BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 113
Voir le profil de Steven MacKinnon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, nous devons un vote dans 11 minutes. Je sais que M. Julian a d'autres questions à poser, mais j'espérais que nous aurions terminé avant le vote. Je ne sais pas si nous allons y arriver, alors je serai bref.
J'ai eu le plaisir de travailler avec M. Wright et son équipe à titre de secrétaire parlementaire de la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement pendant plusieurs années. J'ai aussi travaillé avec M. d'Entremont et, avant lui, M. Stanton. À mon avis, ils ont fait un travail remarquable pour représenter la Chambre des communes dans le cadre de ce projet-ci.
Je ferai une autre observation en lien avec l'interrogation de M. Brassard sur les coûts. Selon ce que j'en sais, la gestion de ce projet est lourde. Les administrations des deux Chambres sont impliquées, et il y a beaucoup de consultations. La Commission de la capitale nationale, la CCN, est aussi impliquée, et, à mon avis, il va falloir revoir cela à un moment donné. La gestion et les retards qu'elle peut engendrer dans la prise de décisions sont des éléments centraux de la hausse possible des coûts. À toutes les étapes de ce projet, nous devons prendre promptement les décisions pertinentes qui s'imposent et, effectivement, faire le travail nécessaire pour collaborer avec nos amis du Sénat.
Nous avons eu une bonne discussion sur les bureaux, vendredi dernier, monsieur d'Entremont. Je vous en remercie.
J'aimerais vous donner mon opinion sur l'espace au-dessus du Hall d'honneur. Lorsqu'on restreint l'accès à un espace, par définition, on ne l'utilise pas de façon optimale. Ma volonté absolue est que l'on partage cet espace avec le Sénat.
Par ailleurs, l'ancien édifice du Centre, qui va être rénové, manquait beaucoup d'espace de travail. Il était difficile pour de petits groupes de tenir des rencontres informelles. On sait qu'il y a moins de députés sur la Colline du Parlement maintenant, à l'édifice du Centre, et qu'il y aura donc un plus grand besoin de tenir de petites rencontres informelles pour de petits groupes de quatre, six, sept ou huit personnes. Il faut aussi des espaces de travail pour les députés, qui vont être plus ou moins loin de leur bureau. Je nous invite donc à collaborer avec nos amis du Sénat afin de maximiser cet espace et de le rendre disponible pour l'ensemble des parlementaires. Je sais qu'il profitera aux députés qui en auront besoin.
En ce qui concerne les tunnels, je crois fermement que, pour des questions de sécurité et de gestion des matériaux, pour les raisons soulevées par M. Julian, il est essentiel d'avoir ce réseau souterrain. Comme M. Julian l'a indiqué, d'autres Parlements disposent de tels espaces, qui permettent aux parlementaires et à leur personnel de gagner du temps et de maximiser l'efficacité de leurs déplacements dans l'enceinte parlementaire. Je trouve que du bon travail a été fait à cet égard.
Je termine en disant que le processus qui a mené au choix du design de l'îlot 2 est impressionnant. Il a été très bien conçu. Le gouvernement du Canada pourrait profiter d'un tel processus dans beaucoup plus de cas. Je vous félicite pour votre travail.
C'est pour toutes ces raisons que j'appuie l'ensemble des recommandations très ingénieuses qui nous ont été présentées aujourd'hui, y compris celle concernant le lieu proposé pour le café public au Centre d'accueil du Parlement.
Merci, monsieur le Président.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur le Président. J'invoque le Règlement et j'ai aussi une demande à faire.
Je propose d'inverser les points 6 et 7, et d'aborder le point 9 à la suite du point 4.
L'idée est de concentrer toutes les décisions concernant les députés et les règlements administratifs touchant ces derniers afin que nous puissions les revoir aujourd'hui. C'est ma première proposition.
J'aimerais savoir si mes collègues sont d'accord là-dessus.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Je ne m'oppose pas à cela, mais je veux quand même mettre en garde mes collègues. Il nous reste peut-être une autre réunion à tenir. Je veux vraiment m'assurer que, avant de nous quitter à la fin de juin, nous avons rendu des décisions sur tous les points qui concernent les bureaux de circonscription, les budgets des députés, et ainsi de suite. Je voudrais m'assurer que nous traitions tous ces points aujourd'hui ou, peut-être, la semaine prochaine.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Monsieur le Président, j'aimerais faire un bref rappel au Règlement au sujet des travaux de la semaine prochaine.
Vous êtes au courant de l'événement lié à la sécurité qui est survenu sur la Colline du Parlement. Tous les députés ont reçu des alertes pour les informer de la situation d'urgence. Vous n'êtes pas sans savoir que le message d'alerte en français est arrivé huit minutes après le message d'alerte en anglais. La forme et la couleur du message étaient différentes de celles des messages que nous recevons habituellement. Il y a même des députés de mon caucus qui pensaient que des pirates informatiques avaient envoyé le message.
J'en ai parlé avec le sergent d'armes, et il est bien informé de la situation. Toutefois, nous aimerions qu'il y ait un rapport afin que nous puissions connaître la cause de cet écart. Si un événement ayant de graves conséquences survenait, il serait problématique que les francophones reçoivent le message d'alerte huit minutes après les anglophones.
J'aimerais obtenir des clarifications à ce sujet. Si vous pouviez ajouter cela à l'ordre du jour de la rencontre de la semaine prochaine, je vous en serais très reconnaissante.
Voir le profil de Steven MacKinnon
Lib. (QC)
Je vous remercie beaucoup, monsieur le Président.
Je remercie également le personnel de l'Administration de la Chambre de son travail. Je peux certainement affirmer, au nom de bon nombre de mes collègues, tous partis confondus, que les défis liés à la fourniture de services à la population sont certainement accrus.
De fortes pressions s'exercent aussi concernant les salaires, comme M. St George l'a mentionné. Nous sommes loin de la parité en ce qui a trait au personnel. Il y a donc un défi sur le plan des salaires si nous voulons demeurer concurrentiels. Des défis se posent aussi en ce qui a trait aux régions où sont fournis les services aux citoyens.
En fait, nous voulons rendre les axes de grande circulation favorables pour l'ensemble de nos citoyens. Les loyers sont à la hausse de façon générale.
Je vous remercie beaucoup de votre analyse et je tire les mêmes conclusions que vous.
La situation géographique des bureaux pose aussi des défis. Vous avez mentionné les circonscriptions qui ont une grande superficie ou qui ont une forte densité de population.
Dans votre analyse, prévoyez-vous faire l'analyse des divergences qu'il pourrait y avoir au pays et sur laquelle nous pourrions compter pour garder en tête des rajustements futurs?
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Je ne suis pas certaine. Je comprends l'argument avancé, mais cela met-il en péril l'adoption de ces recommandations?
Voir le profil de Steven MacKinnon
Lib. (QC)
J'appuie la proposition de M. Julian pour obtenir une analyse d'une partie de ce qu'il a mentionné. J'appuie sa proposition dans son ensemble, à moins qu'il n'y ait d'autres commentaires.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Mon intervention sera courte.
Je veux remercier le personnel de l'Administration de la Chambre d'avoir fait, en un temps record, une analyse basée sur des données documentées. Il a été à l'écoute des employés des bureaux de députés, de nos employés et de nos équipes. J'appuie l'ensemble des recommandations que nous avons sous les yeux.
Je suis en accord avec M. MacKinnon quand il dit que nous devrions peut-être pousser notre analyse sur les suppléments accordés selon le nombre d'électeurs et la superficie des circonscriptions.
Il est plus coûteux pour un député d'une région rurale de se déplacer dans sa circonscription. Par exemple, le député de la circonscription de Lac‑Saint‑Jean racontait hier que, à partir de son bureau de circonscription, cela lui prenait une heure et demie pour se rendre à Normandin et assister à un souper, sans compter le temps que prend le trajet de retour. Cela représente trois heures de route au total. C'est beaucoup de temps et de kilométrage.
Je suis d'accord avec M. MacKinnon pour revoir ces suppléments à un certain moment. Je pense que c'est important, particulièrement pour les circonscriptions qui couvrent une grande superficie et de nombreuses municipalités, ce qui se traduit par beaucoup de déplacements et de routes à parcourir pour rencontrer les électeurs.
Je vous remercie infiniment. Je vous encourage à clore le débat pour que cela soit adopté.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
L'interprète me signale que le son est de très mauvaise qualité, ce qui rend difficile son travail.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Monsieur le Président, je peux vous dire que je suis entièrement favorable à la recommandation.
Je me souviens d'une certaine réunion lors de laquelle M. Holland nous avait convaincus d'approuver ce projet pilote avec l'appui de l'ensemble des membres du Bureau de régie interne.
En tant que députée, j'ai utilisé ce budget. Dans un contexte de pandémie, il est très exigeant pour notre personnel de travailler et de servir la population. Les membres de notre personnel ont besoin de ressourcement, de formation supplémentaire et de soutien. Je peux vous dire que ce budget est très bien utilisé et très utile pour nos ressources humaines.
Nous avons aussi un très bon soutien de votre organisation, madame Daigle. Je profite de l'occasion pour vous remercier étant donné que j'ai appris à travers les branches que vous deviez nous quitter, car vous avez obtenu une promotion. Je suis très fière de vous et je suis certaine que les gens pour qui vous allez travailler sont bien chanceux de bénéficier de votre compétence.
Personnellement, en tant que whip, j'ai beaucoup aimé travailler avec vous et avec votre équipe. Je salue votre professionnalisme et je profite du fait que cette partie de la séance soit publique pour vous remercier de votre dévouement et de votre grande rigueur professionnelle. Je tenais à le souligner publiquement.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur le Président.
Vous savez combien j'aime que ce point soit à l'ordre du jour des réunions du Bureau de régie interne.
Je vais essayer de ne pas prendre trop de temps. Ces tableaux de bord et ces rapports reflètent tout le travail accompli en comité par les députés. À la lecture du rapport, nous voyons que cela représente beaucoup de travail pour l'Administration, les greffiers, les analystes et les recherchistes, mais aussi pour l'ensemble des députés et de leur personnel.
M. McDonald, vous nous l'avez écrit, mais j'aimerais vous l'entendre dire publiquement. À ma demande, en tant que membre du Bureau de régie interne, vous avez produit une annexe dans nos documents sur le nombre de témoins qui témoignent entièrement en français ou entièrement en anglais.
Pourriez-vous nous dire quels sont les pourcentages que vous avez mentionnés dans votre lettre?
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Je peux réserver mes questions pour le point 11, si vous voulez. Il s'agit quand même du rapport, mais le tableau de bord y est en annexe.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Vous savez, monsieur le Président, que je fais mes lectures.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
J'ai vu que le tableau de bord était en annexe du rapport déposé à la Chambre.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Ma question est-elle maintenue, monsieur le Président?
Résultats : 1 - 15 de 113 | Page : 1 de 8

1
2
3
4
5
6
7
8
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes