Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 2736
Voir le profil de Jasraj Singh Hallan
PCC (AB)
Madame la Présidente, le jour du Souvenir de Mullivaikkal a été célébré le 18 mai. Cette année, nous soulignons le 13e anniversaire du génocide, où des dizaines de milliers de personnes ont tragiquement perdu la vie vers la fin de la guerre civile au Sri Lanka. La diaspora tamoule du Canada a une riche histoire, et ses membres entretiennent des liens étroits avec nos communautés de partout au pays. Beaucoup d'entre eux sont venus au Canada en raison de la guerre civile pour se bâtir une nouvelle vie en sécurité, loin de la persécution et de la violence.
Le 18 mai, nous nous souvenons de la douleur, de la perte et de la brutalité subies par les Canadiens d'origine tamoule et les Tamouls. Nous nous souvenons de tous ceux qui sont disparus et qui ont été assassinés. À l'occasion du jour du Souvenir de Mullivaikkal, nous devons nous engager à être solidaires de tous les Tamouls dans leur quête de vérité et de justice. Nous partageons le désir de créer un monde plus juste, exempt de cette violence honteuse et inhumaine.
Voir le profil de Greg McLean
PCC (AB)
Madame la Présidente, les séances parlementaires à distance étaient censées être temporaires, le temps que la pandémie se termine, mais ce mode de fonctionnement nuit à la reddition de comptes. Cela arrange probablement le premier ministre actuel et ses acolytes, mais les Canadiens ne devraient pas l'accepter.
Partout au pays, les travailleurs sont retournés au travail. Le gouvernement n'y va-t-il pas un peu fort en affirmant qu'il n'est pas sécuritaire pour nous d'être sur place? Nous ne sommes pas différents des autres Canadiens. Il est impossible d'essayer de représenter les Canadiens en restant chez soi. Ces séances hybrides finissent pas entacher la réputation de notre institution.
Les conservateurs sont d'avis qu'il est temps de revenir à la démocratie. Le premier ministre et son gouvernement néo-démocrate-libéral ont montré à maintes reprises qu'ils feront tout pour se dérober à la surveillance du Parlement. Les séances hybrides ne permettent pas la reddition de comptes et la transparence qui s'imposent dans notre système parlementaire démocratique. Nous l'avons constaté lors de la période des questions où on nous donne des réponses nébuleuses alors que nous posons des questions sérieuses.
Il faut mettre un terme immédiatement à ce mode de fonctionnement. Revenons à un véritable fonctionnement démocratique au Parlement, pour le bien des Canadiens.
Voir le profil de Stephanie Kusie
PCC (AB)
Madame la Présidente, récemment, la Cour suprême a interprété la loi actuelle de façon à autoriser une intoxication extrême comme argument de défense valable dans le cas de crimes violents. C'est un message urgent: la mesure législative que nous adoptons à la Chambre doit être totalement claire, mais le gouvernement persiste à tenter d'affaiblir notre système de justice en permettant aux juges de condamner des contrevenants à la détention à domicile pour des crimes violents.
Pourquoi le gouvernement permet-il aux trafiquants de drogue et aux individus reconnus coupables d'une infraction commise avec une arme à feu de s'en tirer pour ainsi dire avec une tape sur les doigts?
Voir le profil de Stephanie Kusie
PCC (AB)
Madame la Présidente, le gouvernement peut essayer de le nier tant qu'il veut, mais les organismes comme MADD Canada et les refuges pour femmes connaissent la vérité. Grâce au projet de loi C‑5, le tribunal peut ordonner au délinquant de purger sa peine sous forme de détention à domicile pour des infractions telles que l'agression sexuelle et le harcèlement. Cela signifie que de nombreuses femmes seraient coincées dans leur collectivité avec leur agresseur.
Le premier ministre prétend être féministe, mais son projet de loi causerait du tort aux femmes. S'il est vraiment féministe, pourquoi ferait-il cela?
Voir le profil de Pat Kelly
PCC (AB)
Madame la Présidente, les déficits, l’expansion monétaire et les taxes à la consommation, notamment la taxe sur le carbone, font grimper l’inflation, et nulle part est-ce aussi évident que dans le marché immobilier canadien, où le prix du logement a explosé alors que des tonnes de gens perdaient leur emploi et que le PIB rétrécissait en raison de la pandémie. La réaction du gouvernement est de se féliciter alors que toute une génération de Canadiens est en train d’abandonner l’idée de posséder une maison.
Quand le gouvernement s’attaquera-t-il sérieusement à l’inflation, surtout dans le domaine du logement?
Voir le profil de Gerald Soroka
PCC (AB)
Voir le profil de Gerald Soroka
2022-05-20 12:02
Madame la Présidente, c'est bien dommage, mais cette réponse n'aide en rien les Canadiens.
La semaine dernière, j'ai posé une question à la ministre à propos de Kristen, de Hinton, qui, après une attente de plus de deux mois, a fini par devoir payer pour un service express afin d'obtenir les passeports de ses trois fils. La ministre a répondu que si tous les documents requis ont été présentés et que Service Canada ne respecte pas les normes de service, le client ne devrait pas payer de frais supplémentaires.
La ministre confirmera-t-elle que Kristen et d'autres personnes qui ont payé des frais supplémentaires recevront un remboursement et qu'aucun Canadien ne paiera les frais supplémentaires entraînés par l'incompétence de la ministre?
Voir le profil de Damien Kurek
PCC (AB)
Monsieur le Président, tandis que le monde revient à la normale, les libéraux tiennent mordicus à empêcher les Canadiens de retourner au travail. Leurs exigences punitives et leur approche moralisatrice forcent certains citoyens à vivre dans la pauvreté. Je pense notamment à au moins quatre femmes du Centre‑Est de l'Alberta, qui travaillent pour Financement agricole Canada et Postes Canada.
Quand les libéraux autoriseront‑ils ces femmes et tous les Canadiens qu'ils ont renvoyés à recommencer à travailler comme ils le faisaient avant la pandémie?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Madame la Présidente, chaque jour dans cette enceinte, nous voyons les libéraux jouer la comédie en portant des masques soi‑disant pour prévenir la COVID, uniquement pour les enlever dès qu'ils quittent la Cité parlementaire et se rendent dans des bars, des restaurants et des réceptions. Parallèlement, ils insistent pour imposer des exigences et des restrictions qui, semble‑t‑il, ne prendront jamais fin.
Quand les libéraux cesseront‑ils de jouer la comédie et mettront‑ils fin aux exigences sanitaires?
Voir le profil de Jasraj Singh Hallan
PCC (AB)
Madame la Présidente, le 9 avril, le premier ministre a annoncé que les Ukrainiens qui viennent au Canada recevraient une aide au logement temporaire et une aide financière temporaire.
La semaine dernière, Alexey, un Ukrainien, a atterri à Toronto, où il a été accueilli par la Croix‑Rouge. Malheureusement, il n'y avait ni aide au logement ni aide financière temporaire à sa disposition, puisque le programme n'avait pas encore été lancé. L'annonce a été faite le 9 avril. Aujourd'hui, nous sommes le 20 mai.
Le gouvernement tiendra-t-il parole? Fournira-t-il aux Ukrainiens l'aide annoncée, ou s'agit-il d'une autre promesse rompue par les libéraux?
Voir le profil de Jasraj Singh Hallan
PCC (AB)
Madame la Présidente, on dirait que c'est encore une promesse non tenue.
Anna a récemment donné naissance à sa troisième fille, Sophie, dans un abri antiaérien en Ukraine. Anna a dû laisser son mari, le père de ses filles, pour fuir avec elles et se mettre en sécurité. Elles ont été obligées d'attendre en Turquie à cause des exigences impossibles d'IRCC, qui a même demandé un certificat de naissance pour Sophie, alors que celle-ci est née dans un abri. C'est tout simplement ridicule.
Les libéraux vont-ils finalement admettre que leurs politiques ne fonctionnent pas du tout et qu'il faut accorder une exemption de visa aux Ukrainiens?
Voir le profil de Kelly McCauley
PCC (AB)
Madame la Présidente, dans le rapport annuel sur les frais d'Immigration Canada, on peut lire que seulement 19 % des demandes de passeport ont été traitées dans les délais prescrits. Cet audit a été réalisé bien avant la vague de demandes et les retards actuels. Parallèlement, 88 % des cadres supérieurs d'immigration Canada ont reçu de généreuses primes de rendement.
La ministre pense-t-elle que le fait de laisser tomber 81 % des Canadiens qui demandent un passeport mérite une prime de rendement?
Voir le profil de Kelly McCauley
PCC (AB)
Madame la Présidente, le gouvernement n'y parvenait pas 81 % du temps avant la subite hausse actuelle.
La Loi sur les frais de service exige que le gouvernement établisse des normes de service pour les services gouvernementaux qui requièrent des frais de service, comme dans le cas des passeports. Elle exige aussi que le gouvernement rembourse ces frais si ces normes ne sont pas respectées, conformément à la directive sur l’imputation et les autorisations financières spéciales.
Comme on le sait, le gouvernement ne respecte pas ses propres normes en matière de services de demandes de passeports dans plus de 80 % des cas. Par conséquent, le gouvernement rembourse-t-il les Canadiens concernés, comme l'exige la loi?
Voir le profil de Greg McLean
PCC (AB)
Madame la Présidente, le crédit d'impôt pour le captage du carbone qui est prévu dans le budget de cette année n'a pas été inclus dans la loi d'exécution du budget. Pourquoi?
Voir le profil de Greg McLean
PCC (AB)
Madame la Présidente, il y a beaucoup d'outils à notre disposition.
Le captage du carbone est largement considéré par tous les scientifiques comme l'option de décarbonisation de nos besoins énergétiques qui donne des résultats dans les plus brefs délais. Sans elle, il est impossible d'atteindre les objectifs environnementaux.
Cela fait plus d'un an que le gouvernement a rejeté mon crédit d'impôt pour le captage du carbone parce qu'il devait procéder à des consultations. Après tout ce temps, il a été annoncé dans le budget de cette année, mais rien n'a encore été fait.
Si le ministre estime que la crise climatique est le plus grand défi auquel le monde est confronté, pourquoi est-il si lent à mettre en œuvre la solution la plus évidente?
Voir le profil de Kelly McCauley
PCC (AB)
Madame la Présidente, avec la permission de la Chambre, j'aimerais déposer le rapport de vérification sur les frais d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, qui montre que seulement 19 % des passeports sont émis dans le délai standard, plutôt que 98 % comme la ministre l'a affirmé aujourd'hui.
Résultats : 1 - 15 de 2736 | Page : 1 de 183

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes