Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 7 de 7
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2022-01-31 12:15
Ouvrir
Qujannamiik, Uqaqtittiji. J'ai été heureuse d'entendre le député parler de la classe moyenne. Malheureusement, dans de nombreuses communautés des Premières nations, des Métis et des Inuits, il y a encore trop de gens qui vivent dans la pauvreté. J'aimerais donner l'exemple de ma collectivité natale d'Igloolik, où la température est présentement de -34 degrés Celsius. La localité compte 1 700 habitants. Or, 108 des 472 cas recensés au Nunavut se trouvent à Igloolik.
La situation de surpeuplement des logements à Igloolik est déplorable. J'ai récemment été informé que Buffy vit dans un logement avec neuf personnes issues de trois familles. Dorcas vit avec 11 personnes venant de trois familles. Elisapi vit avec neuf personnes dans un logement de trois chambres à coucher. Shannon vit avec huit personnes dans un logement de deux chambres à coucher. Paniapik vit avec 17 personnes issues de quatre familles dans un logement de quatre chambres à coucher. Brenda vit dans un logement de trois chambres à coucher avec deux familles et cinq personnes dans une chambre à coucher. Joyce vit avec 14 personnes dans un logement de trois chambres à coucher.
Le député soutiendra‑t‑il la nécessité de bonifier les engagements relatifs au logement dans les communautés nordiques et autochtones?
Réduire
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2022-01-31 13:27
Ouvrir
Qujannamiik, Uqaqtittiji. J’apprécie le plaidoyer de la députée pour soulager les Canadiens qui luttent contre l’augmentation du coût de la vie.
Les Nunavummiuts vivent cette crise de façon disproportionnée. En 2016, le coût des aliments au Nunavut était trois fois supérieur à la moyenne nationale. En 2018, 62 % des ménages avec enfants du Nunavut étaient en situation d’insécurité alimentaire. Le coût élevé de la vie affecte l’accès des Nunavummiuts à leurs droits les plus fondamentaux, notamment la nourriture, l’eau, le logement, la santé et la santé mentale. Nous ressentons ces difficultés depuis bien trop longtemps, malgré les programmes et les subventions du gouvernement visant à nous soulager.
La députée convient-elle que la réponse actuelle du gouvernement est insuffisante pour les communautés du Nord et que celles-ci méritent des soutiens plus équitables pour le coût de la vie? La députée fera-t-elle pression pour que ce résultat équitable pour les collectivités du Nord et les collectivités autochtones devienne réalité au cours de cette 44e législature?
Réduire
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2021-12-02 18:24
Ouvrir
Monsieur le Président, je partagerai mon temps de parole avec le député de Skeena—Bulkley Valley.
Je vais prononcer mon discours en inuktitut. J'encourage donc les députés à utiliser leur écouteur.
[La députée s'exprime en inuktitut et fournit le texte suivant:]
ᐅᖃᖅᑎᑦᑎᔨ,
ᖁᕕᐊᓱᒃᐳᖓ ᐃᓅᓪᓗᖓ, ᓄᓇᕗᒻᒥᐅᑕᐅᓪᓗᖓ ᐅᕙᓃᒃᑲᒪ. ᒪᓕᒐᓕᐅᖅᑎᖅᔪᐊᖑᖃᑎᒐ Edmonton Griesbach ᒥ ᑭᒡᒐᖅᑐᐃᔪᖅ ᐅᖃᖅᑕᖓᓐᓂ ᐊᑐᖃᑕᐅᕗᖓᕙ. ᐊᒃᓱᕈᓇᖅᓯᒪᓂᑰᒧᑦᑕᐅᖅ. ᓯᕗᓪᓕᕐᒥ ᖁᕙᓕᕗᖓ ᐃᓚᓐᓂ, ᐊᑭᓕᖅᓱᖅᑕᐅᓇᓂ ᐃᑲᔪᖅᑎᓂᒃ, ᓄᓇᕗᒻᒥᐅᓂᑦ ᐊᒻᒪᓗ NDP ᒃᑯᓐᓂ ᐃᑲᔪᖅᑐᐃᔨᒪᓂᖏᓐᓄᑦ. ᖃᐅᔨᒪᕗᖓ ᐊᒥᓱᑦ ᑭᐅᓯᑦᑎᐊᒪᕆᑲᐅᑎᒋᔪᓐᓇᖏᒪᑕ ᑎᑎᕋᖅᑕᐅᓯᒪᔪᓂᒃ ᑯᐃᓐ ᑭᒡᒐᖅᑐᖅᑎᖓᑦᑕ ᐅᓂᒃᑲᐅᑎᓚᐅᖅᑕᖏᓐᓂ.
ᓄᓇᕗᑦ ᑲᔾᔮᕐᓇᖅᑐᐊᓗᒃ ᐊᖏᔪᐊᓘᓪᓗᓂᓗ. ᖃᐅᔨᒪᑦᑎᐊᖅᑐᖓ ᑐᓴᖅᑕᐅᒐᓱᖕᓂᕐᒥᒃ ᐱᕕᑭᑦᑑᓂᖓᓐᓂ. ᐊᒃᓱᕉᑎᖃᐃᓐᓇᕐᓂᐊᖅᐳᖓ ᐅᕙᓂ ᐃᒃᓴᕚᖅᐸᖕᓂᐊᖅᑎᓪᓗᖓ 44ᖑᔪᒥᒃ ᒪᓕᒐᓕᐅᕐᕕᔪᐊᖑᔪᓂᒃ, ᑐᓴᖅᑕᐅᒋᐊᓪᓚᖁᓪᓗᒋ ᓄᓇᖃᖄᖅᓯᒪᔪᑎᒍᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᐅᐱᓐᓇᖅᑐᒻᒪᕆᐅᓂᖏᓐᓂ ᐅᖃᐅᓯᖃᐃᓐᓇᐅᔭᕐᓂᐊᖅᖢᖓ ᓄᓇᒋᔭᑦᑎᓐᓃᑦᑐᑦ ᓴᖏᓂᓕᐊᓘᓂᖏᓐᓂ.
ᐃᓄᐃᑦ, ᓄᓇᖃᖄᖅᓯᒪᔫᖃᑎᕗᓪᓗ ᐊᑯᓂᐊᓗᒃ ᓄᓇᖃᖄᖅᓯᒪᕗᒍᑦ. ᖃᐅᔨᒪᔭᐅᔪᑐᖃᑦ ᑕᐃᒪᖓᓂ ᐃᓕᓐᓂᐊᖅᑎᑕᐅᓯᒪᔪᑦ ᐃᓅᖃᑎᒥᓐᓄᒃ. ᐃᖃᐃᕗᖓ ᔮᓐ ᐊᒪᕈᐊᓕᒃ ᐅᖃᓚᐅᖅᓯᒪᔭᖓᓐᓂ ᐃᓄᐃᑦ ᐅᑭᐅᖅᑕᖅᑐᕐᒥᐅᑕᐅᖃᑎᒌᑦ ᑲᑎᒪᔨᖏᓐᓄᑦ, 1986ᒥᒃ. ᐅᖃᓚᐅᖅᐳᖅ “ 1947ᒥᒃ ᐃᓅᓚᐅᖅᐳᖓ ᐊᒻᒪᓗ ᐃᓅᓯᖃᖅᓯᒪᓕᖅᐳᖓ 1000ᓂᒃ ᐊᕐᕌᒍᓂᒃ”. ᐅᖃᖅᑎᓪᓗᒍ, ᓴᖅᑭᑦᑎᓚᐅᖅᐳᖅ ᐱᕕᔾᔪᐊᖑᓂᖓᓐᓂ ᖃᐅᔨᒪᔭᑐᖃᕐᓂᒃ ᑎᒍᒥᐊᕆᐊᖃᕐᓂᖅ ᐊᒻᒪᓗ ᑭᖑᕚᓄᑦ ᐃᓕᓐᓂᐊᖅᑏᓐᓇᕆᐊᖃᕐᓂᒥᒃ. ᑕᐃᓱᒪᓃᓐᓇᖅ ᐅᖃᓚᐅᕐᒥᔪᖅ ᓇᓗᓇᐃᕆᑦᑎᐊᒻᒪᕿᒃᖢᓂ ᐊᑎᖏᓐᓂ ᑭᓇᒃᑯ ᐃᓅᓯᕐᒥᓂᒃ ᑭᐱᓯᓚᐅᕐᒪᖔᑦᑕ. ᐃᓚᒋᔭᐅᓪᓗᓂ ᐊᑖᑕᒋᓚᐅᖅᑕᕋ.
ᐃᓅᓯᕋ, ᐊᐃᑦᑖᖑᒐᓗᐊᖅ, ᐊᔾᔨᐅᖏᒻᒪ. ᐊᒥᓲᓗᐊᖅᑐᑦ, ᓄᓇᖃᖅᖄᖅᓯᒪᔪᑦ ᑕᐃᒫᑦᑎᐊᖅ ᐅᓂᒃᑲᐅᑎᖃᕐᒥᔪᑦ. ᐃᓕᖅᑯᓯᖅᐳᑦ ᐊᓯᐅᑎᑕᐅᒐᓱᐃᓐᓇᖅᓯᒪᔪᖅᓱᓕ. ᐅᓂᒃᑲᐅᑎᕗᑦ, ᐊᒃᓱᕈᓇᖅᑐᒃᑰᔪᐊᖅᑎᑕᐅᓯᒪᓂᖅ, ᑕᐃᓱᒪᓂᑐᖃᐅᖏᑦᑐᖅ. ᒫᓐᓇᒧᓱᓕ ᐱᓂᖅᓗᒃᑕᐅᓯᒪᖃᑦᑕᒻᒪᕆᒃᐳᒍᓱᓕ.
ᑕᐅᑐᖑᐊᖁᕙᓯ. ᐅᕙᓂ ᖃᐅᑕᒫᖅ ᐃᒃᓯᕚᖃᑦᑕᖅᑎᓪᓗᓯ, ᓈᓚᒃᑎᑕᐅᖏᓐᓇᐅᔭᖅᓗᓯ ᐅᕙᓐᓂᒃ ᐃᓄᒃᑎᑐᐃᓐᓇᑦᑎᐊᖅ ᐊᒻᒪᓗ ᐃᓕᓐᓂᐊᖅᑎᑕᐅᖏᓐᓇᐅᔭᖅᓗᓯ ᐃᓄᒃᑎᑐᐃᓐᓇᑦᑎᐊᖅ. ᑐᓵᔨᖃᕐᓇᓯ, ᑐᓵᔾᔪᑎᖃᕐᓇᓯ, ᕿᔪᐊᕐᔪᕋᓛᑐᐊᖅ. ᖃᓪᓗᓈᑎᑐᑦ ᐅᐃᕖᑎᑐᓪᓘᓐᓃ ᐅᖃᕐᓂᕈᕕᑦ ᓱᑰᕐᓗᒋᑦ. ᑕᐃᒫᒃ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔫᔪᑎᒍᑦ ᐊᑐᖅᑎᑕᐅᓯᒪᔪᒍᑦ ᐃᓕᓐᓂᐊᕆᐊᖅᑎᑕᐅᓂᑯᑦ. ᑭᖑᓪᓂᖅᐹᖅ ᑕᐃᒪᓐᓇᐃᑦᑐᖅ ᐃᓕᓐᓂᐊᖅᕕᒃ ᒪᑐᓚᐅᖅᓯᒪᔪᖅ 1996ᒥᒃ. ᑕᐃᓱᒪᓂᑐᖃᐅᖏᑦᑐᖅ. ᐊᒥᓲᓗᐊᖅᑐᓱᓕ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᐊᒃᑐᖅᑕᐅᓯᒪᔪᓱᓕ ᐃᓕᓐᓂᐊᕆᐊᖅᑎᑕᐅᓚᐅᖅᓯᒪᓂᑯᓂᒃ ᑭᖑᕚᕆᔭᐅᔪᑦ ᐊᒃᓱᕈᕐᓇᖅᑐᒃᑰᖅᑐᓱᓕ. ᒐᕙᒪᑐᖃᐅᖏᑦᑐᑦ, ᐊᓯᐅᓯᒪᖏᑦᑐᑦ. ᐱᕕᖃᖅᐳᒍ ᒪᓕᒐᓕᐅᖅᑎᕐᔪᐊᖑᑎᓪᓗᑕ ᑎᓕᐅᕆᔪᓐᓇᖅᑐᒍᑦ ᒐᕙᒪᒃᑯᓐᓂᒃ ᐃᑲᔪᖁᔨᑦᑎᐊᒃᑲᓐᓂᖁᓪᓗᒋᑦ. ᐋᕿᒃᓯᒋᐊᖁᔨᓪᓗᑕ. ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔫᔪᑎᒍᑦ ᐱᔪᓐᓇᐅᑎᖏᑦ ᓴᐳᓐᓂᐊᕐᓗᒋᑦ.
ᑕᒪᓐᓇ ᐃᔨᖅᓯᓯᒪᒐᓱᖕᓂᖅ ᑎᑭᐅᑎᓯᒪᔪᖅ ᐊᒥᓲᓗᐊᖅᑐᖅ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᓵᓚᐅᓯᒪᔪᑦ ᐅᐃᕆᓐᓇᖅᑐᓂᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᐊᒥᓲᓗᐊᖅᑐᑦ ᐃᓅᓯᕐᒥᓂᒃ ᑭᐱᓯᔪᑦ. ᑕᒪᒃᑯᐊ ᐊᒥᓲᓗᐊᕐᓂᖏᑦ ᑐᓴᐅᒪᓪᓗᒋᑦ ᐱᔾᔪᑎᒋᕙᒃᑲ ᑭᐅᔭᕿᐊᖃᕐᓂᒃᓂᒃ ᑎᑎᕋᖅᑕᐅᓯᒪᔪᓂᒃ ᑯᐃᓐ ᑭᒡᒐᖅᑐᖅᑎᖓᑦᑕ ᐊᒃᓱᕉᑎᒋᓗᒋᑦ.
ᑕᐃᒪᖓᓂ ᑲᓇᑕ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᑦᑎᐊᖅᓯᒪᖏᓚᑦ ᐃᓄᖕᓂ ᐊᒻᒪᓗ ᓄᓇᖃᖅᑳᓯᒪᔪᓂᒃ. ᐃᓅᓯᖃᖅᐳᒍ ᓄᖑᑎᕆᔭᐅᒐᓱᓚᐅᕐᓂᕐᒥᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᓄᓇᖃᖄᖅᓯᒪᔫᓚᐅᖅᑐᑦ ᐃᓅᒐᓱᐊᕈᑎᒋᓚᐅᖅᑕᑦᑎᓐᓂᒃ. ᐊᒥᓱᑦ ᓄᓇᓕᕋᓛᕐᓅᖅᑎᑕᐅᓚᐅᖅᐳᑦ ᐱᔪᒪᓵᕈᑕᐅᓪᓗᑎᒃ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᑦᑎᐊᕙᓐᓂ ᐊᒻᒪᓗ ᐊᑦᑕᓇᖅᑐᒦᖏᓐᓂᖅᓴᐅᓂᐊᓂᒥᒃ, ᐅᕙᓘᓐᓃ ᐱᓂᕐᓗᒃᑕᐅᓛᖏᓐᓂᖏᓐᓂ. ᐊᒥᓱᑦ ᐊᓚᒌᒃᑐᑦ ᐊᕕᒃᑐᖅᑕᐅᓚᐅᖅᐳᑦ, ᕿᒻᒥᖏᑦ ᑐᖁᕋᖅᑕᐅᓚᐅᖅᑐᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᐃᓅᓯᖏᑦ ᐊᓯᔾᔨᖅᑕᐅᒻᒪᕆᓚᐅᖅᐳᑦ.
ᒫᓐᓇᐅᔪᖅ ᐃᓐᓇᐃᑦ ᐆᒪᔪᑦ ᐅᓂᒃᑲᐅᑎᔪᓐᓇᖅᑐᑦ ᐊᑐᓚᐅᖅᑕᕐᒥᓐᓂᒃ. ᐊᐃᑦᑕᓪᓛᓗᖔ, ᐊᒥᓱᑦ ᐊᑐᖅᑕᐅᕙᓚᐅᖅᑐᑦ ᑲᔪᓯᒪᓂᖃᕐᒪᑕ, ᐅᓪᓗᒥᒧᑦ.
ᑐᓴᐅᒪᑎᑕᐅᖏᓐᓇᐅᔭᖅᐳᖓ ᐋᓐᓂᐊᕈᑕᐅᓯᒪᔪᓂᒃ ᑭᓯᐊᓐᓂᑕᐅᖅ ᓂᕆᐅᒃᑐᓂᒃ ᓯᕗᓂᒃᓴᑦᑎᐊᕙᓐᓂᒃ. ᐊᐃᑦᑖᖑᒐᓗᐊᖅ ᐊᒥᓱᑦ ᐊᔪᖅᓴᖅᑐᒦᑦᑎᑕᐅᖏᓐᓇᖅᑎᓪᓗᒋ ᓴᐱᕐᓇᑲᓴᒃᑐᖅ ᓇᓕᒧᔪᒥᒃ ᑮᓇᐅᔾᔭᒃᓴᓂᐊᓂᒥᒃ. ᓄᓇᕗᒻᒥᐅᑦ ᑐᑭᓯᑦᑎᐊᖅᑐᑦ ᐊᒥᓱᓂᒃ ᐱᑕᖃᐅᕋᓗᐊᕐᓂᖏᓐᓂ ᓄᓇᓖᑦ ᐱᕕᖃᕈᓐᓇᓂᖏᓐᓂ ᓯᕗᓂᒃᓴᑎᐊᕙᒥ ᑭᖑᕚᒋᔭᒃᓴᓐᓄᑦ ᐸᕐᓇᐃᑦᑎᐊᕈᓐᓇᓂᒥᒃ.
ᐃᒡᓗᑭᒃᓴᓗᐊᕐᓂᖅ ᐊᒻᒪᓗ ᐅᖁᖅᑐᒦᑦᑐ ᑐᖓᕕᐊᓪᓚᕆᒪᑕ ᐊᒃᓱᕈᓇᖅᑐᒃᑰᕈᑕᐅᓪᓗᑎᒃ. ᐃᓚᒌᒃ ᐃᒡᓗᖃᖅᑎᑕᐅᔪᑦ ᓈᒪᖏᒻᒪᕆᒃᑐᓂ, ᖃᓂᒻᒪᑖᕈᑎᓕᒻᒦᑐᓂᒃ, ᐃᓐᓇᐃᑦ ᑲᙳᓇᖅᑐᒃᑰᑎᑕᐅᓪᓗᑎᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᐊᕐᓇᐃᑦ ᑭᒃᑯᑐᐃᓐᓇᐃᓪᓗ ᐊᑦᑕᓇᖅᑐᒦᑎᑕᐅᖏᓐᓇᖅᖢᑎᒃ.
ᑲᓇᑕ, ᑮᓇᐅᔭᓕᐊᓘᑎᓪᓗᒍ, ᐃᒡᓗᓕᕆᓂᒨᖅᑎᐊᖅᑎᑦᑎᖏᓐᓂᖏᑦ ᐅᔾᔨᕐᓇᕈᑕᐅᕗᖅ ᐃᒃᐱᓐᓂᐊᕆᑦᑎᐊᖏᒻᒪᑕ ᑳᓇᑕ, ᖃᓄᐃᓯᒪᐃᓐᓇᕐᓂᖏᓐᓂ. ᐅᖃᕈᒪᒋᓪᓗᖓ ᐃᓄᐃᑦ ᓴᖏᓂᓕᐊᓘᒪᑕ ᐊᒻᒪᓗ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᕈᓐᓇᑎᐊᖅᖢᑎᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᓚᐅᕐᓂᖏᓐᓂ ᒐᕙᒪᐅᔪᒥᒃ ᓴᖅᑭᑦᑎᓪᓗᑎᑦ ᑕᑯᔭᐅᓚᐅᖅᓯᒪᖏᑦᑐᓂᑦ ᐊᖏᑎᒋᔪᓂᒃ ᑐᕌᖓᔪᓄᑦ ᐃᒡᓗᓕᕆᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᐱᖁᑎᕐᔪᐊᓄᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖏᓐᓂ. ᑭᓯᐊᓂ ᐊᙳᒻᒪᑎᑦᑎᓪᓚᑦᑖᕐᓂᐊᕈᑎ ᐃᓄᖕᓂ ᐱᓗᐊᖅᑐᒥᒃ ᐃᓗᓕᕆᓂᖅ ᐊᒻᒪᓗ ᐱᖁᑎᕐᔪᐊᕐᓂᒃ ᐱᑕᖃᐃᓐᓇᕆᐊᖃᕐᓂᐊᖅᐳᖅ ᐸᕐᓇᐃᓯᒪᐃᓐᓇᖅᑐᓂᑦ ᑕᐃᒪᖓᓂ ᐃᒡᓗᓕᕆᔾᔪᑎᓂᒃ ᓇᓕᒧᔪᓂᒃ ᐊᖏᔪᕐᔪᐊᓂᒃ ᑲᓇᑖᕋᓱᐊᓂᐅᓚᐅᖅᑐᓂᒃ ᑕᐃᒪᖓᓂ. ᐊᕕᒃᑐᖅᓯᒪᔫᔪᒍᑦ ᐊᑕᐅᓯᐅᖃᑎᒌᒋᐊᖃᕐᓂᐊᖅᐳᒍ ᐊᒻᒪᓗ ᐋᕿᒃᓱᐃᑦᑎᐊᓪᓚᑖᖅᓗᑕ ᐊᑯᓂᐅᔪᒃᓴᕐᒥᒃ ᑮᓇᐅᔭᕐᔪᐊᓂᒃ ᐱᒋᐊᕐᓗᒍ 2022 ᐊᑐᕐᑕᐅᔪᒃᓴᐅᓛᖅᑐᓂᒃ.
ᓄᓇᕗᑦ, ᓄᓇᖃᖄᖅᓯᒪᔪᑦ ᓄᓇᓖᑦ ᑐᐊᕕᕐᓇᖅᑐᒦᖏᓐᓇᖅᐳᑦ ᐃᒥᑦᑎᐊᕙᓕᕆᓂᐅᑉ ᒥᒃᓵᓄᑦ. ᐃᖃᓗᐃᑦ ᐃᒥᑦᑎᐊᕙᖃᕈᓐᓃᓚᐅᕐᓂᖓ ᖁᒃᓴᓪᓚᕈᑕᐅᓚᐅᖅᐳᖅ ᑲᓇᑕᓕᒫᕐᒥᒃ. ᐊᒥᓱᑦ ᐅᒃᐱᕈᓱᓚᐅᖏᑦᑐᑦ ᑕᐃᒪᓐᓇᐃᑦᑐᓐᓇᓂᖓᓐᓂ ᓄᓇᓕᐸᐅᔭᕐᒥᒃ ᒐᕙᒪᒃᑯᓐᓄ ᐃᓂᒋᓪᓗᐊᑕᖅᑕᖓᓐᓂ.
ᖁᔭᓕᒍᒪᕙᒃᑲ ᐃᖃᓗᒥᐅᑕᐃᑦ ᑕᐃᒪᖓᓐ ᐊᒃᑑᐸᒥᒃ ᐱᒋᐊᓚᐅᖅᑎᓪᓗᒍ ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᑦᑎᐊᓕᓚᐅᒪᑕ. ᐊᒥᓲᓗᐊᖅᑐᑦ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᐊᑯᓂᐅᓗᐊᖅᑐᑦ ᐃᒥᑦᑎᐊᕙᐅᓪᓗᐊᖅᑐᓂᑦ ᑐᐊᕕᓇᑐᒃᑰᑎᑕᐅᓯᒪᔪᑦ. ᓲᕐᓗ ᒥᑦᑎᒪᑕᓕᒃ, ᓴᓂᑭᓗᐊᖅ, ᑲᖏᖅᑐᒑᐱᒃ, ᐃᒡᓗᓕᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᑎᑭᕐᕋᔪᐊᖅ, ᐊᕐᕌᒍᒋᔭᑦᑎᓂ. ᑕᒪᒃᑯᐊ ᓄᓇᕗᒥᑐᐃᓐᓇᐅᔪᑦ. ᐊᒥᓱᒪᕆᐊᓗᐃᑦ ᐃᒻᒥᑎᐊᕙᖃᖏᑦᑐᑦ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᒦᑦᑐᑦ, ᑕᐃᒫᑎᒋᑦᑎᐊᖅ ᑐᐊᕕᕐᓇᖅᑐᒃᑰᑎᑕᐅᓯᒪᐃᓐᓇᖅᑐᑦ.
ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᑦ ᐅᖃᐃᓐᓇᓂᐊᒥᔪᑦ ᐱᓇᓱᐊᒪᑕᒎᖅ, ᑭᓯᐊᓂ ᐃᒪᐃᒻᒪ. Liberalᑯ ᓱᕋᐃᓯᒪᔪᑦ ᐊᑐᓂᐊᓂᕋᓚᐅᖅᑕᖏᓐᓂ ᓄᓇᓕᓕᒫᑦ ᐱᖃᓂᐊᓂᕋᖅᑕᐅᓚᐅᖅᑎᓪᓗᒋ ᐃᒥᑦᑎᐊᕙᓂ. ᓱᕋᐃᖏᓐᓇᓗᐊᒪᑕ ᐊᒻᒪᓗ ᐅᔾᔨᕈᓱᑦᑎᐊᒃᑲᓐᓂᖅᐸᑕ ᑭᓯᐊᓂ ᑕᒪᓐᓇ ᐱᔪᓐᓇᐅᑎᐅᓂᖓᓐᓂ, ᐃᑲᔪᐊᓂᒃᓯᒪᔾᔭᖏᓚᑦ ᓄᓇᓕᖕᓂ.
ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᕆᐊᖃᓂᖏᓐᓂ ᓄᓇᖃᖅᑳᓯᒪᔪᓂᒃ ᐊᔾᔨᐅᖏᓚᖅ. ᐊᒥᓲᓗᐊᕐᖢᑎᒃ ᐃᓚᐅᑎᑕᐅᖏᑦᑐᑦ ᐊᒃᑐᐊᓂᖃᕐᓂᐊᖅᑎᓪᓗᒋ ᓄᓇᖃᖅᑳᓯᒪᔪᓂᒃ. ᐃᒃᐱᖕᓂᐊᕆᓪᓚᑖᖅᐳᖓ ᓯᕗᓂᒃᓴᖃᑦᑎᐊᕈᓐᓇᓂᖅᓴᐅᒐᑦᑕ ᓈᒪᒃᓴᖃᑎᒌᓕᕐᒧᑦ. ᒫᓐᓇᐅᔪᖅ, ᐱᕕᖃᕈᓐᓇᖅᐳᒍ ᐃᓕᑕᖅᓯᓂᖅᒥᒃ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔫᔪᒍᑦ ᒪᓕᒐᖁᑎᖃᕐᓂᑦᑎᓐᓂᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᖃᓄᖅᑑᕈᓐᓇᓂᒥᒃ ᐊᑐᓕᒃᑲᓐᓂᖁᓂᕐᒧᑦ, ᒪᓕᒐᓕᐅᖅᑎᖅᔪᐊᖑᑎᓪᓗᑕ.
ᐅᖃᖅᑎᑦᑎᔨ, ᐱᒻᒪᕆᐅᔪᑦ ᐅᖃᐅᓯᕆᔭᕐᒪ ᐅᖓᑖᒍ ᐱᑕᖃᐅᒥᔪᖅ. ᓯᕗᓂᒃᓴᕐᒥᒃ ᐅᖃᐅᓯᕆᒃᑲᓐᓂᓛᖅᑕᒃᑲ ᓲᕐᓗ, ᓂᕿᖃᑦᑎᐊᖏᑦᑐᑦ, ᐊᓯᔾᔨᕆᐊᖃᓂᖓ ᐃᑲᔪᕈᑕᐅᓲᑦ ᓂᐅᕕᕐᕕᖕᓄᑦ ᐊᑭᑭᓪᓕᒋᐊᖅᑎᑎᔾᔪᑎᓂᒃ ᓂᕿᓂᒃ, ᐃᑲᔪᖅᑐᐃᓂᑦ ᐊᖑᓇᓱᑦᑎᓂᒃ, ᒥᖅᓱᖅᑎᓂᒃ, ᓴᓇᖑᐊᖅᑎᓂᑦ, ᑎᑎᕋᐅᔭᖅᑎᓂᒃ, ᐃᖕᖏᖅᑎᓂᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᐅᓇᑕᐅᑎᓗᒋᑦ ᖃᓂᒪᓐᓇᕈᑏ, ᓲᕐᓗ ᐳᕙᓪᓗᓂᖅ.
ᐊᔭᐅᖅᑐᐃᔨᒻᒪᕆᒋᔭᐅᑎᓪᓗᖓ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓕᕆᔾᔪᑎᓂᒃ ᐊᒻᒪᓗ ᑯᐃᓐ ᑭᒡᒐᖅᑐᖅᑎᖏᑦᑕ ᐊᒻᒪᓗ ᓄᓇᖃᖅᖄᓯᒪᔪᓕᕆᔨᒃᑯᓐᓄᑦ, ᐊᔭᐅᖅᑐᖅᓗᒋᑦ ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᑦ ᐊᑐᓕᖁᓪᓗᒋ ᐱᖁᔨᕗᖔᕈᑎᓕᐅᖅᑕᐅᓚᐅᖅᑐᑦ ᐊᕐᓇᐃᑦ ᑐᖁᑕᐅᔪᕕᓃᑦ ᐊᓯᐅᓯᒪᔪᕕᓃᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᑭᓪᓕᓯᓂᐊᖅᑏᑦ ᓈᒻᒪᖃᒃᓯᖃᑎᒌᖁᓕᕐᓂᒧᑦ ᓴᖅᑭᑕᐅᓚᐅᖅᑐᑦ ᐊᑐᓕᖁᔭᐅᔪᕕᓃᑦ. ᓄᖅᑲᖅᑎᑦᑎᖁᔨᓂᖅ ᐸᓯᔭᒃᓴᖑᖅᑎᑕᐅᓚᐅᖅᑐᑦ ᐃᖅᑲᖅᑐᐃᕕᒃᑯᑎᒍ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᓇᓕᒧᑎᑕᐅᓯᒪᖏᓐᓂᒃᑯᑦ, Wet’suwet’en ᒃᑯᑦ ᐊᕐᓇᖏᑦ, ᐃᓐᓇᖏᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᓄᓇᒥᓐᓂ ᓴᐳᔾᔨᓇᓱᒃᑐᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᒪᒥᓴᕆᐊᖃᕐᐸᓪᓕᐊᓂᒥᒃ ᐃᓕᓐᓂᐊᕆᐊᖅᑎᑕᐅᓯᒪᓂᒃᑯᑦ, ᐱᒻᒪᕆᐅᖏᓐᓇᕆᐊᖃᓂᖏᓐᓂ. ᐊᒃᓱᕉᑎᖃᓂᐊᐳᖓ 1960ᖏᓐᓂ ᑎᒍᐊᖅᑕᐅᖃᑦᑕᓂᑯᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᐳᕙᓗᓂᒧᑦ ᐊᐅᓪᓚᖅᑎᑕᐅᕙᓂᑯᑦ ᐊᒻᒪᓗ ᐱᓗᐊᕐᖢᒋᑦ ᐃᓗᕖᑦ ᓇᓂᔭᐅᕙᓪᓕᐊᖏᓐᓇᖅᑐᑦ ᐃᓕᓐᓂᐊᕕᕕᓂᕐᓂᒃ ᐱᒻᒪᕆᐅᖏᓐᓇᖅᑎᓪᓗᒋ 44ᖑᔪᒥᒃ ᒪᓕᒐᓕᐅᕕᔪᐊᒥᒃ.
ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᑦ ᐅᖃᖅᓯᒪᓕᖅᑐᑦ ᑲᓇᑕ ᖃᓄᐃᕐᓗᓂᕆᓚᐅᖅᑕᖏᓐᓂ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓂᒃ ᐊᒃᑐᐊᓂᖃᐃᓐᓇᓂᖏᓐᓂ. ᒪᒥᐊᑦᑐᒦᑐᐃᓐᓇᕈᓐᓃᖅᑕ ᑐᕌᖓᓚᐅᖅᒥᑕ ᓄᑖᕐᒥᒃ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᑦᑎᐊᓂᒥᒃ ᐃᓄᖕᓂ ᓄᓇᖃᖄᖅᓯᒪᔪᓂᒃᓗ. ᓴᖅᑭᔮᖅᑎᑦᑎᓚᐅᕆᓯᑐᖅ ᓈᒪᖃᑎᒌᑦᑎᐊᓕᕐᓂᒧᖅ ᐊᑐᓕᖅᑎᑦᑎᒪᕆᓗᓯ ᓲᕐᓗ ᒪᓕᒐᕐᔪᐊᕐᒥᒃ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᑦ ᐱᔪᓐᓇᐅᑎᖏᓐᓂ ᓴᖅᑭᑕᐅᓯᒪᔪᓂᒃ ᓯᓚᕐᔪᐊᕐᒥᒃ ᑎᒥᐅᔪᓄᑦ.
ᖁᔭᓐᓇᒦᒃ ᐅᖃᖅᑎᑦᑎᔨ
[Les propos en inuktitut sont interprétés en anglais puis traduits ainsi:]
Monsieur le Président, je suis heureuse de prendre la parole aujourd'hui en tant qu'Inuk du Nunavut. Comme mon collègue le député d'Edmonton Griesbach l'a dit, les circonstances qui m'ont menée jusqu'ici sont extraordinaires. Je veux d'abord remercier ma famille, les bénévoles, les Nunavummiuts et le NPD de leur appui pour que je siège ici. C'est un privilège de pouvoir répondre au discours du Trône.
Le Nunavut est un magnifique territoire qui s'étend sur des millions de kilomètres. Je suis consciente qu'être ici et se faire entendre est un défi. Je m'engage à tout faire pour que, par l'entremise de mon siège en cette 44e législature, les Nunavummiuts, les Premières Nations, les Métis et les Inuits soient entendus et célébrés pour la force qui existe au sein de nos communautés.
L'ensemble des Autochtones, des Inuits, des Premières Nations et des Métis sont sur ces terres depuis des temps immémoriaux. Les connaissances sont toujours transmises de génération en génération chez les premiers peuples. Je me rappelle et on me rappelle les paroles prononcées par John Amagoalik devant le Conseil circumpolaire inuit en 1986. Il a dit: « Je suis né en 1947, mais j'ai vécu un millier d'années. » À l'époque, il n'avait que 39 ans. Par cette déclaration, il a montré la responsabilité liée à un bagage de connaissances et le besoin de le transmettre aux générations futures.
Dans le même discours, John Amagoalik a nommé quelques personnes dont le suicide était connu, y compris mon père. Mon expérience, malheureusement, n'est pas unique. Il y a trop d'Inuits, de membres des Premières Nations et de Métis qui ont vécu la même chose. Nos récits de tragédie et d'injustice ne relèvent pas seulement de l'histoire; encore aujourd'hui, nous faisons face à des actes de violence coloniale.
Imaginez-vous assis dans cette enceinte chaque jour, contraints de m'entendre parler et de vous enseigner seulement en inuktitut, sans interprètes ni appareils de communication, mais avec une verge à mesurer. Imaginez-moi frapper les mains des députés avec ce bâton chaque fois que je les entendrais parler en anglais ou en français. C'est pourtant ce qu'ont vécu les Premières Nations, les Métis et les Inuits dans les pensionnats autochtones. Cela nous a profondément blessés. Nous avons beaucoup souffert de notre passage dans le système des pensionnats autochtones. Le dernier d'entre eux a fermé ses portes en 1996. Cela ne fait pas si longtemps. Les répercussions se font encore sentir aujourd'hui. Beaucoup de peuples des Premières Nations, métis et inuits souffrent toujours des séquelles des traumatismes intergénérationnels infligés par les gouvernements.
Ces gouvernements n'ont pas disparu depuis longtemps eux non plus. Cependant, nous avons la possibilité aujourd'hui en tant que parlementaires d'exhorter le gouvernement fédéral à mieux faire les choses, à faire régner la justice et à respecter les droits des Autochtones.
Les tentatives de refouler cette histoire coloniale a mené un trop grand nombre de Premières Nations, de Métis et d'Inuits vers les dépendances à diverses substances et, ultimement, au suicide. Ce sont tous ces innombrables cas de violence coloniale qui m'incitent à critiquer fortement le discours du Trône aujourd'hui. Je tiens à m'exprimer en ma qualité d'Autochtone.
La relation du Canada avec les Inuits et les Autochtones a été très conflictuelle dès le début. Nous vivons encore avec la réalité des mesures gouvernementales systémiques qui visaient à détruire l'identité inuite et nos modes de vie, à l'instar des autres nations autochtones. Les Inuits ont été forcés de vivre dans des installations permanentes où on leur avait promis de leur fournir des emplois et des logements, de les protéger et d'instruire leurs enfants. Certaines personnes ont été menacées violemment afin de déménager. Des familles ont été séparées, des chiens de traîneau ont été tués, et les modes de vie ont été irrémédiablement bouleversés.
De nombreux aînés encore en vie témoignent de ces horribles événements. Quelle honte que les Inuits subissent encore aujourd'hui les politiques colonialistes et les actes de violence qu'ont engendrés bon nombre de décisions prises à cette époque.
J'ai entendu d'innombrables histoires de douleur et d'espoir. Trop souvent, la pauvreté empêche les gens d'espérer atteindre un statut socioéconomique équivalent à celui des Canadiens d'un bout à l'autre du pays. Les Nunavummiuts comprennent qu'il existe des occasions incroyables de renforcer leurs communautés et d'en améliorer les conditions de vie pour la génération suivante.
Un trop grand nombre des difficultés à surmonter résulte des maisons surpeuplées et remplies de moisissures. Des familles sont forcées de vivre dans des conditions intenables, des maladies contagieuses se propagent, des aînés se retrouvent dans des positions humiliantes, et des personnes de diverses identités de genre sont contraintes de rester dans des situations dangereuses.
Dans un pays riche comme le Canada, nous connaissons les traditions et les coutumes.
J'aimerais saisir l'occasion pour travailler avec les députés afin d'examiner nos traditions, nos connaissances juridiques et notre philosophie de vie pour que nous puissions résoudre ensemble nos problèmes. Si nous acceptons de travailler ensemble, il faut approuver la Déclaration sur les droits des peuples autochtones.
À votre demande, j'abrège mon discours.
Réduire
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2021-12-02 18:35
Ouvrir
[La députée s'exprime en inuktitut et l'interprétation en anglais de ses propos est traduite ainsi:]
Monsieur le Président, je tiens à remercier le député qui vient de parler. Lui et moi nous sommes rencontrés et il comprend la situation. Je sais que je peux très bien travailler avec lui. Comme représentante du NPD, j'ai l'intention de travailler avec tous les partis pour améliorer notre vie et celle de nos gens. J'ai aussi l'intention de travailler avec les ministres.
J'ai en outre rencontré les représentants de l'Inuit Tapiriit Kanatami aujourd'hui. Ils ont également rencontré le député. Je crois savoir que ce dernier travaille avec l'organisme national Inuit Tapiriit Kanatami, du Canada, comme les responsables me l'ont dit aujourd'hui. J'encourage le député à poursuivre dans cette voie.
Les députés devraient écouter les organismes autochtones et travailler avec eux. Ils devraient modifier les politiques si cela peut améliorer la vie de ces peuples. Nous avons beaucoup parlé du financement; nous n'en avons jamais assez pour répondre à tous nos besoins et résoudre les problèmes, mais nous comprenons que nous devons aussi travailler ensemble très fort pour améliorer les choses.
Réduire
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2021-12-02 18:37
Ouvrir
[ La députée s'exprime en inuktitut et l'interprétation en anglais de ses propos est traduite ainsi:]
Monsieur le Président, je tiens à répéter que l'accès à l'eau potable est un problème dans les communautés autochtones. Cela dure depuis des années. Les peuples autochtones ne peuvent plus être ignorés dans l'espoir qu'ils disparaissent. Nous sommes ici, à la Chambre des communes. Nous sommes des personnes à part entière, nous ne sommes plus sous la tutelle du gouvernement. Nous sommes des êtres humains comme les autres. On ne nous décrit plus comme des pupilles de l'État. Nous sommes des êtres humains.
Les peuples autochtones ont leur propre système de gouvernance, qui les a aidés à survivre pendant toutes ces années. Il faut apprendre de leur système de gouvernance et de leur droit coutumier. Il faut s'en servir pour régler les problèmes actuels qui touchent les communautés autochtones. Je sais que je dois répéter que les communautés autochtones doivent avoir accès à l'eau potable. Je dois le répéter. Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière. J'aurai encore l'occasion d'en parler.
Je vous remercie, monsieur le Président, de me permettre de m'exprimer en inuktitut. C'est Romeo Saganash qui m'a pavé la voie et qui m'a donné confiance. Je veux suivre son exemple. C'était mon modèle. Je travaillerai aussi fort que lui.
Réduire
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2021-11-30 13:31
Ouvrir
Qujannamiik, Uqaqtittiji. Je tiens à féliciter le député de Don Valley-Est de son élection et d’avoir souligné l’importance de la réconciliation.
J’aimerais toutefois corriger le député au sujet des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits, et de leur souci de travailler avec tous les ordres de gouvernement. Elles s’en soucient. Elles s’en soucient même énormément. Il est important, lorsque nous parlons des communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits, de toujours reconnaître que notre relation et notre réconciliation avec elles sont extrêmement importantes, et que l'on doit travailler dans un esprit de réconciliation et toujours montrer que nous nous soucions énormément de la réconciliation.
Cela dit, j’aimerais demander au député quel engagement il peut prendre pour faire en sorte que le gouvernement libéral fasse une priorité du travail accompli par le NPD pour assurer la mise en place d’un mécanisme du logement dirigé par les Autochtones.
Qujannamiik.
Réduire
Voir le profil de Lori Idlout
NPD (NU)
Voir le profil de Lori Idlout
2021-11-23 15:18
Ouvrir
Uqaqtittiji, qujannamiik.
Premièrement, c'était incroyable d'entendre une partie du discours du Trône en inuktitut. Le Canada s'en est enrichi. Je félicite sincèrement Son Excellence Mary May Simon. Je suis ravie qu'on ait allumé un qulliq près d'elle et que j'aie pu le sentir de là où je me tenais.
Je tiens à remercier tous les Nunavummiuts qui ont voté pour moi, qui m'ont appuyée et qui m'ont fait confiance pour les représenter à la Chambre. Qujannamiik.
Uqaqtittiji, lors de mes déplacements en avion d'une collectivité à l'autre, j'ai toujours entendu le même message: « Nous avons besoin de logements et nous en avons besoin maintenant. » Comme le savent les députés, le Nunavut est aux prises avec une crise du logement depuis des décennies. Cela fait longtemps que les Nunavummiuts réclament l'aide du gouvernement fédéral pour construire plus de logements et des logements de meilleure qualité.
Uqaqtittiji, j'aimerais savoir quand le gouvernement libéral passera de la planification au financement de plus de logements pour les Nunavummiuts, les Premières Nations, les Métis et les Inuit partout au Canada.
Qujannamiik.
Réduire
Résultats : 1 - 7 de 7

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes