Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 318
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, nous savons que l'inflation est en partie causée par la guerre illégale de Poutine en Ukraine. C'est pourquoi nous misons sur l'abordabilité pour les Canadiens.
Nous avons réduit les impôts de la classe moyenne deux fois et nous les avons augmentés pour le 1 % le plus riche. Nous avons créé l'Allocation canadienne pour enfants et nous nous sommes assurés de l'indexer à l'inflation.
Nous avons misé sur l'abordabilité.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, nous savons que l'inflation a des répercussions sur la vie des Canadiens et sur leur portefeuille. C'est pourquoi, en cette saison des impôts, le montant personnel de base a encore augmenté, ce qui permet aux Canadiens de garder 500 $ de plus dans leurs poches. Actuellement, une famille qui a pu se prévaloir de l'Allocation canadienne pour enfants en Alberta économisera près de 6 000 $ par année. Nous avons indexé cette allocation à l'inflation.
Nous mettons l'accent sur l'abordabilité et les besoins des Canadiens.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, l'une des premières choses que nous avons faites lorsque nous sommes arrivés au pouvoir en 2015 a été de réduire l'impôt de la classe moyenne à deux reprises et d'augmenter celui du 1 % le plus riche. Dans le budget de 2022, nous avons augmenté l'impôt des banques canadiennes.
La guerre illégale que Poutine a déclenchée en Ukraine fait grimper l'inflation. Si le Parti conservateur veut vraiment aider les Canadiens, il peut commencer par appuyer les mesures législatives judicieuses et les résultats censés et cesser de faire obstacle à la loi d’exécution du budget de la ministre des Finances pour qu'elle soit mise aux voix afin de permettre aux Canadiens de garder plus d'argent dans leurs poches.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, nous sommes conscients que l’inflation touche les Canadiens de près au quotidien, et c’est pourquoi nous avons agi dans le budget. Je sais bien que les conservateurs acceptent mal l’idée que nous produisons des résultats pour les Canadiens depuis sept ans. Je sais que cela les offusque, mais le fait est le notre budget prévoit des soins dentaires pour les familles canadiennes, le doublement du crédit pour I'achat d’une première habitation, un crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles et 500 $ pour les personnes qui ont du mal à se payer un logement.
Des voix: Oh, oh!
L’hon. Randy Boissonnault: Ils peuvent pousser les hauts cris, monsieur le Président. Nous, nous comptons continuer à produire des résultats pour les Canadiens.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, je respecte la question de mon honorable collègue.
Nous savons que l'inflation touche la vie des Canadiens et Canadiennes. C'est pourquoi, encore une fois, dans le budget de 2022, nous avons augmenté le montant personnel de base. Cela veut dire qu'il y aura des centaines de dollars dans les poches des Canadiens, cette année même. Nous avons réduit les impôts de la classe moyenne, en taxant les 1 % des plus riches. Nous avons indexé l'Allocation canadienne pour enfants à l'inflation.
Nous allons continuer à miser sur l'abordabilité et, pendant que les conservateurs veulent bloquer la Chambre des communes, nous misons sur l'abordabilité de la vie des Canadiens.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, nous savons bien, tout comme tous les Canadiens, que l'inflation est causée en partie par la guerre illégale de Vladimir Poutine en Ukraine. C'est pourquoi nous misons sur l'abordabilité de la vie des Canadiens et des Canadiennes.
Dans le budget de 2022, on a proposé des soins dentaires pour les Canadiens, un crédit d'impôt doublé pour l'achat d'une maison, un paiement unique de 500 $ aux aînés.
On va continuer à miser sur l'abordabilité. Pendant que les conservateurs misent sur la chicane, nous misons sur la vie avec les Canadiens.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, comme les députés de l'autre côté le savent, huit Canadiens sur dix reçoivent en retour plus d'argent qu'ils n'en paient pour la tarification de la pollution. Les chiffres le confirment, et c'est pourquoi nous utilisons un mécanisme du marché. Rien ne prouve que réduire les taxes sur les carburants profiterait aux consommateurs.
À un moment où la Chambre devrait se concentrer sur le fait de chasser Vladimir Poutine et son armée de l'Ukraine, les députés d'en face se livrent à de petits jeux. Nous nous employons à rendre la vie plus abordable pour les Canadiens, et c'est exactement ce que nous continuerons à faire.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, il s'agit d'un problème sérieux, et les Canadiens méritent une discussion fondée sur les faits et non sur les points de discussion partisans des conservateurs. Le fait est que ce phénomène mondial est causé, en partie, par l'invasion illégale de l'Ukraine par Poutine.
Nous continuons à proposer des mesures concrètes pour rendre la vie plus abordable pour les Canadiens. Les conservateurs se concentrent sur les points de discussion politiques. Nous nous concentrons sur les Canadiens.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, c'est le gouvernement du Canada, le Parti libéral, qui s'occupe la question de l'abordabilité pour les Canadiens, les Canadiennes, les Québécois et les Québécoises. De ce côté de la Chambre, nous avons un plan pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et nous avons un plan pour réduire le coût de la vie. Nous allons remettre 6 000 $ dans les poches des étudiants, 500 $ dans les poches des aînés et 1 000 $ aux familles qui paient le prix de la pollution.
De ce côté, c'est l'abordabilité. De l'autre côté, ce n'est que de la chicane.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, le secteur du gaz et du pétrole fait partie de ceux qui font tourner l'économie nationale, tout comme l'aérospatiale et l'automobile. Ce secteur est important pour le pays, et puisqu'il est question de la hausse du prix de l'essence, il serait temps que chacun ici cesse de faire de la petite politique et pense plutôt à des moyens de sortir Vladimir Poutine de l'Ukraine. La voilà, la vraie mission. Nous allons nous occuper du coût de la vie, mais nous allons laisser tranquilles ceux qui font tourner l'économie du pays.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, soyons réalistes. Il n'y a aucune preuve que baisser les taxes va profiter aux consommateurs.
Voici les faits: le gouvernement a créé l'Allocation canadienne pour enfants, et les conservateurs ont voté contre. Il a fait une indexation pour la santé des aînés, et les conservateurs ont voté contre. Il a mis 6 000 $ dans les poches des étudiants, et les conservateurs ont voté contre.
Eux votent contre les Canadiens, tandis nous votons pour. Ce sont les faits.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, examinons attentivement ce qu’a dit le directeur parlementaire du budget: huit Canadiens sur dix se portent mieux grâce à la tarification de la pollution. Je ne sais pas pourquoi les conservateurs sont contre un mécanisme de marché qui, même aux dires de Preston Manning, serait la meilleure façon de réduire les émissions.
Nous nous concentrons sur l’abordabilité. Les conservateurs font de la petite politique. Les Canadiens le savent.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, rien ne prouve que la suppression de la taxe se répercuterait sur les consommateurs. La Chambre devrait se concentrer sur le retrait de Vladimir Poutine de l'Ukraine afin de restabiliser les marchés de l'énergie. Les Canadiens savent que les prix de l'essence ont augmenté à cause de la guerre illégale en Ukraine.
Alors que les députés de l'autre côté veulent se livrer à des jeux politiques, nous nous concentrons sur l'abordabilité, l'Allocation canadienne pour enfants, les services de garde d'enfants et la distribution d'argent aux Canadiens. C'est notre travail. Les conservateurs peuvent hurler tant qu'ils veulent. C'est nous qui faisons le travail difficile.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, je vais dire à la Chambre précisément quelle taxe nous avons réduite: les impôts de la classe moyenne, par deux fois. Les conservateurs s'y sont opposés. Nous avons augmenté les impôts de la tranche de 1 % des Canadiens les plus riches. Nous avons créé l'Allocation canadienne pour enfants, indexée sur l'inflation, grâce à laquelle une mère seule avec deux enfants recevra maintenant jusqu'à 13 666 $. Nous avons augmenté de 10 % la Sécurité de la vieillesse, qui est également indexée sur l'inflation. Voilà le travail que nous faisons à la Chambre. Les conservateurs se livrent à des jeux politiques.
Réduire
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, rappelons les faits. Il y a quelques semaines à peine, le Canada a enregistré un million d'arrivées en une semaine. Dans le budget de 2022, nous avons prévu 20 millions de dollars pour accroître le tourisme autochtone et 4,8 millions de dollars pour l'Association touristique autochtone du Canada.
Les Canadiens voyagent. Les indicateurs indépendants concernant le tourisme sont à la hausse. Le Canada est ouvert aux affaires. Les conservateurs n'aiment pas ça, mais nous, oui.
Réduire
Résultats : 1 - 15 de 318 | Page : 1 de 22

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes