Comité
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 430
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
En avez-vous aussi en français ?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Allons-nous donc recevoir le résumé ou non ?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Le résumé existe donc en français et le --
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Certains sont en français.
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Vouliez-vous ajouter cela, Lina?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Oui, j'ai quelques questions sur ce qui a été dit au début.
Vous avez souligné l'importance de définir certaines lignes de conduites que les sociétés devraient adopter lorsqu'elles vont dans les pays d'Afrique pour y exploiter les ressources, et de la nécessité d'adopter des lois ayant une portée internationale. N'avez-vous pas dit ensuite que nous devrions offrir une aide financière aux sociétés qui observent ou qui se conforment à la réglementation et qui font des affaires de manière transparente? C'est une bonne idée. Qu'avez-vous dit ensuite?
J'aimerais savoir si vous connaissez des pays qui font cela et comment ils s'y prennent.
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
J'ai simplement dit que j'étais d'accord avec cette idée. Je préfère la formule de l'incitation à celle du châtiment, alors je croyais que vous alliez proposer des moyens pour inciter les sociétés à faire cela.
J'ai été en Colombie, comme je l'ai mentionné à Lina. J'ai vu, et surtout, j'ai entendu parler des dommages que certaines sociétés établies dans des pays comme la Colombie ou dans des pays d'Afrique peuvent faire. Si nous pouvions les inciter à observer les règles, les droits de la personne, et ainsi de suite, ce serait bien.
Lina, vous parliez de l'aide au développement. Vous avez dit que nous devrions disposer d'une loi qui permettrait au Canada de désigner les pays qu'il entend soutenir. Par la suite, vous avez nuancé votre propos en disant que nous devrions disposer d'une loi selon laquelle l'argent ne serait consacré qu'à la pauvreté et non à d'autres causes.
Cela m'inquiétait que vous proposiez une loi qui désigne les pays que nous allons soutenir. Il serait alors difficile d'appuyer les pays en fonction des besoins du moment; un pays peut avoir besoin de soutien une année et l'année suivante un autre en a besoin à son tour. Nous pourrions difficilement rectifier le tir si une telle loi était adoptée.
Donc, ce que vous vouliez dire, c'est que nous devrions nous assurer que l'argent va à la pauvreté et non pas à la défense ou à quelque autre fin?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
D'accord. À ce propos, l'ACDI a décidé récemment de n'appuyer que 25 pays. Je ne sais pas le nombre exact de pays auxquels elle venait en aide auparavant, mais ce nombre a été réduit. Est-ce que cela pose problème? L'agence a choisi les 25 pays qu'elle soutiendra.
Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
J'aimerais que vous nous fassiez part de vos commentaires sur le ministère des Affaires étrangères qui était étroitement lié au Commerce international auparavant. Maintenant, le Commerce international semble être devenu une entité distincte.
Avez-vous des commentaires à faire à ce sujet?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
En avez-vous une copie?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
J'aimerais que vous sachiez, madame Campbell, que je suis 100 p. 100 d'accord avec ce que vous dites. Je pense que notre gouvernement est responsable d'établir certaines normes à l'égard des entreprises qui font des affaires à l'étranger. J'aimerais signaler à ma collègue que si les entreprises canadiennes – et nombreuses sont celles qui se comportent maintenant en bons citoyens corporatifs – qui sont actifs au sein des collectivités, qui paient et donnent en retour pour ce qu'elles ont obtenu des collectivités, que ce soit par des dons de charité ou en incitant leur personnel à appuyer les organismes caritatifs... Ces mêmes principes peuvent être appliqués dans d'autres pays. Je ne vois absolument pas pourquoi nous n'établirions pas les normes d'ici aux entreprises qui font des affaires à l'étranger. Voilà ce que je voulais vous dire.
J'ai une question ou deux à poser à M. Pahlavi.
D'abord, vous avez mentionné que nous avons maintenant des actionnaires de l'extérieur dans le secteur dont vous avez parlé. J'aimerais savoir qui sont ces actionnaires. Vous avez mentionné certaines stations de radio, je crois; je ne suis pas sûre. J'aimerais que vous répondiez à cette question.
Vous avez dit que nous consacrons 8 p. 100 de notre budget dans ce secteur, que la Grande-Bretagne y consacre 25 p. 100, la France, 37 p. 100. Quelle est la contribution des États-Unis?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
Est-ce à dire qu'ils pourraient séparer la diplomatie publique...
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
D'accord.
Le but est de tout cela est de faire passer le message. Parfois cela fonctionne et parfois cela ne fonctionne pas. Pouvez-vous faire des commentaires à ce sujet également?
Voir le profil de Beth Phinney
Lib. (ON)
J'aimerais simplement mettre fin à la discussion sur une note positive.
Existe-t-il des entreprises canadiennes qui se comportent en bons citoyens corporatifs à l'étranger?
Une voix: Nous en avons des centaines.
Résultats : 1 - 15 de 430 | Page : 1 de 29

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes