Hansard
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 240
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2023-01-30 14:43 [p.10934]
Monsieur le Président, le Québec a toute la légitimité nécessaire pour démocratiquement faire ses propres choix de société.
C'est pourquoi il est inacceptable que le fédéral menace de s'attaquer à la disposition de dérogation. La disposition de dérogation est la seule disposition qui garantit au Québec et aux provinces que le fédéral et les juges nommés par le fédéral ne seront pas les seuls décideurs de ce que nous avons le droit de faire chez nous.
Le premier ministre du Québec a mentionné que c'était une attaque frontale contre la capacité de notre nation de protéger nos droits collectifs.
Est-ce qu'Ottawa va reculer?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2023-01-30 14:44 [p.10934]
Monsieur le Président, je vais lire un passage au sujet de la disposition de dérogation: « C'est un moyen pour les assemblées législatives fédérale et provinciales de garantir que ce sont les représentants élus du peuple plutôt que les tribunaux qui ont le dernier mot. » C'est Pierre Elliott Trudeau qui disait cela.
Même Pierre Elliott Trudeau constatait l'importance de la disposition de dérogation dans une démocratie saine. Aujoud'hui, son fils fait le contraire. Il demande à un tribunal d'enlever le dernier mot aux élus.
Le gouvernement va-t-il reculer?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2023-01-30 14:45 [p.10934]
Monsieur le Président, on le sait, les libéraux veulent contester la loi 21 sur la laïcité, mais la loi 96 est sur le français. L'attaque de la disposition de dérogation, c'est la suite des choses. Ils veulent garantir que plus jamais le Québec ne sera capable de déposer des lois comme la loi 21 et la loi 96; que plus jamais le Québec ne pourra défendre ses droits collectifs; que plus jamais le Québec n'aura le droit d'avoir ses propres valeurs distinctives. Finalement, le problème, c'est que les Québécois sont différents et qu'eux autres, ils ne sont pas capables d'accepter ça.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-12-14 17:01 [p.10897]
Madame la Présidente, j'ai fait une petite liste pour ne pas oublier personne. Quand on fait des remerciements et qu'on oublie du monde, on a souvent l'air fou. Je n'ai pas le goût de finir les travaux parlementaires en ayant l'air fou.
D'abord, j'aimerais remercier le leader à la Chambre de l'opposition officielle, qui est un nouveau venu. J'apprends à le connaître tout doucement et je dois dire que l'avenir est prometteur. Nous nous entendons bien et je suis convaincu que, malgré le fait que nous en sommes à nos premières relations d'amitié, j'ai beaucoup d'espoir que nous allons développer quelque chose de très solide, comme ce que j'ai développé avec les autres leaders qui l'ont précédé. Je suis très content de travailler avec ce monsieur et je sais que nous allons développer une belle relation. J'en suis convaincu.
J'aimerais remercier le leader du gouvernement à la Chambre des communes. Cela fait un an que j'apprends à le connaître. Nous nous apprivoisons, un peu comme dans Le Petit Prince. Je trouve qu'il a de l'avenir. Je sens que notre relation s'améliore et que je suis en train de développer une amitié sincère. Je trouve qu'il est un gars extraordinaire. Je salue donc le député d'Ajax pour le travail accompli.
Finalement, je remercie un vieux routier, le député de New Westminster—Burnaby. Il est celui avec qui j'ai toujours travaillé du côté des néo-démocrates. Il m'apprend beaucoup, parce qu'il a vraiment beaucoup d'expérience. Je dois dire que les relations sont belles. Nous faisons du beau boulot ensemble, et je suis convaincu que nous allons poursuivre dans le même sens.
Le leader à la Chambre de l'opposition officielle mentionnait à quel point nos équipes d'employés sont extraordinaires. Je pense que tout le monde ici en est convaincu. Je salue tous les employés qui nous aident à performer, à être meilleurs et, surtout, à faire notre travail adéquatement pour notre monde.
Quand nous sommes en politique, nous travaillons fort et nous oublions souvent les gens qui nous permettent de bien faire notre travail. J'ai avec moi une liste. Elle est très importante.
Je remercie les greffiers, les légistes et les analystes de la Chambre. Je remercie l'équipe d'interprètes, si importante pour notre parti qui insiste pour faire vivre le français à la Chambre.
Je remercie les pages remplis d'avenir. J'imagine que ce travail leur sert beaucoup. Ils apprennent beaucoup de choses à faire ou à ne pas faire. Peu importe, cela va leur servir plus tard. Je les salue. Peut-être que nous nous verrons un jour dans un autre univers. Je pourrai alors contempler la réussite de ces jeunes gens, qui sont, ma foi, extraordinaires.
Je remercie les équipes à l'entretien et dans les services de restauration. Je remercie les techniciens informatiques. Il y a souvent des gens moins habiles, comme moi, qui font appel à eux. Ils sont d'une patience extraordinaire avec les dinosaures. J'en suis témoin.
Je remercie les conducteurs de navette. Il ne faut pas les oublier. Ils sont toujours là pour nous. Je remercie les journalistes de la Colline, qui rapportent quotidiennement ce qui se passe ici pour le bien de notre démocratie. Il ne faut pas l'oublier.
Je termine par vous, madame la Présidente, et par votre équipe, le Président les vice-présidents, qui faites en sorte que nous nous sentons bien. Quand je me lève à la Chambre et que je vous regarde, j'ai l'impression qu'au moins une personne m'écoute à la Chambre, et c'est merveilleux. Je vous remercie, madame la Présidente.
Je souhaite à tous un beau temps des Fêtes, une bonne année, un beau Noël et tout ce qu'on peut désirer en 2023.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-12-08 14:25 [p.10665]
Monsieur le Président, le contrat que le gouvernement a octroyé à Sinclair Technologies, qui appartient en partie à des intérêts chinois accusés d'espionnage, est extrêmement inquiétant. On sait que le contrat vient d'être annulé, mais le gouvernement a quand même donné à une compagnie appartenant au gouvernement chinois l'accès aux fréquences secrètes de la GRC. C'est un système de filtrage qui assure la confidentialité des communications du premier ministre et des chefs d'État étrangers en visite au Canada.
Personne n'a jugé nécessaire de faire des vérifications de sécurité. Comment le premier ministre peut-il nous expliquer cela?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-12-08 14:26 [p.10665]
Monsieur le Président, parlons-en, des mesures. Le gouvernement fédéral a une société d'État dont le mandat est de surveiller la sécurité des télécommunications. On l'appelle le CST, le Centre de la sécurité des télécommunications. Personne au gouvernement n'a jugé bon de faire appel à l'expertise du CST pour évaluer les risques à la sécurité nationale liés à ce contrat qui donne accès aux fréquences secrètes de la GRC à une compagnie accusée d'espionnage aux États‑Unis.
Personne au gouvernement n'a eu l'idée de demander au CST de faire une vérification. Comment le premier ministre peut-il nous expliquer cela?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-12-07 14:29 [p.10550]
Monsieur le Président, qui n'a jamais entendu l'histoire du gars qui écoute la radio dans sa voiture et entend aux nouvelles qu'un dangereux chauffard roule dans le sens contraire du trafic? Il crie à la radio « il n'y en a pas juste un, il y en a une centaine », incapable de se rendre compte que c'est lui, le dangereux chauffard. Le gouvernement du Canada se comporte exactement comme lui et c'est moins drôle comme histoire.
Le Québec, les provinces et, aujourd'hui, l'Association médicale canadienne demandent au fédéral d'accroître le financement en santé.
Quand le gouvernement va-t-il arrêter de jouer les dangereux chauffards, se mettre à rouler dans le sens du trafic et augmenter les transferts en santé?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-12-07 14:30 [p.10550]
Monsieur le Président, l'Association médicale canadienne a demandé une augmentation du financement fédéral en santé et elle ne l'a pas eue. C'est un classique et cela fait des années qu'on vit cela.
Ottawa dit qu'il collabore, mais ce n'est pas vrai. Il n'y en a pas de collaboration. Tout le monde sait que le système de santé au Québec est sous-financé par le fédéral, mais Ottawa retient quand même l'argent. Tout le monde sait qu'Ottawa ne connaît rien dans le système de santé, mais il veut quand même imposer des normes.
Les malades n'ont pas besoin de donneurs de leçon. Ils ont besoin de donneurs de soins.
Le gouvernement va-t-il augmenter les transferts en santé, oui ou non?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-12-06 10:50 [p.10469]
Madame la Présidente, quand j'étais petit, on racontait des histoires à la télévision. Dan ce temps-là, on disait: ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. Le NPD et les libéraux se sont mariés et ils eurent beaucoup de bâillons. Ils se bâillonnent. Ils bâillonnent la Chambre des communes. On n'a jamais vu un parti de l'opposition autant aimer se la fermer. Des fois, quand on les entend parler, on les comprend.
Sérieusement, 20 bâillons ont été négociés avec le NPD. Il y a un bâillon qui disait que le gouvernement peut étendre les heures de séance jusqu'à minuit, et ce, jusqu'au 23 juin, s'il le souhaite.
Regardons le programme législatif: aujourd'hui, on étudie le projet de loi C‑32; demain, c'est le projet de loi C‑32; jeudi, c'est le projet de loi C‑32; vendredi, c'est le projet de loi C‑32. C'est ce qui est au programme.
Ils peuvent prolonger les séances jusqu'à minuit, mais cela n'est pas assez pour eux. Ils sont pressés. C'est urgent, leur affaire. Alors, que font-ils? Ils décident. Mon collègue le ministre du Tourisme l'a dit: ils sont tannés. Je leur rappelle qu'ils sont au Parlement. On appelle cela la démocratie. Je sais que le premier ministre a admiré la Chine et la dictature en Chine, mais à un moment donné il va falloir qu'il apprenne à écouter l'opposition, parce que, souvent, les partis de l'opposition ont des choses intéressantes et importantes à dire. Cela pourrait les inspirer pour qu'ils n'arrivent pas avec des projets de loi comme le projet de loi C‑31. C'est pour cela que le NPD est à genou à manger les bas des libéraux, c'est pour le projet de loi C‑31.
Cela fait dix ans que je siège à la Chambre et je n'ai jamais vu un projet de loi aussi pourri que cela. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Mario Dumont dans sa chronique quand il a parlé de l'assurance dentaire et du projet de loi C‑31. C'était tellement bâti tout croche, ils ont dû faire cela avec une cagoule sur la tête tellement ils devaient être gênés d'écrire une telle affaire. C'est pour cela que le NPD a appuyé 20 bâillons. C'est un peu gênant.
Ma question s'adresse au NPD. Ses députés ne sont-ils pas gênés d'appuyer 20 bâillons et d'être obligés de se la fermer comme cela?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-11-24 14:18 [p.9976]
Monsieur le Président, aujourd'hui, j'aimerais souligner le 100e anniversaire de Mme Françoise Poulin. Originaire du petit village de Saint-Prosper-de-Dorchester, elle déménage à 18 ans à Québec où elle rencontre le père de ses sept enfants.
C'est digne d'un film. Souffrant d'une appendicite et opérée à l'Hôtel-Dieu, elle tombe amoureuse de son infirmier et futur mari, Joseph Dutil, pour ensuite s'établir dans leur demeure à Saint-Hyacinthe où elle vit encore aujourd'hui.
Vivre dans cette maison, c'est l'occasion de garder vivante la mémoire de son conjoint avec qui elle a partagé sa vie durant 32 ans.
Veuve à 55 ans, elle se redéfinit d'épouse mère à femme forte et indépendante, une femme de cœur, aimante et dévouée envers sa famille et ses proches. Elle a su transmettre sa détermination et sa vaillance à toute sa descendance. Ce sont des personnes généreuses, honnêtes et travaillantes, du vrai bon monde.
Je peux vous en parler longtemps, parce que ses fils Richard, Alain et Dany sont trois de mes bons amis, des gars extraordinaires.
Je souhaite donc un joyeux anniversaire à Mme Poulin. C'est maintenant à son tour de se laisser parler d'amour.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-11-24 14:30 [p.9979]
Monsieur le Président, le premier ministre a manqué de sérieux, à la Chambre, concernant l'ingérence chinoise dans le financement des candidats aux élections. C'est le moins qu'on puisse dire.
Or, il a trouvé cela assez sérieux pour demander à ses services de renseignement d'aller au fond des choses. Là-dessus, il a raison: la Chine s'ingère de plus en plus dans la démocratie. Il en a même parlé au président chinois au G20.
Ce que le reportage de Global News a révélé, c'est au minimum une faiblesse flagrante dans le système de financement politique. Le premier ministre peut corriger la situation immédiatement, et c'est très simple.
Va-t-il rétablir le financement public pour les partis politiques?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-11-24 14:31 [p.9979]
Monsieur le Président, la réponse que je viens d'entendre est incroyable. Le premier ministre devrait être gêné.
La dépendance des partis politiques aux dons crée des conditions malsaines favorisant l'influence indue. C'est déjà un problème avec les milieux des grands donateurs. Le premier ministre le sait, il a passé son mandat dans le trouble parce qu'il monnayait sa présence à des cocktails privés avec des gens d'affaires à 1 500 $ par tête de pipe.
Le reportage de Global révèle que cette même faiblesse peut être exploitée par des puissances étrangères voulant influencer la démocratie. La Chine fait probablement déjà cela. Le premier ministre doit appliquer le principe de précaution. Je sais qu'il ne connaît pas bien cela, mais, à un moment donné, il faudrait qu'il se réveille.
Va-t-il rétablir le financement public des partis politiques...
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-11-23 14:31 [p.9894]
Monsieur le Président, quand on questionne le premier ministre sur l'ingérence de la Chine dans le financement électoral de 2019, il fanfaronne. Il nous compare à Donald Trump, qui nie le résultat des présidentielles américaines. C'est vraiment n'importe quoi.
Il y a une personne qui a parlé de légitimité des élections fédérales de 2019, et c'est le gars qui les a gagnées, c'est-à-dire lui.
L'ingérence chinoise, c'est très sérieux. Pour éviter que cela se reproduise, on doit savoir.
Il va falloir que le premier ministre arrête de fanfaronner et qu'il nous dise qui sont les candidats que la Chine a financés et, surtout, de quelle manière elle l'a fait.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-11-23 14:32 [p.9894]
Monsieur le Président, le premier ministre est dur à suivre en ce qui concerne l'ingérence de la Chine.
Au Parlement, il ne trouve pas cela assez important pour répondre sérieusement aux partis de l'opposition, mais, au G20, il courait dans les corridors pour aller parler de cela au président chinois Xi Jinping. Ici, à la Chambre, il n'est au courant de rien, mais, au G20, il est assez au courant et préoccupé pour en débattre avec le président chinois.
La question se pose et elle est simple.
Est-ce que le premier ministre connaît tous les détails sur l'ingérence chinoise et nous les cache, ou est-ce qu'il a abordé Xi Jinping sur la seule base d'un article de journal?
Soit ce n'est pas honnête, soit ce n'est pas malin. Où est le premier ministre, là-dedans?
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-11-23 14:44 [p.9896]
Monsieur le Président, passons à des solutions. Onze candidats auraient reçu du financement de la Chine aux élections de 2019. Cela prouve qu'il faut lutter contre l'ingérence des puissances étrangères dans notre démocratie. Cela tombe bien parce que dans ce cas précis, c'est super facile. Il faut simplement revenir au financement public des partis politiques. Il faut que les partis soient financés par Élections Canada selon le nombre de votes reçus au lieu de tout miser sur les grands donateurs. On peut régler cela demain matin.
Est-ce que le premier ministre réalise qu'alors que les ingérences étrangères se multiplient, le financement public devient essentiel?
Résultats : 1 - 15 de 240 | Page : 1 de 16

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes