Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 311
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Merci, madame la présidente.
Je vous remercie, brigadier-général Trudeau, d'être parmi nous aujourd'hui dans le cadre de cette importante étude.
Au Comité permanent de la condition féminine, nous essayons de voir comment les victimes peuvent être mieux accompagnées. C'est le but de notre étude. D'un point de vue plus féministe, il s'agit de déterminer comment les femmes peuvent prendre leur place dans l'armée.
Vous avez parlé de processus, de collaboration et de communication. Comment la communication se fait-elle entre l'ombudsman des Forces armées ou la police militaire et vous-même, en tant que grand prévôt des Forces armées canadiennes? Comment peut-on établir la collaboration qu'il y a entre vous?
L'ombudsman peut-il venir vous voir lorsqu'il reçoit des plaintes pour inconduite sexuelle, par exemple?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
De quel type d'évaluation s'agit-il?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Nous cherchons à comprendre quels problèmes affectent le processus de dénonciation d'inconduite sexuelle dans l'armée.
Avez-vous autre chose à ajouter au sujet de ce processus de dénonciation? Les gens savent-ils précisément où diriger leurs plaintes, par exemple?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Il y aurait un problème sur le plan de la communication, comme vous venez de le mentionner.
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
En ce qui concerne la nécessité de l'identification des victimes, quelles informations doivent-elles nécessairement dévoiler si elles veulent aller plus loin dans le processus et savoir où déposer leur plainte, par exemple?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Oui.
Est-il nécessaire que la victime s'identifie au Bureau du Conseil privé ou ailleurs? Que doit-elle dévoiler? Jusqu'où doit-elle aller?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
D'accord.
Selon vous, quelles sont les failles dans le processus de dénonciation d'inconduite sexuelle dans l'armée en ce qui a trait aux démarches des victimes? Avez-vous des exemples à nous donner?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Merci beaucoup, madame la présidente.
Merci beaucoup, monsieur le grand prévôt, d'être avec nous aujourd'hui. Selon ce que vous dites, il y aurait des problèmes très limités. En fait, vous dites qu'il n'y en a pas vraiment et que votre ministère peut répondre et donner suite immédiatement à toutes les plaintes. C'est ce qu'on comprend de vos propos.
Alors, où est le problème, selon vous?
Par exemple, dans le cas de l'affaire Vance, si la victime était venue vous voir, est-ce que la cause aurait abouti?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Tout à l'heure, vous avez parlé des problèmes liés à la codification, notamment en ce qui concerne les cas qui sont jugés non fondés.
Quelle proportion des plaintes d'inconduite sexuelle aboutit à une reconnaissance de culpabilité?
Est-ce que le nombre est faible? Si c'est le cas, qu'est-ce qui explique cela? Quels sont les obstacles qui font que la plupart des plaintes n'aboutissent pas à une reconnaissance de culpabilité?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Le seuil de...
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Messieurs Okros et English, je vous remercie beaucoup de vos témoignages. Vos points de vue d'historiens nous rappellent que le problème, la culture et les cas d'agression sexuelle dans l'armée canadienne remontent déjà à très loin. Des choses ont été faites, mais la situation n'a pas bougé assez rapidement.
Il y aurait tellement de choses à dire. D'abord, monsieur Okros, vous avez parlé de la culture dans l'armée canadienne. J'aimerais vous en entendre parler en lien avec l'opération Honneur, La voie vers la dignité et le respect.
Quel est votre souci concernant les critères de sélection des dirigeants qui sont abordés dans La voie vers la dignité et le respect?
Parlez-nous du processus qui implique un changement de culture. Que pensez-vous de La voie vers la dignité et le respect?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Il y a donc l'obligation de rendre des comptes pour les dirigeants, mais il y a aussi la question de la formation.
J'aimerais revenir sur ce sujet.
Mme Julie S. Lalonde est venue témoigner devant le Comité.
Comment expliquez-vous ce qui lui est arrivé durant une formation qu'elle donnait au Collège militaire royal de Saint-Jean, où elle expliquait avoir reçu beaucoup de commentaires disgracieux de la part des gens en formation qui se trouvaient devant elle?
Êtes-vous surpris de la réaction des militaires pendant que Mme Lalonde essayait de les sensibiliser aux cas d'agression, entre autres?
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Ma prochaine question s'adresse à M. English.
Dans vos présentations, vous avez parlé de votre objectif pour 2026. Comment faire pour travailler sur cet objectif et l'améliorer? J'aimerais vous entendre davantage sur les problèmes de recrutement et de rétention.
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Cela crée encore beaucoup d'inégalités entre les genres.
Voir le profil de Andréanne Larouche
BQ (QC)
Je remercie encore une fois les deux témoins de leur comparution. Il est très intéressant d'entendre le point de vue d'historiens sur la question des agressions dans les Forces armées canadiennes.
Monsieur Okros, vous avez parlé de masculinité militarisée. Pourriez-vous nous en dire davantage sur ce phénomène? Quel est votre point de vue sur ce dernier?
Résultats : 1 - 15 de 311 | Page : 1 de 21

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes