Interventions en comité
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président, et merci également à nos témoins de leur présence aujourd'hui.
Mes questions vont porter sur les isotopes médicaux, car c'est un aspect qui me préoccupe tout particulièrement. Comme nous le savons tous, il y a chaque semaine au Canada plus de 20 000 patients qui se soumettent à des tests d'imagerie nucléaire. Comme nous avons pu l'apprendre en comité il n'y a pas si longtemps, le système peut parfois, voire assez souvent, être passablement fragilisé. J'aimerais donc parler un peu de l'approvisionnement en isotopes radioactifs.
Si j'ai bien compris, c'est environ 40 % de l'approvisionnement mondial en isotopes que l'on perdra avec l'interruption prochaine des activités de production à Chalk River. Cette fermeture est prévue pour 2016. Nous avons appris dans le budget de 2015 que le gouvernement envisage de reporter à 2018 la fermeture du réacteur NRU, et je me demande s'il y a un lien entre ces deux échéances. Allons-nous tout de même interrompre la production d'isotopes en 2016, même si le NRU ne cessera ses activités qu'en 2018?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Cela m'ouvre différentes avenues, mais j'aimerais d'abord m'assurer d'avoir bien compris quelque chose. Vous dites bien que nous produisons maintenant 15 % de l'approvisionnement mondial alors que cette proportion atteignait auparavant 40 %?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Il ne fait donc aucun doute que d'autres pays ont investi dans de nouvelles sources d'approvisionnement. Pourquoi le Canada ne fait-il pas de même? Dans ce contexte, pouvez-vous me dire dans quelle proportion les crédits supplémentaires accordés à EACL vont servir à des travaux de recherche sur de nouvelles méthodes de production des isotopes médicaux au Canada?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Je voulais simplement poursuivre la conversation amorcée tout à l'heure. Vous avez indiqué que des sommes ont été allouées par le ministère aux fins de la recherche et du développement de nouvelles formes d'isotopes. Quelle part de marché visons-nous en procédant à ces investissements?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Dans un contexte où notre part de marché est passée de 40 % à 15 % — avec un programme différent —, j'ai l'impression que nous devrions viser certains objectifs en ce sens étant donné les sommes importantes que nous investissons.
Vous nous dites que nous avons investi 60 millions de dollars au cours des cinq dernières années, et que l'on demande maintenant un crédit additionnel de 164 millions de dollars pour cette année seulement. Pouvez-vous nous indiquer dans quelle proportion ces 164,9 millions de dollars vont aller à la science nucléaire et combien de ces fonds vont être consacrés à la production d'isotopes médicaux?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Je pense que je vais en rester là pour l'instant.
Merci.
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Merci beaucoup, monsieur le ministre et monsieur le sous-ministre, d'être venus aujourd'hui. Nous sommes ravis de pouvoir vous poser quelques questions.
Dans le document de planification et de priorités du ministère, on fait maintes fois allusion aux technologies d'énergie renouvelable et aux programmes d'efficacité énergétique, qui sont tous axés, du moins en partie, sur la diminution des émissions de gaz à effet de serre du Canada. Comme vous pouvez l'imaginer, je suis entièrement d'accord avec cet objectif, et vous ne serez pas surpris d'entendre que j'aimerais que ce budget contienne beaucoup plus de mesures de ce genre.
Cependant, lorsque je regarde le budget, je constate que le gouvernement coupe les programmes exacts dont nous avons besoin pour même commencer à prendre des mesures en vue de lutter contre les changements climatiques. Je pense notamment aux réductions de 9,4 millions de dollars du Fonds pour l'énergie propre, aux 5,4 millions de dollars qu'on a enlevé au Programme d’encouragement à la production d’énergie éolienne et aux 7,2 millions de dollars de retranchés de l’initiative d’innovation écoénergétique.
Monsieur le ministre, lorsque je regarde cela, je suppose que je veux savoir ce que je devrais déduire de ces chiffres. En êtes-vous rendu à dire que nous avons terminé, que nous n'avons plus à lutter contre les changements climatiques, ou êtes-vous en train de dire que vous avez abandonné?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Oui, j'aimerais beaucoup faire le suivi de cette question puisque je pense que lorsqu'on se compare au reste du monde, il est clair qu'on est à la traîne à ce chapitre.
Nous avons ici une véritable possibilité de nous diversifier, mais j'écoute votre réponse et je veux vous croire sur parole, cependant j'ai besoin que vous m'expliquiez précisément comment vous entendez réaliser des réductions réelles des émissions de gaz à effet de serre lorsque vous sabrez dans le budget de recherche et de développement même qui était censé nous aider à atteindre cet objectif.
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Mais, monsieur le ministre, vous devez convenir que si vous prenez l'énergie propre, les énergies renouvelables, l'efficacité — quel que soit le programme —, si vous prenez la chose au sérieux, vous excuserez les Canadiens d'avoir quelques doutes quant à votre engagement lorsque vous observez les tendances à long terme. Vous êtes passé de 253 millions de dollars en 2015 à 137 millions de dollars prévus en 2017. Le budget sera presque réduit de moitié et vous voulez nous faire croire que vous prenez ces programmes au sérieux et que vous voulez sérieusement accroître les efforts pour lutter contre les changements climatiques. Les chiffres nous brossent un tout autre portrait de la situation. Je vous sais gré de votre discours, mais les chiffres vous contredisent.
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président.
J'avais l'intention d'aller dans une direction un peu différente, mais j'aimerais revenir sur les observations formulées par Mme Crockatt au sujet de Technologies du développement durable Canada, un programme qu'elle louangeait. Cependant, un coup d'oeil au budget permet de constater une diminution de 110,8 millions de dollars et une réduction additionnelle de 99 millions de dollars pour le programme de paiements incitatifs pour la production de biocarburants. Si l'on considère que de l'argent a été pris de Technologies du développement durable Canada pour les biocarburants et que le Fonds des biocarburants ProGen n'a pas fonctionné, pourquoi n'a-t-on pas investi cet argent ailleurs dans un autre volet du secteur des technologies propres?
Voir le profil de Chris Charlton
NPD (ON)
Mais le budget ne prévoit aucune augmentation pour le secteur des technologies propres, n'est-ce pas? Alors, cet argent qui devait servir aux technologies propres est pour ainsi dire perdu.
Résultats : 1 - 15 de 465 | Page : 1 de 31

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|