Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 60 de 37408
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Comme c'est mercredi, nous allons maintenant chanter l'hymne national, qui sera entonné par le député d'Argenteuil—La Petite-Nation.
[Les députés chantent l'hymne national.]
It being Wednesday, we will now have the singing of the national anthem led by the hon. member for Argenteuil—La Petite-Nation.
[Members sang the national anthem]
Voir le profil de Pam Damoff
Lib. (ON)
Voir le profil de Pam Damoff
2022-10-05 14:04 [p.8139]
Monsieur le Président, ce qui, à l'origine, était l'idée de mon ami Michael Rubinoff est devenu la comédie musicale canadienne ayant connu le plus grand succès de l'histoire. Racontant cinq journées dans la vie de 7 000 personnes égarées, mettant en scène 19 animaux et mettant en vedette le petit village ayant accueilli des gens du monde entier, la pièce Come From Away a baissé le rideau pour la dernière fois dimanche dernier après cinq ans de représentations sur Broadway. Or, l'histoire des 7 000 passagers aériens qui ont atterri à Gander après les attaques du 11 septembre 2001, où la communauté a merveilleusement pris soin d'eux, continuera de réchauffer les cœurs dans des productions du monde entier.
Je suis fière de dire que j'étais là lorsque ce succès a vu le jour. Rédigée par Irene Sankoff et David Hein, la pièce a été jouée pour la première fois dans une petite production au Collège Sheridan, à Oakville, en 2012. Ses thèmes de gentillesse et d'accueil d'étrangers dans le besoin interpellent tout autant les gens aujourd'hui qu'à l'époque. Avec des spectacles comme Come From Away, on voit toute l'importance d'investir dans les arts. Lorsque je suis allée à Gander récemment, j'ai entendu parler de l'incidence économique de cette comédie musicale dans la province.
Je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce succès théâtral. Le Canada est fier d'elles.
Mr. Speaker, what started as an idea of my friend Michael Rubinoff became the most successful Canadian musical in history, which features five days, 19 animals, 7,000 strays and one small town that welcomed the world. Come From Away ended its five-year Broadway run on Sunday, but the story of the 7,000 plane people, who landed in Gander after 9/11 and were lovingly cared for by the community, will continue to warm hearts in productions around the world.
I am proud to say I was there from the start of a moment. Written by Irene Sankoff and David Hein, it was first workshopped at Sheridan College in Oakville in 2012. Its themes of kindness and of welcoming strangers in need resonates as much today as it ever did. Come From Away is a great example of the importance of investing in the arts. When I was in Gander recently, I heard about the economic impact this musical has had on the province.
I thank everyone involved. Canada is proud of them.
Voir le profil de Tako Van Popta
PCC (BC)
Voir le profil de Tako Van Popta
2022-10-05 14:05 [p.8139]
Monsieur le Président, je tiens à préciser que je suis un partisan des Canucks de Vancouver. Aujourd'hui, toutefois, je veux dire du bien d'une autre équipe de la LNH, les Sénateurs d'Ottawa et remercier en particulier le défenseur Wade Redden qui, il y a 25 ans, s'est donné pour mission de visiter des enfants malades au Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario.
L'un de ces enfants était mon neveu, Julian, alors âgé de 13 ans et atteint d'un cancer. Julian garde un excellent souvenir de ces visites. Un petit geste posé par une vedette de la LNH a eu un énorme impact sur la vie d'un enfant.
Aujourd'hui, 25 ans plus tard, Julian est un homme de 38 ans, heureux et en santé. Il est marié et est père de trois enfants. L'autre jour, Wade et Julian se sont revus au Centre Canadian Tire à l'occasion du match d'ouverture à domicile contre les Canadiens de Montréal. Ce fut de très heureuses retrouvailles.
Je salue chaleureusement les Sénateurs, M. Redden et le Centre hospitalier pour enfants de l'Est de l'Ontario pour le travail qu'ils font auprès des enfants malades.
Mr. Speaker, let me be perfectly clear that I am a Vancouver Canucks fan. However, today I want to say something nice about another NHL team, the Ottawa Senators, and give special thanks to former defenceman Wade Redden, who 25 years ago made it his mission to visit sick kids at the Children's Hospital of Eastern Ontario.
One of those sick kids was my then young nephew, Julian, who was fighting cancer at 13 years old. Julian has fond memories of those visits. Such a small gesture for an NHL star had such a huge impact on a kid's life.
Today, 25 years later, Julian is a healthy, happy and vibrant 38-year-old man. He is a husband and a father of three children. Just the other day, Wade and Julian were reunited at the Canadian Tire Centre at the home opener game against the Montreal Canadiens. It was a very happy reunion.
I give a big shout-out to the Senators, Mr. Redden and CHEO for working with our sick kids.
Voir le profil de Tony Van Bynen
Lib. (ON)
Voir le profil de Tony Van Bynen
2022-10-05 14:06 [p.8139]
Monsieur le Président, je suis fier de prendre la parole aujourd'hui pour souligner le lancement de mon tout nouveau site Web accessible, qui respecte les lignes directrices canadiennes en matière d'accessibilité et qui peut maintenant être consulté par un plus grand nombre de gens de nos collectivités et de partout au Canada.
La nouvelle interface du site Web peut être optimisée pour faciliter l'adaptation à un large éventail de déficiences, notamment celles qui touchent les habiletés visuelles, auditives, motrices ou cognitives. Mon site Web inclut un profil sans risque de crise, un profil pour malvoyants, un profil adapté au trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité et un profil adapté aux déficits cognitifs, ainsi qu'une fonction de navigation par clavier et des lecteurs d'écran.
Donner à tous ceux qui veulent communiquer avec moi ou visiter mon site Web les mêmes chances et le même accès est extrêmement important pour mon équipe. J'espère qu'en amorçant ce changement, nous inspirerons d'autres députés à faire de même pour que les utilisateurs ayant des déficiences et d'autres limites puissent profiter de leur site Web au même titre que tous les autres utilisateurs.
Mr. Speaker, I am proud to rise today to celebrate the launch of my all-new accessible website, which is compliant with Canada's accessibility guidelines and can now be used by more people in our communities and from across Canada.
The new design can be optimized for a wide range of impairments, including those that affect visual, auditory, motor and cognitive skills. My website features a seizure-safe profile, a vision impaired profile, an ADHD-friendly profile and a cognitive disability profile, as well as keyboard navigation and screen readers.
Ensuring that everyone has equal access and opportunity to contact me or visit my website is extremely important to my team. I hope that by initiating this change, we will inspire other MPs to begin to follow suit and ensure users with impairments and other limitations can experience their websites the same as any other user.
Voir le profil de Xavier Barsalou-Duval
BQ (QC)
Monsieur le Président, il y a 35 ans, c'est dans le Vieux‑Boucherville que Charles Desmarteau père fondait le journal La Relève, un pari audacieux dans le contexte où un autre hebdomadaire bien établi, La Seigneurie, occupait déjà le marché depuis plus de 20 ans.
C'est ainsi que s'est établie une rivalité qui s'est poursuivie jusqu'en 2018 dans un contexte difficile que vivent les médias d'information qui ne jouent pas à armes égales avec les géants du Web.
Malgré les défis et les embûches, La Relève a su traverser l'épreuve du temps. Aujourd'hui, Charles Desmarteau fils a pris la relève du père en poursuivant la recette du succès du journal: produire une information de qualité en cultivant la proximité avec la population.
Les gens de la circonscription s'identifient à leur journal et en sont fiers. Ayant moi‑même été camelot, j'ai l'impression aussi d'avoir fait partie de ce succès.
Je dis bravo à ses employés passionnés et incroyablement dédiés et je souhaite un bon 35e anniversaire à La Relève.
Mr. President, 35 years ago in Vieux‑Boucherville, Charles Desmarteau Sr. founded a newspaper and called it La Relève. It was a bold move given that another well-established weekly paper, La Seigneurie, had already occupied the market for over 20 years.
Thus, a rivalry began. It continued until 2018, despite the difficult environment that the news media are facing. They are not on a level playing field with the web giants.
Despite the challenges and hurdles, La Relève has stood the test of time. Today, Charles Desmarteau Jr. has taken over from his father, maintaining the newspaper's recipe for success: Produce quality information by staying in touch with the community.
The people of my riding identify with their newspaper and are proud of it. Having been a paperboy myself, I also feel that I was part of this success.
Bravo to the passionate and incredibly dedicated employees, and happy 35th anniversary to La Relève.
Voir le profil de Angelo Iacono
Lib. (QC)
Voir le profil de Angelo Iacono
2022-10-05 14:08 [p.8140]
Monsieur le Président, le 1er octobre marquait la Journée nationale des aînés et j'ai eu le plaisir de la célébrer entouré de têtes bien plus grises que la mienne.
Soutenir nos aînés a toujours été au cœur de nos priorités. C'est pour cela que nous avons augmenté de 10 % la pension de la Sécurité de la vieillesse pour les 75 ans et plus; bonifié de 20 millions de dollars le programme Nouveaux Horizons pour les aînés; instauré la gratuité des soins dentaires pour les personnes âgées dès 2023; investi 6 milliards de dollars pour l'amélioration des soins à domicile; alloué 20 millions de dollars pour la recherche sur la démence; et instauré un crédit d'impôt pour la rénovation d'une maison multigénérationnelle.
Bref, nous mettons en place des mesures pour limiter l'impact de l'inflation sur tous et en particulier sur nos aînés.
Mr. Speaker, October 1 marked National Seniors Day, and I had the pleasure of celebrating with a group of people whose heads are far greyer than mine.
Supporting our seniors has always been at the forefront of our priorities. That is why we increased old age security for seniors aged 75 and over by 10%; increased funding for the new horizons for seniors program by $20 million; made dental care free for seniors as of 2023; invested $6 billion to improve home care; allocated $20 million to dementia research; and introduced a multi-generational home renovation tax credit.
In short, we are putting in place measures to limit the impact of inflation on everyone, particularly on our seniors.
Voir le profil de Jake Stewart
PCC (NB)
Voir le profil de Jake Stewart
2022-10-05 14:09 [p.8140]
Monsieur le Président, c'est le cœur lourd que je prends la parole aujourd'hui pour souligner le décès soudain d'un homme qui a eu une incidence positive dans la vie de bien des gens et qui a amélioré sa collectivité, et ce, avec gentillesse et panache.
J'ai déjà indiqué que les habitants de Miramichi sont reconnus depuis longtemps pour leur forte personnalité, leur sens de l'humour et leur talent d'orateurs.
Evelock Clowater Gilks se distinguait, et on se souviendra affectueusement de lui comme d'une légende et d'une institution sur notre rivière. Evelock est né le 4 avril 1948 à Blissfield, au Nouveau‑Brunswick. C'était un mari et un père aimant, un grand amateur de golf, un fier membre de la Légion et un pêcheur accompli, qui était passionné par la rivière Miramichi, les gens et les collectivités établis sur ses rives ainsi que le saumon de l'Atlantique qui y vit.
La rivière chez moi paraît un peu vide depuis son décès. La triste malédiction quand on a une personnalité aussi forte que la sienne, c'est le silence qui s'installe à sa mort. Je tiens à exprimer mes plus sincères condoléances et à offrir ces mots de réconfort à sa femme, Eleanor, et à ses enfants.
Mr. Speaker, it is with a heavy heart that I rise today to acknowledge the sudden passing of a man who impacted many lives for the better, who improved his community, and did so with kindness and flare.
I have stated before that the people of Miramichi have long been known for our large personalities, our sense of humour and our ability to turn a phrase.
Evelock Clowater Gilks stood out, and he will be fondly remembered as a legend and an institution on our river. Evelock was born on April 4, 1948, in Blissfield, New Brunswick. He was a loving husband and father, an avid golfer, a proud legion member, and an accomplished fisherman who was passionate about the Miramichi River, the people and communities who live along it, and the Atlantic salmon who call it home.
The river at home feels a little empty since his passing. The unfortunate curse of a personality as large as his is the silence that is left behind. I would like to express my deepest condolences and send these words of comfort to his wife, Eleanor, and his children.
Voir le profil de Lisa Hepfner
Lib. (ON)
Voir le profil de Lisa Hepfner
2022-10-05 14:10 [p.8140]
Monsieur le Président, lorsque Sharron Harley se prépare pour sa journée, elle glisse une photo de son regretté époux Charlie dans son uniforme et se rend à l'endroit où elle travaille depuis 1977, le restaurant McDonald's qui se trouve à l'intersection de l'avenue Upper Gage et de la route Mohawk, dans ma circonscription, Hamilton Mountain.
Sharron, que bien des gens connaissent comme une personne chaleureuse, a eu 75 ans cette année. Elle dit que c'est grâce à son travail qu'elle peut rester active et garder le contact avec ses amis et sa collectivité. Sharron aide de nombreux aînés de la région à rester en contact. Elle les invite à socialiser en prenant un café et un repas en bonne compagnie.
Il est essentiel que les aînés puissent rester en santé et continuer de s'engager dans la collectivité. Deux jours avant la Journée internationale des personnes âgées, j'ai eu le plaisir de remettre à Sharron deux certificats soulignant respectivement son 75e anniversaire et sa carrière exceptionnelle de 45 ans chez McDonald's.
J'offre mes félicitations à Sharron.
Mr. Speaker, when Sharron Harley prepares for her day, she slips a photo of her late husband Charlie into her uniform and heads into the same spot she has worked at since 1977, the McDonald's on Upper Gage and Mohawk, in my riding of Hamilton Mountain.
A familiar and friendly face to many, Sharron turned 75 this year, and she credits her job with keeping her active and engaged with her friends and community. Sharron is the social connector for many seniors who live in the area. She draws them in to socialize over coffee, food and great company.
It is critical for seniors to stay healthy and remain involved in their communities. Two days shy of International Day of Older Persons, I was thrilled to present Sharron with two certificates, one commemorating her 75th birthday and the other acknowledging her incredible 45-year career at McDonald's.
I send my congratulations to Sharron.
Voir le profil de Paul Chiang
Lib. (ON)
Voir le profil de Paul Chiang
2022-10-05 14:11 [p.8140]
Monsieur le Président, aujourd'hui, je prends la parole afin de rendre hommage à deux héros canadiens qui ont péri alors qu'ils servaient au sein d'un service de police municipal dans la région du Grand Toronto.
Andrew Hong, un agent du service de police de Toronto a été abattu par balle dans une embuscade le 12 septembre, à Mississauga. Il laisse dans le deuil deux enfants adolescents et laissera à jamais le souvenir d'une personnalité hors du commun qui s'entendait avec tout le monde et se souciait profondément de sa collectivité.
L'agent Travis Gillespie de la police régionale d'York a perdu la vie le 14 septembre dans une collision avec un conducteur dont on présume qu'il était en état d'ébriété. Ses amis, sa famille et ses collègues se souviennent de lui comme d'une personne qui faisait montre d'un « véritable leadership, en prenant les choses en main et en faisant toujours preuve de force pour l'équipe ».
Chaque jour, partout au Canada, les membres du personnel des services d'urgence mettent leur vie en danger pour protéger leur collectivité et assurer la sécurité des Canadiens. En tant qu'agent de police retraité de la police régionale d'York et en tant que personne dont le gendre travaille actuellement dans la police, je présente mes sincères condoléances aux familles et aux amis touchés par ces tragédies. Nous nous souviendrons toujours de leur sacrifice.
Mr. Speaker, today, I rise in the House to pay tribute to two Canadian heroes who tragically lost their lives as members of municipal police services in the GTA.
Constable Andrew Hong of the Toronto Police Service was shot and killed in an ambush on September 12 in Mississauga. He leaves behind two teenage children and will forever be remembered as a larger-than-life personality who got along with everyone and cared deeply for his community.
Constable Travis Gillespie of the York Regional Police was killed in a collision with an alleged impaired driver on September 14. He has been remembered by friends, family, and co-workers as someone who demonstrated “true leadership by leading from the front and always showing strength for the team.”
Emergency services personnel around Canada put their lives on the line every day to protect their communities and keep Canadians safe. As a retired police officer of the York Regional Police, and as someone who currently has a son-in-law in policing, I offer my sincere condolences to the families and friends affected by these tragedies. We will always remember their sacrifice.
Voir le profil de Andrew Scheer
PCC (SK)
Monsieur le Président, j'ai le plaisir de rendre hommage à une membre de longue date de l'équipe de la présidence qui a décidé de prendre une retraite bien méritée de cette institution. Devenue elle-même une sorte d'institution, Heather Bradley a travaillé au service de cinq Présidents en tant que directrice des communications. Tous ces Présidents, moi y compris, ont bénéficié de sa sagesse et de son expertise.
Les députés sont élus au sein d'un parti politique et ils siègent au sein d'un caucus. Ainsi, chaque député bénéficie d'un soutien considérable en matière de communications, mais les Présidents doivent quitter leur équipe et ils ne peuvent plus compter sur leur réseau. Il est donc d'autant plus important qu'ils disposent d'un directeur des communications efficace.
C'était un plaisir absolu de travailler avec Heather. Sa connaissance approfondie de la Cité parlementaire, des députés et des précédents historiques s'est avérée inestimable. Sa capacité à interagir avec les journalistes et la confiance qu'elle a su établir avec tous les partis au fil des ans ont été essentielles pour assister le Président au sein d'un bureau non partisan sis dans un milieu hautement partisan.
Je pouvais toujours compter sur ses excellents conseils, qu'il s'agisse de questions relatives au Bureau de régie interne ou à la modernisation de la divulgation. Elle était présente lorsque le Parlement a quitté l'édifice du Centre et, bien entendu, lors de la tragique fusillade qui s'y est produite. Elle s'est toujours montrée calme, réfléchie et rationnelle, et elle s'est bâti une réputation irréprochable d'honnêteté et de transparence.
Je tiens à remercier Heather pour les nombreuses années qu'elle a consacrées au service du Parlement, en soutenant les Présidents depuis 1994. Je voudrais également remercier son mari, Mike, et ses fils, Nick, Jake et Sam, de l'avoir partagée avec nous. Nous en avons tous énormément bénéficié. Je lui souhaite de profiter pleinement de sa retraite.
Des voix: Bravo!
Mr. Speaker, it is my pleasure to pay tribute to a long-standing member of the Speaker's team who has decided to take a well-deserved retirement from this institution. Becoming a bit of an institution herself, Heather Bradley has served five speakers as director of communications. We, and I, have benefited from her wisdom and expertise.
MPs are elected as members of a political party and sit as a caucus. As such, each member has a tremendous amount of support when it comes to communications, but speakers leave those teams and can no longer count on that network, so the need to have an effective communications director is all the more important.
Heather was an absolute joy to work with. Her extensive knowledge of the precinct, members and historical precedence was invaluable. Her ability to interact with journalists, and the trust she had built with all parties over the years, was essential in assisting the Speaker as part of a non-partisan office in the backdrop of a highly partisan environment.
I could always count on her for excellent advice, from issues of the board to the modernization of disclosure. She was there for Parliament's big move out of Centre Block, and, of course, the tragic shooting that occurred there. She was always calm, thoughtful and rational, and had an impeccable track record of honesty and transparency.
I would like to thank Heather for her many years of service to Parliament, supporting speakers dating back to 1994. I also would like to thank her husband, Mike, and her boys, Nick, Jake and Sam, for lending her to us. We are all the better for it. I wish her all the best in her retirement.
Some hon. members: Hear, hear!
Voir le profil de Francis Drouin
Lib. (ON)
Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole aujourd'hui pour reconnaître la contribution de la bière et du brassage au Canada en cette quatrième journée annuelle consacrée à la bière canadienne.
Le brassage de bière à base d'orge et d'autres grains cultivés localement a commencé plus de 200 ans avant la Confédération et demeure une source de fierté pour les Canadiens. La bière canadienne est perçue comme l'un de nos symboles nationaux à l'échelle internationale. Généralement reconnue comme une boisson que les gens boivent avec modération et lors de rassemblements sociaux, la bière permet aux voisins de se rassembler et aux gens de célébrer les moments marquants de leur vie.
La bière canadienne est maintenant brassée d'un bout à l'autre du pays, tant dans les petites collectivités que dans les grandes. C'est l'une des grandes réussites du secteur agroalimentaire canadien, et c'est quelque chose que nous devrions célébrer et préserver pour les générations futures.
Je tiens à remercier Beau's, Wood Brothers, Tuque de Broue, Étienne Brûlé et Cassel, qui sont toutes des brasseries locales de chez nous, pour leur excellente bière.
Je trinque aux contributions socioéconomiques et communautaires de la bière. Joyeuse journée canadienne de la bière.
Mr. Speaker, I am pleased to rise today to recognize the contribution of beer and brewing in Canada on this 4th annual Canadian Beer Day.
Brewing beer here from locally grown barley and other grains predates Confederation by over 200 years and remains a source of pride for Canadians as a symbol of Canada around the world. Widely known as a drink of moderation and of social gatherings, beer helps bring neighbours together and is a part of celebrations of important life milestones.
Canadian beer is now brewed from coast to coast to coast in communities large and small, and it is a true Canadian agri-food success story that should be celebrated and protected for future generations.
I want to thank Beau's, Wood Brothers, Tuque de Broue, Étienne Brûlé and Cassel, all local breweries in my riding, for their excellent beer.
I say cheers to beer's economic, social and community contributions, and happy Canadian Beer Day.
Voir le profil de Corey Tochor
PCC (SK)
Voir le profil de Corey Tochor
2022-10-05 14:16 [p.8141]
Monsieur le Président, la Journée canadienne de la bière est l'occasion de célébrer la bière canadienne, ainsi que les hommes et les femmes qui la brassent, la vendent, la livrent, la servent et, surtout, la dégustent. Du fermier des Prairies au personnel du pub de notre quartier, la production et la vente de bière contribuent à soutenir plus de 149 000 emplois au Canada, et 88 % de la bière consommée au pays est brassée au Canada.
Partager une bière avec ses amis est l'un des grands plaisirs de la vie, et cela devrait rester une activité abordable pour les générations à venir. Malheureusement, ce n'est pas un poisson d'avril, mais tous les 1er avril, nos pintes préférées seront frappées d'une indexation automatique de la taxe, gracieuseté des libéraux. La bière deviendra plus chère, sans même que cela soit soumis à un vote à la Chambre.
Levons notre verre à la santé de ce libéral qui aura contribué à l'augmentation du coût de la bière aujourd'hui. On peut me croire ou non, mais c'est pourtant Justin. Si tout le monde veut bien lever son verre, nous allons dire bravo aux libéraux pour avoir rendu la bière plus chère.
Mr. Speaker, Canadian Beer Day is an occasion to celebrate Canadians beer, and the men and women who brew it, sell it, deliver it, serve it and, most importantly, enjoy it. From the prairie farmer to our neighbourhood pub staff, the production and sale of beer helps support over 149,000 jobs in Canada, and 88% of the beer consumed in Canada is brewed in Canada.
Sharing a beer with one's friends is one of life's great pleasures, and it should remain an affordable activity for generations to come. Sadly, this is no April Fool's joke, but every April 1, our favourite pints will be hit with an automatic Liberal escalator tax. Even without a vote in this place, beer is going to get more expensive.
Raise a glass and thank a Liberal for making it more expensive today. People may not believe it, but it is Trudeau. If everyone would raise their glass, we will say cheers to the Liberals for making beer more expensive.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Une fois de plus, je tiens à rappeler aux députés qu'il est interdit d'utiliser le nom d'un autre député à la Chambre. Lorsque vous faites référence à quelqu'un, faites-le par son titre ou par sa circonscription. Si les députés veulent faire les malins, qu'ils fassent preuve de plus de subtilité.
La députée de Fort McMurray—Cold Lake a la parole.
Once again, I want to remind hon. members that using another member's name in the House is not permitted. When referring to someone, do it by their title or by their riding. If members are going to try to be clever, try to be a little less obvious.
The hon. member for Fort McMurray—Cold Lake.
Voir le profil de Laila Goodridge
PCC (AB)
Monsieur le Président, le nouveau chef du Parti conservateur accordera la priorité aux Canadiens, à leurs économies, à leur chèque de paie, à leur logement et à leur pays. Le Canada dispose des troisièmes réserves de pétrole en importance, dans le monde. Pourtant, en raison des politiques du gouvernement libéral, nous importons 130 000 barils de pétrole par jour. Les libéraux préfèrent le pétrole sale des dictateurs à l'énergie canadienne responsable.
Les conservateurs comprennent que, lorsque les choses vont bien à Fort McMurray, elles vont bien en Alberta, et lorsque les choses vont bien en Alberta, elles vont bien au Canada. Seuls les conservateurs militent pour les pipelines et pour les corridors énergétiques, qui permettront d'assurer la viabilité à long terme de l'énergie albertaine et d'en faire profiter le monde entier. Les conservateurs abrogeront les lois anti-énergie des libéraux pour les remplacer par une loi qui protégera l'environnement, qui prendra en compte les Premières Nations et qui permettra de réaliser des projets. Nous soutiendrons la réconciliation économique avec les communautés autochtones et, d'ici cinq ans, nous nous fixerons comme objectif d'en finir au Canada avec le pétrole sale des dictateurs.
Nous ne reculerons pas devant les politiciens de notre pays et de cette Chambre qui cherchent à enclaver notre énergie, privant ainsi les travailleurs de leur emploi. Le Canada et le monde entier ont besoin de l'énergie de l'Alberta.
Mr. Speaker, the new Conservative leader will put people first: their savings, their paycheques, their homes and their country. Canada has the third-largest oil reserves in the world, yet due to Liberal policies, we import 130,000 barrels of oil a day because Liberals prefer to support dirty dictator oil as opposed to responsible Canadian energy.
Conservatives understand that when Fort McMurray works, Alberta works. When Alberta works, Canada works.  Only Conservatives are fighting for pipelines and energy corridors to secure the long-term viability of Alberta energy and to get Alberta energy to the world. Conservatives will repeal Liberal anti-energy laws and replace them with a law that will protect our environment, consult first nations and get things built.  We will support economic reconciliation with indigenous communities and, within five years, we will set a goal to end dirty dictator oil in Canada altogether.
We will not back down from politicians in this country and in this chamber who seek to land-lock and firewall our energy, leaving our workers without jobs. Canada and the world need Alberta energy.
Voir le profil de Sameer Zuberi
Lib. (QC)
Voir le profil de Sameer Zuberi
2022-10-05 14:18 [p.8142]
Monsieur le Président, le 1er octobre, des gens autour du monde ont manifesté en solidarité avec les voix iraniennes. Ces personnes se sont soulevées depuis la mort tragique de Mahsa Amini.
À Montréal, je me suis joint à des milliers de personnes dans les rues pour réclamer la liberté et la justice. Mahsa Amini était une jeune iranienne dynamique de 22 ans. Elle a été arrêtée par la police des mœurs de l'Iran et elle est morte peu de temps après, alors qu'elle était en détention.
Selon Amnistie internationale, plus de 75 personnes ont été tuées.
Plus de 1 200 personnes ont été arrêtées. Le gouvernement a suspendu l'accès à Internet. Les Iraniens ne seront pas réduits au silence. On entend leur voix haut et fort dans le monde entier. Nous devons soutenir les Iraniens et nous les soutenons déjà dans leur lutte pour la liberté et la justice.
Mr. Speaker, on October 1, people around the world demonstrated in solidarity with Iranian women. These people have been rising up since the tragic death of Mahsa Amini.
In Montreal, I joined thousands on the streets who called for freedom and justice. Mahsa Amini was a vibrant 22-year-old Iranian woman. She was arrested by Iran's morality police and died a short while after, while in custody.
According to Amnesty International, more than 75 people have been killed.
More than 1,200 have been arrested. The government has cut off Internet access. Iranians' voices will not be silenced. They are being heard clearly and loudly across the globe. We must support them. We do support them in their struggle for freedom and justice.
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2022-10-05 14:19 [p.8142]
Uqaqtittiji, Savanna Pikuyak a quitté ma circonscription pour Ottawa afin de devenir infirmière. Elle a été assassinée avant le début de l'année scolaire. Nous l'avons tous laissée tomber, ainsi que sa famille et toutes les filles, les femmes et les personnes bispirituelles autochtones.
Les paroles d'empathie ne suffisent pas. En tant que parlementaires, nous devons faire mieux. Nous devons travailler dans nos circonscriptions afin de chercher à obtenir justice pour Savanna et toutes les femmes, filles et personnes bispirituelles autochtones disparues ou assassinées.
En tant que parlementaires, nous devons agir. Nous devons tous prendre des mesures afin de mettre fin au génocide. Nous devons écouter les appels à la justice, comme l'a recommandé l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues ou assassinées.
Uqaqtittiji, Savanna Pikuyak moved from my riding to Ottawa in pursuit of becoming a nurse. Savanna was murdered before the school year began. We all have failed her, her family and all indigenous girls, women and two-spirit people.
Words of empathy are not enough. As parliamentarians, we need to do better. We must work in our constituencies to seek justice for Savanna and for all missing and murdered indigenous girls, women and two-spirit people.
As parliamentarians, we need to take action. As parliamentarians, we all must take steps to end genocide. We must heed the calls for justice as recommended by the MMIWG commission.
Voir le profil de Christine Normandin
BQ (QC)
Voir le profil de Christine Normandin
2022-10-05 14:21 [p.8142]
Monsieur le Président, Andrée Ferretti, militante indépendantiste de la dernière heure et de la première heure, s'est éteinte jeudi dernier.
Au nom du Bloc québécois, je tiens à offrir mes condoléances à ses enfants Lucia et Vincent, ainsi qu'à toute sa famille proche et à ses amis.
Née Andrée Bertrand, dans un quartier ouvrier de Montréal, Andrée Ferretti découvrira très tôt un fil conducteur qu'elle suivra toute sa vie: la liberté; la liberté pour le peuple québécois, qui la conduira à se joindre au Rassemblement pour l'indépendance nationale en 1963, puis à lutter toute sa vie pour faire du Québec un pays; la liberté des mots, découverte aux côtés de Miron, Aquin et tant d'autres, développée dans ses romans, ses essais et ses nouvelles; la liberté pour les travailleurs, alors doublement exploités comme main-d'œuvre et comme Québécois; la liberté pour les femmes, en politique comme partout ailleurs.
Nommée Patriote de l'année en 1979, Andrée Ferretti s'est également démarquée en remportant plusieurs prix littéraires.
Saluons aujourd'hui une dernière fois Andrée Ferretti, indépendantiste, écrivaine, militante et femme libre.
Mr. Speaker, Andrée Ferretti, a staunch separatist from start to finish, passed away on Thursday.
On behalf of the Bloc Québécois, I want to offer my condolences to her children Lucia and Vincent, and her immediate family and friends.
Born Andrée Bertrand in a working-class neighbourhood in Montreal, Andrée Ferretti discovered very early a common thread that she would follow her entire life: freedom for the people of Quebec, which would lead her to join the Rassemblement pour l'indépendance nationale in 1963, then fight her entire life to make Quebec a country; the freedom of words, discovered alongside Miron, Aquin and so many others, developed in her novels, her essays and her articles; freedom for workers, doubly exploited as labour and as Quebeckers; and freedom for women, in politics and anywhere else.
Named patriot of the year in 1979, Andrée Ferretti also made a name for herself by winning several literary awards.
Today we bid a final farewell to Andrée Ferretti, separatist, writer, activist and free woman.
Voir le profil de Philip Lawrence
PCC (ON)
Monsieur le Président, le nouveau chef du Parti conservateur accordera la priorité aux gens, à leur chèque de paie, à leurs économies et à leur pays. Après des années de mauvaise gestion du gouvernement libéral et d'arriérés qu'il a lui-même créés, il est temps de débarrasser notre système d'immigration de ses gardiens.
Les conservateurs apportent de l'espoir aux médecins, aux infirmières et aux nouveaux arrivants qui rêvent de venir dans notre pays, mais qui ne peuvent exercer leur profession simplement parce qu'ils sont originaires d'un autre pays. Nous allons faire équipe avec les provinces afin de réparer le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers en garantissant aux immigrants qui soumettent une demande de travail dans leur profession qu'ils obtiendront dans les 60 jours une réponse fondée sur leur mérite et non sur leur pays d'origine.
Comme le Canada est aux prises avec une pénurie de main-d'œuvre, nous devons permettre aux travailleurs de pourvoir les postes vacants. La paperasserie et la bureaucratie ne devraient pas empêcher les nouveaux arrivants de réaliser leurs rêves.
Assez de blabla, de belles paroles creuses et de promesses non tenues. Il est temps de se débarrasser des surveillants qui ferment les portes et de recevoir plus de médecins, d'infirmières et d'autres travailleurs qualifiés. Il est temps que nos vaillants immigrants qualifiés touchent des chèques de paie à l'abri de l'inflation.
Mr. Speaker, the new Conservative leader will put the people first: their paycheques, their savings and their country. After years of government mismanagement and Liberal-made backlogs, it is time to get the gatekeepers out of our immigration system.
Conservatives are bringing hope to doctors, nurses and newcomers who are dreaming of coming to our country but are blocked from working in their profession simply because of the country they come from. We will team up with the provinces to fix the broken foreign credential recognition system by guaranteeing within 60 days that immigrants applying for work in their profession will get an answer based on merit, not on their country of origin.
As Canada faces a labour shortage, we need to empower workers to fill the gaps in our workforce. Red tape and bureaucracy should not stop newcomers from achieving their dreams.
Enough talking, enough empty rhetoric and enough broken promises. It is time to remove the gatekeepers and get more doctors, nurses, skilled workers and inflation-protected paycheques for our hard-working and skilled immigrants.
Voir le profil de Yasir Naqvi
Lib. (ON)
Voir le profil de Yasir Naqvi
2022-10-05 14:24 [p.8143]
Monsieur le Président, je prends la parole aujourd'hui afin de saluer une personne de ma circonscription, Ottawa‑Centre, une ressource inestimable pour la Chambre des communes.
Je parle de Mme Heather Bradley, directrice des communications au bureau du Président, qui, après 28 années de service, nous quitte pour prendre sa retraite bien méritée.
Pendant sa carrière sur la Colline du Parlement, Heather Bradley a travaillé pour cinq Présidents pendant plus de 10 législatures. Elle a tout vu. Malgré le rythme souvent effréné de la Chambre, Heather a toujours été calme, compétente et bienveillante.
Notre succès en tant que parlementaires dépend de la qualité du personnel qui nous appuie. Mme Bradley a été l'une des meilleures.
Je remercie Heather de tous les services qu'elle a rendus. L'excellence aura été sa marque de commerce, et des centaines de collègues reconnaissants s'ennuieront d'elle.
Mr. Speaker, I rise today to recognize a resident of my community of Ottawa—Centre who has been an invaluable resource to the House of Commons.
That person is Heather Bradley, Director of Communications at the Office of the Speaker, who is leaving us after 28 years of service to begin her well-deserved retirement.
Throughout her time on Parliament Hill, Heather Bradley has served five Speakers over 10 parliaments. She has seen it all. Despite the often hectic pace of the House, she has been calm, competent and always kind.
Our success as parliamentarians depends on the quality of the staff who support us. Ms. Bradley was one of the best.
I thank Heather for her service. She leaves behind a legacy of excellence and hundreds of grateful colleagues who will miss her.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je voudrais profiter de l'occasion pour ajouter quelques mots à ceux des autres députés qui ont souligné le départ à la retraite de Heather Bradley.
Dans mon rôle, j'ai eu le privilège d'être conseillé par cette grande professionnelle sage, intelligente et diplomate.
Heather possède un don unique de leadership qui lui permet de diriger les gens sans qu'ils aient l'impression qu'on leur pousse dans le dos.
Le leadership de Heather a aussi mené à une plus grande transparence et à une plus grande efficacité dans nos communications. Elle a aidé les Présidents de la Chambre à être plus efficaces dans leur rôle et mieux informés des processus et des traditions parlementaires.
Heather avait presque toujours les réponses et, lorsqu'elle ne les avait pas, elle savait exactement vers qui se tourner. Sa liste de contacts était impressionnante; c'était un véritable registre des personnalités de la Colline du Parlement.
Nous remercions Heather pour les services qu'elle a rendus pendant des décennies. Nous espérons que, une fois à la retraite, elle aura du temps pour sa merveilleuse famille et ses nombreux amis, ainsi que du temps pour penser à son legs d'excellence et de bienveillance et à toutes ses contributions à cet endroit.
Des voix: Bravo!
I would like to take a moment to add to the remarks of hon. members in recognition of Heather Bradley's upcoming retirement.
In my role, I was privileged to receive advice from Heather, a consummate professional with the gift of wisdom, intelligence and tact.
Heather has that singular gift of great leadership to steer one in the right direction without feeling pushed in any way.
Under Heather's leadership, we also achieved greater transparency and efficiency in our communications. She helped Speakers of the House fulfill their roles more effectively and become more informed about parliamentary procedure and traditions.
Heather almost always had the answers, and if not, she knew exactly who to talk to. Her contact list was amazing, a veritable who's who of Parliament Hill.
We thank Heather for her decades of service. We hope that retirement brings her time to enjoy her beautiful family and many friends, as well as time to reflect on the legacy of excellence, kindness and everything else that she brought to this place.
Some hon. members: Hear, hear!
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:26 [p.8143]
Monsieur le Président, selon Le Journal de Montréal, des étudiants qui sont frappés par l'inflation alimentaire se tournent de plus en plus vers les banques alimentaires. Un sondage montre que 51 % des Canadiens, soit la majorité d'entre eux, ont de la difficulté à se nourrir. La taxe sur le carbone est une taxe sur la nourriture, parce que c'est une taxe imposée aux fermiers et aux camionneurs qui livrent notre nourriture.
Combien est-ce que l'épicerie va coûter aux familles quand le premier ministre va mettre en place son plan de tripler, tripler et tripler la taxe sur le carbone?
Mr. Speaker, according to Le Journal de Montréal, growing numbers of students affected by the rising cost of food are turning to food banks. A survey showed that the majority of Canadians—51%—are struggling to feed themselves. The carbon tax is a tax on food because it is a tax on farmers and the truckers who deliver our food.
How much will groceries cost families when the Prime Minister implements his plan to triple the carbon tax again and again and again?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:27 [p.8143]
Monsieur le Président, les étudiants et les familles d'un bout à l'autre de ce pays savent très bien que les changements climatiques sont réels et qu'il faut les contrer. En même temps, ils savent aussi qu'ils ont besoin d'aide pour payer l'épicerie et l'essence. C'est pour cela que notre prix sur la pollution retourne plus d'argent aux familles qui en ont besoin qu'il n'en coûte. C'est pour cela que nous continuons de mettre les familles d'abord, pour protéger l'avenir. Malheureusement, on voit avec les Canadiens de l'Atlantique ce que coûtent les changements climatiques. L'inaction coûte plus cher. Nous allons appuyer les familles en même temps.
Mr. Speaker, students and families across this country know full well that climate change is real and that we must fight it. At the same time, they also know they need help to buy groceries and gas. That is why our price on pollution is returning more money to the families who need it than it costs them. That is why we continue to put families first, to protect the future. Unfortunately, the plight of Atlantic Canadians shows just how costly climate change is. Inaction costs more. We will support families at the same time.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:27 [p.8143]
Monsieur le Président, je suis allé à la foire de Metcalfe pendant la fin de semaine, et une famille d'agriculteurs m'a dit que, seulement en juillet, elle avait dû payer 12 645 $ de taxe sur le carbone. Ces coûts sont transférés aux clients, évidemment. Je le répète, c'était 12 645 $ pour un mois. Et maintenant, le premier ministre veut tripler la taxe que paie cette famille, ce qui la forcera à augmenter encore le prix des aliments alors que l'augmentation de ce prix est déjà la plus rapide des 40 dernières années.
À combien s'élèvera la taxe sur le carbone que cette famille devra payer quand le premier ministre triplera la taxe?
Mr. Speaker, I was at the Metcalfe Fair over the weekend and a farm family told me that they spent $12,645 on carbon taxes in July alone. Obviously, that gets passed on to customers. That is $12,645 in one month. Now the Prime Minister wants to triple the tax on that family, which they will have to pass on in even higher food prices, which have already gone up more than at any time in 40 years.
How much will this family have to spend on carbon taxes when the Prime Minister triples them?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:28 [p.8143]
Monsieur le Président, le chef de l’opposition ne semble pas comprendre que les slogans accrocheurs n'aident pas les familles. On les aide en investissant dans les Canadiens et en leur envoyant des chèques. Voilà pourquoi nous sommes enchantés qu'il ait cessé de s'opposer au crédit pour la TPS que nous proposons et qu'il appuie maintenant cette aide directe que recevront les familles canadiennes. Pourquoi ne continue-t-il pas sur sa lancée et n'appuie-t-il pas les investissements que nous proposons pour aider les familles à faible revenu à payer le loyer et les soins dentaires des enfants? Appuiera-t-il le soutien au loyer et aux soins dentaires à l'intention des Canadiens à faible revenu?
Mr. Speaker, the Leader of the Opposition does not seem to understand that clever slogans do not help families. Investments in Canadians help families and cheques help families. That is why we were so pleased when he reversed his earlier opposition to our GST tax credit and is now supporting that direct support for Canadian families. Why will he now not move forward and support our investments to support low-income families with rent and low-income families with dental costs for their kids? Will he support rental and dental for low-income Canadians?
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:29 [p.8143]
Monsieur le Président, permettre aux gens de se nourrir n'est pas un slogan accrocheur; c'est un besoin fondamental.
Bien que cette famille ait payé 12 645 $ en taxe sur le carbone en un seul mois, cela ne suffit pas au premier ministre. Il compte tripler la taxe, augmentant ainsi les coûts que cet agriculteur devra assumer et dont il fera à son tour assumer le fardeau à ses clients. Cela signifie qu'une plus grande proportion de nos aliments sera produite à l'étranger et expédiée ici, ce qui entraînera davantage de pollution pour l'environnement en raison de leur transport par bateau, par train et par camion.
Va-t-il répondre à ma question? Combien cette famille devra-t-elle payer en taxe sur le carbone une fois qu'il aura triplé cette taxe?
Mr. Speaker, feeding people is not a clever slogan; it is a necessity of life.
This family spent $12,645 on carbon taxes in a single month, but it is still not enough for the Prime Minister. He wants to triple the tax, increasing the cost for that farmer, who then has to pass it on to the customer. It means that more of our food will be produced abroad and shipped up here, polluting more of our environment by shipping, training and trucking that food.
Again, will he answer the question? How much will this family have to spend on carbon taxes once he has tripled them?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:29 [p.8144]
Monsieur le Président, je reviens tout juste du Canada atlantique, où les gens ne se sont toujours pas remis des conséquences de l'ouragan Fiona. Le fait est que ces tempêtes, qui ne se produisaient auparavant qu'une fois par siècle, vont devenir de plus en plus fréquentes. Nous savons que les changements climatiques sont réels et qu'il faut adopter des plans et des mesures de soutien concrètes pour les combattre. C'est ce que nous nous efforçons de faire depuis sept ans.
Tout en veillant à ce qu'il ne soit plus possible de polluer librement où que ce soit au pays, nous remettons plus d'argent aux familles de la classe moyenne grâce à l'Incitatif à agir pour le climat. C'est ce que nous devons continuer à faire pour les Canadiens.
Mr. Speaker, I just got back from Atlantic Canada, where people are reeling from the impacts of hurricane Fiona. The reality is that these 100-year storms are going to be arriving with greater and greater frequency. We know that climate change is real and that it takes real plans and supports to fight climate change. That is what we have been working on for the past seven years.
At the same time as we have moved forward with ensuring that it is not free to pollute anywhere in this country, we are putting more money back into average families' pockets with the climate rebate. This is the focus we need to continue to have for Canadians.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:30 [p.8144]
Monsieur le Président, premièrement, le remboursement lié au climat est loin de couvrir les 12 645 $ que cette famille d'agriculteurs a dû payer. Deuxièmement, cette taxe sur le carbone n'a pas permis d'atteindre une seule des cibles de réductions des émissions; elle n'a pas fonctionné. Troisièmement, pendant qu'il obligeait cette famille à payer 12 645 $ à cause de cette taxe sur le carbone qui est censée être une mesure environnementale, au mois de juillet, le premier ministre a pris son avion privé à 20 reprises. Il fait preuve d'hypocrisie dans le dossier du carbone.
S'il est incapable de nous dire combien coûtera la taxe, va-t-il nous indiquer quelle quantité d'émissions de carbone il a produites en juillet pendant qu'il augmentait le fardeau fiscal?
Mr. Speaker, one, his climate rebate comes nowhere near $12,645 for this farm family. Two, his carbon tax has not hit a single solitary emissions reduction target; it has not worked. Three, in the month of July, when this family was paying $12,645 in his carbon tax, supposedly for the environment, the Prime Minister jumped on his private jet 20 times. It is high-carbon hypocrisy.
If he cannot tell us how much the tax will cost, will he tell us how much carbon he emitted in the month of July when he was raising taxes?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:31 [p.8144]
Monsieur le Président, avec les feux de forêt auxquels les Albertains et les Saskatchewanais ont dû faire face, nous n'avons pas à les convaincre que les changements climatiques sont réels. Il en va de même pour les Britanno‑Colombiens, qui ont vu un nombre sans précédent d'inondations. Nous n'avons certainement pas besoin de convaincre les Canadiens de l'Atlantique qui doivent réparer les dommages causés par une nouvelle tempête du siècle.
Les gens savent que nous devons agir, et c'est exactement ce que le gouvernement a fait en mettant en place un régime de tarification de la pollution afin que la pollution ne soit plus gratuite dans ce pays, et en permettant aux familles qui en ont besoin de garder plus d'argent dans leurs poches. Quand le chef du Parti conservateur va-t-il prendre les changements climatiques au sérieux?
Mr. Speaker, we do not have to convince Albertans or Saskatchewanians, who have dealt with wildfires, that climate change is real. We do not have to convince British Columbians, who have seen record levels of floods, that climate change is real. We certainly do not have to convince Atlantic Canadians, who are rebuilding after yet another storm of the century, that climate change is real.
People know we need to take action on that, and that is exactly what this government has done by putting a price on pollution to ensure that it is no longer free to pollute anywhere in the country and by giving more money back to families that need it. When is the Conservative leader going to get serious on climate change?
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:32 [p.8144]
Monsieur le Président, le premier ministre ne fait pas preuve du sérieux requis à l’égard des changements climatiques. Il a un plan fiscal pour remplir les coffres de son gouvernement, mais pas un plan climatique. Il n’a pas réduit les émissions ni atteint les cibles. Voilà que le premier ministre a l’audace de qualifier ces agriculteurs de pollueurs, mais il continue de se déplacer en jet privé d’un bout à l’autre du pays. Son plan aura pour effet de faire grimper les coûts de la production alimentaire nationale. Les aliments que nous consommons ici seront produits à l’étranger, avec des méthodes plus polluantes encore, et leur transport se fera sur de plus longues distances.
Pourquoi le premier ministre veut-il stimuler la hausse des prix et des émissions, et réduire la production agricole et les possibilités au pays?
Mr. Speaker, the Prime Minister has not gotten serious on climate change. He has a tax plan, not a climate plan, that has raised money for his government but has not reduced emissions or hit targets. Now the Prime Minister has the audacity to call this farm family polluters while he jets around in his private jet across the country. The effect of his plan will be to drive up domestic food production costs and drive that production out of our country to more polluting lands where it has to be transported longer distances.
Why does the Prime Minister want to drive prices and emissions up, and farm production and opportunity down?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:32 [p.8144]
Monsieur le Président, si le chef de l’opposition mettait autant d’énergie à préparer un plan de lutte contre les changements climatiques qu’à concocter des théories et des attaques toutes plus élaborées les unes que les autres, ce serait peut-être mieux. En outre, nous pourrions probablement comparer ce que les conservateurs considèrent comme un vrai plan climatique à ce que le gouvernement a accompli au cours des sept dernières années. Cependant, le chef de l’opposition préfère se concentrer sur moi au lieu de se concentrer sur les Canadiens et leur avenir.
Nous allons continuer de concentrer nos efforts sur la lutte contre les changements climatiques et de remettre plus d’argent aux Canadiens. C’est ce à quoi les Canadiens s’attendent. C’est ce que nous allons continuer de faire.
Mr. Speaker, if the Leader of the Opposition put as much energy into building a plan to fight climate change as he does into concocting elaborate theories and attacks, we might be better off and might be able to compare a real climate plan from the Conservatives to what the government has been doing for the past seven years. However, he would prefer to focus on me than focus on Canadians and their future.
We are going to stay focused on fighting climate change and putting more money back into Canadians' pockets. That is what Canadians expect. That is what we are going to keep doing.
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, lundi, le Québec s'est donné un gouvernement avec une majorité dont le premier ministre a fantasmé deux fois sans même passer proche de l'avoir.
Ce gouvernement demande plus de pouvoirs en immigration, certains demandent tous les pouvoirs en immigration et certains, dont nous, demandent absolument tous les pouvoirs.
Commençons par le premier tableau: plus de pouvoirs en immigration. Le lieutenant québécois a dit hier que le Québec a tous les pouvoirs dont il a besoin. Or, le français recule et l'anglais progresse.
Est‑ce que c'est cela une politique linguistique réussie pour le Québec dans les yeux du gouvernement?
Mr. Speaker, Quebeckers voted for a majority government on Monday, a majority the Prime Minister twice fantasized about but failed to even come close to winning.
The Quebec government wants more power in matters of immigration, while some want all immigration powers and others, like us, want to have absolutely all the power, period.
Let us look at the first scenario, more powers in immigration. The Quebec lieutenant said yesterday that Quebec has all the powers it needs. Meanwhile, the French language is in decline while English is flourishing.
Does this government see that as a successful language policy for Quebec?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:34 [p.8144]
Monsieur le Président, comme mon honorable collègue le sait très bien, notre gouvernement a toujours été là pour protéger le français dans tout le pays et aussi à l'intérieur du Québec. J'ai bien hâte de continuer à travailler avec le premier ministre Legault à ce sujet.
Par rapport à l'immigration, le Québec a déjà tous les outils s'il veut avoir plus d'immigrants francophones et s'il veut accepter plus d'immigrants. Le Québec a ces outils et nous allons volontiers travailler avec lui pour s'assurer de mettre fin aux pénuries de main‑d'œuvre, d'aider les communautés à croître et de protéger le français en même temps.
Mr. Speaker, as my hon. colleague is well aware, our government has always been there to protect French across the country and in Quebec. I look forward to continuing to work with Premier Legault on this.
With regard to immigration, Quebec already has all the tools it needs to increase francophone immigration, if it wants to do so. Quebec has those tools, and we will gladly work with that province to end the labour shortages and help communities grow while also protecting the French language.
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, le premier ministre lui‑même dit qu'il n'est pas question de concéder plus de pouvoirs en immigration au Québec. La seule affaire qu'on veut plus au Québec chez ce gouvernement, c'est plus d'immigrants. Moi, je suis d'accord, à condition qu'on soit capable de les intégrer heureusement et harmonieusement en français.
Est‑ce qu'il a pensé à en discuter avec un premier ministre qui a, à peu près, les trois quarts des sièges au Québec plutôt que de prétendre, à distance, que c'est son meilleur ami?
Mr. Speaker, the Prime Minister himself is saying that giving Quebec more immigration powers is out of the question. The only thing this government wants to see Quebec get more of is immigrants. I agree, but only as long as we can successfully integrate them in French.
Has he thought about discussing this with a premier who holds about three-quarters of the seats in Quebec rather than pretending to be his best friend from a distance?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:35 [p.8145]
Monsieur le Président, le gouvernement du Québec dispose d'assez de contrôle sur l'immigration pour doubler le nombre d'immigrants qu'il accepte maintenant. Notre gouvernement serait volontiers ouvert à travailler avec le Québec s'il veut le faire.
Si le Québec veut amener plus d'immigrants francophones, nous sommes là pour l'aider. Nous savons que les entreprises partout au Québec font face à des pénuries de main‑d'œuvre, nous savons qu'on en a besoin pour la croissance économique, mais nous savons aussi que les immigrants apportent une richesse profonde à la vie québécoise.
Nous allons toujours être là pour travailler, main dans la main, pour améliorer le sort de tous les Québécois.
Mr. Speaker, the Quebec government has enough control over immigration to double the number of immigrants that it currently accepts. Our government would be more than willing to work with Quebec if it wants to do so.
If Quebec wants to bring in more francophone immigrants, we are there to help. We know that businesses across Quebec are facing a labour shortage, we know that immigrants are needed for economic growth, and we also know that immigrants deeply enrich Quebec life.
We will always be there to work hand in hand to improve the lives of all Quebeckers.
Voir le profil de Jagmeet Singh
NPD (BC)
Voir le profil de Jagmeet Singh
2022-10-05 14:35 [p.8145]
Monsieur le Président, c'est de plus en plus difficile pour les gens de payer les factures.
D'un côté, on a le ministre de l'Environnement qui veut protéger les profits des grandes entreprises pétrolières et, de l'autre côté, on a le PDG de Shell qui dit que le gouvernement doit forcer les grandes entreprises pétrolières à payer leur juste part pour aider les gens.
Comment le premier ministre explique‑t‑il cela?
Mr. Speaker, it is getting harder and harder for people to pay their bills.
On the one hand, we have the Minister of Environment and Climate Change who wants to protect the profits of big oil companies, and, on the other hand, we have the CEO of Shell who says that, to help people, the government must force big oil companies to pay their fair share.
How does the Prime Minister explain that?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:36 [p.8145]
Monsieur le Président, bâtir une économie qui fonctionne pour tous les Canadiens a toujours été la priorité de notre gouvernement. Nous avons toujours voulu le faire en demandant aux mieux nantis d'en faire un peu plus et en baissant les impôts pour la classe moyenne.
Ce sont les premiers gestes que nous avons faits comme gouvernement et c'est ce que nous continuons de faire tous les jours depuis sept ans. Nous allons toujours être là pour en demander un peu plus aux mieux nantis, pour aider la classe moyenne et pour créer plus de prospérité et d'opportunités pour tous les Canadiens.
Mr. Speaker, building an economy that works for all Canadians has always been a priority for our government. We have always strived to do so by asking the wealthy to do a little more and by lowering taxes for the middle class.
Those were the first things we did when we took office and it is what we have continued to do every day for the last seven years. We will always be there to ask for a little more from the wealthy, to help the middle class and to create more prosperity and more opportunities for all Canadians.
Voir le profil de Jagmeet Singh
NPD (BC)
Voir le profil de Jagmeet Singh
2022-10-05 14:36 [p.8145]
Monsieur le Président, le premier ministre cherche davantage à protéger les profits des grandes sociétés pétrolières et gazières qu'à aider les personnes dans le besoin.
Le prix de l'essence a augmenté de 10 ¢ le litre aujourd'hui. « Les gouvernements doivent taxer les producteurs d'énergie pour aider les plus pauvres à faire face à la flambée des prix du carburant. » De l'avis des députés, qui a dit cela? Ce n'était assurément pas le chef du Parti conservateur. Ce n'était certainement pas le ministre de l'Environnement. C'était le PDG de Shell.
Comment est-ce possible que le PDG de Shell cherche davantage à aider les gens à faire face au prix du carburant que le premier ministre?
Mr. Speaker, the Prime Minister is more interested in protecting the profits of big oil and gas than helping people in need.
The cost of gas is going up by 10¢ a litre today. “Governments need to tax energy producers to help the poorest people deal with the soaring cost of fuel.” Who do members think said that? It was definitely not the leader of the Conservative Party. It was certainly not the Minister of Environment. It was the CEO of Shell.
How is it possible that the CEO of Shell is more interested in helping people deal with the cost of fuel than the Prime Minister?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:37 [p.8145]
Monsieur le Président, nous sommes conscients que l'industrie pétrolière et gazière fait des profits records en ce moment, mais nous sommes conscients également qu'elle doit investir dans la transition vers l'énergie propre. Elle doit réduire ses émissions de carbone et se préparer à ce que le Canada soit une source d'énergie dans un monde carboneutre.
Voilà ce que le Canada peut faire, et c'est pourquoi nous veillerons à faire payer aux sociétés prospères leur juste part d'impôts et à continuer de soutenir les Canadiens à faible revenu et les Canadiens de la classe moyenne, notamment au moyen de mesures de remboursement de la TPS et d'aide pour le loyer et les soins dentaires à l'intention des Canadiens. Nous avons hâte de travailler avec tous les partis sur ces questions.
Mr. Speaker, we recognize that the oil and gas industry is making record profits right now, but we also recognize that they need to be investing in the clean transition. They need to be reducing their carbon emissions and preparing for Canada to be a source of energy in a net-zero world.
That is what Canada can do, and that is why we are going to ensure that successful corporations pay their fair share of taxes and that we continue to support low-income Canadians and middle-class Canadians, including with our measures on a GST rebate and our measures on rental and dental support for Canadians. We look forward to working with all parties on those issues.
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-10-05 14:38 [p.8145]
Monsieur le Président, en 2018, le gouvernement a été mis au fait d'une terrible allégation concernant un viol collectif commis par huit membres de l'équipe de Hockey Canada. Le gouvernement a été informé, mais il a décidé de ne pas intervenir, de ne faire absolument rien. Or, de l'argent des contribuables canadiens continue d'être versé à cette organisation. Aucune mesure de reddition de comptes n'a été mise en place. L'affaire a tout simplement été mise sous le tapis jusqu'à ce qu'elle resurgisse quatre ans plus tard.
Pourquoi le gouvernement n'a-t-il pas agi lorsque l'affaire a été mise au jour la première fois?
Mr. Speaker, in 2018, the government was made aware of a horrific allegation. It was an allegation with regard to gang rape by eight members of the Hockey Canada team. The government was made aware but chose to do nothing, absolutely nothing. Canadian tax dollars continue to flow to the organization. Zero accountability was put in place. It was swept under the rug until four years later.
Why did the government fail to act when it first came to light?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:39 [p.8145]
Monsieur le Président, le gouvernement a toujours pris au sérieux les allégations d'inconduite sexuelle, quelle que soit l'organisation visée. Nous avons toujours agi et nous continuerons de le faire.
Les révélations que les Canadiens continuent d'apprendre au sujet de Hockey Canada sont carrément inacceptables. Le hockey tient à cœur aux parents d'un bout à l'autre du pays qui, comme moi, ont des enfants qui jouent au hockey, ainsi qu'aux familles et aux jeunes. Force est de reconnaître qu'il nous faut une meilleure organisation que celle-là.
Hockey Canada doit cesser d'afficher une insensibilité crasse à l'égard du fait que les Canadiens ne lui font plus confiance. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement a cessé de lui verser du financement et qu'il exige un changement.
Mr. Speaker, as a government, we have always taken allegations of sexual misconduct seriously in any organization. We have always acted and we will continue to do so.
What Canadians are continuing to see come out of Hockey Canada is absolutely unacceptable. Parents across the country, like me, who have had kids in hockey, families and young kids care about hockey in this country. We know that we need to see a better organization than that.
Hockey Canada's tone deafness to the fact that it has lost the confidence of Canadians needs to end, which is why we stopped funding it and why we are calling for change.
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-10-05 14:40 [p.8145]
Monsieur le Président, avec tout le respect que je vous dois, je n'ai pas demandé s'il y avait encore du soutien pour le hockey au Canada. Je reconnais qu'il s'agit d'un sport national et que nous sommes fiers de l'appuyer. Cependant, nous ne devrions pas être fiers d'appuyer les comportements dont certains membres de l'équipe ont fait preuve.
Je demande au premier ministre pourquoi, en quatre ans, le gouvernement qui se prétend féministe n'a absolument rien fait alors qu'il était au courant de l'affaire et qu'il avait les moyens d'agir.
Mr. Speaker, with all due respect, I did not ask whether there was still support for hockey in this country. I recognize that it is a national sport and that we are proudly behind it. However, we should not be proudly behind the behaviour that has been exhibited by members of the team.
I am asking the Prime Minister why, for four years, the so-called feminist government did absolutely nothing when it had the power to do something and had the information in its hands.
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:40 [p.8145]
Monsieur le Président, nous avons déjà imposé à Hockey Canada des sanctions et des limites à son financement parmi les plus strictes. À l'heure actuelle, c'est à Hockey Canada de comprendre qu'elle a perdu absolument toute la confiance des Canadiens.
L'organisation doit être transformée, sans quoi, comme on le constate avec Hockey Québec, qui dit qu'elle n'entretiendra plus de liens avec Hockey Canada, de plus en plus d'organisations à travers le pays vont tout simplement lui tourner le dos, elle qui n'est pas digne de bâtir un avenir solide pour les enfants canadiens.
Mr. Speaker, we have already imposed some of the strictest penalties and limits on funding toward Hockey Canada. Right now it is for Hockey Canada to understand that it has completely lost any trust or faith among Canadians.
The organization must be transformed or, as we are seeing with Hockey Québec, which is saying it is not going to engage with Hockey Canada anymore, more and more organizations across the country are simply going to turn their backs on this organization, which is not worthy of building strong futures for our kids.
Voir le profil de John Barlow
PCC (AB)
Voir le profil de John Barlow
2022-10-05 14:41 [p.8146]
Monsieur le Président, Michel et Jeannette sont des producteurs agricoles de la belle ville d'Embrun, en Ontario. Toutefois, le quart du prix qu'ils paient pour leur carburant est constitué de taxes sur le carbone. Si les libéraux triplent cette taxe sur le carbone, Michel et Jeanette disent qu'ils paieront 18 000 $ par année.
Maintenant, contrairement à ce que dit le premier ministre, la taxe n'est pas sans incidence sur le revenu. Grâce au remboursement des libéraux, Michel et Jeannette ne récupéreront que quelques cents. J'ai entendu des agriculteurs de partout au pays dire que si les libéraux triplent la taxe sur le carbone, ils feront faillite.
Le premier ministre annulera-t-il son projet de tripler cette taxe imposée aux familles agricoles canadiennes, comme celle de Michel et de Jeannette?
Mr. Speaker, Michel and Jeannette farm in beautiful Embrun, Ontario, but a quarter of their fuel price was carbon taxes. If the Liberals triple that carbon tax, they have said they are going to be paying $18,000 a year.
Now, unlike what the Prime Minister is saying, that is not revenue-neutral. They will get pennies back through the Liberal rebate. I have heard from farmers across the country who have said that if the Liberals triple the carbon tax, it will bankrupt them.
Will the Prime Minister cancel his plans to triple this tax on Canadian farm families like Michel and Jeannette?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:41 [p.8146]
Monsieur le Président, les Canadiens des quatre coins du pays, notamment les agriculteurs, doivent composer avec de plus en plus de phénomènes météorologiques extrêmes. Les changements climatiques sont réels, et nous devons lutter contre eux ensemble. Pour ce faire, nous tarifons la pollution, puis nous retournons les revenus qui découlent de cette mesure aux familles moyennes de tout le pays.
De surcroît, nous collaborons avec l'industrie agricole, qui reconnaît l'importance cruciale de protéger l'environnement et de protéger la planète. Nous veillons à ce que les familles, notamment les familles agricoles, puissent continuer à prospérer au cours des prochaines années, même pendant que nous luttons contre les changements climatiques.
Pourquoi les conservateurs ne croient-ils pas aux changements climatiques?
Mr. Speaker, Canadians across the country, including farmers, are dealing with more and more extreme weather events. Climate change is real and we need to tackle it together. The way we are doing that is by putting a price on pollution and returning the cost of that to average families across the country.
On top of that, we are working with the agricultural industry, which recognizes how important it is to protect our environment and protect our planet. We are ensuring that families, including farm families, can continue to succeed in the coming years, even as we fight against climate change.
Why do the Conservatives not believe in climate change?
Voir le profil de John Barlow
PCC (AB)
Voir le profil de John Barlow
2022-10-05 14:42 [p.8146]
Monsieur le Président, le premier ministre est conscient que ces gens n'y arriveront pas. Le plus grand danger qui guette les agriculteurs canadiens, c'est la triple menace brandie par les libéraux: les droits de douane sur les engrais, la hausse des taux d'intérêt et l'augmentation des taxes sur le carbone. Cette situation a poussé des milliers de familles agricoles au bord de l'insolvabilité. Même les consommateurs canadiens comprennent le danger que représente la triple menace, alors que le prix du panier d'épicerie a augmenté de 10 %, ce qui fait grimper davantage le coût des aliments.
Le premier ministre comprend-il que, en triplant la taxe sur le carbone, il n'y aura en définitive plus d'engrais, plus de fermes et plus d'aliments?
Mr. Speaker, the Prime Minister realizes that they will not succeed. The biggest threat facing our farmers is the triple threat offered by the Liberals: fertilizer tariffs, higher interest rates and higher carbon taxes. This has put thousands of family farms on the brink of insolvency. Even Canadian consumers understand the threat of the triple threat, as grocery prices are up 10%, which is driving food costs even higher.
Does the Prime Minister understand that by tripling the carbon tax, the end result will be no fertilizer, no farms and no food?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:43 [p.8146]
Monsieur le Président, si le Parti conservateur veut aider les Canadiens, il devrait répéter ce qu'il a fait par rapport au crédit d'impôt pour la TPS, c'est-à-dire revenir sur sa position et appuyer notre mesure de soutien pour les familles. Il devrait aussi appuyer les mesures que nous proposons pour aider les locataires à faible revenu à payer le loyer et les familles à payer les soins dentaires des enfants.
Ces deux mesures concrètes aideront les familles canadiennes. Le chef de l’opposition a fait volte-face; il appuie maintenant la proposition relative à la TPS. Se décidera-t-il à appuyer les locataires et la prestation dentaire dont les Canadiens ont besoin? C'est quelque chose de concret sur quoi nous devrions tous pouvoir nous entendre.
Mr. Speaker, if the Conservative Party wanted to help Canadians, it should do what it has done on the GST tax credit, reversing its position to support our support for families, and do the same with our low-income supports for renters and our supports for families on the costs of dental care for kids.
These two measures are concrete and will help Canadian families. The Leader of the Opposition flip-flopped and is now supporting the GST proposal. Will he now support renters and the dental support that Canadians need? That is something tangible we should all be able to agree on.
Voir le profil de Pierre Paul-Hus
PCC (QC)
Monsieur le Président, le premier ministre aime faire croire aux Canadiens que le Canada ne peut rien faire pour combattre l'inflation. Pendant ce temps, on apprend que l'Université Laval à Québec est forcée d'annuler la construction d'un nouveau pavillon à cause de l'augmentation des coûts de construction.
De plus, partout au Québec, les familles réduisent leurs dépenses en épicerie pour payer les autres factures. Le premier ministre veut tripler la taxe sur le carbone, qui ne fait qu'augmenter ces coûts.
S'il veut aider les Canadiens, va-t-il annuler l'augmentation de la taxe sur le carbone?
Mr. Speaker, the Prime Minister would have Canadians believe that there is nothing Canada can do to combat inflation. In the meantime, we have learned that Laval University in Quebec City is being forced to cancel the construction of a new pavilion because of the rising costs of construction.
Across Quebec, families are cutting back on their groceries to pay for other bills. The Prime Minister wants to triple the carbon tax, which will only increase these costs.
If he wants to help Canadians, will he cancel the carbon tax increase?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:44 [p.8146]
Monsieur le Président, les Québécois comme tous les Canadiens comprennent à quel point il est important de lutter contre les changements climatiques. Nous avons un plan qui fait exactement cela. J'ai bien hâte d'entendre le plan des conservateurs éventuellement.
Or, si les conservateurs veulent réellement aider les familles canadiennes, ils ne devraient pas seulement appuyer notre augmentation du crédit pour la TPS-TVH. Ils devraient aussi appuyer notre aide pour les soins dentaires et notre aide aux locataires. Nous sommes là pour aider les Canadiens.
Est-ce que les conservateurs vont nous appuyer et travailler avec nous pour aider les Canadiens?
Mr. Speaker, Quebeckers and all Canadians know just how important it is to fight climate change. We have a plan that does exactly that. I look forward to hearing the Conservatives' plan at some point.
If the Conservatives really want to help Canadian families, they should not just support our GST-HST credit increase. They should also support our dental care benefit and our assistance for renters. We are here to help Canadians.
Will the Conservatives support us and work with us to help Canadians?
Voir le profil de Pierre Paul-Hus
PCC (QC)
Monsieur le Président, on voit très bien que le plan du premier ministre ne fonctionne pas. Un rapport de son gouvernement qui sort aujourd'hui nous dit que le taux d'inflation alimentaire se situe à 11 %, que près de 9 millions de Canadiens réduisent maintenant la quantité de nourriture qu'ils achètent en raison de l'inflation et, qu’en grande majorité, ce sont des femmes. De plus, 2,5 millions de Canadiens sautent des repas et paient leur épicerie avec une carte de crédit sans savoir quand ils vont pouvoir la payer.
Est-ce que le premier ministre s'engage à ne pas augmenter les impôts des Québécois et des Canadiens le 1er janvier?
Mr. Speaker, clearly, the Prime Minister's plan is not working. A government report came out today, stating that the food inflation rate is 11%, that nearly nine million Canadians are now cutting back on the amount of food they buy because of inflation, and that the vast majority of those people are women. In addition, 2.5 million Canadians are skipping meals and paying for groceries with a credit card without knowing when they will be able to pay it off.
Will the Prime Minister commit to not raising taxes on Quebeckers and Canadians on January 1?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:45 [p.8146]
Monsieur le Président, on sait à quel point les Canadiens en arrachent à cause de l'inflation, qui est un phénomène mondial. D'ailleurs, c'est pour cela que nous sommes en train de les aider de façon concrète avec l'augmentation du crédit pour la TPS-TVH, que les conservateurs ont finalement choisi d'appuyer après l'avoir critiqué rondement.
Nous allons maintenant demander aux conservateurs s'ils vont aussi appuyer notre proposition d'aider les locataires à faible revenu et d'aider les familles à faible revenu avec les soins dentaires pour leurs enfants. On sait à quel point c'est de l'aide concrète qui va aider les familles. Est-ce que les conservateurs vont enfin nous appuyer là-dessus?
Mr. Speaker, we know how much Canadians are struggling with inflation, which is a global phenomenon. That is why we are helping them in a concrete way by increasing the GST/HST credit, a measure the Conservatives finally chose to support after having criticized it so harshly.
I would now ask the Conservatives whether they will also support our proposals to help low-income renters and help low-income families with dental care for their children. We know how meaningful this help will be for families. Will the Conservatives finally support us on this?
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, la question du chemin Roxham est d'abord et avant tout une question humanitaire.
La chose humanitaire à faire ne serait-elle pas d'accueillir officiellement les migrants à des postes frontaliers réguliers, sans leur passer les menottes et sans les livrer à des passeurs et à des bandits? Ne faudrait-il pas investir un demi-milliard de dollars ou plus dans du personnel qualifié au ministère de l'Immigration, plutôt que dans des murs?
Plutôt que de les retourner et de les expulser après que leur vie ait peut-être été réussie au Québec ou au Canada, est-ce que ce n'est pas cela la chose humanitaire à faire?
Mr. Speaker, what is happening at Roxham Road is, first and foremost, a humanitarian issue.
The humanitarian thing to do would be to have migrants come in through regular border crossings, not put them in handcuffs and expose them to human smugglers and criminals. Would it not be better to invest half a billion dollars or more to hire qualified staff at the Department of Immigration rather than spend it on walls?
Would that not be the humanitarian thing to do rather than send them back or deport them after they have made a good life for themselves in Quebec or in Canada?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:46 [p.8147]
Monsieur le Président, effectivement, le Canada est un pays de valeurs, un pays généreux et un pays ouvert sur le monde.
À chaque étape, nous nous assurons que les principes et les valeurs qui sont à la base même du Canada continuent d'être respectés. Oui, nous travaillons tous les jours avec le gouvernement américain pour améliorer l'Entente sur les tiers pays sûrs. Nous sommes en train de nous assurer que, quand les gens viennent au Canada, on suit les règles et on les protège en même temps. Nous sommes là pour appuyer le Québec, qui fait beaucoup de travail au sujet du chemin Roxham. Nous allons continuer d'être là pour défendre nos valeurs et notre système.
Mr. Speaker, Canada is indeed a land of values, generosity and openness to the world.
Every step of the way, we ensure respect for Canada's foundational principles and values. We work with the U.S. government every day to improve the safe third country agreement. When people come to Canada, we make sure we follow the rules and protect them at the same time. We are here to support Quebec, which is doing a lot of work in relation to Roxham Road. We will always stand up for our values and our system.
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, je me permets, dans les circonstances, de saluer la présence parmi nous du député de Richmond—Arthabaska.
Par la suite, je veux rester dans les trios. Au Québec, il y a trois gros joueurs politiques maintenant. En matière d'immigration et de français, le premier ministre est là aussi minoritaire.
Le chemin Roxham n'est-il pas un problème humanitaire qui donne parfois au gouvernement un confort idéologique alors que, dans les faits, il s'agit d'une manière de donner de l'argent et des contrats aux amis du Parti libéral?
Mr. Speaker, under the circumstances, I would like to mention the presence of the member for Richmond—Arthabaska.
I will now talk about trios. In Quebec, there are now three big political players. On immigration and the French language, the Prime Minister is in the minority there too.
Is Roxham Road not a humanitarian issue that sometimes gives the government ideological comfort when, in reality, it is a way of giving money and contracts to friends of the Liberal Party?
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Avant que le premier ministre réponde à la question, je veux rappeler aux députés qu'ils doivent désigner leurs collègues par leur titre, leur poste ou leur circonscription.
De plus, on ne doit pas faire allusion à la présence ou à l'absence d'un député à la Chambre. On sait que les députés ont parfois des obligations à l'extérieur de la Chambre. L'absence d'un député à la Chambre ne signifie pas qu'il ne fait pas son travail; il accomplit peut-être d'autres tâches.
Le très honorable premier ministre a la parole.
Before the Prime Minister answers the question, I would like to remind members that they must refer to their colleagues by their title, position or riding.
Furthermore, they must not allude to the presence or absence of a member in the House. We know that members sometimes have commitments outside the House. A member's absence from the House does not mean that they are not doing their job; they may be fulfilling other responsibilities.
The right hon. Prime Minister.
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:49 [p.8147]
Monsieur le Président, le Canada a un des meilleurs systèmes d'immigration au monde. De plus, nous avons l'avantage d'avoir une population, et même un Parlement qui est solidement en faveur de l'immigration. C'est un atout important sur cette planète dans le contexte géopolitique actuel.
La réalité, c'est qu'il y a une pénurie de main-d'œuvre. Nous avons besoin de créer de la croissance dans la population et nous allons accueillir encore plus d'immigrants. La réalité, c'est que nous devons le faire de façon rigoureuse, juste et ancrée dans nos valeurs. C'est toujours ce que nous essayons de faire.
Mr. Speaker, Canada has one of the best immigration systems in the world. Furthermore, we have the advantage of having a population and a Parliament that are very much in favour of immigration. That is a significant asset on this planet in the current geopolitical context.
The reality is that we have a labour shortage. We need to create population growth, and we will welcome even more immigrants. The reality is that we must do so using a fair and rigorous system that is rooted in our values. That is what we always try to do.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:49 [p.8147]
Monsieur le Président, le prix de l'essence a atteint 2,40 $ le litre à Vancouver. Il vient de bondir de 10 ¢ le litre en une journée dans d'autres marchés. Quelle est la solution néo-démocrate—libérale? C'est de rendre les prix encore plus excessifs. La coûteuse coalition a voté en faveur de tripler la taxe sur l'essence et d'autres produits essentiels. Les deux plus grandes forces qui font gonfler les prix au Canada, ce sont les deux partis qui forment cette coûteuse coalition.
Lorsqu'ils tripleront bel et bien la taxe, combien coûtera le litre d'essence partout au Canada?
Mr. Speaker, gas prices hit $2.40 a litre in Vancouver. They just jumped 10¢ a litre in one day in other markets. What is the NDP-Liberal solution? It is more price gouging. The costly coalition voted to triple the tax on gasoline and other essentials. The biggest price gougers in Canada are these two parties that form this costly coalition.
When they do triple the tax, how much will it cost across Canada to buy a litre of gas?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:50 [p.8147]
Monsieur le Président, il y a six ans, le gouvernement s'est assuré que personne au pays ne pourrait plus polluer gratuitement. C'est l'un des éléments centraux de la lutte contre les changements climatiques. En plus d'instaurer une tarification de la pollution à l'échelle du pays, nous nous sommes assurés qu'une famille moyenne récupère plus d'argent qu'elle n'en paie pour cette mesure contre la pollution dans les secteurs auxquels cette dernière s'applique. C'est ainsi que nous combattons les changements climatiques, tout en permettant aux Canadiens qui en ont besoin de garder plus d'argent dans leurs poches.
Mr. Speaker, six years ago this government moved forward to make sure pollution was no longer free anywhere in this country. That is a core part of fighting climate change. At the same time as we moved forward with a price on pollution across the country, we ensured we returned more money than the average family pays out with that price on pollution in the areas in which it applies. That is how we ensure we are fighting climate change and putting more money in Canadians' pockets who need it.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:51 [p.8147]
Monsieur le Président, c'est faux. Son propre directeur parlementaire du budget a affirmé que, dans les quatre provinces offrant le remboursement, 60 % des gens paient plus en taxe sur le carbone qu'ils ne reçoivent en retour. Six des dix provinces n'offrent pas de remboursement du tout, même si le gouvernement fédéral les forcera à tripler la taxe après un vote à cette fin par la coûteuse coalition entre les néo‑démocrates et les libéraux.
Combien d'argent supplémentaire les familles des régions rurales de l'Est du Canada seront‑elles forcées à payer pour chauffer leur maison quand le premier ministre triplera la taxe sur le carbone?
Mr. Speaker, that is factually false. His own Parliamentary Budget Officer said that in the four provinces where the rebates exist, 60% of people pay more in carbon tax costs than they get back in rebates. In six provinces out of 10, they do not get any rebate at all, even though the federal government will force those provinces to triple the tax after a vote by the costly coalition of the NDP and Liberals.
How much will eastern Canadian rural families be forced to pay in higher taxes on their home heating when the Prime Minister triples the carbon tax?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2022-10-05 14:51 [p.8147]
Monsieur le Président, ce que me disent les Canadiens de l'Est du pays en ce moment, c'est qu'ils craignent que les tempêtes s'intensifient dans les prochaines années et que leurs enfants et petits-enfants vivent dans un monde où les phénomènes météorologiques extrêmes sont de plus en plus fréquents, ce qui menacera leurs collectivités, leur mode de vie et leur avenir même.
Nous devons redoubler d'efforts pour lutter contre les changements climatiques, mais les politiciens conservateurs ne semblent pas le comprendre. Notre modèle de tarification de la pollution redonne chaque année aux familles qui en ont besoin plus d'argent qu'elles en ont payé. Voilà ce que fait notre modèle. Ce modèle nous permet d'aider les Canadiens tout en luttant contre les changements climatiques.
Mr. Speaker, what eastern Canadians are saying right now, and this is what they told me, is that they are worried for the fact that there are going to be more intense storms in the coming years, and that their kids and their grandkids are going to face a world in which extreme weather events are increasingly frequent, which will threaten not just their communities and not just their way of life but their very future.
The fact is we need to continue to step up in the fight against climate change, which is something Conservative politicians do not seem to understand. The model we have of putting a price on pollution returns more money every year to families who need it. That is the model we have. That is how we are helping Canadians as we fight climate change.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2022-10-05 14:52 [p.8148]
Monsieur le Président, le modèle ne fonctionne pas. Le premier ministre n'a pas atteint le moindre objectif de réduction des émissions depuis qu'il a instauré cette taxe. Selon le premier ministre libéral de Terre‑Neuve, l'entrée en vigueur de la taxe sur le carbone dans cette province portera la hausse de la facture de chauffage des familles rurales à 80 %. Quarante pour cent des Canadiens de l'Atlantique vivent dans la pauvreté énergétique. Le premier ministre peut insulter ces gens et les traiter de pollueurs du haut de son jet privé, ou il peut reconnaître que chauffer sa maison en janvier quand on vit dans une région rurale de Terre‑Neuve est une nécessité fondamentale.
Combien d'autres coûts supplémentaires imposera-t-il à ces familles lorsqu'il...
Mr. Speaker, it is not working. He has not hit a single, solitary climate target since he brought in this tax. According to the Liberal Premier of Newfoundland, rural families will have seen an 80% increase in their home heating costs when the carbon tax kicks in there. Forty per cent of Atlantic Canadians live in energy poverty. The Prime Minister can insult these people and call them polluters while he jets around in his private jet, or he can recognize that heating one's home in January in rural Newfoundland is a basic necessity.
How much will he impose in extra costs on those families when he—
Résultats : 1 - 60 de 37408 | Page : 1 de 624

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes