Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 17
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Je vous remercie.
Je tiens, moi aussi, à vous remercier de vous être jointe à nous ce matin, madame la ministre. Je sais combien vous êtes occupée et nous apprécions à sa juste mesure le temps que vous nous consacrez.
Au cours de l’été, je voulais inviter les habitants de ma région à venir discuter de la réforme électorale. Lorsque je l’ai fait, j’ai constaté que nombre des personnes étaient les mêmes qu'aux autres réunions que j’avais déjà organisées. J’en ai néanmoins profité pour m'entretenir avec des membres de divers groupes de personnes que je tenais à rencontrer, en particulier des personnes marginalisées, des jeunes et des gens qui trop souvent ne sont pas impliqués dans le processus politique. Pourriez-vous, s’il vous plaît, m’indiquer comment ce texte de loi, le projet de loi C-33, pourrait impliquer davantage de Canadiens dans le processus électoral, en particulier au sein des groupes largement sous représentés?
Réduire
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
J’ai deux brèves questions à vous poser parce que je sais que nous allons manquer de temps.
Pourriez-vous nous dire, dans le prolongement des questions de M. Christopherson et de Mme Sahota, quelles étapes nous devrions suivre pour éviter à l’avenir de nous retrouver dans ce type de situation?
Réduire
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Très bien.
Êtes-vous satisfaite de la façon dont les choses se passent pour le projet de loi C-33, et si ce n’est pas le cas, que feriez-vous différemment aujourd’hui.
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-10-06 14:35
Ouvrir
Je peux comprendre que l'on permette à quelqu'un qui ne veut pas de changement d'avoir au moins le choix, si la population vote pour le changement, d'avoir droit de regard sur la forme de changement qui est la plus acceptable à ses yeux.
Permettez-moi de dire que je suis heureux d'être de retour à l'Île-du-Prince-Édouard, non pour le golf ni pour les courses de chevaux ou le soccer, mais pour faire quelque chose de beaucoup plus intéressant et utile. Monsieur Brown et monsieur Russell, je vous suis très reconnaissant d'être présents aujourd'hui et je remercie également tous les autres qui se sont joints à nous.
Monsieur Brown, je vous ai écouté et vous avez parlé de la différence entre le fait de fournir les détails d'une option en particulier, par opposition au statu quo, et la seconde option qui consiste à offrir des options de qualité, de valeur parmi lesquelles les gens ont le choix. Même si toute la question du référendum nous est réservée, je trouve tout de même des parallèles entre ces deux options et les options que nous avons quant au contenu du rapport. Le rapport présente une recommandation précise au gouvernement, par opposition à des valeurs communes que nous pourrions véhiculer auprès du gouvernement, qui pourraient offrir l'occasion de trouver un certain consensus.
Quels conseils nous donneriez-vous, si cette méthode était celle que nous devions emprunter? Oui, l'organisation d'un référendum sera l'un des éléments en jeu ou fera partie de la question, mais encore là, est-ce que nous fournirons des recommandations de haut niveau, de grande valeur au gouvernement, ou pensez-vous que nous devrions trouver un système précis et en faire une recommandation?
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-10-06 14:39
Ouvrir
Notre mandat consiste à remettre un rapport au Parlement début décembre. Si j'ai bien compris, le cabinet ministériel présentera son projet de loi au printemps.
Cela étant dit, monsieur Russell, et du fait que nous avons parcouru le pays et avons entendu différentes opinions de la part des Canadiens, le défi consiste à réussir à informer les millions qui n'ont pas été en mesure, malheureusement, de participer à ce processus et de faire entendre leurs voix et d'avoir quelque lumière sur le processus.
Avez-vous tiré des leçons de votre expérience ici, à l'Île-du-Prince-Édouard, que nous ne devrions pas oublier pendant nos délibérations finales au cours des deux prochains mois?
Réduire
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Je vous remercie d'être parmi nous aujourd'hui et de répondre à nos questions. Nous l'apprécions énormément.
Vous avez mentionné dans votre rapport que l'informatisation pourrait être un outil essentiel pour réduire les erreurs et qu'elle contribuerait à accroître la confiance des Canadiens quant à l'intégrité des activités de vote.
Combien de temps faudrait-il pour mettre en oeuvre le système informatique?
Pourrait-il être en fonction pour la prochaine élection?
Réduire
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
J'étais une nouvelle candidate lors de la dernière élection. Or je trouvais inimaginable la quantité de paperasse que nous recevions au bureau. Je suis donc très heureuse d'apprendre que nous allons dans cette direction.
Réduire
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Je suis heureuse de cela également.
Je souhaite simplement répéter certains des commentaires de M. Christopherson, j'ai vraiment eu le plaisir de remarquer que l'une des recommandations portait sur le fait de renverser l'interdiction d'utiliser les cartes d'information de l'électeur en guise de mesure d'identification.
Pourriez-vous peut-être énoncer ou préciser l'importance de la carte d'information de l'électeur et pourriez-vous décrire comment le fait d'y recourir pour identifier un électeur pourrait avoir des retombées sur certains groupes de Canadiens — peut-être des Canadiens dans des régions éloignées, des gens dans des établissements de soins de longue durée ou même des membres de nos communautés autochtones?
Réduire
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
J'ai une question rapide.
Il est difficile de croire que l'année dernière, à pareille date, nous étions en pleine campagne électorale, travaillant tous très fort. Nous nous rappelons également que c'était une campagne de 78 jours. Pouvez-vous décrire les conséquences, le cas échéant, des périodes électorales prolongées comme celle que nous avons connue l'année dernière?
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-08-31 19:42
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
Je partage les sentiments de mes collègues sur le travail des témoins et sur celui de leurs organisations. Ces activités sont primordiales pour faire participer à la discussion non seulement les jeunes, mais également les Canadiens.
Jane, si je peux commencer par vous, je suis aussi d'accord avec le fait que le document que Samara a préparé est un excellent et merveilleux cahier, qui aide à définir le cadre de la conversation sur la réforme électorale et à définir les conversations qui doivent avoir lieu de façon continue. Les propositions de valeur sous-jacentes aux différents systèmes sont là: il s'agit d'une bonne description compréhensible des différents systèmes. Il y a aussi des conseils sur la façon dont les questions doivent être posées pour encadrer la conversation sur la réforme électorale. Pouvez-vous nous parler un peu plus de la réflexion qu'a exigée la création du cahier et de quelle façon votre organisation a envisagé d'utiliser le document et la façon dont les Canadiens peuvent en tirer profit?
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-08-22 15:42
Ouvrir
Merci encore, monsieur le président.
Je voudrais revenir à un aspect dont on a parlé plus tôt.
Si on change notre système électoral, on change possiblement ou nécessairement la culture politique. J'aimerais approfondir ce sujet un peu plus.
Professeur Pelletier, comment devrait-on selon vous présenter cette réalité aux Canadiens dans le cadre de notre tournée dans les régions du pays et dans le cadre des assemblées que nous allons tenir avec les citoyens? Devrions-nous leur demander quel système ils voudraient ou leur présenter tous les systèmes et leur demander de choisir celui qu'ils préfèrent? Devrait-on leur demander quelles sont les valeurs qu'ils aimeraient voir être reflétées dans le système électoral ou dans le système de gouvernance?
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-07-26 20:59
Ouvrir
Encore une fois, merci beaucoup. Cette fois, je vais commencer par M. Peden.
Nous avons entendu des témoins parler du besoin d'entreprendre une réforme toute canadienne si nous choisissons cette voie et de dire que nous devrions prendre en considération certaines valeurs qui sous-tendent tout système que nous pouvons proposer. Compte tenu des différences inhérentes à notre réalité géographique respective — le Canada s'étend sur plus de 9 millions de kilomètres carrés, et la Nouvelle-Zélande, sur 270 000 kilomètres carrés —, à la population — 35 millions un peu moins de 5 millions — et au partage des pouvoirs — les différences sur le plan constitutionnel —, quelles sont les valeurs qui sous-tendent le système néo-zélandais et quelles sont les similarités par rapport au Canada?
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-07-25 14:36
Ouvrir
Merci beaucoup, monsieur le président.
Merci à vous trois de nous parler aujourd'hui de vos perspectives, qui sont fondées sur des années d'expérience et de travail acharné dans ces dossiers.
Je vais poser mes questions en anglais pour arranger tout le monde ici.
Monsieur Carty, vous avez un peu parlé de votre expérience de travail auprès de diverses institutions et de vos recherches. Il y a une demande du public pour avoir davantage de choix lors du scrutin. Je crois, monsieur Tanguay, que vous avez indiqué que la Commission du droit du Canada allait dans ce sens. Je n'ai pas entendu M. Wiseman dire cela.
Commençons peut-être par M. Carty, pouvez-vous citer certains des avantages que vous pourriez voir, ou que vous auriez entendus de la part des citoyens, à ce qu'il y ait plus de choix et plus de préférence dans le scrutin? Ensuite peut-être que les autres pourront nous donner leur avis.
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-07-25 15:36
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
J'aimerais revenir sur l'idée de donner davantage de choix aux électeurs. Avec toutes les suggestions que vous avez reçues des différentes commissions, assemblées, études, pensez-vous que la participation électorale augmenterait si les électeurs pouvaient cocher davantage de cases, exprimer plus facilement leurs préférences? Est-ce que le fait de passer d'un système que les gens comprennent facilement à un autre grâce auquel les électeurs pourraient exprimer des préférences entraînerait une plus grande complexité? Troisièmement, le jour des élections, au moment du comptage des résultats, à quoi est-ce que les électeurs pourraient s'attendre s'ils ont utilisé un bulletin de vote dont ils pouvaient cocher plusieurs cases, qui offrait des choix multiples, voire deux processus d'élection distincts?
J'aimerais que M. Tanguay commence.
Réduire
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2016-07-07 15:19
Ouvrir
Merci encore, monsieur le président.
Monsieur Kingsley, je voulais revenir là où nous en étions rendus, c'est-à-dire sur le sujet de la relation entre les électeurs et les élus.
Dans mon esprit, cela coïncide parfaitement avec l'un des principes que nous sommes chargés d'explorer, conformément à notre mandat, c'est-à-dire l'importance de la représentation locale. Je reprends à mon compte les commentaires de ma collègue, Sherry, qui a parlé des efforts déployés de bonne foi par tous les parlementaires, je crois, pour représenter toutes les voix de leurs collectivités. Étant donné que je représente le Canada atlantique, au sein du comité, je sais que tous les représentants élus du Canada atlantique estiment qu'ils doivent rendre des comptes détaillés à leurs collectivités, et nos électeurs comprennent très bien quels liens ils entretiennent avec leurs représentants élus.
Après cette préface, j'ai deux questions à poser. Dans le système proposé que vous avez rapidement évoqué, comment envisageriez-vous le Canada atlantique, divisé en grands centres et en régions rurales, selon le système de circonscription à un seul membre ou à plusieurs membres dont vous avez parlé? Je vous donnerais peut-être le temps de répondre à cette question.
Réduire
Résultats : 1 - 15 de 17 | Page : 1 de 2

1
2
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes