have the floor for five minutes.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
Madame Mathyssen, vous disposez de deux minutes et demie.
Thank you.
Ms. Mathyssen, you have two and a half minutes.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
Monsieur Motz, vous disposez de 5 minutes et 30 secondes.
Thank you.
Mr. Motz, you have five minutes plus 30 seconds.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, monsieur Motz.
Monsieur Robillard, vous disposez de cinq minutes.
Thank you, Mr. Motz.
Mr. Robillard, you have five minutes.
Voir le profil de Yves Robillard
Lib. (QC)
Merci, monsieur le président.
Les Forces armées canadiennes ont-elles besoin de capacités supplémentaires pour continuer à répondre aux multiples urgences nationales?
Thank you, Mr. Chair.
Do the Canadian Armed Forces require additional capacity to continue to respond to multiple national emergencies?
Voir le profil de Yves Robillard
Lib. (QC)
Cela ne fait aucun doute que le changement climatique augmente la gravité et la fréquence des catastrophes naturelles, mais nous avons également entendu dire que le changement climatique a des implications plus larges en matière de sécurité.
Pouvez-vous nous dire comment les Forces armées canadiennes s'adaptent à ces changements en lien avec leur rôle traditionnel de défense et de sécurité?
There is no doubt that climate change is increasing the severity and frequency of natural disasters, but we have also heard that climate change has broader security implications.
Can you tell us how the Canadian Armed Forces are adapting to these changes relative to their traditional defence and security roles?
Voir le profil de Yves Robillard
Lib. (QC)
Que pourrait-on faire, sur les plans local, provincial ou fédéral, pour aider à atténuer la pression croissante sur les Forces armées canadiennes lorsqu'il s'agit de répondre à des urgences nationales?
What can local, provincial and federal authorities do to help relieve the mounting pressure on the Canadian Armed Forces to respond to domestic emergencies?
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, madame Gallant.
Monsieur May, vous disposez de cinq minutes.
Thank you, Mrs. Gallant.
Mr. May, you have five minutes.
Voir le profil de Bryan May
Lib. (ON)
Voir le profil de Bryan May
2022-09-27 12:03
Merci, monsieur le président.
Merci à nos témoins de leur présence parmi nous ce matin.
L'une des choses auxquelles je me suis intéressé de près dans mon rôle de secrétaire parlementaire pour la Défense est l'infrastructure dont nous disposons actuellement et les défis et lacunes que nous avons.
Dans quelle mesure les installations actuelles des FAC situées partout au Canada sont-elles menacées par des conditions météorologiques extrêmes?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to our witnesses for being here with us this morning.
One of the things I've been keenly focused on in my role as parliamentary secretary for defence is the infrastructure that we currently have and some of the challenges and deficiencies we have.
To what extent are CAF current facilities located across Canada at risk due to extreme weather?
Voir le profil de Bryan May
Lib. (ON)
Voir le profil de Bryan May
2022-09-27 12:04
Outre les circonstances auxquelles nous sommes confrontés dans l'immédiat, avez-vous une idée des installations particulières qui pourraient être à risque en raison non seulement des conditions météorologiques extrêmes en général, mais aussi des changements climatiques?
Beyond the circumstances we're faced with immediately, do you have any insight on specific facilities that might be at risk as a result of not just extreme weather in general but climate change?
Voir le profil de Bryan May
Lib. (ON)
Voir le profil de Bryan May
2022-09-27 12:05
Merci.
Comment les organismes provinciaux et territoriaux de gestion des urgences, les ONG, les FAC et les autres instances fédérales collaborent-ils pendant ces types d'urgences nationales?
Thank you.
How do provincial and territorial emergency management organizations, NGOs, the CAF and other federal entities co-operate and collaborate during these types of domestic emergencies?
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Veuillez répondre brièvement.
Please be brief.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, monsieur May.
Je ne savais pas que nous avions encore la fonction de composition abrégée.
Vous disposez de deux minutes et demie, madame Normandin.
Thank you, Mr. May.
I didn't know we still had speed dial.
You have two and a half minutes, Madame Normandin.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
Madame Mathyssen, c'est à vous pour deux minutes et demie.
Thank you.
Ms. Mathyssen, you have two and a half minutes.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Je suis sûre que la réponse à cela est « oui ».
Nous vous écoutons, monsieur Doherty.
I'm sure the answer to that is “yes”.
Go ahead, Mr. Doherty.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Monsieur Doherty, je vous remercie.
Avant d'accorder cinq minutes de temps de parole à Mme O'Connell, je vous informe que nous avons fait trois tours de questions. A‑t‑on envie d'en faire quatre? De plus, le major-général et le brigadier-général peuvent‑ils rester encore un autre tour?
La volonté de poursuivre, d'abord.
Des députés: Oui.
Thank you, Mr. Doherty.
Before I call on Ms. O'Connell for five minutes, we've gone through three rounds, so is there an appetite to go four rounds? Also, is there an ability for Major-General Prévost and Brigadier-General Major to sit for another round?
First of all, is there an appetite?
Some hon. members: Agreed.
Voir le profil de Bryan May
Lib. (ON)
Voir le profil de Bryan May
2022-09-27 12:17
Nous pourrons accorder à chaque parti le droit de poser une question.
We can have one question for each party.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
D'accord.
Ce sera donc une question à chaque parti. D'abord, cinq minutes à Mme O'Connell, puis…
Sure. That's okay.
We'll have one question for each party, Ms. O'Connell for five minutes and then—
Voir le profil de Darren Fisher
Lib. (NS)
Ils ont d'importantes tâches. Nous devons le reconnaître.
We have to acknowledge that they have important work to do.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Je sais. Le major-général Prévost a dit avoir un boulot.
Des députés: Oh, oh!
I know. Major-General Prévost said he had a day job.
Some hon. members: Oh, oh!
Voir le profil de Darren Fisher
Lib. (NS)
C'est un boulot, précisément. Il a passé avec nous beaucoup de temps, dernièrement.
That's a day job, exactly. He has spent a lot of time with us lately.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Sur ce, la parole est à Mme O'Connell.
With that, we have Ms. O'Connell.
Voir le profil de Jennifer O'Connell
Lib. (ON)
Merci, monsieur le président.
Je remercie les deux témoins.
Major-général Prévost, sauf erreur de ma part, vous auriez dit, dans votre déclaration préliminaire, que le nombre de demandes adressées aux Forces canadiennes doublait tous les cinq ans. Évidemment, à cause du changement climatique, cette augmentation n'a rien d'étonnant.
Mais, la nature de notre étude et certains renseignements et témoignages que nous avons reçus ont piqué ma curiosité. Quelqu'un dans les forces, vous ou un de vos subordonnés, a‑t‑il examiné les budgets des provinces et des territoires ou leurs programmes pour découvrir si on y faisait des investissements locaux pour parer à l'augmentation de la fréquence des paroxysmes climatiques.
D'après certains témoignages que nous avons entendus, on ne s'active pas en certains endroits pour augmenter les ressources qui permettraient de répondre localement à ces paroxysmes, parce que les Forces canadiennes sont devenues l'intervenant de première ligne, à qui on songe en premier, etc. Je suis seulement curieuse de savoir si l'exercice a été fait et si ce témoignage possède un — j'hésite à dire — « fond de vérité », parce que je suis persuadée qu'il était incroyablement véridique, mais des données le confirment‑elles ou avez-vous relancé les autorités locales pour les aider à également accroître leurs capacités, vu la fréquence accrue des paroxysmes météorologiques au Canada?
Thank you, Mr. Chair.
Thanks to both of you for being here.
Major-General Prévost, in your opening remarks you spoke about the doubling of requests every five years, if I wrote that down correctly. Obviously, with climate change, extreme weather events are more prevalent, so it's not surprising to see that increase.
However, based on the nature of our study and some of the information and testimony we've had, I'm curious to know if anyone in CAF—whether it's either of you or those who might report to you—has looked at provincial and territorial budgets or programming to see if there are investments being made at the local levels in terms of this increased frequency of major events like climate change.
The context of this question is that some of the testimony we heard is that there is no urgency in some places to increase resources to be able to deal with these events at the local level because CAF has become the first line of request, etc. I'm just curious to know if that has been looked at at all and if there's any...I don't want to say “any truth to it”, because I'm sure the testimony here was incredibly truthful, but is there any data backing that up or have you actually engaged to help local authorities also increase their capacity as we're seeing more frequent extreme weather events domestically?
Voir le profil de Jennifer O'Connell
Lib. (ON)
Merci. C'est très utile.
Revenons à l'une de vos réponses antérieures. Vous avez dit que les réservistes se proposent parfois en plus grand nombre que nécessaire dans telle circonstance particulière.
Dans une étude différente, et j'essaie de lier les deux… Des reportages récents, également, ont parlé d'un problème de recrutement dans les forces. A‑t‑on songé à créer une sorte d'unité qui se spécialiserait dans l'intervention d'urgence ou l'intervention après une catastrophe naturelle au Canada, pour mieux cerner les besoins de recrutement? Beaucoup de Canadiens voudraient bien s'enrôler, mais certains engagements internationaux pourraient être rédhibitoires. Nous l'avons entendu dans une étude différente sur le recrutement et la fidélisation du personnel.
Est‑ce une bonne idée? Vu l'empressement évident des réservistes, les Canadiens désirent beaucoup, actuellement, servir au Canada. A‑t‑on songé à la création de cette sorte d'unité ou n'en parle‑t‑on simplement pas, vu les modalités de ce recrutement…?
Thank you. That's helpful.
I'd like to follow up on one of your answers. You mentioned, in terms of the reservists, that sometimes you have more people putting their hands up than you need for the particular event.
In a different study, and I'm tying together the two studies.... We've seen recent media reports, too, of a recruitment issue in CAF. Is there any look at or thought about creating some sort of unit specifically to react to natural disasters or emergency situations domestically, as a specific recruitment idea? I think there are a lot of Canadians who might want to put their hand up to join CAF, but some of the potential international commitments might not be feasible. We heard this in a different study on retention and recruitment.
Is this an idea? If you clearly see reservists putting their hands up, there is a huge desire for Canadians to serve domestically in this time. Is there a thought about creating some sort of unit as a recruitment idea, or is there no discussion on that level, based on the style that recruitment is—
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Pour cette longue question, une réponse courte, s'il vous plaît.
That was a long question. Give a short answer, please.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Monsieur Allison, vous avez droit à une question.
Mr. Allison, you have one question.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, monsieur Allison.
Monsieur May, vous avez droit à une question.
Thank you, Mr. Allison.
Mr. May, you have one question.
Voir le profil de Bryan May
Lib. (ON)
Voir le profil de Bryan May
2022-09-27 12:25
Merci, monsieur le président.
Je tiens à remercier les témoins de leur temps, dont ils sont si volontiers et si souvent généreux.
Je sais que votre situation vous oblige souvent à ne répondre qu'aux questions qui vous sont posées. Alors, cartes sur table, pour savoir ce que nous ne vous avons pas demandé. Quelles recommandations, auxquelles nous risquons de ne pas avoir songé, formuleriez-vous à notre intention?
Thank you, Mr. Chair.
I want to thank the witnesses for sharing their time with us so readily and frequently.
I know that often in your position, you can't address questions that you're not asked, so I want to open it up to ask what we haven't asked you. What recommendations would you bring to the table that we may not have thought of?
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Madame Normandin, vous avez droit à une question.
Madame Normandin, you have one question.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci.
La parole est à Mme Mathyssen.
Thank you.
Next is Ms. Mathyssen.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, madame Mathyssen.
Avant d'accorder la parole à M. Fisher pour un mot de remerciement, je tiens seulement à poser une question. Le gouvernement est à la veille d'examiner le document PSE, Protection, sécurité, engagement, 2.0. Comme c'est un document stratégique, c'est l'œuvre de stratèges. Votre rôle, si j'ai bien compris, est de mettre cette stratégie en œuvre, quelle qu'elle soit. Pouvez-vous nous donner le nom de quelqu'un, un militaire, vraisemblablement un stratège, qui a réfléchi à ces questions, pour la modification des rapports d'autorité entre une entité civile et, à défaut d'un meilleur terme, l'aide militaire?
Comme vous pouvez le constater, nous avons posé beaucoup de questions stratégiques, du genre « que se passe‑t‑il si…? ». Je suis convaincu que, tous les deux, vous y avez beaucoup réfléchi, mais vous n'êtes pas nécessairement les personnes que nous devrions questionner. Vous pouvez également constater que les membres du Comité sont vraiment captivés par le sujet, comme en témoigne le niveau assez élevé de leurs questions. Y a‑t‑il un endroit, quelqu'un, un groupe que vous pourriez nous désigner pour entamer une discussion d'ordre plutôt stratégique?
Thank you, Ms. Mathyssen.
Before I call on Mr. Fisher for a thank you, I just want to ask a question. The government is about to do SSE 2.0. That is a policy document, so it's policy people who input into that document. Your role, as I understand it, is that whatever the policy is, that is what you implement. That's your role. Can you point us to someone who is in the military shop, presumably in the policy shop, who has been giving some thought to these questions as to the changing relationship between civil authority and, for want of a better term, military aid?
As you can see, a lot of the questions that were asked here were largely policy questions, what-ifs. I'm sure both of you have thought about it a lot, but you're not necessarily the people we should be asking these questions. You can also see that members are really engaged in this subject matter, because the questions were pretty high-level questions. Is there some place you could point us to, some individual or shop you could point us to, that would allow us to engage in what is more of a policy discussion?
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Nous vous en saurons gré.
Notre réunion tire à sa fin.
M. Fisher tenait à faire des remerciements.
That would be appreciated.
That brings our time to a close.
I know that Mr. Fisher wanted to say thank you.
Voir le profil de Darren Fisher
Lib. (NS)
Je vous ai déjà remercié tous les deux, mais au nom des Canadiens de la région de l'Atlantique, je tiens à le faire pour l'effort que consacrent les Forces armées canadiennes à prendre soin d'eux.
Si on me le permet, je vous remercie également, peut-être présomptueusement, au nom de tout le Comité. Je sais que M. Allisson a de la famille en Nouvelle-Écosse. Nous, les membres du Comité, nous avons tous des liens serrés avec les provinces de l'Atlantique.
Veuillez transmettre ces remerciements sincères à vos forces, que nous aimons. Merci.
I thanked you both previously, but on behalf of Atlantic Canadians, I want to thank you for the effort that the Canadian Armed Forces is putting into taking care of Atlantic Canadians.
I'd like to also, if I could, presumptuously perhaps, thank you on behalf of the entire committee. I know that Mr. Allison has family in Nova Scotia. We all have strong connections to the Atlantic provinces here on this committee.
I want to sincerely thank you on behalf of Atlantic Canada. Please pass that along to your forces. We love them. Thank you.
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Merci, monsieur Fisher.
Au nom du Comité, je tiens également à vous remercier, vous, particulièrement, major-général Prévost. Comme je l'ai dit, au début, vous méritez des points de grand voyageur. Mais, pour les recevoir, vous devriez comparaître en personne plutôt qu'en virtuel, comme actuellement. C'est la seule façon de savoir que vous existez réellement.
Chers collègues, aucun témoin ne se présentera jeudi, conséquence naturelle des lapins que nous leur avons posés à répétition. C'est ce que nous avons fait le printemps dernier, résultat de la simple réalité. Je propose d'employer le temps libéré à une réunion du Sous-comité, pour planifier nos travaux automnaux, si les collègues sont généralement d'accord.
Sur ce, merci encore. Major-général Prévost, nous nous reverrons sûrement.
La séance est levée.
Thank you, Mr. Fisher.
On behalf of the committee, I also want to thank you—particularly you, Major-General Prévost. As I indicated at the beginning, you should be up for some frequent flyer points. However, in order to be able to collect your frequent flyer points, we'll be expecting you to appear before the committee, as opposed to being virtually before the committee as you are currently. Otherwise, we're not quite sure that you are real, Major-General.
Colleagues, Thursday has collapsed for us. It's a natural consequence of asking witnesses to come, cancelling them, asking them to come again and cancelling them again. That is what we did during the spring, out of...just reality. We don't have a lineup for Thursday. My proposal is that we use the time for a subcommittee meeting to scope out what we're going to do for the fall, if that meets with the general approval of colleagues.
With that, again, thank you. No doubt, Major-General Prévost, we'll see you again.
The meeting is adjourned.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Distingués collègues, la séance est ouverte. Bienvenue à cette 18e réunion du Comité permanent des sciences et de la recherche de la Chambre des communes.
Je suis heureuse d'accueillir aujourd'hui Mme Idlout, Mme Taylor Roy, M. May, M. Ruff et Mme Gallant.
Soyez les bienvenus au Comité.
Je vous souhaite la bienvenue à la réunion no 18 du Comité permanent de la science et de la recherche.
Conformément à l'ordre de la Chambre du 23 juin 2022, la réunion d'aujourd'hui se déroule en format hybride. Les membres participent en personne dans la salle et à distance à l'aide de l'application Zoom.
Nous sommes très heureux d'avoir cette dernière réunion sur les petits réacteurs nucléaires. Conformément à l'alinéa 108(3)i) du Règlement et à la motion adoptée par le Comité le mardi 1er février 2022, nous nous réunissons pour poursuivre notre étude sur les petits réacteurs nucléaires modulaires.
Voici quelques observations à l'intention de nos témoins et de nos membres. Pour ceux qui participent par vidéoconférence, cliquez sur l'icône du microphone pour activer votre micro, et veuillez vous mettre en sourdine lorsque vous ne parlez pas. En ce qui concerne l'interprétation pour ceux qui sont sur Zoom, comme vous le savez, vous avez le choix au bas de votre écran entre le parquet, l'anglais et le français.
J'aimerais maintenant souhaiter la bienvenue à tous nos témoins. Nous sommes ravis de vous recevoir. Vous avez ici un comité que ce sujet intéresse grandement.
D'Énergie atomique du Canada limitée, nous accueillons Amy Gottschling, vice-présidente, Science, technologie et surveillance commerciale. De la Commission canadienne de sûreté nucléaire, nous recevons Caroline Ducros, directrice générale, Technologies des réacteurs avancés, et Brian Torrie, directeur général, Direction de la gestion de la sécurité. Du ministère des Ressources naturelles, nous avons André Bernier, directeur général, Direction des ressources en électricité, et Daniel Brady, directeur adjoint, Sciences et technologie nucléaires. Chaque organisme aura cinq minutes pour faire sa présentation. Au bout de quatre minutes et demie, je montrerai ce carton jaune. Vous saurez alors qu'il vous reste environ 30 secondes.
Sur ce, distingués collègues, accueillons nos témoins.
Nous allons commencer ce soir avec Énergie atomique du Canada limitée.
Vous avez la parole.
Dear colleagues, I'm going to call this meeting to order. Welcome to meeting number 18 of the House of Commons Standing Committee on Science and Research.
I'm happy to welcome Ms. Idlout today, Ms. Taylor Roy, Mr. May, Mr. Ruff and Ms. Gallant.
We welcome you to the committee.
Welcome to meeting No. 18 of the House of Commons Standing Committee on Science and Research.
Today's meeting is taking place in a hybrid format, pursuant to the House order of June 23, 2022. Members are attending in person in the room and remotely using the Zoom application.
We're really pleased to have this last meeting on small nuclear reactors. Pursuant to Standing Order 108(3)(i) and the motion adopted by the committee on Tuesday, February 1, 2022, we are meeting on the study of small modular nuclear reactors.
Here are a few comments for the benefit of our witnesses and members. For those participating by video conference, click on the microphone icon to activate your mike, and please mute yourself when you are not speaking. Regarding interpretation for those on Zoom, as you know, you have the choice at the bottom of your screen of floor, English or French.
Now I would like to welcome all our witnesses. We're delighted to have you. You have a really interested committee here.
From Atomic Energy of Canada Limited, we have Amy Gottschling, vice-president, science, technology and commercial oversight. From the Canadian Nuclear Safety Commission, we have Caroline Ducros, director general, advanced reactor technologies, and Brian Torrie, director general, safety management. From the Department of Natural Resources, we have André Bernier, director general, electricity resources branch; and Daniel Brady, deputy director, nuclear science and technology. Each organization will have five minutes to present. At the four and a half minute mark, I will hold up this yellow card. It will let you know you have about 30 seconds left.
With that, colleagues, we welcome our witnesses.
We will begin tonight with the Atomic Energy of Canada Limited.
The floor is yours.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Merci beaucoup, madame Gottschling, et merci de votre aimable invitation au Comité. Nous sommes heureux de vous avoir avec nous ce soir.
Nous allons maintenant donner la parole à la Commission canadienne de sûreté nucléaire, pour cinq minutes.
Vous avez la parole.
Thank you so much, Ms. Gottschling, and for your kind invitation to the committee. We are glad to have you here tonight.
We will now go to the Canadian Nuclear Safety Commission for five minutes.
The floor is yours.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Merci beaucoup, madame Ducros.
Merci à vous deux de nous avoir accordé votre temps et votre expertise, et d'avoir fait attention à l'heure. Nous vous en sommes reconnaissants.
Nous passons maintenant à Ressources naturelles Canada, pour cinq minutes.
Thank you so much, Ms. Ducros.
Thank you both for your time and expertise, and for paying attention to the time. We appreciate that.
We're now going to Natural Resources for five minutes.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Merci à ces trois organismes. Nous sommes reconnaissants de vous recevoir ce soir.
Nous allons commencer notre première série de questions, d'une durée de six minutes chacune.
Ce soir, notre premier intervenant est M. Tochor.
Thank you to all three organizations. We're grateful to have you tonight.
We will begin with our first round of questions. They will be for six minutes.
Tonight we start with Mr. Tochor.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Témoins, j'espère que vous réalisez que le Comité est très intéressé par ce que vous avez à dire.
Merci, monsieur Tochor.
Nous passons maintenant à M. Lauzon, pour six minutes.
Witnesses, I hope you realize the committee is very interested in what you have to say.
Thank you, Mr. Tochor.
We're now going to Mr. Lauzon for six minutes, please.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Merci beaucoup, madame la présidente.
Je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui.
J'aimerais d'abord et avant tout remercier les témoins. Je les invite à écouter l'interprétation en anglais de ce que je dis pour bien comprendre.
Ma première question s'adresse à M. Bernier.
Le 7 juin dernier, vous avez été appelé à témoigner au Comité permanent de l'environnement et du développement durable de la Chambre des communes. Lors de cette rencontre, vous avez répondu ceci à une question de ma collègue la députée Monique Pauzé concernant le pourcentage d'énergie renouvelable au Canada:
Si l'on fait abstraction de l'hydroélectricité — qui est, bien sûr, l'épine dorsale de notre système et une source d'énergie renouvelable — et que l'on se concentre sur l'éolien et le solaire, je pense que c'est de l'ordre de 6, 7 ou 8 %. Cependant, comme M. Leyburne l'a indiqué, nous nous attendons à une croissance très rapide dans les années à venir, en particulier pour l'éolien. J'hésite à faire une projection quant au rôle qu'il pourrait jouer, mais il y a beaucoup de potentiel inexploité.
Vous vous attendez à une forte croissance de l'éolien, on a déjà un bon système et il y a encore beaucoup de potentiel inexploité dans ce secteur. Donc, pourquoi le gouvernement devrait-il investir dans la science et la recherche entourant les petits réacteurs modulaires au lieu de se concentrer sur les technologies que nous maîtrisons déjà?
Thank you very much, Madam Chair.
I am pleased to take the floor today.
First and foremost, I would like to thank the witnesses. I invite them to listen to the English interpretation so that they fully understand what I am saying.
My first question is for Mr. Bernier.
On June 7, you were called to testify before the House of Commons Standing Committee on Environment and Sustainable Development. At that meeting, you responded as follows to a question from my fellow MP, Monique Pauzé, regarding the percentage of renewable energy in Canada:
Putting aside hydroelectricity—which is, of course, the backbone of our system and a renewable source of energy—and focusing on wind and solar, it is, I think, in the neighbourhood of 6%, 7% or 8%. However, as Drew indicated, we expect these to grow very rapidly over the coming years, wind in particular. I hesitate to make a projection as to what role it might play, but there’s a lot of unexploited potential.
You’re expecting a lot of growth in wind. We already have a good system, and there’s a lot of untapped potential in that area. So why should the government invest in the science and research around small modular reactors instead of focusing on the technologies we already have?
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Je vous remercie.
Madame Gottschling, dans votre allocution, vous avez dit qu'EACL ne fabrique plus de petits réacteurs, sans donner plus de détails. Par contre, vous avez expliqué qu'EACL fait maintenant appel à des partenaires au lieu d'exploiter elle-même cette technologie.
Pouvez-vous nous en dire davantage? Pourquoi EACL, qui participait au développement du nucléaire, a-t-elle décidé de ne plus y participer? Comment peut-on expliquer cela?
Thank you.
Ms. Gottschling, in your remarks, you said that AECL is no longer making small reactors, without giving further details. However, you explained that AECL is now using partners instead of developing the technology itself.
Can you tell us more about it? Why did AECL, which was involved in nuclear development, decide to end its participation? What is the explanation behind that?
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Je vous remercie.
L'un des quatre thèmes et activités de recherche du Plan de travail fédéral sur les activités de science et technologie nucléaires est le renforcement de la sécurité nationale et mondiale, la préparation nucléaire et la réponse aux situations d'urgence.
Les événements environnementaux anormaux causés par le réchauffement climatique tels que la tempête...
Thank you.
One of the four themes and research activities of the Federal Nuclear Science and Technology Work Plan is enhancing national and global security, nuclear preparedness and emergency response.
Anomalous environmental events caused by global warming such as the storm...
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Monsieur Lauzon, je suis désolée de vous interrompre. Voulez-vous demander au témoin de vous donner une réponse par écrit puisque votre temps est écoulé?
Mr. Lauzon, I'm sorry to interrupt. Would you like to ask the witness to table a response since your time is up?
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Merci. Je suis désolée de vous interrompre. Je m'excuse.
Monsieur Blanchette‑Joncas, vous avez la parole pour six minutes.
Thank you. I'm sorry to interrupt. My apologies.
Mr. Blanchette‑Joncas, you have the floor for six minutes.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Monsieur Blanchette-Joncas, vous pouvez poser une courte question. Vous pourriez demander à la témoin de répondre par écrit.
Monsieur Blanchette-Joncas, you can have a short question. Perhaps you can ask the witness to table the answer, please.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Je vous remercie, monsieur Blanchette-Joncas.
Sur ce, nous passons à Mme Idlout.
Nous sommes heureux que vous soyez des nôtres. Vous avez six minutes.
Thank you, Mr. Blanchette-Joncas.
With that, now we will go to Ms. Idlout.
We're glad you've joined us. You have six minutes.
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Oui, faites‑la parvenir au Comité.
Je vous remercie beaucoup.
Yes, table it with the committee.
Thank you so much.
Résultats : 1 - 60 de 42446 | Page : 1 de 708

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes