Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 313
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Merci, monsieur le président.
J'espérais que M. Norlock dirait ce qu'il pense vraiment aujourd'hui.
Des voix: Oh, oh!
L'hon. Diane Ablonczy: Mais je dois toutefois dire que je ne suis pas en désaccord avec ses propos et je n'appuierai pas cette motion.
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
J'ai pensé vous dire les quelques mots que voici. J'ai beaucoup aimé travailler à ce comité. Je ne savais pas si j'aimerais cela ou non, quand on m'a demandé d'y participer, mais j'ai vraiment aimé cela.
Randall, il a été tout simplement agréable de travailler avec vous. Vous êtes un gentleman, vous êtes raisonnable et avez bon caractère, ce qui me fait rougir parfois. Je vous suis vraiment reconnaissante de cela. En plus, je peux m'adresser à vous quand j'ai des problèmes avec mes mots croisés.
Rosane, je ne vous connaissais pas avant, mais j'ai vraiment aimé travailler avec vous aussi.
Elaine, nous n'avons pas beaucoup travaillé ensemble parce que vous êtes nouvelle, mais nous avons eu un bon comité.
Wayne est mon préféré — une sorte de souffre-douleur, pour moi. Il a aussi très bon caractère. Je sais que c'est attribuable à la bonne influence que John exerce sur lui, mais j'ai aimé cela. Nous avons vraiment eu un bon comité.
J'aimerais dire, sérieusement, que même si nous avons des points de vue différents, je prie ceux qui reviendront — dont je ne serai pas — de penser à ce qui vaut mieux pour notre pays. Je sais qu'il y a toujours ce genre de yin et yang entre la protection de la vie privée et les droits de la personne d'un côté, et la sécurité et la vigilance de l'autre, et il n'est pas facile de trouver un juste équilibre. C'est très important. J'ai la chair de poule quand je pense à ce qui se passe partout dans le monde. Je pense que nous ne pouvons pas nous permettre d'être naïfs ou complaisants. Je ne sais pas qui fera partie du comité après les élections, mais je pense simplement que ce que nous faisons ici est crucial pour la paix, l'ordre et le bon gouvernement que notre pays mérite.
Donc, je vous remercie, monsieur le président. Vous avez été formidable. Je ne savais pas à quoi m'attendre de votre part, mais je pense que vous êtes l'un des meilleurs présidents, sinon le meilleur des présidents avec lesquels j'ai travaillé — et il y en a eu plusieurs. Je vous félicite. Que puis-je dire de mes collègues? Il vaut mieux ne pas trop en dire. Rosane et moi avons des approches très différentes, mais nous en sommes venues à nous apprécier mutuellement et à former une excellente équipe de travail.
En ce qui concerne mon ami Rick, si calme et discret, je dois dire qu'à notre première réunion, non pas au comité, mais au parti, Rick et moi avons eu une grosse confrontation. J'ai depuis oublié de quoi il s'agissait, et lui aussi, sans doute. Cependant, après, il est venu me voir et m'a dit: « J'espère que cela ne va pas avoir d'effet sur nos relations de travail. »
Vous souvenez-vous de cela? J'ai juste dit: « Absolument pas. Je pense qu'il est important que nous ayons des opinions fermes et que nous les exprimions. C'est ainsi que nous nous rejoignons. » Rick, vous êtes spécial. Je dois vous dire que Rick est marié — étonnamment — à une très magnifique rousse. Qui l'aurait cru?
Des voix: Oh, oh!
L'hon. Diane Ablonczy: LaVar ne reviendra pas, alors je vais le laisser parler, mais vous savez probablement qu'il a été affecté à un autre comité pendant un certain temps et il s'est tellement ennuyé de vous qu'il a fait des pressions, s'est lamenté et a crié jusqu'à ce qu'on le fasse revenir. Travailler avec vous a été formidable.
Ted est tranquille. Il a énormément de profondeur. Vous allez offrir un excellent service à votre pays. Vous êtes très intelligent, et très réfléchi. Parce que je parle tant, j'ai toujours de l'admiration pour les gens qui sont capables de se retenir et d'attendre de vraiment bien savoir ce qui se passe pour se prononcer. Ted, vous avez mon plus grand respect.
C'est ce que je souhaitais vous dire. Je suis reconnaissante au greffier et aux analystes, ainsi qu'à tous ceux qui contribuent au comité. Vous êtes la force invisible derrière le comité — sachez que nous vous en savons gré.
Vous allez me manquer, mais je vais vous surveiller. Ne laissez pas le pays tomber.
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Oui, merci.
J'ai un certain nombre de questions. J'espère que les réponses seront brèves.
J'ai été frappée par la différence d'opinions du député le plus chevronné de l'opposition qui siège à notre comité. Si j'ai bien compris, il a dit essentiellement que nous parlons seulement d'un petit groupe. Il a ensuite fait un geste réprobateur du doigt à l'intention d'un de nos témoins experts, qui a des connaissances et une expérience approfondies dans ce domaine, en voulant dire: « Ce n'est pas très gentil de votre part de dire des choses méchantes au sujet d'un groupe de musulmans. »
C'est vraiment digne de...
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Nous avons ici un témoin qui soulève des préoccupations au sujet d'un groupe particulier, et M. Garrison s'en offusque, même s'il n'a pas la même expertise que le témoin. Il semble que ce soit un exemple de ce que M. Quiggin a dit, à savoir que la rectitude politique, le relativisme culturel et l'aveuglement volontaire à l'égard de l'extrémisme sont dangereux pour le Canada.
Voici où nous en sommes. Vous dites que nous sommes aux prises avec de solides réseaux d'extrémistes. Vous dites tous les deux que la radicalisation est un véritable problème au pays, mais le public ne sait pas trop qui croire. L'opposition dit: « Vous savez, cela revient tout simplement à être indûment dur et inéquitable pour certains groupes. »
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
L'opposition dit que...
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Je comprends, monsieur le président.
Pourquoi les Canadiens sont-ils préoccupés par cette question? Pourquoi une mère dévouée, un agriculteur, un pêcheur ou un travailleur d'usine se soucie-t-il de cela? Pourquoi appuieraient-ils le gouvernement lorsqu'il tente d'empêcher des gens de se rendre à l'étranger?
J'aimerais vous entendre tous les deux.
Monsieur Quiggin, vous n'avez pas eu beaucoup de temps de parole.
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Monsieur le président, avec tout le respect...
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Monsieur le président, ai-je bien deux minutes?
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Je crois que ma collègue a une question.
Le président: Oui, madame James.
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Merci.
Mon ami, M. Easter, m'a fait sourciller encore une fois. Il a été ministre, comme moi. Or, il dit que le gouvernement, c'est le gouvernement, et laisse entendre que tous les ministres savent tout au sujet de tous les portefeuilles et qu'aucun ministre n'a d'expertise ou de connaissances particulières qu'il applique dans l'exercice de ses fonctions.
Pouvez-vous expliquer pour mon collègue, et peut-être pour moi aussi, les différences dans les connaissances et l'expertise du ministre de la Sécurité publique et du ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration qui leur donneraient différentes responsabilités en vertu de cette loi?
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Tout le concept du passeport m'intéresse, voilà tout.
Quel est le but du passeport? Est-ce un droit de chaque citoyen d'avoir ce document? Quelles responsabilités le gouvernement doit-il assumer en ce sens? Le gouvernement a-t-il un certain pouvoir discrétionnaire pour décider de fournir ces services ou d'assurer la protection d'un citoyen qui voyage?
Voir le profil de Diane Ablonczy
PCC (AB)
Je suis une ancienne ministre chargée des Affaires consulaires. Dans le cadre de ce que le gouvernement offre, si un citoyen canadien se retrouve dans une situation de détresse alors qu'il est en voyage à l'étranger, le gouvernement fournit de l'aide et des services aux voyageurs canadiens.
Si un Canadien se rend à l'étranger avec un passeport canadien pour combattre aux côtés de l'EIIS ou pour se livrer à d'autres activités terroristes, quelle incidence cela a-t-il sur la responsabilité du gouvernement de venir à son secours s'il se blesse ou a des ennuis?
Résultats : 1 - 15 de 313 | Page : 1 de 21

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes