Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 1268
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 16:25 [p.8160]
Monsieur le Président, je demande que toutes les questions restent au Feuilleton.
Le Président: D'accord?
Des voix: D'accord.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 16:25 [p.8161]
Monsieur le Président, je demande que toutes les motions portant production de documents soient reportées.
Le Président: D'accord?
Des voix: D'accord.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 16:54 [p.8165]
Monsieur le Président, le projet de loi C‑30 fait partie de la solution pour aider les gens à composer avec l'inflation.
Comme la députée l'a dit à juste titre, l'inflation découle de divers facteurs. Parmi ces facteurs, il y a la guerre en Europe, la pandémie et les problèmes d'approvisionnement. Le Canada s'en sort relativement bien par rapport à d'autres pays. Cela dit, il est nécessaire d'intervenir.
Le projet de loi C‑30 fait partie d'un groupe de trois mesures législatives. Il y a le projet de loi C‑30, le projet de loi C‑31, pour les soins dentaires et les mesures d'aide au loyer, et il y a aussi le projet de loi pour les personnes handicapées. Je me demande si la députée pourrait dire ce qu'elle pense des deux autres projets de loi, car ils complètent celui-ci et ils répondent indirectement, sinon directement, à certaines de ses autres préoccupations.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 17:08 [p.8167]
Monsieur le Président, je dois dire que j'ai bien aimé la petite touche spéciale à la fin du discours de la députée. Il est bon de voir les députés du Bloc, et tous les autres députés d'ailleurs, reconnaître la valeur réelle de ce projet de loi, qui vise à soutenir les Canadiens de toutes les régions du pays. On estime que 11 millions de Canadiens profiteront de l'adoption de cette mesure législative.
Je comprends le message du Bloc; oui, il faut trouver des façons de rendre certains de ces changements permanents. Un de ces changements serait l'augmentation de 10 % pour les aînés de 75 ans et plus, même si je sais que les députés du Bloc ne sont pas vraiment pour ce changement. Je comprends qu'ils ont quelques réticences à ce sujet.
Cette mesure législative s'ajoute à d'autres mesures législatives comme celle relative aux soins dentaires et au logement locatif et celle concernant les personnes handicapées. La députée peut-elle nous dire ce qu'elle pense de ces autres mesures?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 17:38 [p.8171]
Monsieur le Président, il y a moins d'un an, lors de la campagne électorale, mes collègues conservateurs ont fait du porte‑à‑porte et ont dit aux Canadiens qu'ils étaient en faveur de la tarification de la pollution. Eh bien, beaucoup de choses se sont passées depuis, plus particulièrement l'élection de leur nouveau chef, et ils ont maintenant recommencé à nier l'existence des changements climatiques.
Une voix: Gloire au chef.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 17:39 [p.8171]
Monsieur le Président, l'essentiel, c'est que les conservateurs ont fait volte-face avec leur nouveau chef. Beaucoup diraient maintenant que tous les députés conservateurs rompent une promesse à l'égard de la lutte contre les changements climatiques. C'est très bien. Ce que je n'aime pas nécessairement, c'est que les conservateurs tentent de déformer les faits. Le directeur parlementaire du budget a déclaré qu'une majorité des résidants de Winnipeg-Nord récupèrent plus d'argent qu'ils n'en paient pour la tarification de la pollution. Pourtant, ce n'est pas ce que l'on croirait entendre ici.
Le député et ses collègues peuvent-ils nous dire quelle justification ils donnent aux gens de leurs circonscriptions pour avoir décidé de ne plus être favorables à une tarification de la pollution, alors qu'ils étaient d'accord lors de la dernière campagne électorale? Pourquoi essayer de berner les Canadiens, alors que la majorité d'entre eux reçoivent en fait plus d'argent, contrairement à ce que prétendent les conservateurs avec leurs expressions comme « tripler, tripler, tripler » ou « double-double ».
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 18:21 [p.8178]
Monsieur le Président, je demande un vote par appel nominal.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 18:21 [p.8178]
Monsieur le Président, il y a eu des discussions entre les partis, et je pense que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de deux motions, dont voici la première. Je propose:
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre, plus tard aujourd’hui, la Chambre continue de siéger au-delà de l’heure ordinaire de l’ajournement quotidien afin d’étudier le projet de loi C‑31, Loi concernant des mesures d'allègement du coût de la vie relatives aux soins dentaires et au logement locatif, à l’étape de la deuxième lecture, que pendant le débat la présidence ne reçoive ni demande de quorum, ni motion dilatoire, ni demande de consentement unanime, et que, lorsque plus aucun député ne se lèvera pour prendre la parole ou à 22 heures, selon la première éventualité, le débat soit réputé ajourné, la Chambre s’ajourne jusqu’au prochain jour de séance et que le débat prévu à l’article 38 du Règlement n'ait pas lieu.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 18:22 [p.8178]
Monsieur le Président, voici ma deuxième demande de consentement unanime. Je propose:
Que, nonobstant le paragraphe e) de l'ordre adopté le 2 mai 2022, la date limite pour que le Comité mixte spécial sur l'aide médicale à mourir soumette au Parlement le rapport final de son étude, y compris une déclaration de changements recommandés, soit reportée au vendredi 17 février 2023, et qu'un message soit envoyé au Sénat afin d'informer Leurs Honneurs que cette Chambre a adopté cet ordre.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 18:23 [p.8178]
Monsieur le Président, j'invoque le Règlement.
Je crois que vous constaterez qu'il y a consentement unanime pour dire que le moment est venu de passer aux affaires émanant des députés.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 18:52 [p.8182]
Monsieur Président, j’aimerais commencer mes observations en citant le chef du Parti conservateur d’aujourd’hui. C’est quelque chose qu’il a dit plus tôt cette année:
Je vais congédier le gouverneur de la banque centrale pour maîtriser l’inflation.
Il est difficile de croire qu’un chef du Parti conservateur du Canada, la loyale opposition de Sa Majesté, puisse faire une remarque aussi bizarre. Je suis sûr que de nombreux anciens premiers ministres conservateurs auraient secoué la tête, comme l’a fait le porte-parole en matière de finances, le député d’Abbotsford, quand il a fait part de ses réflexions sur les commentaires du chef du Parti conservateur d’aujourd’hui. Les gens doivent comprendre que, lorsque nous pensons à la Banque du Canada en tant qu’institution et au travail qu’elle accomplit depuis des générations, il est tout à fait irresponsable de la part du chef du Parti conservateur d’aujourd’hui de la dénigrer et de faire de tels commentaires.
Je crois qu’il y a des députés du Parti conservateur qui comprennent cela. Ils n'oseraient pas le dire parce qu’ils ont vu ce qui est arrivé au porte-parole en matière de Finances lorsqu’il a essayé de rassurer les Canadiens en disant que ce n’était pas quelque chose d'approprié à dire, ou du moins, pas à voix haute. Le chef conservateur peut y croire en son for intérieur, mais le fait d’exprimer ses pensées de vive voix a causé beaucoup de préoccupations et de dommages.
Puis, la situation a été aggravée par un ancien chef, le député qui a présenté ce projet de loi. Il dit être le chef ultime. Nous savons tous de qui je parle: le député de Regina—Qu’Appelle. C’est lui qui présente un autre projet de loi sur la Banque du Canada, remettant en question sa reddition de comptes.
L’hon. Andrew Scheer: Elle a échoué.
M. Kevin Lamoureux: Non, monsieur le Président, la Banque du Canada n’a pas échoué. Elle a bien servi les Canadiens. Je me fais chahuter par les députés d’en face. Ne comprennent-ils pas l’importance de respecter l’indépendance de la Banque du Canada? Pensons aux années où elle a mis en œuvre des politiques judicieuses.
Au bout du compte, la Banque du Canada est reconnue, non seulement à l’intérieur de nos frontières, mais aussi à l’échelle internationale, comme une institution qui a fait un travail exceptionnel pour notre pays. Son gouverneur précédent a d’ailleurs joué un rôle important à l’extérieur du Canada, en Europe.
La Banque du Canada n’est pas une institution nouvelle. Elle remonte jusqu’aux années 1930. En fait, le tout premier édifice de la Banque du Canada se trouvait juste en face des édifices du Parlement, c'est-à-dire l’ancien édifice Victoria, où certains députés ont leurs bureaux aujourd’hui. Elle existe depuis les années 1930, et pour une bonne raison.
Nous pourrions parler de l’importance des politiques monétaires et de questions comme l’inflation. Rappelons-nous l’autre merveilleuse idée que l'actuel chef conservateur a eue au sujet de l’inflation. Au lieu de dire oui à la monnaie canadienne et oui aux billets de banque canadiens dont la Banque du Canada est responsable en dernier ressort, et à notre monnaie que la Banque du Canada surveille, qu’a dit l'actuel chef du Parti conservateur? Il a davantage confiance dans la cryptomonnaie, le bitcoin. Il y croit tellement qu’il n’a pas dit aux gens d’acheter de la monnaie canadienne; il leur a dit d’acheter des cryptomonnaies pour échapper à l'inflation. Il leur a dit que le moyen de lutter contre l’inflation était d’acheter des cryptomonnaies.
Wow, quelle idée géniale! Les personnes qui ont suivi ce conseil ont perdu plus de 20 %, et certaines, sans doute jusqu’à 50 %. Je ne sais pas combien de députés conservateurs ont suivi ce conseil. Peut-être que le député de Regina—Qu’Appelle l’a fait. Je ne voudrais pas l’admettre.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
En fin de compte, ce que je vois, ce sont des politiques économiques proposées par le Parti conservateur. Sont-elles sérieuses? Voulons-nous parler de contraste? Regardons ce que les conservateurs proposent pour l’inflation. Ils critiquent la Banque du Canada. Ne se rendent-ils pas compte que, depuis des générations, la Banque du Canada est tenue de rendre des comptes? Il y a différentes façons de le faire. Il y a des vérifications indépendantes qui sont effectuées et fournies au gouvernement. Ne savent-ils pas qu’il existe des rapports? Je vais leur donner un tuyau. Ils peuvent obtenir des copies de ces rapports pour voir ce que la Banque du Canada a fait, pour avoir l’assurance que cette institution fait l'objet de vérifications privées indépendantes chaque année.
Pourquoi ce projet de loi est-il nécessaire? En fait, le Parti conservateur du Canada réitère cette idée bizarre de congédier le gouverneur de la Banque du Canada. Ne se rend-il pas compte des conséquences des déclarations qu’il fait? Cela nuit en fait à l’économie canadienne. Il mine la confiance dans la Banque du Canada, car essentiellement, il est reconnu comme l’opposition officielle. Il est censé être le parti en attente. Il est à espérer qu’il attendra dans l’opposition de nombreuses années, voire des décennies, si l’on se fie au genre de choses que nous entendons de sa part.
Les Canadiens doivent s’en inquiéter. Je peux assurer aux députés d’en face que lorsque j’ai l’occasion de parler de politiques et de questions économiques, je n’hésite pas à aborder certaines des choses bizarres que nous entendons de la part du Parti conservateur du Canada. Nous devons asseoir et soutenir la Banque du Canada autant que possible afin d’établir cette confiance.
Pour ce qui est de l'inflation, nous venons de consacrer quelques heures à ce sujet et nous en discuterons encore ce soir. Le gouvernement, qu'il s'agisse du premier ministre ou des députés d'un peu partout au pays, se préoccupe de l'inflation. C'est pourquoi nous avons présenté le projet de loi C-30, dont il a été question il y a seulement une heure et qui, heureusement, a été adopté. Il nous a fallu un peu de temps pour convaincre les conservateurs, mais ils l'ont appuyé. Bravo.
Dans environ une heure, nous débattrons du projet de loi C-31, qui traite lui aussi de l'inflation. Les conservateurs n'ont toujours pas indiqué qu'ils lui donneraient leur aval. Le projet de loi prévoit des soins dentaires pour les enfants âgés de moins de 12 ans et du soutien pour les locataires à faible revenu. J'imagine qu'ils voudraient appuyer aussi ce projet de loi.
Nous pourrions l'adopter et ensuite passer au projet de loi C-22, qui vise les personnes handicapées et qui, encore une fois, aiderait des Canadiens de toutes les régions du pays et changerait les choses pour eux. Pour leur part, les conservateurs présentent des projets de loi bizarres, comme celui qu'a présenté le député et qui est à l'étude aujourd'hui, qui vient renforcer des déclarations que l'actuel chef de l'opposition a formulées publiquement au sujet de la Banque du Canada et la méfiance qu'éprouvent les conservateurs à son endroit.
Appuyons les bonnes mesures législatives et laissons passer celle-ci.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 19:18 [p.8186]
Monsieur le Président, je demande un vote par appel nominal.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-05 19:30 [p.8188]
Monsieur le Président, le député trouvera peut-être cela un peu surprenant, mais depuis que j'ai été élu pour la première fois, en 1988, j'ai constaté que les provinces demandent une augmentation du portefeuille de la santé. Depuis plus de 30 ans, chaque année, les provinces demandent plus d'argent pour les soins de santé. Il s'agirait là d'un intéressant débat à tenir à la Chambre, par exemple dans le cadre d'une motion de l'opposition.
Ma question fait suite à la question précédente. Le projet de loi est divisé en deux parties. Une bonne partie du projet de loi concerne les soins dentaires pour les enfants. Il y a des enfants dans la circonscription du député, comme dans la mienne, qui n'ont aucune couverture pour les soins dentaires. Ce projet de loi permettrait à ces enfants de bénéficier de soins dentaires. Certains de ces enfants, s'ils ne se font pas soigner, finiront par aller à l'hôpital où ils seront opérés. C'est un fait avéré. Comment le député peut-il justifier auprès de ses électeurs le fait de voter contre la prestation de soins dentaires pour des enfants de 10 ou 12 ans?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2022-10-04 10:20 [p.8052]
Madame la Présidente, je demande que toutes les questions restent au Feuilleton.
Résultats : 1 - 15 de 1268 | Page : 1 de 85

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes