Comité
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 150000
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Voir le profil de Kevin Waugh
2022-11-25 13:02
Ouvrir
La séance est ouverte.
Bonjour à tous.
Je remplace notre présidente, Mme Fry, qui est absente en ce vendredi. Pour les deux prochaines heures, vous êtes donc coincés avec moi en tant que vice-président. Merci beaucoup à tous.
Bienvenue à cette 56e réunion du Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes. Je tiens d'abord à souligner que cette réunion se déroule sur le territoire traditionnel non cédé du peuple algonquin anishinaabe.
Conformément à l'ordre de renvoi adopté par la Chambre le mardi 31 mai 2022, le Comité reprend l'étude article par article du projet de loi C‑18, Loi concernant les plateformes de communication en ligne rendant disponible du contenu de nouvelles aux personnes se trouvant au Canada. Conformément à l'ordre de la Chambre du jeudi 23 juin 2022, la réunion d'aujourd'hui se déroule en format hybride. Les députés assistent donc à la réunion en étant présents dans la salle ou à distance, au moyen de l'application Zoom.
J'aimerais formuler quelques consignes à l'intention des témoins et des membres du Comité. Pour prendre la parole, veuillez autant que possible attendre que je vous désigne par votre nom. Pour ceux qui participent à la réunion par vidéoconférence, vous devez cliquer sur l'icône du microphone lorsque vous intervenez et vous mettre en sourdine lorsque vous n'avez pas la parole.
Ceux qui sont sur Zoom peuvent accéder au service d'interprétation. Au bas de votre écran, vous avez le choix entre « Parquet », « Anglais » et « Français ». Pour ceux qui sont dans la salle, vous pouvez utiliser l'oreillette et sélectionner le canal qui vous convient.
Je vous rappelle que toutes vos interventions doivent être adressées à la présidence.
Conformément à notre motion de régie interne, j'informe le Comité que tous les témoins d'aujourd'hui sont ici dans la salle et que nous n'avons par conséquent pas eu à faire de test de connexion préalable.
J'aimerais maintenant souhaiter la bienvenue aux témoins, qui sont ici pour répondre aux questions techniques que nous avons aujourd'hui au sujet du projet de loi C‑18.
J'aimerais accueillir, du ministère du Patrimoine canadien, comme toujours, Owen Ripley, Joelle Paré, directrice par intérim et Pierre‑Marc Lauzon. Merci beaucoup de vous joindre à nous.
Comme d'habitude, nous pouvons compter sur la présence de la greffière du Comité, Mme Belmore. Sont également présents aujourd'hui, les greffiers législatifs Philippe Méla et Jean‑François Pagé.
Voilà qui fait l'inventaire des gens qui sont dans la salle.
Marion, vous êtes au fond de la salle. Merci de vous joindre à nous aujourd'hui.
Nous attendions M. Shields, mais le voilà.
Nous allons reprendre là où nous nous sommes arrêtés mardi, c'est‑à‑dire à l'amendement CPC‑12, proposé par Mme Thomas. Elle peut peut-être nous guider. L'amendement est à la page 18. Il porte sur l'article 7, page 4.
J'invite Mme Thomas à nous le présenter.
I call the meeting to order.
Good afternoon, everyone.
I'm filling in for our chair, Dr. Fry, who is not with us this Friday. For the next two hours, you're stuck with me as the vice-chair. Thank you very much, everyone.
Welcome to meeting number 56 of the House of Commons Standing Committee on Canadian Heritage. First off, I would like to acknowledge that this meeting is, in fact, taking place on the unceded traditional territory of the Algonquin Anishinabe people.
Pursuant to the order of reference adopted by the House on Tuesday, May 31, 2022, the committee is resuming clause-by-clause consideration of Bill C-18, an act respecting online communications platforms that make news content available to persons in Canada. Today's meeting is taking place in a hybrid format, pursuant to the House order of Thursday, June 23, 2022. Members are attending in person in the room and remotely, as we see them on the Zoom application.
I would like to make a few comments for the benefit of witnesses and members. Please wait until I recognize you by name before speaking if you can. For those participating by video conference here this afternoon, as you know, click on the microphone icon to activate your mike, and please mute yourself when you're not speaking.
Interpretation is available for those on Zoom. You have the choice, at the bottom of your screen, of either “floor”, “English” or “French”. For those in the room, you can use the earpiece and select the desired channel.
I remind everyone that all comments should be addressed through the chair.
In accordance with our routine motion, I am informing the committee that all witnesses are present here this afternoon; therefore, no connection tests in advance of the meeting were required.
I would now like to welcome the witnesses, who are present to answer any technical questions we have about our Bill C-18 today.
I'd like to welcome, from the Department of Canadian Heritage, as always, Owen Ripley; Joelle Paré, acting director; and Pierre-Marc Lauzon. Thank you very much for joining us.
With us, as usual, is the committee clerk, Ms. Belmore. We also have the legislative clerks today. They are Philippe Méla and Jean-François Pagé.
That's everyone in the room.
Marion, you're at the back there. Thank you for also joining us here today.
We were waiting for Mr. Shields. He is on now.
We'll start where we left off on Tuesday, which was at amendment CPC-12. That's by Mrs. Thomas. Perhaps she could lead us. That's on page 18 for everybody. It's clause 7 on page 4.
Mrs. Thomas, lead us off on amendment CPC-12.
Réduire
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-11-25 13:05
Ouvrir
Je suis désolée, monsieur le président, mais j'ai besoin d'une minute.
I'm sorry, Mr. Chair, but I need just one moment here.
Réduire
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Voir le profil de Kevin Waugh
2022-11-25 13:05
Ouvrir
Pendant que vous prenez un moment, j'aimerais m'assurer que la traduction en français fonctionne. Nous avons eu quelques problèmes à cet égard. Dans certaines de nos réunions, nous avons commencé alors que tout fonctionnait bien, mais nous avons eu des problèmes en cours de route. Je voulais simplement m'assurer que tout était en ordre.
Monsieur Champoux, vous avez la parole.
While you're taking a moment, is there French translation? We've had some issues in the past. Are we okay on the French translation? Is everybody good if I keep talking? In some of our meetings, we have started and then we have had an issue. I just want to make sure.
Go ahead, Mr. Champoux.
Réduire
Voir le profil de Martin Champoux
BQ (QC)
Voir le profil de Martin Champoux
2022-11-25 13:06
Ouvrir
Merci, monsieur le président.
En fait, la question doit être posée à nos interprètes pour nous assurer de la qualité du son et des équipements. J'entends présentement l'interprétation, alors je présume que tout fonctionne.
Les interprètes nous font signe que c'est bien le cas.
Merci.
Thank you, Mr. Chair.
We need to ask our interpreters to ensure that the equipment and sound quality are adequate. I can hear the interpretation right now, so I assume everything is working.
The interpreters are signalling to us that everything is in order.
Thank you.
Réduire
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Voir le profil de Kevin Waugh
2022-11-25 13:06
Ouvrir
Oui, c'est bien.
Madame Thomas, êtes-vous prête pour l'amendement CPC‑12?
Nous vous écoutons.
Yes, that's good.
Mrs. Thomas, are you ready for amendment CPC-12?
Go ahead.
Réduire
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-11-25 13:06
Ouvrir
Bien sûr. Merci de m'avoir accordé un moment, monsieur le président.
En ce qui concerne l'amendement CPC‑12, ce que nous essayons vraiment de faire ici, c'est de veiller à ce que la protection des renseignements personnels soit respectée.
Un intermédiaire de nouvelles numériques comme Facebook, par exemple, recueille des données individuelles sur ses utilisateurs. Ces données sont utilisées et conservées conformément aux lois existantes de l'État où l'intermédiaire opère.
L'amendement CPC‑12 vise simplement à demander des précisions sur la protection des renseignements personnels. Il s'agit essentiellement de s'assurer que lorsqu'un intermédiaire de nouvelles numériques doit fournir des renseignements au Conseil, ces derniers excluront les renseignements personnels. En d'autres termes, la protection des renseignements personnels sera toujours respectée. La propriété des données sera toujours protégée conformément à toute autre loi du Parlement ou à toute autre loi. Il s'agit simplement de clarifier et de protéger davantage les utilisateurs ordinaires en ligne. En fin de compte, c'est ce que nous recherchons.
Sure. Thank you for giving me a moment, Mr. Chair.
With regard to amendment CPC-12, really what we're trying to do here is to ensure that individual privacy is respected.
A DNI—a digital news intermediary—such as Facebook, for example, collects individual user data, and that is used and held within the confines of existing legislation within the jurisdiction in which they operate.
This amendment, CPC-12, would simply be asking for further clarification with respect to privacy protection. It's basically making sure that when a DNI has to provide information to the commission, that information will be disclosed with the exception of individual information. In other words, privacy will still be respected. Data ownership will still be protected in accordance with any other act of Parliament or any other law. It's simply for the sake of further clarity and protection for everyday online users. That's ultimately what we're going for there.
Réduire
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Voir le profil de Kevin Waugh
2022-11-25 13:07
Ouvrir
Monsieur Bittle, allez‑y.
Mr. Bittle, go ahead.
Réduire
Voir le profil de Chris Bittle
Lib. (ON)
Voir le profil de Chris Bittle
2022-11-25 13:07
Ouvrir
Merci beaucoup, monsieur le président.
En fin de compte, restreindre la capacité du CRTC à recueillir des renseignements ne profite qu'aux plateformes et aux géants étrangers de la technologie, qui pourraient facilement retenir les renseignements nécessaires. Cela concerne les objectifs mêmes de la loi.
Je vous remercie, monsieur le président.
Thank you so much, Mr. Chair.
Ultimately, restricting the ability of the CRTC to collect information only benefits the platforms and foreign technology giants. They could easily withhold necessary information. That's with regard to the purposes of the legislative objectives.
Thank you, Mr. Chair.
Réduire
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Voir le profil de Kevin Waugh
2022-11-25 13:08
Ouvrir
Madame Thomas, allez‑y.
Go ahead, Mrs. Thomas.
Réduire
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-11-25 13:08
Ouvrir
Je vous remercie.
J'aimerais demander aux fonctionnaires quelques informations supplémentaires.
Le libellé actuel du projet de loi n'offre pas cette restriction quant aux renseignements qui pourraient être exigés de ces intermédiaires de nouvelles numériques .
D'après vous, s'agit‑il d'une marge de manœuvre suffisante? Y a‑t‑il des dispositions qui protègent les renseignements personnels des personnes et qui garantissent que les renseignements d'un utilisateur individuel — disons de Facebook — seront protégés et ne seront pas demandés par le Conseil?
Thank you.
I would ask the officials for some further information.
The legislation as it's currently written doesn't offer this confinement as to what information could be demanded of these DNIs.
In your estimation, then, is that quite a wide berth? Is there anything in there that would protect the privacy rights of individuals and make sure the information of an individual user—let's say, of Facebook—would in fact be protected and not called for by the commission?
Réduire
Thomas Owen Ripley
Voir le profil de Thomas Owen Ripley
Thomas Owen Ripley
2022-11-25 13:09
Ouvrir
Merci de la question et de vos commentaires, madame Thomas.
J'ai quelques observations à faire.
En ce qui concerne la première partie de votre question, le CRTC a le pouvoir de demander les renseignements dont il a besoin pour appliquer la loi. Son autorité est liée aux renseignements dont il a besoin pour appliquer la loi. Le CRTC outrepasserait ses pouvoirs s'il tentait de demander des renseignements qui n'ont pas de lien avec l'application de la loi.
En effet, il existe d'autres cadres fédéraux qui régissent la protection des renseignements personnels — la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques, ou LPRPDE, et la Loi sur la protection des renseignements personnels en ce qui concerne le secteur public —, et le CRTC continue d'être lié par ces cadres et ces obligations.
En ce qui concerne ce que l'on pourrait qualifier de renseignements commerciaux plus confidentiels, comme vous le savez peut-être, la loi prévoit, à l'article 55, la possibilité de classer comme confidentiels les renseignements qui sont soumis au Conseil. Il existe un cadre établi pour la gestion de ces renseignements.
De mon point de vue, c'est la règle du jeu en ce qui concerne la protection des renseignements personnels.
Thank you for the question and the comments, MP Thomas.
I have a couple of observations.
With respect to the first part of your question, the CRTC has the authority to ask for information it requires in the administration of the act. Its authority is bound by information that it needs to administer the act. The CRTC would be acting outside of its authority if it tried to request information not related to the administration of the act.
There are, indeed, other federal frameworks governing privacy—the PIPEDA legislation, and the Privacy Act with respect to the public sector—so the CRTC remains bound by those frameworks and those obligations.
With respect to what would be characterized as more confidential business information, as you may know, the act does provide for an opportunity at clause 55 for information that is submitted to the commission to be classified as confidential. There's a framework in place for how that information could be managed.
From my perspective, that's the lay of the land with respect to privacy.
Réduire
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-11-25 13:10
Ouvrir
Merci. Je vous remercie de votre réponse.
Ma question de suivi est donc la suivante: dans l'état actuel des choses, y a‑t‑il des limites à ce que le CRTC peut demander? S'il considère que tels ou tels renseignements sont pertinents dans le cadre de cette loi, peut‑il les demander, ou y a‑t‑il des limites à ce qu'il peut effectivement demander?
Thank you. I appreciate that.
My follow-up question would be this: Currently, as it stands, are there limitations as to what the CRTC can request? If it considers information to be pertinent to this act, can it ask for it, or are there any limitations on the request that can be made?
Réduire
Thomas Owen Ripley
Voir le profil de Thomas Owen Ripley
Thomas Owen Ripley
2022-11-25 13:10
Ouvrir
Encore une fois, cela peut se faire aussi longtemps que le CRTC est d'avis que les renseignements demandés sont nécessaires pour administrer la loi.
Un cas de figure raisonnable dans ce genre de situation pourrait concerner le nombre d'utilisateurs canadiens qu'un intermédiaire de nouvelles numériques a au Canada. L'intermédiaire de nouvelles numériques demeure lié par la LPRPDE et par toutes les obligations sous-jacentes, et le CRTC demeurerait lié par les mesures législatives qui régissent le secteur public. Dans ce cas, par exemple, je ne vois aucune raison pour que des renseignements personnels individuels soient soumis au CRTC. Vous pourriez peut-être faire cela de façon agrégée, mais, quelle que soit la façon, le CRTC reste assujetti au cadre plus large qui préside à la protection des renseignements personnels.
Le ministère a eu l'occasion de procéder à des consultations sur les questions de protection des renseignements personnels. Il a été établi qu'en ce qui concerne les renseignements personnels, les conséquences sont minimes.
Again, it's as long as the CRTC is of the opinion that it is necessary for the administration of the act.
A reasonable hypothetical in this kind of situation might be about the number of Canadian users that a digital news intermediary has in Canada. The digital news intermediary remains bound by PIPEDA and any obligations in that respect, and then the CRTC would remain bound by the legislation governing the public sector. In that instance, for example, I would see no reason that you would have individual personal information submitted to the CRTC. Maybe you would at the aggregate level, but regardless, the CRTC remains bound by the broader framework governing privacy.
The department did have the opportunity to do some consultations on the privacy questions. The assessment was that there were minimal implications with respect to personal information.
Réduire
Voir le profil de Rachael Thomas
PCC (AB)
Voir le profil de Rachael Thomas
2022-11-25 13:12
Ouvrir
Vous dites que « les conséquences sont minimes ». Cela signifie qu'il y en a tout de même. Pouvez-vous nous en dire plus? Quelles sont ces atteintes à la protection des renseignements personnels dont vous parlez?
You used the phrase “minimal implications”, which means there are still some. Can you expand on that? What are the privacy infringements within this?
Réduire
Thomas Owen Ripley
Voir le profil de Thomas Owen Ripley
Thomas Owen Ripley
2022-11-25 13:12
Ouvrir
Encore une fois, madame Thomas, les renseignements qui seraient fournis au CRTC aux fins d'application de la loi, seraient, de notre point de vue, agrégés. Je ne vois aucune raison pour laquelle ce serait des renseignements personnels qui seraient communiqués.
Again, Mrs. Thomas, for the purposes of administering the act, from where we sit, the information that would be provided to the CRTC would be in the aggregate. I see no reason that there would be the submission of personal information.
Réduire
Résultats : 1 - 15 de 150000 | Page : 1 de 10000

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes