Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 2205
Voir le profil de David Christopherson
NPD (ON)
Pas assez à mon goût.
Des voix: Oh, oh!
M. David Christopherson: C'est un beau mot en politique. Toutefois, il y a beaucoup de mères qui ne l'aiment pas, alors je dois faire attention. On a même vu récemment des macarons sur lesquels il était inscrit: « Gardez vos stupides réductions d'impôt ». Les gens n'aimaient pas le mot stupide.
L'idée qu'on ne peut même pas demander à voter tant que le bref n'est pas émis est tout simplement absurde. Professeur Pal, s'il y a quoi que ce soit qui vous vienne à l'esprit, qui puisse être une justification raisonnable... Sans tenir compte de mes arguments, y a-t-il vraiment une bonne raison pour laquelle il faudrait attendre l'émission des brefs d'élection avant de pouvoir exercer son droit constitutionnel?
Réduire
Voir le profil de Gary Schellenberger
PCC (ON)
Nous avons entendu diverses versions de ce qui pourrait être fait, mais comment imaginez-vous un compromis politique concernant l'élection des membres de l'administration de Hong Kong? Y a-t-il place pour le compromis et quel est le processus de mise en candidature que Beijing pourrait tolérer, qui respecte les préférences des Hongkongais?
Réduire
Voir le profil de Paul Dewar
NPD (ON)
Voir le profil de Paul Dewar
2015-05-05 12:07
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
Je tiens simplement à rappeler, comme un témoin l'a fait, que le Parlement a adopté une motion avec le consentement unanime de tous les partis représentés à la Chambre. Pour l'essentiel, il s'agissait de déclarer publiquement que le Parlement enjoignait aux parties à faire preuve de retenue pendant les manifestations, qui étaient pacifiques, comme nous l'avons entendu de nos témoins. Il s'agissait aussi de demander instamment le respect de l'accord dont nous avons parlé — lequel était fondé sur le principe du « un pays, deux systèmes » — et l'instauration d'un dialogue responsable sur la réforme électorale. Voilà en quoi consistait la motion du Parlement. Je pense qu'il était important de le rappeler.
Madame Eu, vous avez été députée du Conseil législatif de Hong Kong de 2000 à 2012, si je ne m'abuse. Je suis curieux de savoir quels changements vous avez observés au chapitre des relations avec la Chine, et plus particulièrement sur le plan de la vie politique au cours de cette période de 2000 à 2012. Quelles répercussions les changements politiques et sociaux survenus en Chine à cette époque ont-elles eues sur le débat à Hong Kong? J'aimerais que vous nous parliez un peu de ce que vous avez pu observer, en tant que législatrice, en ce qui a trait à la nature des relations de Hong Kong avec la Chine. Que s'est-il passé en Chine au cours de cette période? Quels effets ces événements ont-ils eus sur la population de Hong Kong?
Réduire
Voir le profil de Paul Dewar
NPD (ON)
Voir le profil de Paul Dewar
2015-05-05 12:11
Ouvrir
Ce que vous dites m'intrigue. Vous avez expliqué que, à un moment donné, vous avez cru qu'il n'y avait pas de possibilité, puis les gens sont descendus dans la rue. Il est clair que le message a été transmis à l'assemblée législative et qu'il y a eu une occasion de changer les choses.
Je suis curieux de savoir une chose. C'est ma dernière question, car il ne me reste plus beaucoup de temps. En ce qui concerne le décompte des votes qui s'en vient, comme vous l'avez mentionné, le tiers environ de l'assemblée législative serait en faveur de l'idée de poursuivre la réforme, à tout le moins de respecter l'accord qui a été négocié. À quel point êtes-vous sûre de pouvoir au moins maintenir la proportion de votes en faveur d'un changement d'orientation sous les deux tiers? Autrement dit, avez-vous les chiffres, au sein de l'assemblée législative, en ce moment pour assurer le respect de l'accord et contrer les mesures qui viendraient le miner?
Réduire
Voir le profil de Gary Schellenberger
PCC (ON)
Monsieur Wong, quelle est l'ampleur du soutien des étudiants de la Chine continentale en ce qui concerne le suffrage universel et les exigences de Hong Kong en matière de droits de la personne? Est-ce que les organisations d'étudiants...
Réduire
Voir le profil de Lois Brown
PCC (ON)
Voir le profil de Lois Brown
2015-05-05 12:33
Ouvrir
Non, n'abandonnez pas.
J'aimerais poser une question à nos jeunes.
Madame Eu, vous avez parlé du fait que vous ne serez pas en mesure de participer à une nouvelle élection. Craignez-vous les représailles pour vous et pour les étudiants? Pouvez-vous nous dire s'il y a des choses que vous ne pouvez pas faire ou qu'il ne vous sera pas permis de faire?
Réduire
Voir le profil de David Sweet
PCC (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Mesdames, merci infiniment de vos exposés.
Madame Bryan, je vais commencer par vous puisque vous avez parlé de la société civile en Iran. Après que le dernier soulèvement ait été réprimé aussi violemment par la Garde révolutionnaire et l’organisation Basij, à quel point les communications et l’organisation de la société civile ont-elles survécu? Avez-vous l’impression qu’elle est encore déterminée à opposer une résistance tenace et à demander clairement des élections libres et équitables?
Réduire
Voir le profil de Joe Preston
PCC (ON)
Je déclare la séance ouverte.
Nous avions proposé de commencer ce matin par la motion de M. Scott, dont il nous a avisés il y a quelques jours. Il y a eu des votes à la Chambre, et le président vous offrira volontiers d'utiliser le temps du comité pour participer à la période des questions, si nous le voulons bien, mais je crois qu'il avait été question que nous siégions jusqu'à la période de questions.
Réduire
Voir le profil de David Christopherson
NPD (ON)
Nous ne savions vraiment pas d'avance quel était le plan du gouvernement et ce qu'une heure représente pour lui. Nous avions l'impression que le gouvernement allait probablement nous laisser parler jusqu'à 17 heures, ce que nous pouvons très bien faire. Le cas échéant — et j'espère que c'est le cas, parce que nous avons besoin de temps pour en parler — nous préférerions prendre une pause pour la période des questions, compte tenu de son statut sacro-saint, puis reprendre nos délibérations ensuite.
Réduire
Voir le profil de David Christopherson
NPD (ON)
Que pensez-vous de 13 h 45 à 15 h 15? Cela nous permettrait de nous rendre à la Chambre à temps pour les déclarations, et nous aurions 15 minutes pour revenir ici.
Réduire
Voir le profil de Joe Preston
PCC (ON)
Quatorze heures, c'est bon. Puis nous reviendrons tout de suite après la période des questions.
Nous allons donc prendre tout de suite l'avis de motion de M. Scott du 2 avril.
Réduire
Voir le profil de Craig Scott
NPD (ON)
Voir le profil de Craig Scott
2014-05-01 11:40
Ouvrir
Très bien. Je vous remercie, monsieur le président.
Je vous ai avisé de cette motion, que j'aimerais vous proposer aujourd'hui:
Que le comité présente un rapport à la Chambre des communes qui recommande que le projet de loi C-23, Loi modifiant la Loi électorale du Canada et d'autres lois et modifiant certaines lois en conséquence, soit retiré.
L'idée, c'est que l'opposition officielle aimerait que nous repartions à neuf, tout en profitant de tout le chemin parcouru jusqu'ici, qui nous a permis d'apprendre toutes sortes de choses. C'est probablement par là que nous aurions dû commencer, à la Chambre des communes, compte tenu de la nature de la Loi électorale du Canada. Nous aurions eu besoin d'une préparation beaucoup plus approfondie. Il aurait fallu mettre à contribution les spécialistes en la matière, des commissaires électoraux du Canada aux directeurs généraux des élections, sans mentionner des consultations beaucoup plus collégiales et approfondies avec les autres partis au Parlement.
Le gouvernement a reculé sur des éléments très importants qui ont suscité de la résistance de l'opposition officielle, de la société civile et probablement aussi de certains députés conservateurs, d'après moi. Grâce aux amendements que le gouvernement a été forcé d'adopter, ce projet de loi sera bien supérieur au projet de loi C-23 qu'a déposé le ministre, le projet de réforme électorale, mais il restera bien pire que la Loi électorale du Canada qui est déjà en vigueur.
Une voix: Bravo!
M. Craig Scott: Ne vous détrompez pas, monsieur le président, la résistance démocratique a prévalu de brillante façon depuis deux mois. Franchement — et je ne parle pas de mes collègues de l'autre côté qui siègent ici à titre de députés et collègues (non pas comme membres du Cabinet et ministres) —, le gouvernement aurait-il fait volte-face comme il l'a annoncé vendredi sans l'opposition tenace et l'union des forces du NPD et du chef de l'opposition officielle? Aurait-il changé son fusil d'épaule si ce n'était de l'expression incroyable de protestation de la société civile? En aurait-il fait autant si ce n'était des arguments raisonnés présentés par les chercheurs et les éditorialistes à l'appui des arguments du NPD à la Chambre des communes et lors de nos audiences tenues partout au pays, que le comité ne voulait pas endosser, de sorte que nous avons dû faire valoir nos arguments nous-mêmes, et si ce n'était des quelque 70 témoins ou plus qui sont pratiquement venus démolir ce projet de loi petit à petit?
Franchement, je tiens à remercier mes collègues —et moi-même, je ne saurais pas tous les nommer —parce que si les députés conservateurs eux-mêmes n'avaient pas répondu à l'effort lancé par l'opposition officielle qui a créé tant de pression, en plus des efforts de persuasion des députés de l'autre côté... Cela s'est poursuivi pendant les témoignages, et je ne dis pas que mes collègues n'étaient pas à l'écoute, certains arguments ont été entendus, et bien d'autres députés d'arrière-ban ont joué de leur influence. Je le sais. Sans cela, jamais le gouvernement n'aurait reculé sur un seul élément, j'en suis convaincu, compte tenu de son habitude de foncer tête baissée.
Nous avons passé 10 heures à discuter des amendements, à examiner le projet de loi article par article, et j'aimerais signaler, au cas où personne ne l'aurait remarqué, qu'aucun des amendements de l'opposition, sur les dizaines qui ont été soumis, n'a encore été adopté.
Une voix: C'est une honte.
M. Craig Scott: Le gouvernement a continué de foncer tête baissée. Pour cette raison seulement, il n'y a absolument aucune chance que ce projet de loi puisse obtenir l'appui de quiconque, du moins sans l'opposition officielle. Nous sommes en bout de course, et le projet de loi comporte toujours de nombreuses lacunes graves. Les cartes d'information de l'électeur sont toujours interdites. Le commissaire ne pourra pas demander d'ordonnance judiciaire pour sommer quelqu'un de témoigner. Il relèvera désormais du directeur des poursuites publiques, un changement totalement inutile qui minera son aptitude à enquêter et affaiblira son rôle dans la structure de conformité d'Élections Canada. Le directeur général des élections n'aura pas accès aux reçus de campagne des partis nationaux. Tout programme d'éducation publique et d'information restera interdit, sauf dans les écoles. Le Conseil du Trésor aura son mot à dire sur les spécialistes et chercheurs temporaires que le directeur général des élections peut embaucher.
Nous avons essayé. Nous avons proposé que le projet de loi soit renvoyé en comité après la première lecture pour que tout le monde puisse l'examiner dès le début. Nous avons essuyé un refus. Nous n'avons donc d'autre choix que de demander son retrait et un nouveau départ. Sur ce, je propose cette motion de retrait.
Une voix: Coulons le projet de loi!
Réduire
Voir le profil de Joe Preston
PCC (ON)
Nous aurons un vote par appel nominal à ce sujet.
(La motion est rejetée par 5 voix contre 4.)
Le président: Revenons à nos amendements. Nous sommes à l'amendement NDP-34.1, qui a été proposé par M. Scott à la fin de la séance hier soir. Cet amendement vise l’ajout du nouvel article 49.1 qui porte sur l'identification des électeurs.
Réduire
Résultats : 1 - 15 de 2205 | Page : 1 de 147

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Afficher les deux langues
Préciser votre recherche
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes