Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 60 de 240
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je remercie les témoins d'aujourd'hui. C'est très intéressant de vous écouter compte tenu de la vaste expérience et des connaissances que vous avez au sujet des impôts et de l'évasion fiscale.
Dans l'énoncé économique de l'automne de 2020, notre gouvernement s'est engagé à investir 606 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2021, pour combler l'écart de conformité pour les personnes fortunées, renforcer le soutien technique pour les audits à risque élevé et améliorer le programme des enquêtes criminelles.
Il a été dit aujourd'hui que l'engagement financier de notre gouvernement est encore insuffisant. J'ai écouté avec un réel intérêt lorsque j'ai entendu que le gouvernement précédent, le gouvernement Harper, avait coupé dans les ressources de l'ARC. Je me demande si vous pouvez nous dire — et je pense que MM. Vaillancourt et Lareau ont parlé des compressions — quelles ont été les répercussions de ces compressions. Si nous investissons de l'argent et que c'est toujours insuffisant, quelles ont été les répercussions lorsque des ressources ont été retirées? Sommes-nous toujours en train d'essayer de rattraper le temps perdu? Est‑ce que nous n'avons pas toutes les technologies dont nous avons besoin à cause de cela? Est‑ce que c'est parce que nous n'avons pas assez de personnel, ou peut-être que les ressources dont nous disposons sont insuffisantes pour faire le travail?
Est‑ce que quelqu'un veut essayer de répondre à ces questions?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to the presenters today. It's very interesting to listen to the wealth of experience and the knowledge you have on taxes and tax evasion.
In the economic statement in the fall of 2020, our government committed to invest $606 million over five years, starting in 2021, to expose the high-net-worth compliance gap, to strengthen technical support for high-risk audits and to enhance the criminal investigations program.
We heard today that the funding commitment by our government is still too low. I listened with real interest as I heard that the previous government, the Harper government, had made cuts to CRA's resources. I'm wondering if you could tell us—and I think Claude and André talked about the cuts—what the impact was of those cuts. If we're putting money into it and there is still not enough, what was the impact when resources were taken away? Are we still trying to play catch-up as a result? Do we not have all the technology we need because of that? Is it that we don't have enough staff, or maybe that the resources we have are inadequate to do the job?
Does somebody want to take a crack at giving me some answers to those questions?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président, et merci aux intervenants d'aujourd'hui.
Je remercie l'ARC de ses efforts accrus pour lutter contre l'évitement fiscal, mais de nombreux électeurs m'ont fait part au fil des ans de leur frustration de faire l'objet d'une vérification, année après année, par l'ARC en ce qui concerne les déductions pour les habitants du Nord. Il ne s'agit pas de planificateurs fiscaux agressifs; ce sont des gens qui vivent dans le Nord depuis des décennies, certains depuis toujours, et qui essaient simplement de réclamer les prestations auxquelles ils ont droit.
Je sais que le budget de 2021 prévoit des mesures pour améliorer le volet concernant les déplacements, ce qui aidera de nombreux habitants du Nord qui n'étaient pas en mesure de réclamer ces prestations auparavant, mais pouvez-vous me dire ce que l'ARC a fait pour régler le problème du ciblage de certains de mes électeurs par des vérifications excessives?
Thank you, Mr. Chair; and thank you to the presenters today.
I thank the CRA for its increased efforts to combat tax avoidance, but I've heard from many constituents over the years of their frustrations about being audited, year after year, by the CRA in regard to the northern residents deductions. These are not aggressive tax planners; they're people who have lived in the north for decades, some for their entire lives, and they are just trying to claim the benefits they're eligible for.
I know there are some measures in budget 2021 to improve the travel component, which will help many northerners who were previously unable to claim it, but can you tell me what the CRA has been doing to fix the issue of targeting some of my constituents with excessive audits?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J'espère que cela fonctionnera, car je reçois certainement des appels, mais il semble que les déductions fiscales des résidents du Nord déclenchent quelque chose dans le système qui exige automatiquement une vérification.
Nous avons beaucoup entendu parler des traités internationaux et de la façon dont l'ARC perçoit déjà des recettes fiscales supplémentaires. Pourriez-vous nous dire comment les traités internationaux pourraient être améliorés pour aider le gouvernement à lutter contre l'évasion fiscale?
I hope that works, because I certainly get the calls, but it seems to be that the northern residents tax deductions trigger something in the system that automatically requires an audit.
We've heard a lot about international treaties and about how CRA is already collecting additional tax revenue. Could you comment on how the international treaties could be improved to assist the government in fighting tax evasion?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Ai-je le temps de poser une dernière question?
Do I have time for one more?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
D'accord. Il semble qu'un petit nombre de particuliers fortunés se livrent à des transactions complexes destinées à éviter le recouvrement de la dette fiscale. Le budget de 2021 a proposé d'introduire une modification à la Loi de l'impôt sur le revenu pour traiter ce genre de planification. Pouvez-vous nous dire si vous pensez qu'il s'agit d'une orientation positive pour le gouvernement?
Okay. It seems that there are a small number of high-net-worth individuals engaging in complex transactions intended to avoid the collection of tax debt. Budget 2021 proposed introducing an amendment to the Income Tax Act to address this sort of planning. Can you give us some comments on whether or not you think this is a positive direction for the government to take?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
C'est bon de voir tout le monde au Comité.
Bienvenue au ministre. Comme le ministre le sait, le Nord n'est pas le même...
Thank you, Mr. Chair.
It's good to see everybody at committee.
Welcome to the minister. As the minister knows, the north is not the same—
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
[Difficultés techniques] le reste du Canada n'est pas confronté, et nous subissons les effets des changements climatiques comme nulle part ailleurs au pays. Au cours des deux dernières semaines, cinq collectivités ont été inondées, à un point que nous n'avions jamais vu. Je suis en train de surveiller l'inondation dans une collectivité où l'eau va bientôt déborder.
Nous avons la variation des niveaux d'eau, les changements de température, la fonte du pergélisol, l'érosion des berges et les feux de forêt, mais la triste réalité est que nous émettons très peu de gaz à effet de serre. C'est une situation qui nous préoccupe et nous voulons que toutes les possibilités soient exploitées pour tenter de la changer.
Nous avons été heureux de voir l'annonce de 2,6 milliards de dollars à l'appui des rénovations maisons. Je pense que beaucoup de gens dans nos collectivités en sont heureux. Il y a une grande population autochtone ici et nous avons des problèmes de logement, donc cela va beaucoup aider.
Cependant, nous avons d'autres problèmes: nos coûts sont plus élevés, nous avons des problèmes d'isolement et nos saisons de construction ne correspondent pas à celles du Sud. J'espère que le ministre sera en mesure de nous faire savoir si une solution sera adaptée au Nord afin que nous puissions être inclus dans ce projet. C'est ma première question.
La deuxième question concerne les conseillers en énergie. Ces postes vont exiger des personnes ayant déjà un haut niveau d'éducation et des diplômes dans le domaine, avant même d'être considérées comme des conseillers. Nous avons une petite population. Nous n'avons pas beaucoup d'experts dans ce domaine. J'espère que cette partie de l'annonce nous permettra d'adapter le programme de formation de sorte que des gens du Nord puissent occuper le poste de conseiller en énergie.
Ce sont les deux questions que j'ai pour le ministre.
[Technical difficulty—Editor] the rest of Canada doesn't face, and we're experiencing climate change impacts like nowhere else in Canada. In the last two weeks, five communities flooded and to an extent we've never seen before. I'm on flood watch right now in a community where the water is going to be over the banks pretty soon.
With changing water levels, temperature change, melting permafrost, shore erosion and forest fires, we have it all, and the sad reality is that we have very little greenhouse gas emissions. It's something that concerns us and we want to see every avenue taken to try to change it.
The announcement of the $2.6 billion for home retrofit grants was very good to see. I think a lot of people in our communities are happy with it. There is a large indigenous population here and we have challenges with housing, so this is going to go a long way.
However, we have other issues: our costs are higher, we have isolation concerns and our construction seasons don't match those in the south. I'm hoping the minister will be able to let us know whether a solution will be tailored to the north so we can be included as part of this. That's my first question.
The second question is about the energy advisers. These positions are going to require people with a high level of education and degrees in the field already, before they're even considered as advisers. We have a small population. We don't have many experts in this field. I'm hoping this portion of the announcement will allow us to tailor the training program so we can have people from the north doing the job of energy adviser.
Those are the two questions I have for the minister.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous les intervenants d'aujourd'hui.
Ma question s'adresse à Natasha Hope Morano, de Startup Canada. Ici, dans les Territoires du Nord-Ouest, un certain nombre de petites entreprises locales ont réussi à se rabattre sur le commerce électronique pendant la pandémie. Nous avons eu une entreprise de café qui a commencé à faire du marketing en ligne et un restaurant qui a commencé à vendre sa vinaigrette. Cependant, pour les entreprises du Nord, l'un des plus grands obstacles à l'expansion dans ce domaine ou dans cette région est la fiabilité et l'abordabilité de l'Internet haute vitesse.
Pouvez-vous nous dire à quel point il est important pour le gouvernement du Canada de continuer à mettre de l'avant des mesures, comme le milliard de dollars supplémentaire dans ce budget pour le Fonds pour la large bande universelle, afin de combler le fossé numérique pour de nombreuses personnes, y compris les entrepreneurs du Nord?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all the presenters today.
My question is for Natasha Hope Morano from Startup Canada. Here in the Northwest Territories, we've had a number of small local businesses successfully pivot to e-commerce during the pandemic. We had a coffee company that started marketing online and another restaurant that started selling their salad dressing. However, for northern businesses, one of the biggest hurdles to expanding further in that field or in that area is the reliability and affordability of high-speed Internet.
Could you talk to us about how important it is that the Government of Canada continue to bring forward measures like the additional $1 billion in this budget for the universal broadband fund to close the digital divide for many people, including northern entrepreneurs.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Ma prochaine question s'adresse à l'organisation touristique du Québec.
Je n'ai pas entendu le nom de la personne, monsieur le président.
My next question is for the Quebec tourism organization.
I didn't get the person's name, Mr. Chairman.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vais simplement poser la question à celui qui veut y répondre.
Les T.N.-O. ont un secteur touristique très bien établi et très réputé qui représente une part importante de notre économie. Nous avons probablement eu des restrictions plus strictes dans le Nord pour limiter les voyages à destination et en provenance de nos territoires, de l'extérieur du pays, mais aussi d'autres régions du Canada.
Avec l'annonce dans le budget d'un milliard de dollars pour le secteur du tourisme et des événements, dont 500 millions de dollars pour les agences de développement régional pour les entreprises touristiques et 100 millions de dollars de plus pour Destination Canada, est-ce que l'un ou l'autre d'entre vous prévoit que ce financement aidera vos membres à traverser le reste de la pandémie et à se préparer à la réouverture éventuelle de nos régions aux touristes?
I'll just put the question out to whoever wants to answer it.
The NWT has a very well-established and well-renowned tourism sector that makes up a significant portion of our economy. We've probably had tighter restrictions in the north to limit travel to and from our territories, from outside of the country but also from other regions of Canada.
With the budget's announcement of $1 billion in support for the tourism and events sector, including $500 million to the regional development agencies for tourism businesses and $100 million more for Destination Canada, do either of you anticipate that this funding will help your membership through the remainder of the pandemic and help prepare for the eventual reopening of our regions to tourists?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous nos témoins pour les exposés qu'ils nous ont présentés aujourd'hui.
Je vais adresser ma question à la représentante de la Société canadienne du cancer. Je dois dire d'abord et avant tout que je vous suis vraiment reconnaissant pour le travail que vous accomplissez depuis un bon moment déjà dans la lutte contre le cancer. Je fais partie d'une très grande famille qui n'a pas pu échapper au fléau que représente le cancer, comme c'est le cas de la plupart des familles de grande taille.
La situation est encore plus difficile pour les gens du Nord. Pour obtenir un diagnostic ou subir un simple examen, nous devons nous rendre en Alberta. C'est là-bas que nous devons aller pour obtenir quelque traitement que ce soit. Ce n'est pas comme traverser la rue pour aller voir son médecin. C'est une démarche coûteuse qui prend un certain temps et qui représente un fardeau considérable pour les familles. Il est vraiment réjouissant de constater que le budget prévoit un meilleur soutien à cet égard en portant à 26 semaines la durée des prestations de maladie.
Vous avez indiqué que vous auriez souhaité une période de prestations de 50 semaines. Pouvez-vous nous expliquer comment vous en êtes arrivé à ce chiffre? Cela semble tout à fait logique pour bon nombre d'entre nous qui vivons en région éloignée, mais j'aimerais entendre votre point de vue à ce sujet.
Thank you, Mr. Chair.
Thank you, everyone, for your presentations today.
My question is for the Canadian Cancer Society. First of all, I really appreciate the work you do and everything you've done over the last while on the issue of cancer. I come from a very large family. The issue of cancer has been something that has plagued us, as it has most big families.
It's even more challenging when you come from the north. For us to get a diagnosis or any kind of checkup, we have to go to Alberta. For anybody to get any kind of treatment, they have to go to Alberta. It's not like walking across the street to get a doctor's test. It's expensive, it takes a lot of time and it really puts a lot of burden on the families. It was really good to see what the budget has for support, increasing the time to 26 weeks.
You mentioned that you would have liked to see a 50-week period. Can you explain how you came up with that number? It does make a lot sense for many of us who are in the remote areas, but I'd like to hear your side of it.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous remercie de m'avoir accordé du temps, monsieur le président.
Tout d'abord, je tiens à remercier tous les témoins. La discussion est très intéressante.
Ma question s'adresse à la porte-parole de l'association touristique, Mme Potter.
Je représente les Territoires du Nord-Ouest, où plus de la moitié de la population est d'origine autochtone. Il était donc très important pour nous que l'Association du tourisme autochtone établisse enfin un bureau ici, dans les Territoires du Nord-Ouest. Je sais, d'après votre exposé, que cette association fait partie de votre organisation.
Pour nous, les gens de l'Association remplissent une fonction très importante. Ils jouent un rôle vraiment important dans le Nord, et ce rôle est différent de celui de la plupart des autres organismes touristiques du fait que nous avons des défis différents ici dans les Territoires du Nord-Ouest — et au Yukon et au Nunavut, d'ailleurs —, mais nous avons un énorme potentiel. Nos collectivités sont petites. Il est très difficile de trouver des professionnels, comme des consultants ou des comptables, pour s'occuper des petites collectivités et des gens qui y vivent.
Je constate que beaucoup de nos exploitants ont de la difficulté à obtenir une assurance ou des permis, des choses de ce genre, puisqu'il faut se rendre dans un centre régional pour les obtenir. L'Association du tourisme autochtone joue un rôle important en les aidant et en les guidant.
Cette année, l'Association du tourisme autochtone a fait son entrée dans le budget; elle a reçu de l'argent. J'aimerais vous demander si vous croyez que nous devrions encourager les gens à en faire davantage, à obtenir plus d'argent pour le tourisme autochtone afin d'avoir plus de personnel sur le terrain et plus de gens pour faire avancer les choses.
Thank you for giving me some time, Mr. Chairman.
First of all, thank you to all the presenters. It's a very interesting discussion.
My question is for the tourism association, Beth Potter.
I represent the Northwest Territories and over half of the Northwest Territories is indigenous, so it was very important to us to see the Indigenous Tourism Association finally set up an office here in the Northwest Territories. I know, by your presentation, that they are part of your organization.
For us, they serve a very important purpose. They play a really important role in the north, and it's a different role from most of the other agencies that deal with tourism, because we have different challenges here in the Northwest Territories—and the Yukon and Nunavut, for that matter—but we have huge potential. Our communities are small. Getting professionals is very difficult, and getting consultants or accountants to deal with the small communities and the people who live there is a real challenge.
I find that a lot of our operators struggle to get even insurance or permits, things of that nature, where you have to go to the regional centre to get them, and the Indigenous Tourism Association plays a big role in helping them and guiding them.
This year we've seen the Indigenous Tourism Association in the budget; it got money. I want to ask you if you feel that is something we should be encouraging to do better, to get more money for indigenous tourism, so they can have more staff on the ground and more people to help things move along and move forward.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Oui. Je vous en remercie.
J'aimerais vous poser une autre question — je ne sais pas si vous êtes au courant —, mais il y a de réels défis lorsqu'il s'agit de faire participer officiellement les Autochtones au développement du tourisme. Dans nos collectivités, et je crois que ce serait la même chose pour les tribus du Sud, il est vraiment important que les activités soient structurées de façon à éviter d'empiéter sur les intérêts d'autrui quand on se déplace dans un secteur différent des terres traditionnelles d'une tribu ou d'une famille. Beaucoup de collectivités préparent des plans de développement touristique et en discutent avec l'Association du tourisme autochtone afin que les entreprises touristiques sachent de quels endroits — lieux de sépulture importants, sites sacrés ou zones écologiquement fragiles — il faut se tenir à l'écart et que leurs plans puissent être intégrés aux plans d'aménagement du territoire.
Je ne sais pas si vous avez déjà eu l'occasion de parler d'une stratégie globale dont les Autochtones ont besoin par rapport à tous les autres, qui ne font qu'obtenir une autorisation, un permis et tout ce qu'il leur faut pour vendre leur produit, mais je pense qu'il faut en faire plus à ce chapitre. Vous pourriez peut-être nous en parler.
Je pense aussi qu'une grande partie de l'argent qui a été consacré à l'aide au tourisme a échappé aux Autochtones. Je connais de nombreux chasseurs sur le littoral de la mer de Beaufort, des chasseurs d'ours polaires, des exploitants d'entreprises d'écotourisme ou des petits exploitants, comme une équipe père et fils ou un couple, qui viennent de cesser leurs activités. Ils ne se sont pas donné la peine d'essayer d'obtenir une partie de l'argent offert en soutien parce qu'ils ne connaissent personne qui peut préparer leur demande.
Je vous laisse le soin de répondre à cette question. Le tourisme autochtone est un monde différent. Je pense que vous en êtes consciente.
Yes. Thank you for that.
I would also like to ask you—and I am not sure if you're aware of this—but there are real challenges when it comes to getting indigenous people formally involved in tourism development. In our communities, and I believe it would be the same in the tribes in the south, it is really important to have things structured in a way that you don't step on somebody's toes when you go into a different area of one tribe's traditional lands or a family's traditional lands. A lot of the communities are working on and have been talking with Indigenous Tourism to develop tourism development plans so that the tourism industry knows where they need to stay away from—important burial grounds, sacred sites or environmentally sensitive areas—and the plans have to fit into land-use plans.
I don't know if you've ever had a chance to talk about a big picture strategy that indigenous people need to have versus everybody else who just gets a licence, a permit and whatever they need to sell their product, but I think it needs more. Maybe you could talk about that.
I also think that a lot of the money that came for tourism relief left indigenous people out. I know many hunters on the northern coast along the Beaufort Sea, the polar bear hunters, the ecotourism operators or single operators like a father and son or a couple, just closed their doors. They didn't bother to try to get some of the money to provide relief because they don't have access to people who can package that stuff.
I'll just leave that with you to comment on. It's a different world when it comes to indigenous tourism, and I think you're aware of some of that.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous ceux qui ont fait des exposés. C'est une discussion très intéressante.
Ma première question s'adresse à Agents immobiliers de l'Ontario et à Brian Santos.
J'ai trouvé la présentation très intéressante. L'idée d'encourager la réparation de logements et l'efficacité énergétique est un élément sur lequel nous nous concentrons résolument ici, dans les Territoires du Nord-Ouest. Pour nous, c'est un moyen facile de créer des emplois. Beaucoup de gens auraient intérêt à faire des rénovations, voire à bâtir de nouvelles maisons. Je suis tout à fait d'accord.
Le seul commentaire qui a retenu mon attention, c'est la question de la disponibilité d'Internet. J'ai participé à diverses études qui ont été menées dans le Nord sur le facteur isolement, qui est important pour nos jeunes. J'ai eu l'occasion de voyager et de parler aux jeunes de leur santé mentale et de leur dépression. Ils ont dit que l'accès à Internet était un aspect qui les touchait de très près, compte tenu de son incidence sur l'apprentissage et l'éducation à distance, d'où l'exode de nos petites localités vers les grands centres urbains.
Monsieur Santos, vous avez dit que cet aspect influe également sur le marché immobilier et sur la décision que les gens prennent lorsqu'ils veulent acheter une maison. Dans quelle mesure est-ce un facteur à l'heure de songer à l'achat d'une maison dans des régions où l'accès à Internet laisse à désirer? Cela me touche vraiment dans le Nord. Nous n'avons toujours pas Internet haute vitesse dans certaines de nos localités.
Thank you, Mr. Chair.
Thanks to everybody who made presentations. It's a very interesting discussion.
My first question is to the Ontario Real Estate Association and Brian Santos.
I found the presentation very interesting. The comment about encouraging housing repair and energy efficiency being part of that is something we're really focused on here in the Northwest Territories. We see it as an easy way to create employment. A lot of people could use the upgrades on their houses and even build new ones. I really support that.
The one comment that caught my attention was the issue of Internet availability. I've sat on a number of studies that took place in the north because the issue of isolation is a big factor for our youth. I had opportunity to travel around and talk to youth about their mental health and depression. Internet availability was pointed to as an area that was really impacting them. It also had an impact on distance learning and education. It really resulted on a lot of out-migration from our smaller communities to larger centres.
Mr. Santos, you said that it also has an impact on the housing market and on the decision people make when they want to buy a house. How much of a factor is it in the the decision to buy a house in areas with low Internet availability? That really impacts me in the north. We still don't have high-speed Internet in some of our communities.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous en remercie.
Ma prochaine question s'adresse à l'Association touristique de l'Île-du-Prince-Édouard. J'ai écouté avec intérêt à quel point la Subvention salariale d'urgence du Canada et La Subvention d'urgence du Canada pour le loyer ont soutenu votre industrie. C'est la même chose dans le Nord. Le secteur minier est l'épine dorsale de notre économie, mais le tourisme était une industrie en croissance, des entreprises et des exploitants ne cessaient de surgir. On en voyait de plus en plus chaque année. À présent que certains d'entre eux ont réduit leurs activités, le reste de la population en subit les conséquences. La fermeture d'une entreprise touristique a des séquelles pour l'hôtellerie, certes, mais aussi pour d'autres secteurs.
Dans le Nord, nous essayons de faire les choses différemment. La plupart des habitants ont reçu leur deuxième vaccin, et il y a donc certaines exemptions au titre de l'écotourisme pour les gens qui travaillent dans des régions très éloignées. Les chasseurs sportifs et les exploitants d'entreprises écotouristiques sont autorisés à faire venir des gens. La mesure semble aider un bon pourcentage de nos exploitants, mais pas tout le monde.
Le Yukon, par exemple, vient de lever une restriction, de sorte que toute personne qui y vient et qui a reçu les deux doses du vaccin n'a pas à s'isoler; elle peut se déplacer librement, ce qui signifie beaucoup plus de va-et-vient dans les territoires.
Si les gens qui ont reçu les deux vaccins pouvaient voyager librement dans notre pays, au Canada, à quel point cela aiderait-il votre industrie à garder suffisamment d'entreprises à flot?
Thank you for that.
My next question is for the Tourism Association of P.E.I. I listened with interest to how much the CEWS and CERS have supported your industry. It's the same in the north. The backbone of our economy is mining, but tourism was a growing industry, and we had companies and operators popping up. Every year we were seeing more and more of them. Now that a number of them have reduced their operations, it's really hurting the rest of the population. The closure of a tourism business really has a spin-off effect in the hospitality sector, for sure, but it does in other areas, too.
In the north we've been trying to look at doing things differently. Most of the people in the north have had their second vaccine, so there are a number of exemptions that are being made for ecotourism for people who are operating in very remote areas. Sport hunters and ecotourist operators are allowed to bring in people. It seems to be helping a good percentage of our operators, but it still doesn't help everybody.
Yukon, for example, has now lifted a restriction so that anybody coming to Yukon who has had both their vaccines doesn't have to self-isolate; they can travel back and forth, and that means a lot more travel within the territories.
If people with both vaccine shots were able to travel freely within our country, within Canada, how much would that help your industry when it comes to enough businesses staying afloat?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci.
Thank you.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je vous remercie de votre exposé.
J'ai une question sur la Loi sur la gestion financière des Premières Nations et ses modifications, et sur les personnes auxquelles elle s'applique. Je représente les Territoires du Nord-Ouest et nous avons un système différent dans le Nord, et c'est à peu près la même chose au Yukon et au Nunavut. Ces modifications ont-elles des répercussions sur le Nord, ou je suppose que la question est de savoir si le Nord en fait partie ou non?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you for the presentation.
I have a question on the First Nation Fiscal Management Act and the amendments, and who it applies to. I represent the Northwest Territories and we have a different system in the north, and that's pretty much the same in the Yukon and Nunavut. Do these amendments have any implications for the north, or I guess the question is, is the north part of it or not part of it?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
D'accord.
J'ai une autre question. Il est bon d'entendre que les nations autonomes titulaires de traités modernes seront incluses. Je suppose que ce sera par le biais de la politique fiscale autonome qui est en train d'être négociée, ou que les conditions qui le permettront sont en train d'être négociées.
Je suis quand même un peu curieux de voir comment cela va fonctionner dans le Nord sur les terres autochtones. Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest perçoit la TPS et tout le reste, alors c'est une autre paire de manches dans le Nord.
Je me demande simplement comment cela va s'appliquer.
Okay.
I have one more question. It's good to hear that the modern treaty holder self-governing nations are going to be included. I'm assuming it's going to be through the self-governing fiscal policy that is being negotiated, or the terms are being negotiated that will allow this.
I still am a little bit curious to see how it's going to work in the north on indigenous lands. The Government of Northwest Territories collects all GST and everything else, so it's a different ball game in the north.
I'm just wondering how that will apply.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci.
Thank you.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous remercie, monsieur le président.
Madame la ministre, je vous remercie de vous joindre à nous.
Je souhaite poser la question suivante à la ministre. Au sujet de la marge de manœuvre financière, celle du gouvernement fédéral est beaucoup plus importante que celle de ses homologues provinciaux, territoriaux et municipaux. C'est assurément le cas des Territoires du Nord-Ouest, d'où je viens. En quoi les mesures prévues dans le projet de loi C-30 feront-elles en sorte que les autres ordres de gouvernement pourront fournir aux citoyens les services et les infrastructures dont ils ont besoin?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to the minister for joining us.
I want to ask the minister the following question. When it comes to fiscal flexibility, the Government of Canada has significantly more capacity than its provincial-territorial and municipal counterparts. This is certainly the case in the area I come from, the Northwest Territories. How will the measures in Bill C-30 help ensure that these other orders of government are able to provide the services and infrastructure that their residents rely on?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous remercie, monsieur le président.
Je remercie tous les intervenants de leur présence aujourd'hui.
Ma question concerne les gouvernements autochtones autonomes.
Chaque fois que nous parlons de gouvernements autochtones et qu'il est fait référence à des organisations autochtones et aux Autochtones, il est question des organisations nationales autochtones, de la Coalition pour les ententes sur les revendications territoriales et, maintenant, des gouvernements autochtones autonomes. Tout le monde a du mal à comprendre la différence.
Vous avez souligné, madame Rabesca Zoe, d'énormes difficultés de logement. Cependant, récemment, il y a quelques années, une enveloppe de 1,5 milliard de dollars a été annoncée pour les organisations nationales autochtones afin de fournir des logements aux Autochtones. Qu'est-ce que cela donne pour les nations autonomes? Pourriez-vous nous l'expliquer en quelques mots?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all the presenters today.
My question is for the self-governing indigenous governments.
Whenever we talk about indigenous governments and refer to indigenous organizations and indigenous there are the NIOs, the national indigenous organizations, and there's the LCC, the land claims coalition, and now the SGIGs. Everybody has a difficult time understanding the difference.
You pointed out, Bertha, that there was a huge challenge for housing. However, recently, a few years ago, there was $1.5 billion announced for the national indigenous organizations to provide housing to indigenous people. How does that work with the self-governing nations? Could you maybe give us a quick explanation?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Puis-je vous interrompre, monsieur Mehaffey?
Je constate que le budget prévoit 4,3 milliards de dollars sur quatre ans pour le fonds pour l'infrastructure communautaire autochtone. Le financement que votre organisation a demandé devrait venir de ce fonds, lorsqu'il sera approuvé, évidemment.
Pensez-vous que ce fonds aidera à régler le problème de logement que connaissent les nations autonomes?
Can I interrupt you, Matt?
I would note that $4.3 billion over four years was identified in the budget for the indigenous community infrastructure fund. We expect that it's from there that the request your organization has submitted will receive funding from—pending approval, of course.
Is that something you expect will help meet the housing challenge the self-governing nations are experiencing?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Pourquoi est-il important que le financement soit direct? Mme Rabesca Zoe a déclaré dans son exposé que le financement devrait être direct — autrement dit, qu'il ne devrait pas passer par la Société canadienne d'hypothèques et de logement, la SCHL, mais aller directement à des gouvernements autonomes, comme celui de la nation Tlicho.
Why is it important that the funding be direct? Bertha stated in her presentation that the funding should be direct—not through CMHC, but funded directly through indigenous governments such as Tlicho.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J'ai encore une question.
I have one more question.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Très bien. Je serai rapide.
Dans le budget, il y avait 25 millions de dollars pour le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et 25 millions de dollars pour le Nunavut. Pour beaucoup d'entre nous, c'était une mesure immédiate importante. Nous comptons qu'il y aura d'autres discussions sur la stratégie de logement pour les Autochtones vivant en milieu urbain, en région rurale et dans le Nord. Est-ce différent et distinct de ce dont vous parlez?
Okay. I'll be quick.
In the budget there was $25 million for the Government of the Northwest Territories and $25 million for Nunavut. For a lot of us, it was an important immediate step. We expect that there will be further discussions on the urban, rural and northern indigenous housing strategy. I'm wondering if that is different and separate from what you're talking about.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous remercie.
Thank you.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous pour leurs exposés d'aujourd'hui, qui étaient très intéressants.
Je veux commencer par répondre à Mike Reimer de Churchill Wild.
Dans les Territoires du Nord-Ouest, nous ouvrons certaines exploitations touristiques dans le cadre de directives très strictes. Ces directives ne s'appliqueront pas à tout le monde, mais à un nombre appréciable d'exploitants, ce qui suscite beaucoup d'enthousiasme.
Nous aimerions que les parcs nationaux envisagent de faire de même. Nous tenons des discussions à ce sujet. Dans les Territoires du Nord-Ouest, nous allons probablement atteindre un taux de vaccination de 85 % d'ici la fin juin. Nous avons une certaine latitude. Nous imposons des conditions très strictes à cette réouverture. Nous espérons pouvoir sauver certains exploitants, certaines de leurs entreprises, et faire en sorte que les choses fonctionnent au moins partiellement.
Ma question, cependant, s'adresse à l'Association nationale des centres d'amitié. Elle porte sur le commentaire que M. Sheppard a fait, je pense, sur les répercussions du financement fondé sur les distinctions. Je sais que le nouveau modèle de financement des organisations nationales ne tient pas compte des Autochtones vivant en milieu urbain, mais il ne tient pas non plus compte des Autochtones vivant dans le Nord. C'est un problème dans les Territoires du Nord-Ouest. Toutefois, le fait est que les gouvernements autochtones veulent que le financement leur parvienne directement. Aux Territoires du Nord-Ouest, peu importe dans quel sens l'argent circule, tant qu'il nous parvient. Je veux demander quelle est la gravité de ces répercussions. Est-ce qu'elles menacent les opérations des centres d'amitié en permanence?
Je tiens également à souligner que je suis un membre fondateur du centre d'amitié de ma communauté. J'étais si heureux de voir quelqu'un venir frapper à ma porte pour me demander si j'allais bien. On voulait savoir si j'avais besoin de quelque chose. On voulait m'encourager à me faire vacciner, ce que j'avais déjà fait.
Les centres d'amitié font beaucoup de bon travail. Je crains que cette question du financement fondé sur les distinctions n'ait une incidence sur leurs activités.
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to everybody for their presentations today, which were very interesting.
I want to start by responding to Mike Reimer from Churchill Wild.
In the Northwest Territories, we are opening up some of the tourism operations under some very strict guidelines. It's not going to cover everybody, but it's going to cover quite a few operators, so there's a lot of excitement about that.
We'd like to see the national parks consider doing the same. We're having some discussions on that front. In the Northwest Territories we are probably going to be at an 85% vaccination rate by the end of June. We have some flexibility. We're putting some very strict conditions on it. We're hoping we're going to save some of the operators, some of their businesses, and get things at least partially running.
My question, though, is to the National Association of Friendship Centres. It's around the comment that Chris made, I think, on distinctions-based funding impacts. I know that the new model of funding national organizations doesn't take in the urban indigenous, but it doesn't take in the northern indigenous either. It is an issue in the Northwest Territories. The reality is, however, that indigenous governments want to see funding flowing directly to them. In the Northwest Territories it doesn't matter which way the money flows, as long as it flows to us in the Northwest Territories. I want to ask how serious that impact is. Will it threaten the operations of the friendship centres on an ongoing basis?
I want to also point out that I am a founding member of the friendship centre in my community. I was so happy to see somebody come knocking on my door to see if I was all right. They wanted to know if I needed anything. They wanted to encourage me to get my vaccine, which I had already done.
Friendship centres do a lot of good work. I'm concerned that this issue of distinctions-based funding may impact the operations.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Puisque nous parlons d'un changement dans la façon dont le financement a été versé, je voudrais souligner l'un des piliers des centres d'amitié. Les centres d'amitié sont indépendants des organisations politiques. C'est ce qu'il y avait de bien. C'est ce qui m'a attiré personnellement à travailler avec eux, à essayer de fonder, dans une communauté, un centre axé sur les gens plutôt que sur leur identité en tant qu'Inuits, Indiens ou Métis.
Si le financement est géré par l'une des organisations nationales, vous devez alors suivre leurs directives ou être placé sous leur égide, ce qui s'éloigne de l'intention des centres d'amitié de fonctionner de manière indépendante, en dehors des organisations et organes politiques. Comment cette mesure affecterait-elle les centres d'amitié?
Je pourrais le voir dans certaines communautés, où le chef ou le président métis serait alors responsable des centres d'amitié et orienterait le financement. Les fonds iraient à leurs membres, et pas nécessairement aux personnes qui en ont besoin ou à celles qui arrivent dans la communauté sans être membres d'une bande, d'un conseil métis ou d'une organisation inuite.
While we're talking about a shift on how money has flowed, I want to point to one of the pillars of the friendship centres. Friendship centres run independent of political organizations. That was the beauty. It's what attracted me as an individual to work with the friendship centres, to try to set up an operation in a community that focused on people rather than on whether they're Inuit or Indian or Métis.
If the money is run through one of the national organizations, then you fall under their guidelines or under that umbrella, and it moves away from the intention of friendship centres to run independently, outside political organizations, political bodies. How would that affect the friendship centres?
I could see it in some of the communities, where the chief or the Métis president would then be in charge of the friendship centres and steer money. It would go towards their membership, not necessarily towards the people who need it or the people who come into the community who don't belong to a band or a Métis council or an Inuit organization.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, et merci au témoin d'aujourd'hui.
J'ai deux questions rapides à poser. Tout d'abord, le FMI estime que nous serions aux prises avec un taux de chômage beaucoup plus élevé et des dettes à peu près équivalentes aux montants qui ont été dépensés, mais avec des dommages économiques beaucoup plus graves. Pouvez-vous commenter leur analyse et dire si vous adhérez à l'idée que l'économie aurait été plus mal en point sans l'intervention du gouvernement?
Thank you, and thank you to the presenter today.
I have two quick questions I want to ask. First, the IMF estimates that we would face much higher unemployment and debt costs of about the same amount as has been spent but with much worse economic scarring. Can you comment on their analysis and whether you agree with the notion that the economy would have been worse off without government intervention?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Ma deuxième question concerne le revenu de base garanti national. Plus tôt ce mois-ci, votre bureau a publié une analyse du revenu de base garanti national et a fait savoir qu'en raison du manque de données dans la base de données de Statistique Canada et du modèle utilisé pour cette analyse, le rapport ne montre pas comment un tel programme pourrait avoir une incidence sur les habitants du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest ou du Nunavut.
Étant donné à quel point nos trois économies sont différentes de celles du reste du Canada, pourriez-vous expliquer à quel point il serait utile, non seulement pour l'analyse mais aussi pour les décideurs et le grand public, que Statistique Canada soit en mesure de fournir des données qui reflètent vraiment l'ensemble du Canada?
My second question is regarding the national guaranteed basic income. Earlier this month, your office released an analysis of the national guaranteed basic income and your office noted that because of the lack of data included in the Stats Canada database and the model that was used for this analysis, the report does not show how such a potential program could affect the people in the Yukon or the Northwest Territories or Nunavut.
Given how different our three economies are from those in the rest of Canada, could you speak to how useful it would be, not only for analysis but also for policy-makers and for the public at large, if Stats Canada were able to provide data that truly reflects the whole of Canada?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je veux souhaiter la bienvenue à Mme Donna Lee Demarcke, de Northwest Territories Tourism. Je veux lui poser quelques questions, mais je veux tout d'abord la féliciter de son nouveau poste au sein de l'organisation. Je crois que c'est la première fois qu'elle témoigne devant le comité des finances.
Nous avons parlé à plusieurs reprises du tourisme dans les Territoires du Nord-Ouest. Je sais que les exploitants sont très inquiets, car la pandémie a eu d'énormes répercussions, comme l'a dit Donna Lee. Dans le Nord, nous avons toutes sortes d'entreprises touristiques, des grandes entreprises, surtout à Yellowknife et dans les centres régionaux, aux entreprises ne comptant qu'une personne, dans nos petites collectivités.
J'aimerais demander à Donna Lee Demarcke si elle a remarqué que certaines mesures d'aide gouvernementale fonctionnent bien pour certains exploitants, mais pourraient être améliorées pour aider une plus grande partie de ses membres. C'est ma première question.
Thank you, Mr. Chair.
I want to welcome Donna Lee Demarcke from NWT Tourism. I want to ask her a few questions, but first of all, I will say congratulations to her on her new position with NWT Tourism. I believe this is her first time in front of the finance committee.
We have talked several times about tourism in the Northwest Territories. I know there's a lot of concern from the operators, as the pandemic has had a great impact, as Donna Lee has presented. In the north, we have a wide variety of tourism operators, from large operations, especially in Yellowknife and regional centres, to one-person operations in our smaller communities.
I want to ask Donna Lee Demarcke if she has noticed any of the government supports that may be working well for some of the operators but maybe could be improved to help more of her members. That's my first question.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Me reste-t-il du temps?
Do I still have some time?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Dans les trois territoires, nous sommes en voie d'administrer des vaccins à tous ceux qui le souhaitent dans les semaines à venir, et au moins d'ici la fin avril. De plus, il y a de bonnes nouvelles ces derniers temps, c'est-à-dire que le nombre de vaccins livrés au reste du pays augmentera.
Il faudra encore des mois avant que l'immunité collective soit atteinte dans les provinces. Avez-vous des suggestions sur les mesures à prendre? Je pense que vous venez d'en évoquer une, mais comment soutenir au mieux l'industrie pendant cette période durant laquelle la situation concernant les vaccins varie en fonction des provinces et des territoires?
Across all three territories, we're on pace to have vaccines administered to everyone who wants one in the coming weeks, and at least by the end of April. There's also some good news of late in terms of getting more vaccines delivered to the rest of the country.
It will still be months before the provinces reach herd immunity. Do you have any suggestions on measures? I think you've just brought up one, but how can the industry be best supported during this period of varying provincial and territorial vaccine levels?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J'ai une dernière question.
I have a final question.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J'aimerais savoir comment Northwest Territories Tourism se prépare à une saison touristique post-pandémique. Beaucoup de gens disent que tout va revenir à la normale, mais cela pourrait prendre un certain temps. Votre organisation essaie-t-elle de planifier des choses à cet égard? Comment le gouvernement fédéral peut-il vous aider?
I want to ask about how Northwest Territories Tourism is preparing for a post-pandemic season in tourism. Many people are saying that we're going to see everything come back to normal, but that might take a while. Is your organization doing anything to try to plan around that? How can the federal government help?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président. J'ai quelques questions très brèves.
Tout d'abord, je remercie les témoins de leurs très précieux éclairages.
J'ai une première question pour la First West Credit Union. Les coopératives de crédit canadiennes ont-elles enregistré une augmentation du nombre de particuliers ou d'entreprises en défaut de paiement de leurs prêts par rapport à 2019?
Ma deuxième question a trait aux répercussions pour les coopératives de crédit et les grandes institutions financières. Ont-elles été différentes et, le cas échéant, comment les coopératives de crédit ont-elles abordé ces différences?
Thank you, Mr. Chair. I have just a couple of short questions.
First of all, thank you to the presenters today for the very good information.
One question is for the First West Credit Union. For Canadian credit unions, how much of an increase have you seen in the number of individuals or businesses defaulting on their loan payments relative to 2019?
The second question is, have the credit unions been affected differently than the larger financial institutions, and how did the credit unions address these differences, if they were there?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Ma question s'adresse à la représentante de l'Association de l'industrie touristique du Canada. Je représente les Territoires du Nord-Ouest et avant que la pandémie ne frappe, le tourisme connaissait une croissance exponentielle. Les gens venaient de partout dans le monde pour voir nos aurores boréales. Nos hôtels étaient pleins. Il n'y avait parfois plus une chambre de libre dans tous les hôtels de la région. On en construisait de nouveaux. Les compagnies aériennes affichaient complet. Les restaurants étaient bondés. Puis, la pandémie a frappé, et elle a entraîné de lourdes conséquences.
Dans le cadre de nos discussions avec les membres de l'industrie du tourisme, nous avons parlé de l'importance du vaccin pour permettre les déplacements et faire revenir les touristes vers les Territoires du Nord-Ouest, et vers tout le Nord.
Dans notre région du pays, dans les Territoires du Nord-Ouest, au Yukon et au Nunavut, tous ceux qui veulent être vaccinés le seront d'ici la fin du mois d'avril. Nous réalisons toutefois que cela ne changera pas grand-chose pour l'industrie du tourisme, parce que nos frontières demeureront fermées et que des restrictions en matière de déplacements seront toujours en place, en raison de ce qui se passe au sud.
Pensez-vous que la relance du tourisme passera en grande partie par la vaccination de tous les Canadiens, surtout pour nous dans les provinces de l'Ouest? Est-ce qu'il sera difficile de relancer le tourisme avant que tous les habitants de toutes les provinces ne soient vaccinés?
Thank you, Mr. Chairman.
My question is for the Tourism Industry Association of Canada. I represent the Northwest Territories, and up until the pandemic hit, tourism was the sector that was growing by leaps and bounds. We had aurora borealis viewing. People were coming from all over the world. Our hotels were full. Sometimes you couldn't get a room in any of the hotels. New hotels were being built. The airlines were full, totally booked. Restaurants were full. Then the pandemic hit and it really took its toll.
In our discussions with the tourism sector, what we talked about was the vaccine being the key to unlocking travel and getting tourism back to the Northwest Territories, and to the north for that matter.
Now, in this part of the country, in the Northwest Territories, Yukon and Nunavut, everybody who wants to be vaccinated is going to be by the end of April. However, now we're realizing that it's really not going to make much of a difference for the tourism industry because our borders are still going to stay locked and restrictions will still be in place for travel because of what's going on in the south.
Would you agree that the recovery of the tourism industry is going to be based largely on the rollout of the vaccine, getting everybody vaccinated in Canada, and for us especially up in the western provinces? It's really going to be a challenge to get tourism going until the last province gets everybody vaccinated.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je crois que vous avez abordé le sujet de ma prochaine question. Notre industrie du tourisme visait principalement le marché asiatique, surtout pour les aurores boréales. De nombreuses personnes venaient du Japon, de la Chine et de la Corée. Même si nous atteignons l'immunité collective au Canada, je ne crois pas que les gens vont voyager de si tôt. Je ne sais pas combien de touristes viendront des autres pays... ou combien de gens voyageront, tout simplement. Je crois que le défi sera important.
Je ne vous ai pas entendu parler de tourisme autochtone. Savez-vous quelles ont été les conséquences pour ce marché? J'ai parlé à de nombreux exploitants de ma circonscription qui vivent dans de petites collectivités éloignées et qui vont tout simplement fermer leurs portes, parce qu'ils ont une toute petite entreprise gérée par une ou deux personnes. C'est plus facile pour eux de ne rien faire que de faire la chasse aux programmes et aux dollars.
Je crois que l'impact sera plus important pour le tourisme autochtone que pour les autres marchés du secteur.
I think you touched on what was going to be my next question. Our tourism industry, especially in aurora viewing, was largely the Asian market. We had a lot of people coming from Japan, China and Korea. Even if we had herd immunity in Canada, I don't know how many people will be travelling very soon. I don't know how many people will be coming from other countries—or travelling anywhere, for that matter. I think that will be a challenge.
I didn't hear you talk about indigenous tourism. I'm curious to know whether you have any information on what the impact has been for indigenous tourism. I know that in my riding, I've talked to a lot of operators living in small and remote communities who are just closing their doors because they're mom-and-pop or one-person operations. It's just easier for them to do nothing and not try to chase programs and dollars.
I think we may be seeing a greater impact on indigenous tourism than the other markets in the tourism sector.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président, et merci à la ministre de comparaître devant nous et de discuter ouvertement de tant de sujets depuis quelque temps.
Je représente les Territoires du Nord-Ouest. Il y a un an, nous étions très nerveux. Nous ne savions pas ce qui nous attendait. Après la déclaration de la pandémie, nous avons passé une année très difficile en essayant de soutenir tout le monde. Nous commençons maintenant à percevoir un peu de lumière au bout du tunnel. Les vaccins sont en cours de déploiement, et ici dans le Nord, il semble que tout le monde sera vacciné d'ici au mois d'avril, sinon avant.
Grâce aux efforts collaboratifs du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et du gouvernement du Canada, nous avons réussi à maintenir les nombres de cas et de décès à un faible niveau. Ces nombres peu élevés ont permis au Nord d'en faire plus que ce que nos voisins du Sud ont pu accomplir. Dans le Nord, nous avons pu garder toutes nos écoles ouvertes. Nous avons permis aux entreprises de rester ouvertes. Je pense que nous devrions tous nous féliciter collectivement.
Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest vient tout juste d'annoncer que sur les 156 millions de dollars qu'il a affectés à la lutte contre la COVID, 123 millions venaient du gouvernement du Canada. C'est la raison pour laquelle nous nous en sortons si bien. L'aide que les territoires ont reçue du gouvernement fédéral est la principale raison pour laquelle nous avons pu fonctionner comme nous l'avons fait.
Les secteurs de notre économie ont survécu à différents degrés. De nombreuses personnes se sont bien tirées d'affaire tout au long de la pandémie, et d'autres se sont heurtées à des difficultés. D'autres encore se trouvent vraiment dans le pétrin.
En juin dernier, le gouvernement du Canada a augmenté la limite d'emprunt des trois gouvernements territoriaux afin qu'ils disposent de la souplesse financière nécessaire pour gérer les pressions économiques causées par la COVID. J'aimerais demander à la ministre de nous expliquer comment le projet de loi C-14 donnera aussi au gouvernement du Canada la souplesse financière dont il aura besoin.
Thank you, Mr. Chair, and thank you to the minister for appearing in front of us and having an open discussion on so many things over the last while.
I represent the Northwest Territories. A year ago we were very nervous. We didn't know what the outlook was. The pandemic was declared, and we spent a very difficult year trying to make sure everybody was looked after. We're now starting to see light at the end of the tunnel. Vaccines are being rolled out, and here in the north it looks like we'll have everybody vaccinated by at least April.
The combined work of the Government of the Northwest Territories and the Government of Canada can only be described as a success in keeping the cases down and the death numbers low. The low numbers in the north have allowed us to do more than what our southern neighbours were able to do. For us in the north, we were able to keep all our schools open. We allowed businesses to stay open. I think for that we should all give ourselves a collective pat on the back.
The Government of the Northwest Territories just announced fairly recently that of the $156 million that was spent in the Northwest Territories to address COVID, $123 million of that was covered by the Government of Canada. That's the reason we were successful. The assistance that the territories received from the federal government is the major reason we were able to operate the way we have.
Our economy varies by degree. We have some people who did well all through the pandemic and others who have struggled, and then there are some who are really in trouble.
Back in June, the Government of Canada increased the borrowing limit for all three territorial governments to ensure that they could continue to have the fiscal flexibility to manage the economic pressures caused by COVID. I'd like to ask if the minister could explain how Bill C-14 similarly seeks to make sure the Government of Canada has the fiscal flexibility it will require.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Non, continuez.
No, keep going.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Oui. Je pense que la ministre sait que les différentes régions du pays sortent de la pandémie à un rythme différent. J'aimerais savoir comment le gouvernement alloue les ressources nécessaires aux organismes de développement régional pour qu'ils puissent répondre aux besoins changeants des diverses économies locales du pays.
Yes. I think the minister is aware that the different regions of the country are emerging from the pandemic at different rates. I'd like to know how the government is giving the necessary resources to regional development agencies so that they can meet the changing needs of local economies across this country.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous nos témoins pour cette discussion très intéressante sur un sujet très préoccupant.
Je suis dans le même bateau que Pat Kelly; il n’y a pas beaucoup de fermes dans ma circonscription. Nous avons des fermes d’agrément, des jardins communautaires, ce genre de choses.
J’ai plusieurs questions. Je crois que je vais commencer avec M. Harpe. Il a fait un excellent exposé, mais je n’ai pas très bien saisi certaines choses qu’il a dites, peut-être en raison de mon manque d’exposition au monde agricole. Il a mentionné que sa ferme était une ferme constituée en société, mais sans en être une véritablement. Je peux comprendre la différence entre une ferme constituée en société et une ferme qui ne l’est pas, mais il pourrait peut-être m’expliquer ce qu’il entendant par là. Je pense que sa ferme est considérée comme une ferme constituée en société, mais sans être la même chose qu’une véritable ferme constituée en société. Quelque chose m’a échappé.
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all our witnesses for a very interesting discussion on a very concerning issue.
I'm in the same boat as Pat Kelly; I don't have a whole lot of farms in my riding. We do have some hobby farms and some community gardens and things of that nature.
I have a number of questions. I think I'll start with Mr. Harpe. He made a very good presentation, but I'm not clear on some things he said, maybe because of my lack of exposure to farming. He mentioned that his farm was a corporate farm, but it's not a real corporate farm. I can understand the difference between an unincorporated farm and an incorporated farm, but maybe he could explain to me what he meant. I think his farm is considered a corporate farm, but it's not the same as a real corporate farm. I didn't follow that.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Vous avez dit que les grandes entreprises agricoles prenaient de l’expansion, ce qui vous préoccupait.
Y a-t-il une différence dans la définition?
You referred to the big farms getting bigger, which you were concerned about.
Is there a difference in definition?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J’ai une autre question, pour que tout soit clair dans mon esprit. M. Harpe a expliqué que s’il vendait sa ferme à ses enfants plutôt qu’à une entité extérieure à la famille, la différence pourrait être de 100 000 $, voire des centaines de milliers de dollars. Sur le plan fiscal, la différence serait importante. Le projet de loi changerait-il cette situation? Est-ce qu’il diminuerait la différence des conséquences fiscales entre la vente à sa famille et la vente à une entreprise ou à quelqu’un de l’extérieur?
Pourriez-vous me donner un exemple de ce que cela signifie?
I have another question, just for clarity. Mr. Harpe pointed to the fact that if he sold his farm to his children versus to an entity outside of the family, the difference could be $100,000 or hundreds of thousands of dollars. The financial difference would be large. Would this bill change that fact? Would this change how much of a difference in money there would be in selling to his family versus selling to a company or selling to somebody else?
Would you be able to give me an example of what that means?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président. Je serai bref.
Le projet de loi C-208 a été présenté par Larry Maguire, député conservateur. Il a présenté beaucoup d'arguments valables. Beaucoup de gens appuient cette mesure. Il semble logique que les familles puissent transférer leur entreprise à leurs enfants.
La dernière fois qu'on a soulevé la question, en 2017, beaucoup de problèmes n'avaient pas encore été réglés. Beaucoup de gens qui y travaillent depuis un certain temps m'en parlent. Il semble que ce soit une préoccupation pour beaucoup des témoins ici présents.
Pourquoi ne l'a-t-on pas fait sous le régime des conservateurs? C'est maintenant qu'ils le proposent. Pourquoi cela n'a-t-il pas été possible avant?
J'aimerais peut-être entendre M. Kelly ou M. Janzen.
Thank you, Mr. Chair. I'll be quick.
Bill C-208 was brought in by Larry Maguire, who is a Conservative member. He made a lot of good arguments in his presentation. We hear a lot of people supporting this. It seems like a logical thing to have families being able to transfer their businesses to their children.
The last time it was raised, in 2017, lots of issues hadn't been resolved. I hear from a lot of people who have been working on this for quite some time. It looks like it's been a thorn in the side of many people on this panel.
Why didn't it happen when the Conservatives were in power? They're now bringing it forward. What stopped it before?
Maybe that's for Dan or Brian.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Monsieur le président, j'ai une autre petite question.
Je voudrais savoir si, d'après vous tous, cela va renverser la tendance qui se dessine depuis un certain temps, à savoir que des fermes sont vendues à de grandes sociétés. Désormais, des fermes et des entreprises seront vendues à la famille. Ces entreprises créées grâce aux efforts des parents et des grands-parents pourront survivre.
Mr. Chair, I have one more quick question.
I wanted to hear from everybody that they all agree that this is going to reverse the trend that's been happening for some time, where farms are being sold to large corporations. We're now going to see farms sold to families and businesses sold to families. Businesses will stay on that parents and grandparents worked so hard to build up.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je tiens à remercier notre témoin d'avoir comparu devant nous aujourd'hui au sujet de ce projet de loi.
Comme je viens du Nord, il n'y a pas beaucoup de fermes là-bas. Il y a des gens qui s'intéressent à l'agriculture, et quelques petites exploitations de type artisanal, mais le projet de loi ne concerne pas seulement les fermes. Nous avons parlé de l'industrie de la pêche et des petites entreprises.
Je pense que certaines personnes ont soulevé, avec préoccupation, la question de savoir pourquoi la loi est formulée comme elle l'est. J'ai entendu dire que la plus grande inquiétude que suscite l'adoption des modifications proposées de l'article 84.1, c'est qu'elle pourrait ouvrir la porte à de nouvelles possibilités d'évasion fiscale. Le témoin souhaite-t-il formuler des observations à ce sujet? Est-ce une possibilité qu'il considère comme réaliste, ou est-ce une évaluation qui n'est pas tout à fait correcte?
Thank you, Mr. Chair.
I want to thank our witness for appearing in front of us today on this bill.
I come from the north. We don't have a whole lot of farms. We have people who are interested in farming and we have some small hobby-type farms, but this applies to more than just farms. We've talked about the fishing industry and small businesses.
I think some people have raised the issue about the concern and the rationale as to why the legislation is the way it is. I hear that the largest concern in adopting the proposed changes to section 84.1 is that it could open the door to new tax avoidance opportunities. Would the witness like to comment on that? Is this something that he sees as realistic or is it something that is not quite correct?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci.
Je pensais que vous alliez me répondre par oui ou par non. Vous avez clairement indiqué que vous ne pensez pas que cela va ouvrir la porte à d'autres possibilités d'évasion fiscale.
Je veux maintenant revenir un peu en arrière. J'ai suivi une partie de l'histoire à ce sujet. Vous avez mentionné qu'il s'agit d'un projet de loi d'initiative parlementaire que vous avez repris, mais que quelqu'un d'autre a rédigé. Pouvez-vous me dire l'étape à laquelle le projet de loi du député précédent s'est rendu, et ce qui s'est passé? Pourquoi n'a-t-il pas...
Thank you.
I thought you were going to give me a yes-or-no answer. You made it clear that you don't think this is going to open the door to further tax-avoidance opportunities.
I want to go back a little bit. I have been following some of the history on this. You mentioned that this is a private member's bill that you picked up but that somebody else had drafted and that you're carrying it forward. Can you tell me where the previous member went with this bill and what happened? Why didn't it get—
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je remercie tous les témoins.
C'est une discussion très intéressante. Je viens des Territoires du Nord-Ouest, ce qui est bien loin du Québec, mais je pense que nous pouvons tous comprendre qu'il est plus coûteux d'avoir deux régimes fiscaux distincts pour percevoir l'impôt sur le revenu. C'est le même groupe de contribuables. Il y a des questions d'administration et de conformité. Il serait moins coûteux de le faire dans le cadre d'un seul régime.
Je pense que nous parlons de deux choses différentes. Du moins, c'est ainsi que je vois la situation. Je ne comprends pas pourquoi tout cela ne fait pas partie de la même discussion. Nous parlons de la perception des impôts, mais je n'entends personne manifester le souhait d'harmoniser les impôts. D'ailleurs, je crois que la proposition du gouvernement du Québec, celle dont nous parlons en ce moment, ne prévoit aucune harmonisation avec la loi fédérale. Pour moi, cela veut dire qu'il y aura toujours deux séries de calculs à effectuer, même si le tout est envoyé à la même adresse. À mon avis, on se retrouve avec le même genre de travail en double.
Ma première question s'adresse à qui voudra bien y répondre: pourquoi l'harmonisation n'est-elle pas envisagée alors que nous discutons des solutions possibles pour régler ce problème?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all the witnesses.
It's a very interesting discussion. I'm from the Northwest Territories, which is a long ways from Quebec, but I think we can all appreciate that having two separate tax systems to collect income tax is more costly. It's the same group of taxpayers. There are issues of administration and compliance. It would be cheaper to do it under one system.
I think we're talking about two different things. At least, that's the understanding that I'm getting. I don't understand why it isn't all part and parcel of the same discussion. We're talking about the collection of taxes, but I don't hear any desire to move towards a harmonization of taxes. I don't think the Quebec government's proposal, the proposal that we're talking about, includes any harmonization with the federal law. To me, that means that there are still going to be two sets of calculations happening even though they may be sent to the same address. I would say that that's still a duplication in the same form.
My question, first of all, is for whoever wants to answer it: Why isn't harmonization on the table as we discuss solutions to this issue?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J’ai une brève question. J’écoute, tentant de comprendre tout ce qui se passe, et j’entends que des milliers d’employés visés par la mesure pourraient être touchés ou devoir effectuer un transfert si l’on convient d’adopter un seul régime. Deux syndicats entrent en jeu. Je suis curieux. Se sont-ils entendus pour que l’un représente l’autre si l’un des gouvernements décide d’autoriser l’autre à prendre le relais? Pourrait-il y avoir un conflit entre les syndicats et de la résistance au chapitre des pertes d’emploi si les employés passent d’un syndicat à un autre?
I have one quick question. I'm listening, trying to understand everything that's going on, and I hear the number of employees, in the thousands, who are involved and could be affected, or would have to transfer if there was agreement to go to one system. Two unions are involved. I'm curious. Are the unions in agreement that one would represent the other in case one of the governments decided to allow the other one to take over? Would there possibly be some conflict between the unions and resistance regarding job losses, transferring from one union to another?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Tout d'abord, je tiens également à remercier tous ceux qui ont réalisé tout le travail nécessaire pour lutter contre la pandémie, ou tous ceux qui continuent de le faire. Je suis assez satisfait de la réponse du gouvernement. Je pense que, lorsque nous comparons la réponse du gouvernement canadien à celle des États-Unis, nous devons également tenir compte du taux d'infection, notre taux étant bien entendu beaucoup plus faible que celui des États-Unis. Nous devons également examiner le nombre de décès survenus aux États-Unis et le comparer à celui du Canada.
Ici, dans les Territoires du Nord-Ouest, nous avons eu beaucoup de chance. Le gouvernement du Canada et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest ont très bien travaillé ensemble, et ils ont réussi à maintenir le nombre de cas à un faible niveau dans les Territoires du Nord-Ouest. Personne n'est mort du virus, et cela nous a donné une plus grande liberté. Nous pouvons nous déplacer un peu plus à l'intérieur des territoires. Nous avons été en mesure de garder nos écoles ouvertes, et nous avons permis à certaines entreprises d'exercer leurs activités. Je crois que tout le monde doit recevoir une petite tape dans le dos à ce sujet. Ce résultat est dû au fait que nous avons travaillé d'arrache-pied pour soutenir les entreprises, les personnes et les groupes marginalisés. Nous admettons certainement que le Nord a été reconnu comme une région ayant besoin d'attention.
Récemment, la ministre des Finances du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a annoncé depuis son cabinet que le gouvernement avait dépensé 156 millions de dollars pour tenter de lutter contre la COVID, dont 123 millions de dollars provenaient du gouvernement du Canada. En ce qui nous concerne, je crois que nous observons de très bons taux de chômage ici, dans le Nord. J'ai été vraiment étonné lorsque j'ai examiné les chiffres. Dans le cadre du programme lié au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes, nous avons accordé environ 4 400 prêts d'une valeur totale de 24 millions de dollars. Dans le cadre du programme lié à la Subvention salariale d'urgence du Canada, 1 490 demandes ont été présentées en vue d'obtenir des subventions totalisant 40 millions de dollars, des subventions qui ont été versées pour protéger 2 960 emplois. Pour ce qui est de la Prestation canadienne d'urgence, 12 000 résidents l'ont demandée. Par ailleurs, 2 380 personnes ont présenté une demande pour la Prestation canadienne de relance économique. En ce qui concerne la Prestation canadienne de maladie, elle a été accordée à 760 personnes. Les chiffres sont donc vraiment bons. De plus, nous avons reçu du soutien pour les communautés autochtones.
La mise en œuvre des sept nouveaux programmes que je viens de mentionner a certainement entraîné une augmentation des appels vers les centres. Les personnes présentes peuvent-elles parler de l'ampleur de cette augmentation et des mesures qu'elles ont prises pour faire face à cette situation extraordinaire?
Thank you, Mr. Chair.
First of all, I also want to say thanks to everybody who did all the hard work or who continues to do all the hard work on the pandemic. I'm quite happy with the response from the government. I think when we compare the government's response here in Canada to the United States', we also have to look at the rate of infection, and of course we're quite a bit lower. We also have to look at the number of deaths that happened in the States and compare it with Canada.
Here in the Northwest Territories we've been very lucky. The Government of Canada and the Government of Northwest Territories have worked very well together, and they've managed to keep the number of cases low in the Northwest Territories. We've not had anyone die from the virus, and it's given us more freedom. We can travel a little more within the territories. We've been able to keep our schools open. We've allowed some businesses to stay open. I think everybody has to have a little bit of a pat on the back when it comes to this. It's because we worked so hard to support businesses and people and marginalized groups. We certainly acknowledge that the north was recognized as an area that needed attention.
Recently, the Government of Northwest Territories' finance minister announced in her chambers that the government spent $156 million trying to address COVID. Out of that, $123 million came from the Government of Canada. For us, I think we are seeing very good unemployment rates here in the north. I was really surprised when I looked at the numbers. Under the Canada emergency business account, we put out about 4,400 loans worth $24 million. Under the Canada emergency wage subsidy, there were 1,490 applications for $40 million in subsidies, paid out to protect 2,960 jobs. As for the Canada emergency response benefit, 12,000 residents claimed it. There were 2,380 people who claimed the Canada recovery benefit. For the sickness benefit, there were 760 people, so the numbers have been really good. On top of that, we received indigenous community support.
The implementation of the seven new programs I just mentioned certainly saw an increase in calls to the centres. Can the people here talk about how much of an increase they've seen and what steps they have taken to address this extraordinary situation?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Une question qu'on me pose toujours comme député, et l'un de vous l'a abordée, c'est pourquoi le programme de la PCU était nécessaire et pourquoi le système de l'assurance-emploi ne pouvait pas répondre à une urgence de cette nature?
Pourriez-vous nous parler de ce qui a motivé la décision d'instaurer la PCU? Je pense qu'il est important que chacun comprenne la situation.
There's a question that's always being asked to me as a member of Parliament, and one of you touched a bit on how the CERB program had to kind of fill in for the EI system, which couldn't handle an emergency such as this.
Could you maybe walk us through the decision process behind the creation of the CERB? I think it's important for everybody to understand what was going on.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je vais essayer d’être bref.
Madame la mairesse Napier, j’aimerais que vous nous parliez un peu des infrastructures. Vous avez dit que c’était votre premier pilier. Même si nous savons que beaucoup de progrès ont été réalisés en matière d’infrastructure dans le Nord au cours des cinq dernières années, nous savons qu’il reste encore beaucoup à faire.
Pourriez-vous nous parler de l’importance des programmes de financement des infrastructures qui permettent non seulement de couvrir les coûts de construction dans le Nord, mais qui seront aussi assez souples pour assurer l'efficacité?
Thank you, Mr. Chair.
I'll try to be quick.
Mayor Napier, I want you to speak a little about infrastructure. You mentioned it as your first pillar. While we know that a lot of progress has been made on infrastructure in the north over the last five years, we know there's still a long way to go.
Could you speak on the importance of having infrastructure funding programs that are able not only to address the costs of construction in the north but also flexible enough to be effective?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Ma deuxième question, s’il me reste du temps...
My second question if I've got time—
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
... concerne la connectivité. Vous savez que le premier ministre a annoncé le mois dernier un nouveau financement de 750 millions de dollars pour brancher 98 % des Canadiens à Internet haute vitesse d’ici 2026.
Quelles recommandations feriez-vous pour veiller à ce que les collectivités du Nord puissent profiter le plus possible de ce financement?
—is about connectivity. You know that the Prime Minister last month announced $750 million in new funding to get 98% of Canadians connected to high-speed Internet by 2026.
What recommendations would you have to make sure that northern communities are able to benefit as much as possible from this funding?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Ma question s'adresse à M. Morrison, de l'ACHRU.
Tout d'abord, je dirai que j'ai été très heureux de vos observations sur le logement, et notamment sur le logement en milieu urbain, rural et nordique.
J'ai été mêlé à la demande présentée au Comité HUMA pour qu'il étudie la question du logement des Autochtones en milieu urbain et rural dans les collectivités du Nord. Je suis représentant des Territoires du Nord-Ouest, dont plus de la moitié de la population est autochtone. Cependant, les logements pour Autochtones qui sont annoncés ne sont pas pour nous dans les Territoires du Nord-Ouest, en grande partie parce que nous n'avons pas d'organisation autochtone nationale pour nous représenter, si bien que nous passons entre les mailles du filet. C'est certainement un élément qui fait défaut, comme vous l'avez dit.
Même quand il est question du financement pour les régions urbaines, rurales et nordiques, nous demeurons quand même en porte-à-faux du fait que, dans bien des cas, nous sommes amalgamés avec les grandes municipalités ou les grandes villes. Nous pensons qu'il nous faudrait en être détachés pour nous assurer d'obtenir une part de l'argent.
Monsieur Morrison, j'aimerais vous entendre parler du programme de logement en milieu urbain, rural et nordique qu'il nous faudrait, et aussi un peu des gouvernements autochtones autonomes, qui n'ont pas non plus trouvé leur place dans le financement du logement autochtone.
Thank you, Mr. Chair.
My question is for Jeff from CHRA.
First of all, I really appreciated hearing his comments on housing and the piece on urban, rural and northern housing.
I was involved in making a request to the HUMA committee to study the issue of urban and rural indigenous housing in northern communities. I represent the Northwest Territories, and over half the people I represent are indigenous. However, the indigenous housing announcements don't apply to us in the Northwest Territories for the most part because we don't have national indigenous organizations that represent us, so we don't fit anywhere. It was certainly a missing piece, as you stated.
Even though we are looking at urban, rural and northern funding, we're still a little bit nervous because we're packaged up with a lot of the big municipalities or a lot of the big cities. We think we probably would still need a carve-out to ensure that we get a share of the money.
Mr. Morrison, I want you to talk about the urban, rural and northern program we need, and I also want you to talk a bit about the SGIGs, the self-governing indigenous governments, that also didn't fit anywhere in the funding for indigenous housing.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président, et merci à tous les témoins de leur présence aujourd’hui. C’est une discussion fort intéressante.
J’aimerais souhaiter la bienvenue à la mairesse de Yellowknife. C’est bien de recevoir, de temps à autre, une personne du Nord.
J’ai écouté attentivement vos recommandations, notamment celle concernant la taxe sur l’essence... Dans le budget de 2019, le gouvernement a doublé, en une seule fois, le transfert de la taxe sur l’essence. Pourriez-vous nous dire en quoi cela a aidé Yellowknife? L’ajout d’un tel supplément dans le budget de 2021 favoriserait-il les plans d’infrastructure de la ville?
Thank you, Mr. Chair, and to all of the presenters here today. It's a very interesting discussion.
I'd like to say welcome to Mayor Alty from Yellowknife. It's good to have somebody from the north in the mix once in awhile.
I listened closely to your recommendations. The recommendation on the gas tax.... In budget 2019, our government did do a one-time doubling of the gas tax transfer. I wonder if you could tell us how that helped Yellowknife. Would a similar top-up in budget 2021 assist with the city's infrastructure plans?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous remercie.
Je suis bien heureux d’entendre quelqu’un recommander l’augmentation des ressources du gouvernement fédéral pour les revendications territoriales autochtones et les négociations sur l’autonomie gouvernementale. Peut-être même qu’il faut ajouter à cela la nécessité d’un cadre de reconnaissance ou de droits. Je pense que Yellowknife se trouve vraiment dans une situation d’enclavement, étant entourée de tous côtés par des régions faisant l’objet de revendications territoriales. Il serait vraiment utile que nous puissions faire avancer les choses. C’est bon à entendre. J’espère que les gens nous écoutent.
Je voulais vous demander comment la Ville de Yellowknife envisage de répondre à l’appel à l’action no 21, que vous avez mentionné. Serait-ce par le biais d'un grand centre de santé, de plusieurs petites installations dans le Nord, d'un programme de retour à la terre dans les collectivités ou d'une combinaison de tous ces éléments? Quelle est la vision de votre ville?
Thank you for that.
I really appreciate hearing somebody recommend that resources should be ramped up for the federal government side of indigenous land claims and negotiations for self-government. Maybe even adding to that is the need for a recognition or rights framework. I think Yellowknife is really in a land-locked situation, being surrounded by land claims on all sides. It would really help if we could move that forward. That's good to hear. Hopefully, people are listening.
I did want to ask about how the City of Yellowknife envisions having the call to action number 21 met, which you mentioned. Would that be through a larger central healing centre, several smaller facilities throughout the north, an on the land program in the communities, or a combination of all these? What is your city's vision?
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je ne sais pas combien de temps il me reste, mais j’aimerais vous poser une dernière question sur l’Initiative pour la création rapide de logements, dont vous avez parlé.
Je sais que de nombreuses organisations dans les Territoires du Nord-Ouest souhaitent avoir accès à cette initiative. Pourriez-vous dire au Comité comment la Ville de Yellowknife envisage de se prévaloir de ces fonds et de s’en servir, et avez-vous des recommandations à faire pour améliorer le programme?
Aujourd’hui, je viens de recevoir un appel du Sahtu. Les gens de la région disent que nous devons prolonger certains des délais, qui sont serrés. Il faut composer avec les calendriers des routes d’hiver et tout le reste. Vous pourriez peut-être nous en parler un peu.
I don't know how much time I have left, but I want to ask you a final question on the rapid housing initiative that you mentioned.
I know that many organizations in the Northwest Territories are interested in accessing the rapid housing initiative. Could you tell the committee how the City of Yellowknife has considered using and accessing these funds, and if you have any recommendations for improving the program?
I just got a call today from the Sahtu. They're saying that we need to extend some of the time frames. These are tight. They have winter road schedules and everything else. Maybe you can talk about that a little bit.
Réduire
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci aussi à tous les témoins qui nous ont fait des exposés aujourd'hui.
Par manque de temps, je vais être obligé de faire vite. Je vais donc droit au but.
Monsieur Nitah, je vous remercie de votre exposé. J'ai une bonne connaissance du Programme des gardiens autochtones. J'étais impatient de voir ce qu'il allait advenir de l'entente sur la Réserve de parc national Thaidene Nëné. S'il n'en tenait qu'à moi, dans chaque communauté autochtone, il y aurait un programme de gardiens autochtones, un programme d'aide préscolaire aux Autochtones et un centre d'amitié. Cela faciliterait grandement les choses.
Il est manifeste que le Programme des gardiens autochtones et les zones de conservation autochtones jouent un rôle essentiel au Canada pour la réconciliation. Je crois que vous l'avez dit. Cela nous aide également à atteindre nos objectifs environnementaux. Pourriez-vous nous parler des retombées socio-économiques de ces programmes sur les peuples autochtones?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all of the presenters here today.
I have to be quick because I don't have a lot of time, so I'll just jump right into it.
Mr. Nitah, thank you for your presentation. I'm very familiar with the indigenous guardians program. I was very excited to see what's going on with the Thaidene Nëné park agreement. There's lots of good stuff happening. If it were up to me, there'd be an indigenous guardian program, an aboriginal head start program and a friendship centre in every one of our indigenous communities. That would really help a lot and go a long way.
It's clear that the indigenous guardians program and the indigenous protected conservation areas are key to addressing Canada's reconciliation. I think you said that. It also helps us with our environmental goals. Could you also speak to the socio-economic benefits for indigenous people that these programs provide?
Réduire
Résultats : 1 - 60 de 240 | Page : 1 de 4

1
2
3
4
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes