Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 6315
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
J'aimerais entendre les représentants de QCGN à ce sujet.
Lors de la dernière session, votre prédécesseur, madame Jennings, avait dit, à l'égard des mesures scolaires, qu'il y avait eu de bonnes raisons pour restreindre l'accès aux écoles anglaises dans les années 1960, mais que c'était de moins en moins pertinent. Il considérait que la langue française est en bonne posture et que cela allait finir par disparaître parce que c'était une violation des droits civils.
Êtes-vous de cet avis? Êtes-vous d'accord pour dire qu'il y a un déclin du français au Québec en ce moment?
I'd like to hear from the QCGN representatives on this.
In the last session, Ms. Jennings, your predecessor said, with regard to education measures, that there had been good reasons to restrict access to English-language schools in the 1960s but that it became less and less appropriate to do so. She felt that the French language was in good shape and that such restrictions would ultimately disappear because they constituted a violation of civil rights.
Do you share that opinion? Do you agree that French is currently declining in Quebec?
Réduire
Marlene Jennings
Voir le profil de Marlene Jennings
L'hon. Marlene Jennings
2020-12-10 18:00
Ouvrir
Voici ce que le QCGN et moi-même, la présidente, nous croyons.
Nous croyons que, oui, le français doit être protégé, et nous l'avons toujours cru, mais nous croyons aussi que les membres des communautés anglophones du Québec sont des Québécois et que nous avons aussi des droits. Notre vitalité est menacée, non pas parce que nous ne pouvons pas parler anglais, mais parce que la fréquentation de nos établissements scolaires est en baisse.
Here's what the QCGN and I, its president, think.
We believe that, yes, French needs to be protected, and we have always believed that, but we also believe that the English-speaking communities of Quebec are Quebeckers and that we also have rights. Our vitality is in danger not because we cannot speak English, but because our educational institutions' population is going down.
Réduire
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
Bonjour, monsieur le commissaire. Je vous remercie de votre présentation.
Pourriez-vous nous résumer la situation au Québec?
Avez-vous reçu des plaintes, ou cela a-t-il plutôt bien fonctionné dans le cas de la pandémie?
Good afternoon, Mr. Théberge. Thank you for your presentation.
Could you sum up the situation in Quebec?
Have you received any complaints, or have things been running fairly smoothly during the pandemic?
Réduire
Raymond Théberge
Voir le profil de Raymond Théberge
Raymond Théberge
2020-12-08 16:03
Ouvrir
Il y a une plainte qui est ressortie de l'étude que nous avons faite. Il s'agit de l'envoi d'un dépliant en français à la communauté anglophone.
Pour ce qui est des alertes, au Québec, elles sont toujours envoyées dans les deux langues officielles. Ce n'est donc jamais un problème.
Le problème au sujet duquel nous avons reçu le plus de commentaires, c'était l'envoi d'un dépliant en français à la communauté anglophone.
One complaint emerged from our study. It involved a French pamphlet sent out to the English-speaking community.
In Quebec, alerts are always sent out in both official languages. They're never an issue.
The issue where we received the most feedback involved a French pamphlet sent out to the English-speaking community.
Réduire
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
À part cela, y a-t-il eu d'autres difficultés? Les conférences de presse, par exemple, étaient-elles bilingues?
Other than that, have there been any issues? Have the press conferences, for example, been bilingual?
Réduire
Raymond Théberge
Voir le profil de Raymond Théberge
Raymond Théberge
2020-12-08 16:05
Ouvrir
Le premier ministre Legault consacrait toujours la dernière partie de ses conférences à la communication des informations en anglais. Nous n'avons donc pas reçu de plaintes à ce sujet.
De toute façon, ce ne sont pas des plaintes recevables pour les besoins de l'étude du Commissariat. Nous voulions voir ce qui se passait à l'échelle nationale, que ce soit au Nouveau-Brunswick ou en Ontario. Nous voulions brosser un portrait global de la situation. Les recommandations que nous faisons touchent l'appareil fédéral, non les provinces.
Premier Legault always wraps up his remarks by providing information in English. We haven't received any complaints in this area.
In any event, these complaints aren't admissible for the purposes of the Office of the Commissioner's study. We wanted to see how things were running at the national level, whether we're talking about New Brunswick or Ontario. We wanted to see the big picture. Our recommendations concern the federal government, not the provinces.
Réduire
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
C'est exact.
Si je résume, en gros, cela s'est quand même bien passé au Québec. N'est-ce pas?
That's right.
In short, basically, things have been running smoothly in Quebec. Is that right?
Réduire
Raymond Théberge
Voir le profil de Raymond Théberge
Raymond Théberge
2020-12-08 16:05
Ouvrir
D'après les données dont je dispose, nous n'avons pas reçu beaucoup de plaintes, à l'exception de ce dépliant.
According to my information, we haven't received many complaints, except with regard to the pamphlet.
Réduire
Voir le profil de Jenny Kwan
NPD (BC)
Voir le profil de Jenny Kwan
2020-12-07 17:22
Ouvrir
Je vous remercie.
Pour clarifier la dernière question sur les données, les fonctionnaires pourraient-ils fournir des visas de résident temporaire, approuvés ou refusés, pour les demandes à double intention, et la même chose pour les demandes sans double intention, en remontant aux dix dernières années et en les ventilant par année et par pays?
Sur un autre sujet, la sous-ministre a confirmé précédemment que les titulaires de permis ne seraient pas expulsés ou ne perdraient pas leur statut, mais Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada n'a jamais indiqué que c’est effectivement le cas. Une personne dont le permis de travail postdiplôme est expiré a-t-elle un statut implicite même si, dans bien des cas, ce permis ne peut être prolongé? Pour ceux qui sont au Canada avec un permis de travail postdiplôme expiré ou en voie d’expiration, quelles sont leurs options dans l'éventualité où quelqu'un voudrait les embaucher? Doivent-ils perdre tout espoir si leur permis de travail est expiré? Que se passe-t-il s’ils ont un emploi, mais que leur permis de travail postdiplôme est déjà expiré?
J’ai remarqué qu’il y a aussi une différence pour ceux qui sont au Québec. Les fonctionnaires peuvent-ils répondre à la même question pour les personnes qui se trouvent au Québec et celles qui se trouvent à l'extérieur du Québec?
Thank you.
Just to clarify the last question on data, could the officials provide TRVs, approved versus denied, for applications with dual intent, and the same thing for applications without dual intent, going back the last 10 years and broken down by year and country, please?
On a different issue, the deputy minister previously confirmed that permit holders wouldn't be deported or lose status, but there has been no indication from IRCC that this is in fact the case. Does someone with an expired postgraduate work permit have implied status even though it can't be extended in the vast majority of cases? For those who are in Canada with an expired or expiring PGWP, what are their options if someone is interested in hiring them? Are they out of luck if their work permit has expired? What happens if they have a job but their PGWP has already expired?
I noted that there's a difference as well for those who are in Quebec. I wonder if the officials can answer the same question for people both in Quebec and outside Quebec.
Réduire
Marian Campbell Jarvis
Voir le profil de Marian Campbell Jarvis
Marian Campbell Jarvis
2020-12-07 17:23
Ouvrir
Il y a beaucoup de choses dans cette question. Pour faciliter une réponse, permettez-moi de signaler différentes choses.
Tout d’abord, nous devons composer avec cette situation qui résulte de la pandémie. Comme le ministre l’a fait remarquer, les objectifs en matière d’immigration, l’intérêt pour les étudiants étrangers et le calibre des étudiants qui deviennent résidents permanents sont assurément des choses dont il a pris note, et nous aussi.
Pour ce qui est du permis de travail postdiplôme expiré, il convient de souligner, comme je crois que la députée le sait, que c'est un permis qui n'est délivré qu'une seule fois. Il y a cependant certaines démarches qui peuvent être faites en attendant. Nous avons encouragé les personnes qui voient la date d'expiration du permis arriver à présenter une demande en tant que visiteur ou travailleur étranger temporaire. Cela pourrait se faire dans le cadre du Programme de mobilité internationale ou du Programme des travailleurs étrangers temporaires. Ce sont des options qui existent.
Pour leur permettre de rester au pays, l’une des flexibilités que nous avons mises en place est la période de révocation. Cela donnerait à une personne un peu plus de temps pour présenter une nouvelle demande de statut et, peut-être, pour envisager d’autres options.
Madame la présidente, comme l'a fait remarquer la députée, je crois, nous sommes très pris par cette question. C'est quelque chose que nous étudions.
There's a lot in that question. I would like to raise a few things to help respond to it.
First, we are seized with this situation that has arisen as a result of the pandemic. As the minister noted, the immigration-level targets, the interest in international students, the calibre of students becoming permanent residents—that was certainly noted by the minister. We've taken note.
In terms of the expiration of the postgraduate work permit, that is a one-time permit, as I think the member knows, but there are a few things in the interim. We have encouraged a person approaching the end of their expiration to consider applying as a visitor, as a temporary foreign worker. That could be under the international mobility program or the temporary foreign worker program. Those are some options that do exist.
To stay in the country, one of the flexibilities we introduced was the revocation period. That would allow somebody a bit more time to reapply to have status and to perhaps pursue other options.
Madam Chair, as I think the member noted, this is something we are very seized with. We are looking into this.
Réduire
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Merci beaucoup.
Lorsque les Kielburger vantaient les mérites du projet, ils affirmaient avoir établi de nombreux partenariats. Ils soutenaient que l'organisme Bénévoles Canada appuyait le projet. Mais Bénévoles Canada s'est retiré, tout comme Imagine Canada. Le YMCA n'a pas pris part au projet. Les Kielburger ont affirmé au Conseil du Trésor que l'organisme UNIS avait « une présence considérable au Québec ». Toutefois, monsieur Daraiche, ils ont engagé une firme de relations publiques, et ils ont dit que votre travail consistait à vous porter à la rencontre des organismes sans but lucratif francophones et québécoises. Seulement 4 % des personnes qui se sont inscrites au programme étaient des jeunes du Québec. Je pense que la sensibilisation du Québec a été un échec lamentable.
Que s'est-il passé?
Ils ont indiqué avoir une présence considérable au Québec. Ils ont dit que vous pourriez sensibiliser des organisations sur le terrain. Alors, pourquoi les jeunes originaires du Québec représentaient-ils seulement 4 % des demandeurs?
Thank you very much.
When the Kielburgers were pitching this they claimed a lot of partnerships. Volunteer Canada they said was on board. Volunteer Canada walked away. Imagine Canada walked way. The YMCA didn't get involved. They claimed to the Treasury Board that WE Charity “has a significant presence in Quebec”, yet, Mr. Daraiche, they hired a PR firm and they said your job was to reach out to the francophone and Quebec organizations in the area of non-profit organizations. Only 4% of the people who signed up were young people from Quebec. I would think that would be registered as quite the abysmal failure of outreach in Quebec.
What happened?
They said they had significant presence in Quebec. They said you could get them organizations on the ground. Why were only 4% of the youth from Quebec?
Réduire
Martin Daraiche
Voir le profil de Martin Daraiche
Martin Daraiche
2020-12-07 12:06
Ouvrir
Monsieur le député, si votre question a trait à l'efficacité du programme, je ne peux que partiellement y répondre. Elle pourrait être posée aux représentants du gouvernement.
Il faut remettre les faits en contexte. Nous sommes en mesure d'établir des contacts pendant quelques semaines seulement. Je reviens sur le défi que représentait le déploiement de ce programme. Pendant le mois de juin, nous avons été mandatés pour informer des organismes et des étudiants. Essentiellement, tout cela a duré quelques semaines seulement, moins d'un mois. Notre implication se limite donc à cela. Nous avons effectivement fait les démarches pour informer le plus d'organisations possible, mais la durée a été très limitée. Comme vous le savez, l'organisme UNIS a décidé de retourner la gestion du programme au gouvernement fédéral, le 3 juillet.
Je peux seulement commenter...
Mr. Angus, if you're asking about the program's effectiveness, I can only provide a partial answer. It's a question government officials might be able to answer.
I want to set the record straight. We only had a few weeks to reach out to people. That brings me back to how challenging implementing the program was. For the month of June, we had a mandate to inform organizations and students. Basically, we were working on it just a few weeks, less than a month. That is the extent of our involvement. We did indeed endeavour to inform as many organizations as possible, but the time frame was very limited. As you know, WE Charity decided to hand over the program's administration to the federal government on July 3.
I can only comment—
Réduire
Voir le profil de Christine Normandin
BQ (QC)
Voir le profil de Christine Normandin
2020-12-02 16:43
Ouvrir
Je vais aller un peu plus loin, parce que le ministre ne veut pas se prononcer sur la stratégie québécoise.
Dans un article de Radio-Canada, il y a trois semaines, des fonctionnaires fédéraux ont dit que, en réalité, la pandémie n'expliquait pas tout. La baisse des seuils d'immigration fixés par le gouvernement Legault, dès son arrivée au pouvoir, a eu d'importantes conséquences.
J'aimerais savoir si le ministre souscrit à ces propos voulant que ce soit un peu la faute du Québec s'il y a des délais de traitement présentement.
I'm going to go a little further, because the minister does not want to comment on the Quebec strategy.
In a Radio-Canada/CBC report three weeks ago, federal officials said that the pandemic didn't really explain everything. The lowering of immigration thresholds set by the Legault government as soon as it came to power has had significant consequences.
I would like to know if the minister agrees with the statement that Quebec is partly to blame for the current processing delays.
Réduire
Voir le profil de Marco Mendicino
Lib. (ON)
Comme je l'ai dit, il y a des anomalies, mais, de notre côté, nous avons fait des investissements pour ajouter des ressources et utiliser la technologie. Nous avons aussi assoupli quelque peu nos politiques. Ces exemples montrent que nous sommes plus efficaces.
Concernant notre partenariat avec le Québec, nous travaillons en étroite collaboration dans le cadre de l'Accord Canada-Québec relatif à l'immigration et à l'admission temporaire des aubains. Nous respectons la compétence du Québec, qui choisit les niveaux d'immigration.
As I said, there are some anomalies, but on our side, we have made investments to add resources and use the technology. We've also relaxed our policies somewhat. These examples show that we are more efficient.
With respect to our partnership with Quebec, we work closely together under the Canada-Quebec Accord relating to Immigration and Temporary Admission. We respect the jurisdiction of Quebec, which chooses its immigration levels.
Réduire
Voir le profil de Soraya Martinez Ferrada
Lib. (QC)
Voir le profil de Soraya Martinez Ferrada
2020-11-30 16:00
Ouvrir
Merci, madame la présidente.
Permettez-moi de saluer les gens d'ALPA, un organisme de la circonscription que je représente. Je suis bien contente qu'ils soient des nôtres aujourd'hui.
Je tiens à vous féliciter pour le travail exceptionnel que vous faites auprès de la clientèle que vous desservez, non seulement à Hochelaga, mais également dans l'ensemble de l'île et à l'est de Montréal. Je vous remercie de votre travail acharné.
Comme vous l'avez dit tout à l'heure, on a quand même agi rapidement pour mettre en place un processus de réunification des familles. On s'est engagé à traiter 6 000 dossiers par mois et 49 000 autres d'ici décembre. On a facilité l'envoi de données biométriques et de candidatures, ainsi que les entretiens numériques, mais, surtout, on est passé des dossiers papier aux dossiers numériques.
J'aimerais vous entendre sur toutes les choses qu'on a faites pendant la pandémie. Cela a démontré la nécessité de moderniser notre système d'immigration. Qu'est-ce qu'on pourrait faire d'autre pour améliorer l'efficacité du processus d'immigration?
Vous avez parlé de la réalité au Québec. J'aimerais vous entendre au sujet de l'entente entre le Québec et le Canada en matière d'immigration. Qu'est-ce qu'on pourrait faire de mieux dans le cadre de cette entente?
Thank you, Madam Chair.
Allow me to welcome the people from ALPA, an organization from the riding I represent. I'm really glad to have you with us today.
I want to congratulate you on the outstanding work you do with the clientele you serve in Hochelaga and East Montreal and on Montreal Island. Thank you for your hard work.
As you said earlier, we took quick action to put a family reunification process in place. We committed to processing 6,000 files a month and 49,000 more by December. We facilitated the transmission of biometric information, applications and digital interviews, but we especially migrated from paper to digital files.
I'd like to hear what you have to say about everything that's been done during the pandemic. This proved that our immigration system had to be modernized. What else could we do to make the immigration process more efficient?
You talk about the situation in Quebec. I'd like to hear what you have to say about the immigration agreement between Quebec and Canada. What more could we do with respect to that agreement?
Réduire
Résultats : 1 - 15 de 6315 | Page : 1 de 421

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Afficher une langue
Préciser votre recherche
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes