Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 670
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
C'est ma deuxième fille.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Oui, à l'Hôpital général du Lakeshore.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Nous pouvons voter parce que la motion concerne les travaux du comité.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Rien ne sera résolu avant les élections.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Je voulais simplement ajouter qu'en fait, le comité lui-même ne sera pas dissous avant les élections et peut donc encore effectuer des études.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Certainement. Ma motion est la suivante:
Que le Comité entreprenne, avant que la Chambre ajourne pour l'été, une étude qui permettrait de déterminer si CBC/Radio-Canada dispose des ressources nécessaires, tant du point de vue financier que des ressources humaines et immobilières, pour s'acquitter adéquatement de ses obligations, en vertu de la Loi sur les langues officielles et de certains aspects particuliers de la Loi sur la radiodiffusion; qu'il y ait une emphase particulière sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire; et que les réunions de cette étude soient télévisées.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Je pense que la motion parle d'elle-même. L'Ontario et le Québec ont fait une étude. On a pu constater qu'ils étaient unis et défendaient Radio-Canada.
De plus en plus, on trouve que Radio-Canada a de la difficulté à s'acquitter de son mandat en vertu de la Loi sur les langues officielles. Notre comité compte quatre députés du Québec et quatre députés de l'Ontario. Excusez-moi, monsieur Williamson, vous êtes exclu de ce groupe. Monsieur Chong, je vous ai oublié! Vous êtes le cinquième député ontarien.
Des gens provenant des communautés francophones minoritaires nous ont dit qu'ils avaient accès à de la programmation en français, mais qu'il s'agissait d'histoires de Montréal. Par exemple, on leur présentait des rapports de circulation de Montréal!
Oui, c'est en français, oui, ils peuvent écouter du français sur les ondes publiques, mais cela ne touche pas vraiment leurs expériences dans leurs propres régions. Je pense qu'il serait souhaitable qu'on commence à accorder plus d'importance aux histoires de nos régions. Je trouve que le service de Radio-Canada au Québec est formidable, mais la SRC a des problèmes à l'extérieur du Québec. Je pense que les francophones hors Québec désirent entendre leurs propres histoires, leur propre voix dans leur région.
M. Gravelle, qui est assis à côté de moi, habite le Nord de l'Ontario. Je pense que dans cette grande région, beaucoup d'histoires francophones pourraient être diffusées sur les ondes publiques, partout au pays. Cependant, il faudrait pour cela des investissements. Quand on impose des compressions, quand on limite le financement du diffuseur public, on réduit la qualité des services dans les régions de l'extérieur du Québec.
Je pense que le rapport et l'étude que le Québec et l'Ontario ont fait ensemble souligne le fait qu'on a du chemin à faire. Je sais qu'il ne reste pas beaucoup de temps à cette législature, mais le comité existe jusqu'à ce que les élections soient déclenchées. Nous pourrions donc tenir une ou deux réunions spéciales pour faire cette étude afin de voir ce qu'on peut faire au cours des années à venir pour promouvoir le diffuseur public dans les régions du pays où il y a des communautés francophones qui ont le désir d'entendre leur propre voix.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Je veux faire valoir qu'à Gatineau nous avons un excellent service, mais que Sudbury est loin de Gatineau. Je vais vous donner un exemple plus concret, soit celui de la ville de Hawkesbury, qui est située tout près de la frontière entre le Québec et l'Ontario, dans une circonscription qui est voisine de la mienne. Même s'ils ont accès à la « voix » de Gatineau et à celle de Montréal, les gens de cette région n'en ont pas une qui leur est propre. C'est un cas particulier.
J'aimerais qu'il y ait une station de radio anglophone dans ma région et une station de radio francophone à Hawkesbury et ses environs, soit dans Glengarry—Prescott—Russell. Je pense que la Loi sur les langues officielles vise justement l'épanouissement de la langue, partout au pays. L'idée est notamment de donner une voix aux communautés minoritaires partout au Canada.
Dans ma propre région, nous ne nous percevons pas comme des Montréalais. Nous sommes vraiment des Vaudreuil-Soulangeois, ce qui est différent. Je crois qu'il en va de même pour les résidents de Hawkesbury, qui ne se considèrent pas comme des résidents de la région de la capitale nationale. Des investissements et des plans stratégiques seront peut-être nécessaires, mais nous n'aurons pas recours à une étude.
Je sais que mes collègues travaillent fort et croient que nous pouvons travailler jusqu'aux élections. Si le Parti libéral n'est pas intéressé à étudier un sujet qui touche les langues officielles, que puis-je dire? Pendant 30 ans, les langues officielles ont été négligées au pays. J'aimerais savoir si nos collègues conservateurs ont quelque chose à dire là-dessus. Je suis convaincu qu'ils sont, eux aussi, prêts à travailler. Nous verrons.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Merci, monsieur le président.
Monsieur le ministre, MM. Davies et Cuzner ont posé des questions au sujet de la Stratégie emploi jeunesse et j'ai aussi quelques questions à poser à ce propos.
Le ministère a un discours contraire au vôtre. Vous avez parlé des montants inutilisés, mais j'aimerais plutôt parler de l'inefficacité sur le plan de la gérance de la distribution des fonds et du déroulement des programmes.
Dans un document du ministère, il est question de péremption des fonds. Il est écrit que « L’écart est attribuable à des retards dans la mise en œuvre de projets financés par Connexion compétences et Objectif carrière. »
Or nous avons constaté de nombreux problèmes liés à l'exécution de ce programme, notamment au Québec. Ma collègue de Saint-Lambert en a fait part à de nombreuses reprises à votre prédécesseur, M. Kenney.
Pouvez-vous nous dire quelle était l’origine des retards dans la mise en oeuvre des projets dans les volets Connexion compétences et Objectif carrière?
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Vous savez aussi bien que moi que les besoins des employeurs sont soumis à des contraintes de temps. Les jeunes cherchent un emploi. Si le déroulement des programmes est inefficace et s'il y a une déconnexion avec le financement du programme, cela crée des failles dans le système.
Ma prochaine question est la suivante. La somme de 32 millions de dollars qui n'a pas été dépensée a-t-elle été réaffectée ailleurs et, si oui, à quel usage?
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Ce sera donc encore dans le programme, mais on va le remettre à l'année prochaine.
Voir le profil de Jamie Nicholls
NPD (QC)
Comment comptez-vous faire pour que les fonds attribués à la Stratégie emploi jeunesse pour l'exercice 2015-2016 soient utilisés aussi efficacement et aussi complètement que possible?
Résultats : 1 - 15 de 670 | Page : 1 de 45

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes