Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 2173
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Nous allons maintenant chanter l'hymne national, qui sera entonné par la députée de Fort McMurray—Cold Lake.
[Les députés chantent l'hymne national.]
Réduire
Voir le profil de Francesco Sorbara
Lib. (ON)
Monsieur le Président, j'aimerais remercier mes chers concitoyens de Vaughan—Woodbridge.
Depuis six ans, je sers les habitants dynamiques de Vaughan—Woodbridge. Ils sont une source d'inspiration pour le travail que j'accomplis à la Chambre. Leur persévérance et leur engagement à faire grandir notre collectivité sont les moteurs de cette population diversifiée, tournée vers l'avenir et dynamique. J'ai reconnu personnellement ces qualités chez mes bénévoles, qui étaient plus qu'une équipe: nous sommes devenus une famille. Je remercie chacun d'entre eux.
Ils n’ont ménagé aucun effort pour me faire réélire et les représenter à Ottawa, car ils savent que nous devons agir maintenant pour bâtir un Canada plus sain, plus inclusif et plus équitable, qui leur permet de se réaliser pleinement.
C'est un privilège d'être leur porte-parole local.
Je suis fier de représenter la circonscription de Vaughan—Woodbridge.
Nous sommes des gens qui affrontent de front les difficultés et nous sommes prêts à jouer notre rôle pour bâtir un Canada plus fort, plus sain et plus prospère.
Réduire
Voir le profil de Marc Dalton
PCC (BC)
Monsieur le Président, depuis des décennies, les résidants de Pitt Meadows et Maple Ridge sont bien servis par le détachement de la GRC de Ridge Meadows. Les agents et les agentes de ce détachement ont toujours travaillé très fort pour servir et protéger nos collectivités, souvent en périodes difficiles. À l'heure actuelle, avec les autres premiers intervenants et les fournisseurs de services d'urgence, ils ont été très occupés par les graves inondations qui ravagent la Colombie-Britannique.
Nos collectivités connaissent une croissance rapide, ce qui crée de nouveaux besoins en matière de services policiers. La semaine dernière, j'ai eu l'honneur d'assister à l'annonce d'un nouveau détachement de la GRC à Pitt Meadows, en compagnie de représentants de la GRC et de la nation Katzie, des maires Dingwall et Morden, et de conseillers municipaux. Le nombre d'agents en devoir sera plus que doublé. Des postes seront créés afin d'améliorer la sécurité et la sensibilisation de la collectivité.
Je félicite tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce projet. Merci beaucoup au détachement de la GRC de Ridge Meadows pour son service extraordinaire.
Réduire
Voir le profil de Randeep Sarai
Lib. (BC)
Voir le profil de Randeep Sarai
2021-12-01 14:08
Ouvrir
Monsieur le Président, les Canadiens qui habitent dans les régions côtières, tant à l'est qu'à l'ouest, ont été durement touchés par des phénomènes météorologiques extrêmes ces derniers jours, que l'on pense à la Nouvelle‑Écosse et à Terre‑Neuve ou à la Colombie‑Britannique. Je suis de tout cœur avec les personnes qui, d'un océan à l'autre, ont été touchées par les inondations, qui ont subi les répercussions sur leur propriété, leur exploitation agricole, leur bétail, leur entreprise et leurs infrastructures, et qui ont dû quitter leur foyer.
Je saisis l'occasion pour remercier quelques-uns des nombreux organismes locaux à Surrey qui sont passés à l'action alors que le niveau des eaux augmentait en Colombie‑Britannique la semaine dernière: l'Akal Sewa Foundation, Guru Nanak's Free Kitchen, la banque alimentaire Guru Nanak, le gurdwara Dukh Nivaran Sahib, le gurdwara Sahib Dasmesh Darbar, le gurdwara sikh Guru Nanak, Khalsa Aid, Maskeen Farms et les membres de la Chambre immobilière de la région métropolitaine de Vancouver.
Je remercie toutes les personnes qui n'ont pas hésité à venir en aide à leurs voisins dans le besoin, et mes pensées accompagnent tous ceux qui espèrent retourner à la maison et dans leur communauté.
Réduire
Voir le profil de Denis Trudel
BQ (QC)
Monsieur le Président, je tiens aujourd’hui à souligner le travail exceptionnel de deux organisations: le Comité d’actions féministes de l’agglomération de Longueuil et La Traversée.
Ces deux organismes ont uni leurs efforts pour mettre sur pied le tout premier Centre d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, ou CALACS, à Longueuil. Un CALACS, c’est une approche féministe pour une aide directe et un accompagnement aux victimes et leurs proches en matière de violence sexuelle et conjugale. C’est de la prévention, de la sensibilisation, de la formation, de la mobilisation et la défense des droits.
Avant la pandémie, il y a eu 493 plaintes à Longueuil. Sachant que les plaintes sont en hausse depuis presque deux ans, il était donc inconcevable que la cinquième plus grande ville du Québec n’ait pas de CALACS. Je suis très fier de la mobilisation des groupes de femmes de Longueuil et surtout de Mme Sylvie Langlais, directrice du projet, que je salue d’ailleurs.
Le CALACS est fait par et pour les femmes. Il servira les femmes et les filles de 14 ans et plus, de Longueuil et des villes avoisinantes. Au nom de toutes les femmes victimes de violence sexuelle et conjugale, bravo et merci!
Réduire
Voir le profil de Sophie Chatel
Lib. (QC)
Voir le profil de Sophie Chatel
2021-12-01 14:11
Ouvrir
Monsieur le Président, la semaine dernière, j’ai eu le plaisir de lancer l’initiative Pour un Pontiac vert et prospère, qui se veut une approche intégrée pour faire face aux changements climatiques dans nos communautés.
Pour lutter contre les changements climatiques, nous devons agir localement. En tant que députés, nous pouvons mobiliser les collectivités de nos circonscriptions et les aider à atteindre la carboneutralité d'ici 2050. C'est pourquoi je prends le temps de remercier les 18 maires de la MRC de Pontiac et la préfète Jane Toller d'avoir adopté une résolution mercredi dernier pour soutenir cette initiative.
J'ai très hâte de travailler avec tous nos autres leaders provinciaux et régionaux, ainsi qu'avec nos organismes tel le Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l'Outaouais, ou CREDDO. Je tiens d'ailleurs à remercier de son soutien le directeur général de cet organisme, Benoit Delage.
Réduire
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Monsieur le Président, la Chine est de loin le plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde et n’a pris aucun engagement ferme pour réduire ses émissions dans les 10 prochaines années. On serait tenté de croire que cela préoccupe le premier ministre; pourtant, quand il a rejoint sa clique du jet-set à cette grotesque COP26, il a plutôt décidé de lancer sa toute dernière attaque contre l’énergie canadienne en s’engageant à plafonner rigoureusement les émissions.
Alors que le Canada ne représente qu’à peine 1,5 % des émissions mondiales, comparativement à la Chine qui en produit 27 %, cet engagement n’aura quasiment aucune conséquence sur la réduction des émissions mondiales. Par contre, cela entraînera la disparition d’emplois canadiens bien rémunérés et une hausse des prix de l’énergie pour les citoyens. Le premier ministre mène une attaque en règle contre l’énergie propre du Canada tout en laissant carte blanche au plus gros émetteur de la planète. Je n’ai qu’un mot pour qualifier cette politique: c'est de la pure folie.
Réduire
Voir le profil de Robert Morrissey
Lib. (PE)
Voir le profil de Robert Morrissey
2021-12-01 14:13
Ouvrir
Monsieur le Président, parmi les qualités qui forment la pierre d'assise de ma circonscription, Egmont, figurent une compétence tranquille, la détermination, l'ardeur au travail et le profond respect de la communauté. Ces qualités ont assuré la pérennité d'Egmont au fil des ans et ancré la conviction qu'avec des efforts soutenus, on peut venir à bout de toutes les difficultés.
Il y a quelques années, quand j'étais député à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard, le gouvernement fédéral a fermé la base aérienne de Summerside. Devant cette situation, l'ensemble de la province a uni ses forces; guidée par les efforts soutenus de Summerside, elle a élaboré de vraies solutions qui ont mené à la création d'un secteur aérospatial florissant.
Devant la COVID, Egmont a réagi d'une manière très semblable, avec la conviction que tout le monde faisait partie de la solution. C'est pourquoi notre lutte contre le virus a donné d'excellents résultats.
Les cultivateurs de pommes de terre de la province sont maintenant confrontés à un nouveau défi, le mildiou de la pomme de terre. Devant ce défi, Egmont fait preuve de solidarité et de détermination. Comme cela s'est produit par le passé, nous surmonterons ce défi et serons ensuite mieux placés que jamais pour vendre nos produits de première qualité à un marché mondial qui reconnaît la valeur des produits que nous cultivons.
Réduire
Voir le profil de Pam Damoff
Lib. (ON)
Monsieur le Président, le contrôle des armes à feu concerne les femmes. Pendant les 16 jours d'activisme contre la violence fondée sur le sexe, nous devons reconnaître que le risque qu'une femme soit tuée augmente de 500 % lorsque son partenaire intime a accès à une arme à feu.
Darian Hailey Henderson-Bellman, une jeune femme de la région d'Halton, a été tuée par balle dans un acte de violence faite aux femmes. La fille d'Alison Irons, Lindsay Wilson, a été assassinée par son ancien petit ami. Celui-ci s'est servi de son permis d'arme à feu pour acheter l'arme avec laquelle il a tué Lindsay. Le 6 décembre, nous nous souviendrons des femmes qui ont été tuées par arme à feu à l'école Polytechnique simplement parce qu'elles étaient des femmes.
Toutes ces jeunes femmes auraient changé leurs collectivités et notre pays en mieux, mais leur vie et celle de bien d'autres femmes ont été écourtées par des hommes violents qui se sont servis d'armes violentes. Souvenons-nous d'elles et engageons-nous à prendre des mesures en matière de contrôle des armes à feu pour créer un monde sans violence contre les femmes.
Réduire
Voir le profil de Clifford Small
PCC (NL)
Monsieur le Président, chaque année, 11 étudiants canadiens sont choisis pour se joindre à une cohorte de boursiers Rhodes et étudier à l'Université d'Oxford, à Londres, en Angleterre. Seulement deux étudiants sont choisis dans la région du Canada atlantique.
Établie en 1903, la bourse Rhodes est la plus ancienne bourse d'études supérieures au monde et est considérée comme la plus prestigieuse. Elle vise à promouvoir l'unité et à inculquer aux chefs de file de demain un sens du leadership axé sur l'esprit civique ainsi que la droiture morale.
Cette année, l'un des lauréats de cet insigne honneur est Jane Hutchings, de la belle province de Terre‑Neuve‑et‑Labrador, qui est diplômée de l'Université Queen's où elle a obtenu un baccalauréat en commerce ainsi qu'un diplôme universitaire supérieur en comptabilité de l'École de commerce Smith.
Grâce à un partenariat avec Mitacs et au programme de recherche en revitalisation des communautés de l'École de commerce Smith, Mme Hutchings a effectué des recherches sur la participation communautaire et la protection de la culture sur l'île Fogo.
J'invite mes collègues à se joindre à moi pour féliciter Jane Hutchings de cette grande réalisation.
Réduire
Voir le profil de Darrell Samson
Lib. (NS)
Monsieur le Président, depuis 1988, nous reconnaissons le 1er décembre comme la Journée mondiale de lutte contre le sida.
C'est l'occasion pour les gens de partout au monde de s'unir afin de lutter contre le VIH-sida, de montrer leur appui aux personnes vivant avec le VIH et de se souvenir de celles qui sont décédées.
J'aimerais remercier les chercheurs et les médecins pour les avancées médicales qui ont révolutionné la prévention et le traitement du VIH.
De plus, j'aimerais inviter tous les députés de la Chambre, ainsi que tous les Canadiens, à se joindre à moi pour remercier les gens de nos communautés qui travaillent à prévenir le sida et à éliminer la stigmatisation, de même que toute forme de discrimination, et qui aident les gens à obtenir les soins, les traitements et le soutien dont ils ont besoin.
Réduire
Voir le profil de Eric Duncan
PCC (ON)
Monsieur le Président, notre région est en deuil depuis l'annonce, hier, du décès d'un ancien député libéral, le maire Bob Kilger.
Pilier du sport local, Bob a été entraîneur des Royals de Cornwall et également arbitre dans la LNH. Il a été député de ma région pendant 16 ans avant d'être élu maire de Cornwall à deux reprises.
Personne ne peut remporter six élections, être whip du gouvernement, vice-président de la Chambre et maire sans posséder, à l'instar de Bob, un talent de leader hors pair. Excellent ambassadeur de notre région, Bob était connu pour son style rassembleur. J'ai toujours apprécié sa générosité et son énergie positive lorsque nous étions tous deux maires dans notre région.
Bob a apporté une contribution très positive à la vie publique pendant près de 30 ans. Nous le remercions de tout ce qu'il a fait, car il a été un député et leader communautaire efficace. À l'heure où nous lui rendons hommage, nous offrons nos sincères condoléances à sa femme, Courtney, et à sa famille.
Réduire
Voir le profil de Raquel Dancho
PCC (MB)
Voir le profil de Raquel Dancho
2021-12-01 14:18
Ouvrir
Monsieur le Président, en ce temps des Fêtes, les mots me manquent pour exprimer ma gratitude envers tous ceux qui m'ont aidée dans mon parcours au service de la population. Je tiens à remercier ma famille de son soutien indéfectible et de ses encouragements, ainsi que les formidables membres de mon équipe et de mon personnel qui ont travaillé sans relâche au cours de la campagne en vue de ma réélection. Tous les députés savent que sans une équipe on ne peut pas y arriver. Je suis donc très reconnaissante envers les gens exceptionnels qui font partie de la mienne.
Je tiens à remercier les habitants de Kildonan—St. Paul de m'avoir encore une fois confié la grande responsabilité et accordé l'honneur de les représenter au Parlement. Au cours de la présente législature, je ne ménagerai pas mes efforts pour bâtir des ponts et rassembler les Canadiens afin de: ramener la vie à un coût abordable pour les personnes âgées et les familles; garantir la sécurité publique; assurer la prospérité de l'économie, grâce à des emplois et des débouchés pour tous les Canadiens, dans toutes les régions du pays.
Je souhaite aux habitants de ma circonscription ainsi qu'à tous les députés de la Chambre des Fêtes remplies d'amour et de solidarité.
Joyeuse Hanouka, joyeux Noël et tous mes vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour la nouvelle année.
Réduire
Voir le profil de Lisa Marie Barron
NPD (BC)
Monsieur le Président, étant donné que de nouveaux variants de la COVID‑19 ont été détectés au Canada, les Canadiens comprennent que nous ne sommes pas encore tirés d'affaire. Tout le monde a été touché par la pandémie, mais les gens à faible revenu ont souvent été les premiers à perdre leur emploi.
Nous avons vu les femmes et les personnes de diverses identités de genre se charger de la majorité des soins et des responsabilités ménagères. Les entreprises dirigées par des femmes sont encore durement touchées. Les taux de violence familiale ont augmenté pendant la pandémie sans que le soutien offert ne soit rajusté. En réponse à la situation, des organismes de première ligne dans ma circonscription, Nanaimo—Ladysmith, ont pris les devants en soutenant les femmes et les personnes de diverses identités de genre en ces temps difficiles.
Tout en continuant à vivre avec la pandémie, nous devons nous assurer que toutes les femmes et toutes les personnes de diverses identités de genre obtiennent le soutien nécessaire de la part du gouvernement afin que personne ne soit laissé pour compte.
Réduire
Voir le profil de Caroline Desbiens
BQ (QC)
Monsieur le Président, une grande tristesse m’habite aujourd’hui au moment de souligner le décès de Marie‑Claire Blais, écrivaine incontournable, pionnière et grande Québécoise.
Mme Blais aura consacré sa vie entière à construire de sa plume incandescente l'une des œuvres les plus marquantes de la littérature québécoise. Elle n’avait que 20 ans lorsque fut publié La belle bête, en 1959, un premier roman choquant qui la démarqua de ses contemporains et fit dire au critique américain Edmund Wilson qu’elle était possiblement un génie.
Au cœur de presque 60 ans d'écriture, il est impossible d'ignorer Une saison dans la vie d’Emmanuel. Ce chef‑d’œuvre lui valut notamment le prestigieux prix Medicis en 1966, l’une des quelque 40 distinctions qui ponctueront sa carrière, incluant l’Ordre national du Québec.
Marie‑Claire Blais s’est éteinte hier à l’âge de 82 ans.
Au nom du Bloc Québécois, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à ses proches et à saluer ce précieux héritage qu’elle lègue à notre culture nationale.
Réduire
Voir le profil de Michelle Ferreri
PCC (ON)
Monsieur le Président, ce matin, sur ma page Facebook, j'ai demandé qui avait commencé ou terminé ses emplettes de Noël. J'ai rapidement reçu une foule de messages déchirants d'habitants de ma circonscription qui n'ont pas d'argent pour payer l'épicerie ou le loyer, alors encore moins des cadeaux de Noël.
La crise économique que nous traversons se traduit par une crise en santé mentale. Comment aider les gens lorsqu'ils n'ont pas assez d'argent pour faire leur épicerie? Comment aider les gens lorsqu'ils ne peuvent se permettre d'acheter une maison ou de payer leur loyer? Comment aider les gens lorsque le paiement de leurs factures les stresse tellement qu'ils n'en dorment plus la nuit?
Le Canadien moyen a une dette de plus de 70 000 $. C'est tout un fardeau à porter, et c'est aussi tout un fardeau à léguer à nos enfants. Tout coûte plus cher. Les salaires stagnent, et le premier ministre hausse simplement les épaules.
La crise la plus importante, en ce moment, est celle du coût de la vie. Les conservateurs refusent d'accepter que ce n'est qu'une question d'inflation. Nous allons lutter pour les Canadiens.
Réduire
Voir le profil de Gary Anandasangaree
Lib. (ON)
Monsieur le Président, Nav Bhatia est surtout connu comme le super partisan officiel des Raptors. Il n'a manqué aucune partie à domicile depuis la création de l'équipe en 1995.
Motivé par sa passion pour le sport, il a mis sur pied la Fondation Nav Bhatia pour les super partisans avec l'objectif d'unir les gens de tous les horizons et de tous les âges grâce au basketball.
Nav a initié un nombre incalculable d'enfants et de jeunes racialisés de la région du Grand Toronto aux Raptors. En 2019, cette équipe canadienne a remporté le championnat de la NBA, réalisant par le fait même l'un des plus grands rêves de Nav, c'est-à-dire voir son équipe de basketball favorite gagner l'ultime trophée. Nav met à profit son influence de super partisan pour combattre le racisme, encourager les personnes à aller au-delà de leurs différences et promouvoir la diversité. Nav se plaît souvent à dire que le Canada est le paradis sur terre, car c'est notre beau pays qui lui permet d'avoir une si belle vie.
Nav Bhatia est fier de sa culture sikhe. Il mène une carrière fructueuse dans le monde des affaires, il démontre une passion contagieuse pour les Raptors et il est un modèle d'homme exemplaire pour tous les Canadiens. L'histoire remarquable de Nav sera présentée sur la chaîne CBC ce vendredi.
Je vous demande de vous joindre à moi pour accueillir Nav Bhatia aujourd'hui.
Réduire
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-12-01 14:24
Ouvrir
Monsieur le Président, le Canada traverse une véritable crise du logement. Il n'y a qu'en Nouvelle-Zélande que le coût des logements augmente plus vite qu'au Canada. Le pire, c'est qu'il ne se bâtit pas de maisons, alors l'effet de l'inflation est encore plus marqué. Quant aux dépenses effrénées du gouvernement libéral, elles ne font qu'empirer la situation. Seulement l'an dernier, à Toronto, le prix médian d'une maison a augmenté de 33 %.
Si les milliards dépensés par les libéraux ont fait augmenter le coût des logements, comment le fait d'en dépenser encore plus pourrait-il le faire diminuer?
Réduire
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, comme nous le soulignions dans le discours du Trône, le logement figure tout en haut de la liste des priorités du gouvernement, et pour y donner suite, nous misons sur divers programmes, dont le Fonds pour accélérer la construction de logements, qui permettra aux municipalités de bâtir des maisons de meilleure qualité, d'en bâtir plus et de les bâtir plus rapidement.
Qu'il s'agisse de construire chaque année davantage de logements ou d'accroître la part de logements abordables, nous nous emploierons à produire de véritables résultats pour les familles canadiennes, en collaboration avec nos différents partenaires. Nous allons aussi aider les familles à acquérir leur première maison plus rapidement en assouplissant l'Incitatif à l'achat d'une première propriété.
Réduire
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-12-01 14:26
Ouvrir
Monsieur le Président, le premier ministre dit que c'est une priorité pour le gouvernement, mais le Canada est aux prises avec la plus grande bulle immobilière du monde.
Sous le gouvernement actuel, la crise de l'inflation au Canada ne fait que s'aggraver. Pas plus tard qu'aujourd'hui, RE/MAX a déclaré que le prix des maisons augmentera encore de 10 % en 2022, et l'entreprise soutient que c'est parce qu'il y a encore une pénurie de logements. Nous devons donc faire face non seulement à une crise de l'inflation, mais aussi à une pénurie de logements.
Pourquoi le premier ministre n'a-t-il aucun plan pour faire construire des maisons?
Réduire
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, nous n'avons pas de leçon à recevoir du Parti conservateur du Canada en ce qui concerne les investissements en matière de logement. Pendant 10 ans, le gouvernement conservateur de Stephen Harper n'a rien fait dans ce dossier. C'est pourquoi nous avons proposé, en 2017, une stratégie nationale sur le logement, et nous offrons maintenant 4 milliards de dollars pour que les municipalités puissent investir en vue d'accélérer la construction de maisons, contrairement aux conservateurs, qui se sont contentés d'accorder d'énormes crédits d'impôt aux riches propriétaires pour les aider à vendre leurs immeubles. Cette approche n'aurait pas contribué à réduire le coût des maisons au Canada.
Nous agissons et nous obtenons des résultats.
Réduire
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-12-01 14:27
Ouvrir
Monsieur le Président, le premier ministre aime revenir à l'époque où les conservateurs étaient au pouvoir, lorsque le budget était équilibré, les taxes et impôts étaient peu élevés, et les Canadiens n'accusaient pas de retard dans leurs paiements mensuels. Personne ne peut nier que les Canadiens paient actuellement des prix records à la pompe.
Le premier ministre et la ministre des Finances se plaignent des pénuries de la chaîne d'approvisionnement mondiale. Quelle est la meilleure façon d'assurer le bon fonctionnement de la chaîne d'approvisionnement? Les pipelines. Si nous pouvions construire des pipelines au Canada, nous pourrions réduire le prix de l'essence.
Quand le premier ministre cessera‑t‑il de s'en prendre à notre secteur de l'énergie?
Réduire
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, contrairement aux conservateurs, nous comprenons que la meilleure façon de bâtir une économie solide et un avenir meilleur, ce qui comprend non seulement la création de bons emplois, mais aussi de bonnes carrières pour les Canadiens, c'est d'investir à la fois dans la lutte contre les changements climatiques et la croissance économique.
Nous avons effectué des investissements pour appuyer les travailleurs de l'Alberta et acheminer nos ressources pétrolières vers de nouveaux marchés, mais nous avons aussi intensifié nos efforts pour combattre les changements climatiques parce que c'est ce que les Canadiens attendent de nous.
Réduire
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-12-01 14:28
Ouvrir
Monsieur le Président, les Canadiens subissent les effets de l'inflation. L'épicerie, l'essence, le logement, le poulet et le bœuf coûtent de plus en plus cher, même si certains produits sont fabriqués ici au Canada. Plus de dépenses signifie moins de possibilités pour les familles et les aînés.
Quand est-ce que le premier ministre va comprendre que la politique monétaire est importante?
Réduire
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, au début de cette pandémie, nous avons promis aux Canadiens que nous serions là pour eux et c'est exactement ce que nous avons fait. Malgré le fait que les conservateurs voulaient que nous investissions moins dans les familles, les travailleurs, les entreprises et les étudiants, nous avons été là pour eux et nous allons continuer de l'être. La meilleure façon de créer une économie forte pour tout le monde est d'en finir avec cette pandémie, et cela passe par la vaccination pour tous.
Réduire
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-12-01 14:29
Ouvrir
Monsieur le Président, en septembre dernier, un million de postes étaient disponibles au Canada. La pénurie de main-d'œuvre est un autre élément touchant le coût de la vie. Il n'y a aucune action sur la pénurie de main-d'œuvre.
Quand ce gouvernement va-t-il contrer ce problème pour aider les Canadiens?
Réduire
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, au contraire, ce qu'on est en train de voir, c'est un retour de notre économie encore plus rapide que celui qu'on voit aux États-Unis, alors que plus d'emplois sont revenus au Canada qu'aux États-Unis et ailleurs.
En même temps, nous savons que cette pénurie de main-d'œuvre qu'on vivait avant la pandémie continue aujourd'hui, et c'est pourquoi nous sommes en train d'agir en ce qui concerne l'immigration, la formation, les investissements dans les familles, la création d'emplois et les investissements dans les petites entreprises. Nous sommes là pour aider notre économie à reprendre en vitesse.
Réduire
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, plusieurs institutions d'enseignement québécoises veulent accueillir des étudiants africains francophones. Ce sont des milliers d'étudiants africains francophones qui veulent fréquenter les institutions québécoises dans le plus parfait respect des règles.
Malheureusement, les services d'immigration du Canada les refusent souvent, dans une proportion allant au-delà de 80 %, un taux incomparable à celui que connaissent les étudiants de toute autre origine, prétextant qu'on les soupçonne ne pas vouloir rentrer chez eux par la suite. C'est un grave procès d'intention, une forme de discrimination à dénoncer qui nuit aux échanges et qui nuit au développement de l'Afrique.
Est-ce que le premier ministre va intervenir auprès des services d'immigration?
Réduire
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je suis d'accord avec mon honorable collègue que ces rapports sont particulièrement inquiétants. La discrimination est inacceptable sous toutes ses formes et nous n'allons tolérer aucune discrimination systémique dans nos programmes.
Pour nous assurer que nos programmes et services traitent tous de manière équitable, nous procédons à un examen détaillé de leurs impacts. Nous allons continuer de travailler de près avec les provinces, y compris le Québec, bien sûr, pour que notre système d'immigration soit robuste et équitable pour tous.
Réduire
Voir le profil de Yves-François Blanchet
BQ (QC)
Monsieur le Président, c'était joli et vide.
Voici l'effet réel qui se produit encore aujourd'hui: on nuit au français, on nuit aux institutions d'enseignement du Québec, on nuit à l'Afrique francophone et on nuit à ces étudiants-là. C'est 80 % de refus; il y a discrimination.
Est-ce que je comprends bien que le premier ministre qualifie le comportement d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada de racisme systémique?
Réduire
Résultats : 1 - 30 de 2173 | Page : 1 de 73

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes