Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 2950
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 15:50
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
Merci à mes collègues réunis ici aujourd'hui. J'ai appuyé la présentation de cette motion au Comité pour diverses raisons. Il y a la question en soi, dont je parlerai dans un moment, mais il y a aussi l'utilisation du temps de ce comité.
Il y a une semaine, comme les membres du Comité le savent, j'ai déposé une motion afin que le Comité tienne des réunions d'urgence afin d'examiner la « rémunération des héros » et d'entendre des témoignages au sujet des employés d'épicerie. J'ai décidé de procéder ainsi notamment en raison d'un problème récurrent au Parlement depuis les dernières élections inutiles, soit l'arrêt des travaux des Comités. Nous revenons d'une session parlementaire au cours de laquelle nous aurions eu amplement le temps de former des comités et de nous mettre au travail, mais nous n'avons rien fait de tout cela. En fait, il y a eu des retards et les comités n'ont pas été formés, et notre comité n'a toujours pas de plan officiel pour ses travaux de la session qui commence.
Laisser entendre que nous ne pouvons pas travailler en intersession ne tient pas la route et ne reflète pas l'historique de ce comité, auquel j'ai siégé pendant 15 de mes quelque 20 ans au Parlement. Nous avons souvent convoqué des réunions d'urgence les jours où nous ne siégeons pas, de façon régulière, par exemple pour nous pencher sur les prix de l'essence, la prise de contrôle de Nortel ou une multitude de questions liées aux télécommunications.
Cela n'entrave pas nos travaux à venir. La motion a été rédigée de façon à limiter au minimum l'incidence de toute étude en suspens lors de la prochaine législature. J'ai voulu présenter la motion sur la rémunération en cas de pandémie ou la rémunération des héros en raison des témoignages des dirigeants d'entreprise qui ont comparu lors de la législature précédente. Certains membres du Comité étaient présents. Nous aurions pu tenir une réunion sur la question, mais nous avons choisi de ne pas le faire. Lorsque cette initiative a été présentée, je l'ai appuyée parce que nous avons du temps la semaine prochaine. Peu de comités ont entrepris leurs travaux. Certains ont commencé et font aussi preuve d'initiative. Les réunions virtuelles permettent de mener les travaux du Parlement de manière très proactive.
Je pense que certains points intéressants pourraient être intégrés à une étude plus vaste. La question des batteries au lithium est très pertinente, non seulement pour le pays, mais pour le monde entier. Je viens du secteur de l'automobile, où j'ai longtemps milité pour l'adoption d'une stratégie nationale de l'automobile. Cette question ne se limite pas à l'extraction et à l'expédition des ressources nationales. Le Mexique, les États‑Unis, la Chine et d'autres pays ont plutôt bien réussi à nous devancer dans les technologies des véhicules électriques et la mise au point de batteries, ainsi que pour l'adoption d'une stratégie nationale moderne pour l'automobile. Malgré la signature d'un accord avec les États‑Unis sur les émissions des véhicules, nous n'avons pas encore construit les usines de fabrication de batteries ni créé les emplois durables ni la technologie révolutionnaire et nécessaire qui représente des emplois à valeur ajoutée ici, au pays. J'aimerais qu'on se penche là‑dessus la semaine prochaine afin de produire un rapport ou une étude, au lieu de tourner en rond ou de ne pas tenir de réunion pendant encore une dizaine de jours.
Encore une fois, les élections remontent à plusieurs mois, et avant, le Comité ne s'était pas réuni très souvent. Qu'avons-nous fait pendant la pandémie? Qu'avons-nous fait réellement pour déterminer le temps dont nous disposons? Encore une fois, nous avons tenu des élections inutiles qui se sont soldées par un Parlement à composition semblable, ce qui a retardé le travail du Comité et empêché les Canadiens d'être concurrentiels et de réaliser des choses.
On propose la tenue d'une étude à durée définie de six séances visant à tout le moins à nous informer ou nous éclairer sur la question, en général. Si le Comité souhaite intégrer cela à une autre étude, je suis prêt à coopérer, comme le NPD, pour le faire.
Entretemps, puisque je n'ai pas réussi à faire adopter ma proposition pour la tenue d'une réunion d'urgence afin de convoquer de nouveau les dirigeants d'entreprise pour discuter des épiceries et de la rémunération des héros — ou peu importe comment vous voulez appeler cela —, je suis disposé à ce que nous tenions une réunion la semaine prochaine. Je pense toujours que c'est mieux que rien, surtout étant donné le programme qui nous attend et les problèmes auxquels les Canadiens sont confrontés.
Merci, monsieur le président.
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Je vous remercie, monsieur le président.
Pour faire suite aux propos de M. Masse, je dirais que j'aurais souhaité commencer à travailler en décembre et que je partage sa frustration dans une certaine mesure, mais en ce qui concerne la motion dont nous sommes saisis, je pense que nous perdrions notre temps si nous passions six séances à examiner l'affaire Neo Lithium.
Comme je veux m'assurer que notre comité est productif et fait le travail, si nous pouvions... Simplement pour être certain de comprendre ce que dit M. Masse, propose‑t‑on de se réunir la semaine prochaine pour modifier cette motion afin d'effectuer une étude plus globale sur les minéraux critiques? Je suis certainement ouvert à l'idée, mais s'il s'agit de nous mettre à l'ouvrage juste pour examiner cette question, je m'interroge, car je ne considère pas que ce soit un usage productif de notre temps.
En passant, les membres peuvent interroger le ministre au sujet de Neo Lithium lors de sa comparution, car je pense que nous devrions le convoquer pour discuter de sa lettre de mandat et d'autres questions. Les gens peuvent l'interroger au cours d'une étude plus globale sur les minéraux critiques. À mon avis, nous pourrions ainsi étudier la question et avoir une incidence dans le domaine des minéraux critiques, si c'est dans ce sens que nous voulons aller.
En outre, monsieur Masse, je n'ai pas vu votre... Je ne suis pas certain. Il n'en était pas question dans la demande déposée en vertu de l'article 106(4) du Règlement, alors je n'ai pas vu les choses tout à fait de la même manière, mais si nous avons l'occasion de réexaminer la question importante de la fixation des salaires, j'en serais certainement ravi. Donc, juste pour bien comprendre les détails de cette motion, monsieur Masse, proposez-vous de nous réunir la semaine prochaine, mais êtes disposé à entreprendre une étude plus globale sur les minéraux critiques pour que nous ne nous attardions pas seulement à une seule entreprise?
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 15:56
Ouvrir
Puis‑je répondre, monsieur le président? Je ne veux pas présumer que je le peux.
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 15:56
Ouvrir
Je vous remercie.
J'apprécie le travail que vous avez réalisé précédemment dans les deux dossiers des nouvelles technologies et des épiceries.
Oui, j'ai déjà proposé cette étude. J'ignore si tous les membres l'ont vu. La proposition était bien formulée et elle a également été publiée dans les médias. Quoi qu'il en soit, je suis disposé à procéder de manière productive, et je n'aime pas le fait que...
Vous savez, nous avons du temps à notre disposition. Nous disposons d'une semaine avant la reprise des travaux parlementaires et je voudrais en faire quelque chose. C'est ce qui m'est proposé sous la forme d'une autre activité. Le Comité n'a pas adopté ma motion. Fort bien. Il se passe bien des choses. Je comprends que ce sujet n'a pas été considéré comme une priorité. Cette initiative vient de m'être proposée. Je préférerais que nous nous réunissions la semaine prochaine. S'il faut tenir six réunions, alors le temps... En fait, nous pouvons avoir une autre séance de planification ou organiser d'autres études, puis entendre des témoins. Nous avons des plages horaires libres.
Je sais que vous avez déjà proposé de convoquer M. Scott et d'autres témoins devant le Comité, mais nous ne disposons pas encore d'un plan établi. Je pense que si nous faisons quelque chose ou même si nous suivons cette idée — il pourrait s'agir d'une initiative à valeur ajoutée qui, comme M. Fillmore le propose, pourrait se faire plus tard —, nous n'aurons pas gaspillé notre temps ou notre énergie. Certains témoins pourraient avoir un lien avec les deux dossiers. À de nombreux égards, je pense que c'est mieux que de ne pas se réunir. Selon moi, le sujet en lui-même mérite qu'on s'y attarde.
En conclusion, c'est une meilleure position pour le Comité et pour le travail, qui pourrait se prolonger ultérieurement dans une étude. Je suis ouvert à l'idée. Je ne ferme la porte à rien de tout cela, mais je voudrais certainement me mettre au travail. C'est une question qui attire l'attention, pas seulement au Canada, mais aussi aux États-Unis et dans le reste du monde en ce qui concerne l'utilisation du lithium et des ressources connexes. De plus, le secteur de l'automobile, dont je suis issu, est également concerné.
Enfin, nous recueillerons de précieux témoignages et entendrons de commentaires pertinents qui pourraient intéresser le public. Cela pourrait susciter d'autres conversations. Les discussions pourraient permettre de démêler d'autres choses qui sont nécessaires. Je pense que c'est bien plus productif que d'attendre encore une semaine que le Parlement reprenne ses travaux pour tenter d'établir notre plan de travail.
Nous avons devant nous une idée, un plan que j'appuie.
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Je vous remercie.
Il y a un certain nombre de choses, je suppose.
Monsieur Masse, je comprends l'objectif visé ici. Je crois comprendre que le Sous-comité se réunira mardi prochain et que nous nous mettrons à l'ouvrage la semaine suivante. S'il s'agit de profiter d'une semaine et demie de plus environ, je suis d'accord, mais je... En ce qui concerne cette étude en particulier, je voudrais que nous invitions le ministre et/ou ses fonctionnaires à témoigner devant nous, et je leur poserais la question suivante: quel conseil le ministère a‑t‑il formulé par suite de l'analyse préliminaire? S'il a conseillé de ne pas faire d'examen exhaustif en expliquant pourquoi, alors je ne suis pas intéressé à passer six semaines à examiner la question.
Mais s'il a conseillé d'effectuer un examen exhaustif et que le gouvernement a omis de le faire, alors je pense qu'il vaut la peine de se pencher sur cette affaire. Je crains un peu que nous établissions tout notre calendrier sans connaître la réponse à la question préliminaire et que nous accordions six semaines à cette étude. Je voudrais que le ministre parle de sa lettre de mandat, pas seulement des minéraux critiques, et traite de l'Accélérateur net zéro et du projet de loi sur la protection des renseignements personnels numériques qui nous sera probablement renvoyé au printemps si nous pouvons le déposer de nouveau après la dernière session.
Je voudrais interroger le ministre à propos d'un certain nombre de choses, et j'encouragerais mes collègues qui s'intéressent particulièrement à Neo Lithium à lui poser leurs questions. Je pense que nous devrions l'entendre dans les plus brefs délais.
Nous devrions entendre Ian Scott pendant une séance. Je pense que nous devrions recevoir le ministre et Ian Scott lors de séances préliminaires, le temps que nous invitions d'autres témoins pour une étude à long terme. J'espère que c'est ce que nous ferons.
Si nous voulons voir comment nous pouvons utiliser le Comité le plus efficacement possible et accomplir du travail la semaine prochaine, je suis ouvert à cette idée. Je ne pense pas que nous devrions effectuer une étude de six semaines précisément sur Neo Lithium alors que les fonctionnaires nous répondront vraisemblablement qu'ils n'ont pas conseillé de faire un examen exhaustif, compte tenu des faits qu'ils connaissaient. Je ne peux imaginer que nous établissions un calendrier de six semaines aujourd'hui, maintenant, avec ce que nous savons. Je nous encouragerais à nous montrer un peu plus stratégiques dans ce dossier. Oui, utilisons notre temps, et si nous voulons nous mettre à l'ouvrage la semaine prochaine, alors faisons‑le, mais agissons de manière un peu plus réfléchie. C'est l'approche que je proposerais.
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Il est certes vrai que je ne suis pas toujours raisonnable, monsieur Fast. Pour être juste, si nous voulons nous avancer un peu dans notre calendrier, je pense que nous pourrons utiliser le temps prévu pour permettre au Sous-comité d'effectuer le travail qui aurait eu lieu mardi.
Serait‑il possible de parvenir à un compromis? J'ai peur de perdre mon temps en consacrant six réunions pour poser des questions à une seule société et à son sujet. Nous pourrons faire venir les mêmes représentants que vous désirez entendre. Nous pourrons inviter le ministre et poser des questions aux fonctionnaires sur la question. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas être plus ambitieux et examiner le secteur des minéraux critiques de façon plus étendue, la stratégie, la Loi sur Investissement Canada, les innovations réalisées dans le domaine des batteries durables et, dans une optique plus élargie, la direction que devrait prendre le gouvernement dans ce dossier.
Voilà ce qui me conviendrait davantage. Vous obtiendrez ce que vous voulez, et ce serait dans un cadre qui nous permettrait de soumettre des recommandations qui, espérons‑le, seront utiles. Nous serions toujours responsables, croyez-moi, mais nous examinerions le dossier de façon plus élargie, et je crois que nous pourrions alors jouer un rôle utile à l'avenir.
Il me semble que six réunions, c'est trop pour une question aussi étroite qui porte sur une seule société. Seriez-vous réceptifs à un amendement qui permettrait d'agrandir la portée de l'étude, de façon à ce que nous puissions examiner le secteur des minéraux critiques de façon plus générale, ainsi que la Loi sur Investissement Canada? Vous pourriez toujours poser toutes les questions que vous souhaiterez aux témoins, et nous pourrions faire un travail plus approfondi.
Réduire
Voir le profil de Han Dong
Lib. (ON)
Voir le profil de Han Dong
2022-01-20 16:16
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
J'ai écouté attentivement les propos de mes collègues. Je viens de prendre connaissance de la motion portant sur la réunion d'urgence et d'apprendre que mon collègue néo-démocrate, M. Masse, a l'intention de proposer une étude lors d'une réunion d'urgence, ce que j'ignorais également...
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 16:17
Ouvrir
J'invoque le Règlement, monsieur le président.
Réduire
Voir le profil de Han Dong
Lib. (ON)
Voir le profil de Han Dong
2022-01-20 16:17
Ouvrir
Je suis désolé, monsieur Masse. Je ne voulais pas manquer de respect...
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 16:17
Ouvrir
Je voulais confirmer auprès du greffier que ma motion visant une réunion d'urgence a en fait été distribuée la semaine dernière. Je voudrais que M. Dong sache que je n'ai pas l'intention de présenter la motion à l'avenir. Je l'ai déposée et elle a été distribuée aux membres. Je souhaite tout simplement le confirmer.
Merci, monsieur le président.
Réduire
Voir le profil de Han Dong
Lib. (ON)
Voir le profil de Han Dong
2022-01-20 16:17
Ouvrir
Ce serait effectivement utile. Je m'excuse si j'en ai été avisé et je ne l'ai pas remarqué. J'en suis navré.
En ce qui concerne le calendrier du Comité, je n'ai pas entendu quoi que ce soit de l'opposition officielle depuis notre dernière réunion, mais je me souviens que nous avions comme plan de match de demander au Sous-comité de nous revenir avec l'ébauche du calendrier des travaux. Nous voilà maintenant à une réunion d'urgence en train de discuter de la possibilité d'effectuer une étude d'urgence.
Je dois être franc. Il y a deux études, l'une proposée par mon collègue néo-démocrate et l'autre par mon collègue conservateur, et c'est la première qui m'intéresse davantage. De par le niveau d'urgence et l'incidence directe sur les Canadiens, y compris les électeurs de ma circonscription, je crois que c'est cette étude qui est beaucoup plus pertinente. Si nous tenons une réunion d'urgence la semaine prochaine pour effectuer une étude d'urgence, nous devrons bien sûr mettre la question aux voix, mais pour ma part, je préfère effectuer l'étude qui concerne plus directement les électeurs de ma circonscription.
Je serai prêt à tenir une réunion la semaine prochaine, mais j'aimerais souligner le fait qu'à notre dernière réunion, nous nous sommes entendus pour que le Sous-comité se penche sur le calendrier des travaux.
Par ailleurs, un collègue conservateur a fait certaines suppositions, indiquant que si le gouvernement bloquait la vente d'une société, ou si le gouvernement l'avait bloquée suivant notre recommandation, cela garantirait que le produit serait utilisé au Canada. C'est énorme comme supposition, parce qu’au final, le minéral est extrait dans un autre pays selon des décisions prises par des cadres qui ne sont pas forcément des Canadiens. Il faut faire très attention en supposant que si nous interdisons la vente, nous garantissons que le produit sera écoulé sur le marché canadien.
C'est tout. Merci.
Réduire
Voir le profil de Han Dong
Lib. (ON)
Voir le profil de Han Dong
2022-01-20 16:24
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
J'aimerais connaître l'avis de mon collègue du Bloc concernant l'étude plus élargie sur les minéraux critiques proposée par M. Fillmore, et savoir s'il pense que ce serait utile, parce que nous pourrions alors incorporer ce dont nous parlons aujourd'hui dans l'étude élargie.
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 16:25
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 16:26
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
Compte tenu des propos exprimés, je vais proposer quelque chose et voir quelle sera la réaction de mes collègues. Il semble que nous sommes d'accord sur une étude, qu'elle comporte deux ou quatre réunions. Je propose que nous adoptions la motion sans... En faisant preuve d'ouverture, nous pourrons commencer la semaine prochaine. Le Sous-comité se réunira. Nous aurons au minimum deux réunions, et lors de la réunion du Sous-comité, on décidera du nombre de réunions supplémentaires. Cela nous permettra de mettre l'étude en branle dès maintenant. Ensuite, le Sous-comité pourra décider si nous voulons y consacrer deux réunions supplémentaires.
Je sais que M. Dong a mentionné ma motion également. Je serai toujours prêt à ce que nous tenions au minimum une sinon deux réunions pour entendre les cadres du secteur de l'épicerie, afin de les entendre sur la question de la prime en temps de pandémie. J'espère que ce sera possible, et si ce n'est pas la semaine prochaine, ce sera plus tard lorsque la Chambre des communes aura recommencé à siéger. Je vais mettre cette question de côté pour l'instant afin de ne pas brouiller les cartes.
Monsieur Fast, ou encore monsieur Lemire, admettons que nous adoptions une motion afin de consacrer deux réunions la semaine prochaine à l'étude. Ensuite, le Sous-comité se réunit pour décider s'il veut y accorder quelques réunions supplémentaires. Hormis les deux réunions consacrées à l'audition des témoins, il nous faudra au minimum une réunion pour le rapport à la Chambre des communes. Cela garantit presque que nous aurons des réunions supplémentaires, ce qui vient rejoindre les six réunions prévues, il me semble. Souvenons-nous‑en, car il faut prévoir le temps nécessaire.
J'aimerais connaître l'avis de mes collègues sur un compromis général qui permettrait de mettre l'étude en branle. Je veux vraiment que le Comité, qui a beaucoup de bon travail à son actif, puisse se mettre au boulot. Le dossier est énorme. Il revêt une importance primordiale pour l'industrie, et ce serait dommage de ne pas faire d'étude à cause d'un désaccord sur une ou deux réunions.
Merci.
Réduire
Voir le profil de Viviane Lapointe
Lib. (ON)
Voir le profil de Viviane Lapointe
2022-01-20 16:28
Ouvrir
Bonjour.
Même si je ne pouvais appuyer la motion qui a été proposée au Comité ce soir, je vois d'un œil favorable l'amendement apporté par notre collègue du Bloc.
Les minéraux critiques sont extrêmement importants, notamment lorsque... Je représente la circonscription de Sudbury, donc pour moi, le manque de soutien à l'égard de la motion ne veut pas dire que le lithium n'est pas important à mes yeux. Il l'est, mais je crois également que nous devrions examiner le dossier de minéraux critiques et en discuter dans un contexte élargi. Nous devrions également nous pencher sur la Loi sur Investissement Canada.
Je le répète, je ne pouvais pas appuyer la motion originale, mais je voterais pour l'amendement qui propose deux réunions.
Réduire
Voir le profil de Han Dong
Lib. (ON)
Voir le profil de Han Dong
2022-01-20 16:31
Ouvrir
J'invoque le Règlement, monsieur le président. Serait‑il possible de lire l'amendement à voix haute?
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Il reste une chose à préciser. Je sais que M. Lemire a posé la question, mais j'ignore s'il a obtenu une réponse quant au rôle du ministre de la Sécurité publique dans le processus. A‑t‑on répondu à cette question sans que je le remarque? J'ai compris que M. Lemire cherchait à mieux comprendre et éventuellement à amender la motion afin de réduire le nombre de témoins pour que seuls les témoins qui jouent un rôle de premier rang soient entendus.
Si les organismes de sécurité nationale fournissent des conseils, mais c'est le ministre de l'Industrie qui y donne suite, il se peut que le ministre de la Sécurité publique ne joue aucun rôle dans le dossier. Je l'ignore.
Monsieur Fast, pouvez-vous nous expliquer pourquoi le ministre devrait venir témoigner?
Monsieur Lemire, j'ignore si vous avez obtenu la réponse à votre question. Je ne crois pas.
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Cependant, la motion indique bien: « que le comité invite le ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie et le ministre de la Sécurité publique à comparaître séparément pour une heure chacun ». Ce serait plus logique, surtout si nous ne tenons que deux réunions, que nous amendions la motion afin de supprimer la mention du ministre de la Sécurité publique.
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Effectivement.
Réduire
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Dans ce cas‑là, monsieur le président, monsieur le greffier, il semble y avoir un consensus, l'amendement réduit le nombre de réunions à deux et supprime la mention du ministre de la Sécurité publique.
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 16:36
Ouvrir
J'invoque le Règlement, monsieur le président.
Réduire
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Voir le profil de Brian Masse
2022-01-20 16:36
Ouvrir
Je tiens à souligner le fait que vous avez à votre actif une belle tradition de compromis et de consensus au sein du Comité, et vous terminez même une réunion plus tôt que prévu.
Réduire
Voir le profil de Adam van Koeverden
Lib. (ON)
Voir le profil de Adam van Koeverden
2022-01-18 14:16
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
Merci, monsieur le ministre, d'être ici. Je remercie également nos fonctionnaires, qui travaillent sans relâche depuis plus de deux ans.
Je vous remercie de vos efforts extraordinaires et d'être ici avec nous aujourd'hui à l'occasion de cette importante réunion.
D'abord, j'aimerais reconnaître l'évidence: il s'agit d'une pandémie touchant le monde entier et la réponse du Canada est formidable par rapport à celle de pays comparables, et surtout celle de nos voisins du Sud. Bref, de bonnes mesures et des décisions politiques rapides ont permis de sauver des dizaines de milliers de vies. Et ces décisions ont été prises par beaucoup des fonctionnaires présents ici aujourd'hui.
Donc, j'aimerais vous remercier au nom de millions de Canadiens pour votre leadership et votre expertise. Comme on l'a abordé plus tôt, cette pandémie se compare en taille et en ampleur à une guerre mondiale, mais il y a eu un nombre semblable de vies sauvées plutôt que perdues dans la foulée des politiques adoptées et des décisions prises, y compris une vaccination rapide, de même que des décisions difficiles qui se devaient d'être prises alors. Globalement, j'estime que cette gratitude s'impose.
Qu'il s'agisse de freiner la propagation du virus, de déployer les vaccins, de fournir des vaccins et d'autres choses importantes, de lutter contre le variant Delta ou de relancer l'économie, le Canada est constamment meilleur que la moyenne. Selon de nombreuses publications, le Canada est l'un des seuls pays à ne s'être jamais retrouvé dans la moitié inférieure de tout paramètre employé. Comme nous le savons, les antiviraux figurent parmi les tout derniers outils de notre arsenal contre la COVID‑19, et cette semaine convenait bien à l'annonce sur les antiviraux qui réduiront le stress au sein du système médical et du système de santé, surtout les soins intensifs.
Bien que la vaccination soit au cœur de la lutte contre la COVID‑19 au Canada et ailleurs dans le monde, donner accès à tous les Canadiens à de possibles traitements demeure aussi d'une importance vitale.
J'aimerais poser ma première question au sous-ministre.
Pourriez-vous s'il vous plaît nous parler des accords dont il a été question cette semaine sur les antiviraux par voie orale pour lutter contre la COVID‑19?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:30
Ouvrir
Merci, monsieur le ministre. Merci d'être ici.
Les innovateurs canadiens se sont mobilisés lorsqu'on leur a demandé de s'attaquer à la pénurie d'équipement de protection individuelle en 2020. Des distilleries se sont converties à la fabrication de désinfectant pour les mains et de produits de nettoyage. Les entreprises canadiennes se sont réoutillées afin de produire tout ce qui était nécessaire pour lutter contre la pandémie. En date de ce mois, toutefois, certaines entreprises canadiennes comme Eclipse Innovations, de Cambridge, en Ontario, ont des millions de respirateurs sur leurs étagères. Elles ne peuvent les distribuer, alors qu'au pays, infirmières et médecins affirment toujours ne pas avoir accès à de l'EPI approprié.
Santé Canada avait annoncé un changement pour les entreprises canadiennes satisfaisant aux normes du National Institute for Occupational Safety and Health, ou NIOSH, pour la fourniture d'EPI fabriqué au Canada. Or, jusqu'à maintenant, cet équipement est resté dans des entrepôts et n'a pas été fourni aux médecins et infirmières, parce que les hôpitaux et les établissements de soins de santé locaux n'ont pas été adéquatement informés que la désignation « fabriqué au Canada » suffirait, et qu'ils continuent donc de s'approvisionner auprès de fournisseurs internationaux au lieu d'entreprises canadiennes.
Monsieur le ministre, quel pourcentage des équipements de protection individuelle achetés par le gouvernement fédéral à ce jour est fabriqué au Canada?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:32
Ouvrir
Monsieur le ministre, je comprends cela, mais actuellement, quel pourcentage des EPI fabriqués au Canada est acheté par le gouvernement fédéral?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:32
Ouvrir
Monsieur le ministre, je comprends, mais ce n'était pas ma question. Je pense toutefois que vous n'avez pas la réponse pour le moment; je vous serais reconnaissant de me la fournir plus tard.
La deuxième partie portait sur la communication du fait que l'équipement est fabriqué au Canada. Actuellement, les hôpitaux et les établissements de soins de santé n'ont pas cette information, de sorte qu'ils s'approvisionnent toujours auprès de fournisseurs internationaux et non d'entreprises canadiennes. C'est ce que disent les fabricants canadiens. Que fait‑on pour régler ce problème de communication qui nuit aux fabricants canadiens d'EPI en ce moment?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:33
Ouvrir
Merci, monsieur le ministre.
Je crois comprendre que vous n'avez pas encore les données sur l'approvisionnement, mais selon ce que disent les fabricants, tant à l'échelle locale qu'à l'échelle nationale, ils ont de la difficulté à vendre leurs produits. Nous voulons veiller à ce que le gouvernement fédéral achète de l'EPI fabriqué au Canada. Je pense que c'est très important. Si vous pouviez simplement le faire savoir... Il s'agit d'assurer une certaine communication. Je pense que nous voulons aider le Canada à être un chef de file et non d'être dans la moyenne.
Quant à ma deuxième question, monsieur le ministre, je sais que mon collègue, M. Davies, a déjà posé des questions à ce sujet. Novavax et Medicago offrent des vaccins fabriqués au Canada qui sont non seulement novateurs, mais qui peuvent aider à vacciner le monde. On a récemment appris que Novavax participe à la mise au point d'un vaccin contre la grippe et la COVID, mais le vaccin de Novavax n'est toujours pas approuvé au Canada.
Ma question, monsieur le ministre, est la suivante: étant donné que nous avons investi 126 millions de dollars dans la nouvelle installation de Montréal et que le ministre Champagne a dit que nous produirions ces vaccins en décembre, ce qui n'est pas le cas, quand le Canada produira‑t‑il ses vaccins fabriqués au Canada, monsieur?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:34
Ouvrir
Monsieur le ministre, quand seront-ils approuvés?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:35
Ouvrir
Monsieur le ministre, quand seront-ils approuvés?
Réduire
Voir le profil de Ryan Williams
PCC (ON)
Voir le profil de Ryan Williams
2022-01-18 14:35
Ouvrir
Eh bien, monsieur le ministre, ce que j'aimerais, c'est une réponse du ministre. Les vaccins seront-ils approuvés au cours du prochain mois?
Réduire
Résultats : 1 - 30 de 2950 | Page : 1 de 99

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes