BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 81
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
J'aimerais demander une autre précision.
Si le billet montre la différence entre les frais de participation et la portion caritative du billet, ou si le vendeur permet de ventiler les coûts, la modification de la politique permettra‑t‑elle au moins le remboursement du coût du billet, moins le don de bienfaisance?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Ma question est la suivante, madame Sahota: disons qu'un billet pour assister à un événement coûte 150 $. Les frais liés au repas fourni et à la participation s'élèvent à 100 $, et le don représente 50 $. Puisque je participe à l'événement en tant que député, puis‑je me faire rembourser les 100 $? Les 50 $ sont à ma charge, mais comme je peux demander un crédit au titre de l'impôt, la Chambre n'a pas le droit de rembourser cette portion des coûts.
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Je vous remercie, monsieur le président.
Pour faire suite à la série de questions que j'ai posées la dernière fois que nous avons eu cette conversation, madame Séguin, j'aimerais seulement rappeler brièvement que le taux de blessures avant l'adoption d'un Parlement hybride et virtuel était nettement inférieur à ce qu'il est après l'adoption du Parlement virtuel et hybride. Est‑ce exact?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Pourriez-vous nous rappeler le ratio? Est‑ce cinq fois plus de blessures ou 10 fois plus de blessures?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Oui, s'il vous plaît.
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
D'accord.
Monsieur Aubé, l'équipement qui est devant moi en ce moment est le même équipement qui se trouvait ici en 2017. L'appareil dont je me sers pour écouter est le même qu'en 2017. Le problème n'est donc pas lié à la technologie qui se trouve dans l'enceinte de la Chambre des communes, car cette technologie ne semble pas avoir changé du tout.
Je sais que j'énonce une évidence lorsque je dis que nous avons besoin d'un Parlement virtuel. Je ne me demande pas si ces choses devaient se produire ou non; nous les avons tous acceptées. Il me semble que le problème, c'est l'incapacité de contrôler les choses, comme vous l'avez dit, par l'entremise d'Internet, qu'il s'agisse de l'accrochage acoustique ou de la qualité de la bande passante ou de la connexion. À votre avis — et vous avez fait de votre mieux pour obtenir le meilleur équipement possible pour toutes les personnes concernées —, il y a encore tellement de facteurs indéterminés en jeu que c'est le mieux que nous pourrons obtenir si nous continuons à utiliser un Parlement hybride ou un Parlement virtuel.
Cette affirmation est-elle juste? Êtes-vous d'accord avec ma déclaration?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Le problème auquel nous faisons face ne concerne pas nécessairement les députés qui utilisent des appareils qui leur sont fournis pour assister virtuellement aux rencontres, que ce soit à la Chambre des communes, au sein des comités ou ailleurs, mais on observe parfois que l'équipement utilisé par des participants ou des témoins qui sont appelés à comparaître devant un comité n'est pas de la même qualité que l'équipement fourni aux députés. Est‑ce exact?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Est‑ce qu'on ne peut pas fournir à ces témoins le bon équipement en raison des coûts ou en raison des contraintes de temps? Qu'est‑ce nous empêche d'imposer une norme que les témoins sont en mesure de respecter?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Oui, monsieur McDonald, si vous pouvez répondre à la question, allez‑y.
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
À titre de députés, nous avons la chance de profiter d'un service qui connaît bien la technologie en jeu. Les témoins n'ont peut-être pas accès au même niveau de connaissances technologiques pour les soutenir. C'est tout à fait compréhensible. Est‑ce exact?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Ma dernière question s'adresse à M. Aubé et à Mme Séguin.
Si nous devions éliminer, le plus tôt possible… Je pense que nous sommes censés siéger jusqu'au 23 juin, à moins que nous changions d'avis pour ajourner plus tôt. La meilleure façon d'assurer la santé et la sécurité des employés de la Chambre, et en particulier de nos interprètes, dont le bassin de talents semble s'amenuiser, serait de revenir à la pratique courante et au fonctionnement habituel du Parlement, en renonçant aux vidéoconférences et aux téléconférences sur lesquelles nous comptons actuellement beaucoup.
Seriez-vous tous deux d'accord avec cette affirmation?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Eh bien, c'est évident. Les données le confirment à 100 %, n'est‑ce pas?
Êtes-vous d'accord, monsieur Aubé?
Voir le profil de Blaine Calkins
PCC (AB)
Même avant la COVID‑19, monsieur, si je peux vous interrompre, nous avions des téléconférences et parfois des vidéoconférences, mais elles ne représentaient pas le mode de fonctionnement principal. Nous en faisions une utilisation secondaire, lorsqu'il n'était tout simplement pas possible pour les témoins de se déplacer ou lorsqu'ils comparaissaient à partir de la Nouvelle-Zélande ou d'un autre endroit semblable.
Je ne suggère pas de cesser complètement l'utilisation de ces technologies. Il s'agit simplement de ne pas compter sur ces moyens comme mode principal de comparution devant la Chambre ou devant un comité.
Résultats : 1 - 15 de 81 | Page : 1 de 6

1
2
3
4
5
6
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes