Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 197
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Merci beaucoup, madame la présidente.
Je voudrais commencer par remercier les membres du Comité de m'avoir invité ici aujourd'hui pour discuter de certaines priorités du Budget principal des dépenses de mon portefeuille. Je tiens à vous remercier infiniment de tout le travail important que vous accomplissez au nom des Canadiens.
Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, la santé et la sécurité des Canadiens demeurent la priorité absolue de notre gouvernement.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Je comprends. Je vous remercie beaucoup.
Cela signifie qu'il fallait s'assurer que les travailleurs de première ligne recevaient l'équipement dont ils avaient besoin pour faire leur travail et travailler sans relâche pour trouver un vaccin sûr et efficace contre la COVID-19.
Nous avons commencé l'année avec une production canadienne d'équipement de protection individuelle pratiquement inexistante et un marché international précaire, mais après avoir lancé notre projet « Fait au Canada » et après avoir vu l'industrie passer à l'action, je suis fier de dire que près de la moitié de notre approvisionnement en équipement de protection individuelle se fait auprès d'entreprises canadiennes.
Plus de 6 500 entreprises ont répondu à notre appel à l'action pour accroître rapidement la production nationale d'équipement de protection individuelle. Ces entreprises aident à assurer la sécurité des travailleurs de la santé de première ligne, tout en générant des emplois importants dans le secteur manufacturier en cette période difficile.
En ce qui concerne les vaccins, nous observons des progrès remarquables dans des projets de développement menés ici même, au Canada. Grâce à nos investissements dans des entreprises telles que VBI Vaccines, Medicago et IMV, notre gouvernement fait accroître la capacité du Canada à trouver et à produire un vaccin national contre la COVID-19.
Dans l'ensemble, cette pandémie a permis de mettre en lumière la force, l'adaptabilité et la résilience des industries canadiennes et de leurs travailleurs.
Alors que nous nous engageons sur le chemin ardu de la relance économique, nous devons également puiser dans nos forces pour rebâtir un Canada meilleur, plus équitable et plus vert. Nos industries et nos entrepreneurs auront un rôle crucial à jouer, et ils se montrent déjà à la hauteur de la situation. Notre gouvernement est là pour les soutenir grâce à des investissements stratégiques qui stimulent l'innovation et contribuent à créer des emplois canadiens de qualité.
Par exemple, l'initiative des supergrappes d'innovation a fait partie intégrante de notre projet « Fait au Canada », car elle a permis de financer une foule d'initiatives, allant de la fabrication à grande échelle de robots désinfectants aux soins de santé mentale personnalisés en format numérique pour les travailleurs de première ligne.
À l'avenir, nous allons devoir être stratégiques. Alors que les industries mondiales s'orientent vers la durabilité, la fabrication de véhicules et de batteries électriques au pays fera de l'industrie automobile canadienne un chef de file mondial sur un marché en pleine croissance et nous aidera à réaliser nos ambitions en matière de lutte contre les changements climatiques.
De même, le secteur aérospatial a toujours été particulièrement innovateur et adaptable, en donnant la priorité au soutien à la chaîne d'approvisionnement, à la recherche et au développement dans le domaine de l'aviation propre et à une politique d'approvisionnement avantageuse à l'échelle nationale. L'industrie aérospatiale canadienne et ses travailleurs seront positionnés pour assurer un succès continu dans un marché en changement.
L'accroissement des activités en ligne des Canadiens depuis mars a également renforcé l'engagement de notre gouvernement à répondre aux préoccupations des Canadiens concernant la protection de leurs renseignements personnels numériques.
La semaine dernière, j'ai présenté le projet de loi C-11, Loi édictant la Loi sur la protection de la vie privée des consommateurs. Grâce à cette loi, les Canadiens auraient davantage leur mot à dire sur la manière dont les entreprises traitent leurs renseignements personnels, et le processus serait plus transparent.
Je donnerai au commissaire à la protection de la vie privée le pouvoir concret de rendre des ordonnances, et j'assurerai une protection de la vie privée et des données de premier plan au niveau mondial en ayant recours aux amendes les plus élevées parmi les lois des pays du G7 sur la protection de la vie privée.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Oui, tout à fait.
En conclusion, je me contenterai de dire que nous nous concentrons sur ces grands défis. C'est important pour nous, en tant que gouvernement, alors que nous cherchons à relancer et à reconstruire l'économie. Il s'agit d'investir dans les Canadiens, leurs idées et leur ingéniosité. Je sais qu'ensemble, nous rebâtirons un pays encore plus fort qu'auparavant.
Je serai heureux de répondre à vos questions. Merci beaucoup.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Comme vous le savez, nous avons conçu une série de programmes pour soutenir les Canadiens et appuyer les entreprises canadiennes. Nous voulions nous assurer que ces programmes étaient disponibles, car nous faisons face non seulement à une crise sanitaire, mais aussi à des conséquences économiques, et nous avions besoin de toute une gamme de programmes, dont le Crédit d'urgence pour les grands employeurs, pour venir en aide aux entreprises en cette période difficile.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Il est important de souligner que le succès se mesure au nombre d'emplois canadiens protégés. Il s'agit d'aider les travailleurs canadiens, d'examiner les différentes répercussions économiques à l'échelle régionale et de veiller à ce que nous puissions assurer une forte reprise économique alors que nous nous employons à relancer l'économie. Voilà pourquoi nous reconnaissons la nécessité d'offrir un éventail de programmes, dont le Crédit d'urgence pour les grands employeurs, afin de protéger les travailleurs et les différentes entreprises dans toutes les régions du pays.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Il est important de reconnaître que, lorsque nous concevons ces programmes, nous faisons preuve de diligence raisonnable, car nous sommes conscients du fait que l'argent des contribuables doit être géré avec rigueur. Il est important que nous agissions de manière fidèle à l'objectif du programme, soit celui d'être le prêteur de dernier recours et d'accorder le financement provisoire nécessaire pour protéger les emplois et les travailleurs canadiens. Il s'agit de faire en sorte qu'en cette période difficile, surtout en temps de pandémie, nous disposions des outils nécessaires pour soutenir les travailleurs d'un bout à l'autre du pays.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Je suis très content que vous parliez du programme « Brancher pour innover ». Il s'agit d'un programme conçu selon le modèle du partenariat public-privé. Le gouvernement a investi 500 millions de dollars, et le secteur privé a apporté une contribution équivalente.
Nous nous sommes fixé comme objectif initial de brancher plus de 300 collectivités. Je peux vous dire d'emblée que nous allons dépasser ce chiffre de manière substantielle et, plus particulièrement, nous allons pouvoir aider aussi les communautés autochtones. Les projets vont bon train, et nous collaborons avec différents fournisseurs et collectivités dans tout le pays, en particulier dans les régions rurales et isolées.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Nous mettons l'accent sur la connectivité. L'accès est le premier principe de la Charte du numérique. Aujourd'hui, comme vous l'avez signalé, j'ai pris la parole à la Chambre au sujet de la loi sur la mise en oeuvre de la Charte du numérique, qui traite des autres aspects et principes. Il est important que nous allions de l'avant avec ces projets. C'est pourquoi nous devions établir un partenariat public-privé pour pouvoir brancher ces collectivités.
Je le répète, les projets vont bon train. Nous avons également financé ce programme au moyen du Fonds pour la large bande universelle, ainsi que grâce aux investissements dans des satellites en orbite terrestre basse afin d'offrir un soutien supplémentaire aux collectivités pour qu'elles puissent avoir accès aux services Internet haute vitesse.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Il est important de souligner qu'au moment de concevoir le programme, nous avons surmonté tous les principaux obstacles pour nous assurer de mettre en place un processus permettant aux entreprises de présenter une demande dans le cadre du programme et d'obtenir ensuite une approbation. Nous nous concentrons maintenant sur la mise en œuvre. Nous savons que nous allons dans la bonne direction. Nous ciblons les principales collectivités qui ont besoin d'un accès à Internet haute vitesse.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Le Fonds pour la large bande universelle compte plusieurs volets. Le premier est l'initiative de réponse rapide, qui vise les projets à court terme pour aider les collectivités dont les besoins sont les plus criants. Ce programme offre une certaine souplesse. Ma collègue, la ministre Monsef, est responsable de ce fonds et elle s'est engagée très clairement à répartir les montants le plus tôt possible pour aider les collectivités.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
L'objectif est de miser sur les divers outils que nous avons dans notre boîte à outils.
Vous avez raison lorsque vous dites que le CRTC a un fonds en place. La Banque de l'infrastructure du Canada étudie la question. Nous avons mis sur pied deux programmes importants. Nous avons aussi apporté des changements à la déduction pour amortissement accéléré, pour des investissements plus rapides. Je suis certain que toutes ces initiatives réunies nous permettront d'atteindre les objectifs ambitieux que nous nous sommes fixés et de combler le fossé numérique.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Je vous remercie, M. Lemire de votre question.
Je comprends que la situation est très difficile et très compliquée. Je comprends aussi le sentiment de frustration que vous avez soulevé.
Je vais poursuivre en anglais.
Je sais qu'il y a eu des problèmes d'interprétation également, alors je vais m'exprimer dans les deux langues officielles.
Je comprends la frustration et les inquiétudes soulevées par mon honorable collègue. Il est tout à fait désolant de voir des épiciers imposer ces frais élevés à des milliers de producteurs alimentaires canadiens qui travaillent fort pour nourrir les Canadiens et aider les collectivités en ces temps difficiles.
Les producteurs et fabricants de produits alimentaires et leurs employés ont joué un rôle essentiel depuis le début de la pandémie. Je l'ai dit à de nombreuses reprises à la Chambre des communes. Ce sont des travailleurs essentiels, qui offrent une aide critique aux Canadiens. Nous reconnaissons les enjeux soulevés par les députés de l'opposition et nous partageons leurs préoccupations relatives aux pratiques commerciales équitables.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
C'est un tribunal indépendant. Le Bureau de la concurrence est indépendant. Ils étudieront la question selon leur bon jugement.
Je comprends la situation au sujet de l'accès au service Internet haute vitesse. C'est pourquoi nous avons investi dans le programme Brancher pour innover et dans d'autres programmes qui aideront les gens partout au Canada, particulièrement dans les régions du Québec. Nous allons continuer à travailler chaque jour pour chercher des solutions et améliorer la situation. Le service Internet haute vitesse n'est pas un luxe, c'est absolument essentiel. C'est pourquoi il s'agit d'une priorité absolue pour notre gouvernement.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
C'est une très bonne idée.
C'est pourquoi nous avons investi dans les domaines des sciences, des ressources et du développement ainsi que dans beaucoup de programmes et d'initiatives qui ont aidé les entreprises et les collectivités universitaires à travailler ensemble.
Nous allons continuer de chercher des solutions pour la relance. C'est essentiel d'avoir une stratégie pour relancer notre économie.
Je vous remercie de votre suggestion.
Voir le profil de Navdeep Bains
Lib. (ON)
Je vous remercie pour cette question.
En ce qui a trait à la reddition de comptes et à la responsabilité, il est important de souligner que plusieurs ministres sont responsables de divers programmes et initiatives. Nous coordonnons nos activités. C'est une approche pangouvernementale.
Nous reconnaissons que nous pouvons utiliser divers leviers et capacités pour obtenir des résultats positifs. Nous utilisons toutes les ressources dont nous avons besoin pour régler la question de la connectivité. Nous ne ménagerons aucun effort.
C'est pourquoi j'ai été très fier de pouvoir souligner notre appui à l'égard des solutions satellites sur orbite terrestre basse lorsque ma collègue, la ministre Monsef, a annoncé le Fonds pour la large bande universelle. Ces solutions sont essentielles pour les collectivités nordiques éloignées, pour régler le problème de latence. Cette technologie permet aux satellites, qui se trouvent à environ 2 000 kilomètres de la surface de la Terre seulement, de fournir une connexion Internet haute vitesse.
Nous croyons offrir un large éventail de solutions et de programmes pour aborder cet enjeu. Nous nous centrons actuellement sur la mise en oeuvre des solutions et sur le fossé numérique à combler. Vous y avez fait allusion dans votre question: maintenant plus que jamais, les Canadiens ont besoin d'avoir accès à une connexion Internet haute vitesse parce qu'ils travaillent et apprennent en ligne. C'est essentiel à leur réussite.
Résultats : 1 - 15 de 197 | Page : 1 de 14

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes