Interventions en comité
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-05-07 19:05
Merci beaucoup, monsieur le président.
Votre Excellence, je vous remercie d'être venu rencontrer les membres du comité. J'avoue que je suis beaucoup plus optimiste au sujet d'un certain nombre de choses qui semblent se préciser. Je voudrais aborder brièvement certaines questions soulevées dans une excellente étude. Quelqu'un a déjà mentionné l'étude « Unheard Voices » effectuée par un certain nombre d'ONG, avec l'appui de l'ONU et de l'ACDI. Nous devrions en tenir compte. C'est un véritable appel à l'aide. L'étude renferme un ensemble de recommandations qui nous font comprendre une chose: que si nous ne modifions pas radicalement certaines de nos approches, nous verrons une intensification de l'instabilité, de l'injustice et de l'insécurité. Je voudrais savoir si vous avez pris connaissance de cette étude, qui vient d'être publiée.
En fait, cet après-midi, nous avons pu voir une magnifique exposition de photos qui nous livrent un portrait de la réalité par le biais des visages et des voix des gens les plus démunis et les plus marginalisés d'Afghanistan. Êtes-vous au courant de l'existence de cette étude et de ses recommandations?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-05-07 19:07
Je ne parle pas de l'étude d'Oxfam signée par Matt Waldman, mais d'une étude plus récente qui vient tout juste de paraître.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-05-07 19:07
D'accord. Sans vouloir vous mettre dans une position désavantageuse, je voudrais très brièvement faire référence à une ou deux éléments qui, à mon avis, sont particulièrement frappants. Premièrement, on se demande sérieusement si l'on consacre suffisamment d'efforts à la crise humanitaire. Cette crise comporte de nombreuses composantes: la pénurie de nourriture, des soins de santé déficients et, dans bien des cas, une marginalisation complète des démunis. Le rapport Manley avait souligné certaines de ces préoccupations, particulièrement l'absence totale de coordination.
Vous avez fait valoir — et nous en convenons — qu'il est extrêmement important que la contribution du Canada serve à renforcer l'État, car c'est un élément nécessaire à l'instauration d'un climat de confiance. Et pourtant, les deux tiers de l'aide des pays étrangers ne passent pas par le gouvernement afghan. Si je ne m'abuse, la presque totalité de l'aide américaine court-circuite le gouvernement afghan, ce qui en rend la coordination impossible.
Ma question est la suivante: êtes-vous convaincu que l'on se concentre suffisamment sur le sort des plus démunis, des plus marginalisés, qui deviennent alors des recrues faciles pour le mouvement des insurgés, particulièrement dans le Sud.
Deuxièmement, les auteurs de l'étude se demandent si l'on fait suffisamment d'efforts pour collaborer avec les Afghans sur le terrain en vue d'améliorer la production agricole. Ainsi, on pourrait éviter le cycle infini de l'aide extérieure et contribuer réellement à bâtir le secteur agricole.
Je vous demanderais de bien vouloir commenter ces deux aspects particuliers.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-05-07 19:47
Monsieur le président, j'invoque le Règlement. Je ne suis pas un membre régulier du comité, mais je crois savoir qu'à des séances précédentes, Mme Black avait été autorisée à poser une seconde et dernière brève question au nom du Nouveau Parti démocratique. Est-ce que je me trompe?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-05-07 19:48
Je ne veux pas retarder les travaux du comité. J'avais simplement compris que ce n'était pas le cas.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-02-05 11:47
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je suis heureuse de remplacer ici ma collègue Peggy Nash, qui fait face à une crise de santé dans sa famille.
Je remercie les témoins. Les questions pourraient aller dans tellement de sens différents.
En général, peut-être savez-vous que ce comité a examiné l'incidence de la hausse de la valeur du dollar canadien sur divers secteurs. Je me demande si vous pouvez parler, peut-être les deux représentants de BIOTECanada et de l'ACTA, des répercussions sur le secteur des services.
Deuxièmement, j'aimerais parler un peu des ressources humaines. Vous avez parlé des pénuries générales, de l'intensité de la compétition, etc. Pouvez-vous nous dire si ces éléments peuvent être de nature régionale, comment le problème est réparti dans le pays, et si vous avez des recommandations à faire?
Troisièmement, il y a eu un débat, plus tôt, sur la question d'attirer des femmes dans ces emplois. Je suis frappé par le fait que certains projets très créatifs ont été lancés de temps à autre dans cette optique, mais ils semblent toujours être d'une durée très limitée à cause de leur budget restreint, et celui-ci provient de certaines initiatives novatrices. Mais ce genre de projet ne semble pas avoir la moindre durabilité. Peut-être pourriez-vous nous en parler dans une perspective de recommandations de politiques publiques que vous pourriez avoir à faire.
Merci.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-02-05 11:52
Avez-vous des recommandations de politiques publiques? Je peux comprendre qu'il est encore tôt, mais il semble clair qu'il y aura des répercussions. Y a-t-il moyen de...
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-02-05 12:17
Merci beaucoup.
Je vais reprendre exactement là où vous vous êtes arrêté. J'ai deux questions à poser à celui ou celle qui voudra y répondre.
Premièrement, nous avons beaucoup de difficulté à attirer les jeunes vers ces domaines. À quel point nous penchons-nous vraiment sur les coûts énormes de l'éducation postsecondaire, sur l'incertitude qui entoure le financement de l'éducation postsecondaire? D'après ce que je vois, dans au moins quelques universités de certaines parties du pays, les frais de scolarité de la première année semblent déjà assez prohibitifs, mais dès la seconde année, ils font un bond énorme. Je me demande si cela ne décourage pas les jeunes d'investir eux-mêmes dans ce domaine, parce qu'il n'y a pas assez de fonds publics pour appuyer ces choix.
Deuxièmement, je me demande s'il nous faut nous inquiéter — et les responsables des établissements d'enseignement postsecondaire le mentionnent de temps en temps — des montants insuffisants investis dans la recherche fondamentale, d'où viennent, bien sûr, les grandes percées avant d'être étudiées en recherche appliquée et dans une perspective de développement.
J'aimerais savoir ce que vous pensez de ces deux questions ou problèmes, selon votre vision des choses.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2008-02-05 12:45
J'aimerais prendre la parole en faveur de la motion.
Nous sommes tous conscients du nombre faramineux d'emplois perdus dans les secteurs manufacturier et forestier. Bien que le gouvernement semble s'apprêter à y réagir de manière un peu plus convenable et opportune, nous savons que la proposition dont la Chambre est sur le point d'être saisie est nettement insuffisante étant donné le lourd impact qu'ont eu les pertes d'emploi.
La motion à l'étude est un pas dans la bonne voie, en ce sens qu'elle propose que plus de ressources soient injectées pour faire face à la crise vraiment nationale créée par les pertes d'emplois.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 14:08
Merci beaucoup.
J'apprécie chacun de vos exposés. Il est difficile de savoir comment m'adresser à chacun de vous, mais je vais essayer de donner un aperçu des exposés que nous avons entendus jusqu'à maintenant.
Dix-neuf des 21 groupes ont fait des exposés très convaincants et très engageants et je pense que dans la plupart des cas, il s'agit de plaidoyers passionnés en faveur d'un réinvestissement des surplus considérables enregistrés année après année, neuf années de suite, dans diverses activités que les gens ont identifiées: santé, éducation, sports de base, culture, initiatives environnementales, et ainsi de suite. Je vous pose la question très directement à vous, Valerie: la chambre de commerce de la ville est très conséquente dans sa position cette année encore une fois, pour une neuvième année d'affilée, et cela, malgré le fait que nous amorçons une neuvième année de surplus. Vous avez toujours milité en faveur d'une réduction plus rapide de la dette et de réduction d'impôts plus prononcées et plus rapides.
Puisque vous avez reconnu vous-même qu'il y avait eu des réductions massives qui ont été très nuisibles pour nous du Canada atlantique entre 1993 et 1997, et qui n'ont jamais été compensées — il n'y a jamais eu de rééquilibre — ce qui signifie que l'écart entre le Canada atlantique et le reste du Canada pour ce qui est de l'infrastructure et de l'investissement fédéral continue de croître, comment pouvez-vous concilier la position que vous défendez et le tollé presque universel de tous les segments de la collectivité dans laquelle vous vivez concernant l'investissement?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 14:10
Vous n'appelez pas cela des dépenses, vous parlez d'investissement dans la collectivité des affaires. Comment pouvez-vous en venir à ne pas comprendre qu'il s'agit d'investissement dans les collectivités?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 14:13
Malheureusement, nous n'avons jamais eu l'occasion d'en débattre à fond. Vous avez cité l'Irlande. Je crois comprendre que c'est l'investissement majeur en éducation et en culture et les réductions d'impôts ciblées qui ont entraîné la création du tigre celtique.
Vous militez en faveur de réductions d'impôts générales et même d'un point de vue d'une analyse des conditions commerciales, nous savons que c'est la chose la moins efficace à faire. Il est difficile de justifier les intérêts que défend la chambre de commerce avec les résultats que l'on observe en Irlande et si nous allons dans le sens de vos mesures correctives.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 15:38
Merci, monsieur le président.
J'aimerais bien poser sept questions, mais je doute d'y arriver.
Je commencerai par Glenn Drover.
J'apprécie que vous ayez cité des personnes qui font autorité et qui disent que d'autres pays utilisent des politiques publiques et des mesures fiscales différentes de celles du Canada et que ces pays ont maintenant des taux de pauvreté plus faibles, ont une répartition plus équitable des revenus, offrent des pensions plus élevées aux aînés, ont des taux de mortalité infantile plus faibles, ont des taux de diplomation plus élevés et ont un meilleur rendement en matière d'environnement. Je ne dirai pas que tout est inclus, mais il me semble que vous avez cité les aspirations générales des Canadiens et les raisons pour lesquelles ils paient des taxes, sinon volontairement, du moins en étant conscients qu'il s'agit du prix à payer pour une société civilisée.
Pouvez-vous vous adresser directement au gouvernement sur cette question? Nous pouvons en parler jusqu'à la fin des temps, mais si le gouvernement n'écoute pas? Vous avez ici des députés, vous êtes face à un comité qui rendra compte au gouvernement sur cette question. De quoi s'agit-il? S'agit-il d'une idéologie pure? Ou d'ignorance pure? Pourquoi est-il impossible pour eux de comprendre cela, et pourriez-vous essayer encore une fois de m'expliquer la raison?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 15:41
Madame Sholzberg-Gray, j'ai remarqué que plusieurs de vos recommandations les plus vigoureuses sont tirées des grandes priorités de la Commission Romanow. Je sais que vous avez été très engagée dans ce processus. Que pensez-vous qu'il se soit produit? Les recommandations de la Commission royale Romanow avaient été formulées de manière à être appuyées par un pourcentage très élevé de Canadiens, et pourtant le gouvernement précédent n'a rien fait à ce sujet, et le gouvernement actuel ne fait rien non plus. Je parle des questions d'information, de soins à domicile et du programme national d'assurance-médicaments, pour ne nommer que ces trois éléments.
Résultats : 1 - 15 de 440 | Page : 1 de 30

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|