Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 12 de 12
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-03-10 11:54 [p.1859]
Madame la Présidente, le député du NPD a dit plusieurs choses intéressantes. Il a dit notamment, à propos de l’accord commercial d’origine, que ce n’aurait peut-être pas été une mauvaise chose de le laisser tel quel. A-t-il oublié les droits de douane qui ont été imposés au titre de cet accord parce que tant de choses n’étaient pas définies? Il y a eu des droits de douane imposés sur l’aluminium, sur l’acier, sur les produits du bois, sur le papier, et j’en passe. Manifestement, le député a oublié.
Le député a dit que l’accord de libre-échange était au service de la grande entreprise. Un grand nombre des entreprises qui appuient cet accord commercial emploient des centaines de milliers de Canadiens, dont un grand nombre sont syndiqués, tant mieux pour eux. Dans ma circonscription, Ocean Choice International se réjouit de la signature de cet accord car il va permettre à l’entreprise d’ouvrir des marchés libres de barrières tarifaires et d’offrir des emplois rémunérateurs à ses employés. Le député est-il favorable à cela ou préférerait-il des accords commerciaux qui privent les entreprises de ces possibilités?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-03-09 14:10 [p.1796]
Monsieur le Président, c'est une histoire vieille comme le monde: l'Alberta et Terre-Neuve-et-Labrador. C'est habituellement l'histoire de deux amis. Or, hier soir, les deux se sont affrontés avec des pierres dans le cadre du Brier Tim Hortons 2020. L'équipe Gushue, médaillée d'or olympique, championne du monde à deux reprises, gagnante du Brier à trois reprises et la fierté de la province, a remporté le Brier 2020 dans une victoire de sept à trois quasi parfaite contre l'équipe de l'Alberta. Mark Nichols, Brett Gallant, Geoff Walker et notre cher Brad Gushue ont ramené la coupe chez nous, sa vraie place, réglant une autre rivalité une fois pour toutes.
Devant la télévision hier soir, à la maison, nous pouvions voir la foule en liesse qui acclamait l'équipe à Kingston, en Ontario. On se serait cru chez nous, au stade Mile One, à St. John's, avec nos partisans. Les gens de Terre-Neuve-et-Labrador sont fiers de faire partie de l'équipe Gushue, une équipe bien de chez nous qui fait notre fierté.
« Félicitations, allez, rentrez à la maison et, comme on le dit au curling, allez fort! »
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-02-18 13:00 [p.1143]
Monsieur le Président, j’ai entendu différentes allocutions où il était question de 15 à 26 semaines et de 50 semaines. Mon collègue est‑il d’accord pour dire qu’il n’y a peut-être pas une solution unique qui convient à tout le monde? Une dame de ma famille est décédée du cancer. Elle n’a pas pu travailler pendant deux ans et demi. Je sais que dans le cas des congés de maternité, nous avons étalé les prestations d’assurance-emploi sur un an et demi au lieu d’un an.
La meilleure solution ne serait‑elle pas de confier cette question au comité? Les députés pourraient l’examiner et revenir avec de bonnes recommandations solides. Il ne suffit pas de s’occuper des gens pendant un an seulement, parce que la femme dont je parlais n’a pas pu travailler pendant deux ans et demi. Elle avait droit à d’autres prestations, mais pas à des prestations d’assurance-emploi ou à quelque chose du genre.
Mon collègue pourrait‑il nous dire ce qu’il en pense?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-02-04 16:37 [p.926]
Madame la Présidente, on a entendu les uns et les autres parler de ce qui aurait dû être fait, et par qui, pour éviter cette situation, et chacun rejette la responsabilité sur le gouvernement ou sur quelqu'un d'autre. Je crois, pour ma part, qu'une erreur a été commise quelque part et qu'il faut étudier les circonstances de plus près pour déterminer ce qui s'est produit exactement.
La députée est-elle d'avis qu'à partir de maintenant, le gouvernement devrait participer directement aux décisions que prend la Commission des libérations conditionnelles dans tous ses dossiers, particulièrement ceux qui touchent des crimes graves?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-02-04 16:51 [p.928]
Madame la Présidente, les comités sont effectivement maîtres de leurs travaux. Ce sont eux qui décident de la voie qu'ils souhaitent emprunter. Toutefois, je me demande si, à la fin de l'étude, le comité pourra non seulement nous dire ce qui a mal tourné dans cette affaire, mais aussi nous expliquer les problèmes auxquels les travailleuses du sexe doivent faire face. Devrait-on accorder une protection particulière aux personnes impliquées dans ce domaine ou ce milieu, et non seulement aux personnes qui fournissent les services? Devrait-on judiciariser davantage les personnes qui souhaitent obtenir ces services?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-02-04 18:00 [p.937]
Monsieur le Président, je remercie l'honorable députée de son intervention au sujet de cet horrible incident dont il est question aujourd'hui dans la motion.
Je me demande une chose. On cherche à jeter le blâme sur les personnes responsables des décisions qui ont été prises. Si une infirmière assume un nouveau rôle dans un hôpital, par exemple dans une unité de soins intensifs, elle recevra une formation avant d'intégrer son poste et poursuivra son apprentissage de façon continue par la suite.
Je pense que nous, les députés ministériels, avons affirmé haut et fort que nous appuyons l'objet de la motion. La députée n'arrête pas de dire que le gouvernement doit faire ceci et faire cela. La députée laisse-t-elle entendre que le gouvernement devrait prendre part aux décisions de la Commission des libérations conditionnelles lorsque des auteurs de crimes horribles demandent une libération conditionnelle, alors que c'est le gouvernement qui les a nommés au départ? Le gouvernement devrait-il avoir son mot à dire sur ce que la Commission des libérations conditionnelles fait ou ne fait pas ?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-01-30 16:45 [p.731]
Monsieur le Président, dans son discours, la députée a parlé de l'importance de la pêche dans sa circonscription. Je reviens là-dessus parce que c'est si important pour Terre-Neuve-et-Labrador. C'est le moteur économique de pratiquement toutes les collectivités de la province. La députée a dit que l'accord présente d'excellents avantages au chapitre de la pêche.
Pourrait-elle parler davantage de cet aspect de l'accord?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-01-28 12:40 [p.563]
Madame la Présidente, je partagerai mon temps de parole avec le merveilleux député de Surrey—Newton.
Je remercie le député de Mégantic—L'Érable de sa motion, qui est opportune et importante. Opportune, parce que nous entamons une décennie cruciale où les Canadiens comptent sur les gouvernements pour prendre l'initiative dans la lutte contre les changements climatiques et pour favoriser la croissance propre. Importante, à cause de la volonté du gouvernement de faire du Canada un chef de file mondial en transformant son économie et en accélérant la lutte contre les changements climatiques, tout en créant de bons emplois bien rémunérés et en maintenant un coût de la vie abordable pour les Canadiens. Voilà l'objet du plan d'infrastructure Investir dans le Canada.
Les résultats de nos investissements sont là: nous avons créé plus d'un million de nouveaux emplois depuis notre arrivée au pouvoir en 2015 et les taux de chômage n'ont jamais été aussi bas. Comme le directeur parlementaire du budget l'a confirmé dans son rapport de 2018, la première étape de notre plan a permis de stimuler l'activité économique et la création d'emplois au cours de ses deux premières années.
Le secteur des ressources naturelles du Canada est au cœur de ce plan en vue d'améliorer notre performance environnementale, de créer de la richesse et de générer les recettes dont nous avons besoin pour investir dans un avenir à faibles émissions de carbone. Il faut notamment collaborer avec les provinces, les territoires, les municipalités et les communautés autochtones pour créer un avenir axé sur l'énergie propre et de nouveaux débouchés économiques dans les collectivités rurales et nordiques, développer le secteur des transports propres grâce aux véhicules sans émissions et au déploiement des infrastructures de recharge partout au pays, et construire des routes commerciales et des routes de transport modernes pour pouvoir acheminer nos ressources vers les marchés, ici et à l'étranger.
Je tiens à utiliser le temps de parole qui me reste pour parler de ces quatre domaines précis et du rôle crucial que le plan d'infrastructure Investir dans le Canada joue pour réaliser des progrès dans chacun d'eux.
Le premier domaine est l'avenir axé sur l'énergie propre. Nous n'atteindrons pas nos cibles de lutte contre les changements climatiques à moins d'utiliser davantage d'électricité propre dans l'ensemble de l'économie nationale, surtout dans les secteurs énergivores comme le transport et le chauffage, ainsi que les secteurs traditionnels des ressources. À cet égard, le Canada est bien placé pour assurer une réussite à long terme. Près de 82 % de l'électricité du pays proviennent de sources propres et non émettrices. En fait, nous sommes le deuxième producteur d'hydroélectricité au monde. Les énergies éolienne et solaire sont maintenant les sources de production d'électricité qui connaissent la plus forte croissance au Canada.
Nous appuyons les projets d'énergie propre à l'échelle du pays en investissant dans des programmes sur les énergies renouvelables émergentes, les réseaux intelligents et l'efficacité énergétique. Ces initiatives créent des emplois et de nouvelles possibilités dans l'économie verte. En Saskatchewan, nous accordons un financement de plus de 25 millions de dollars pour la première centrale géothermique qui produira suffisamment d'énergie pour alimenter approximativement 5 000 foyers. En Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, nous appuyons un projet visant à intégrer l'énergie renouvelable dans le réseau électrique à Shediac, au Nouveau-Brunswick, et à Amherst, en Nouvelle-Écosse. Ce projet créera aussi de l'emploi et diminuera les coûts de l'énergie. Au cours des années à venir, nous réduirons encore davantage les émissions grâce à de nouveaux systèmes de production et de transmission d'électricité sans émissions de carbone et à des réseaux intelligents. Nous établirons également des liens entre les provinces qui disposent de réserves abondantes d'énergie propre et celles qui en veulent et en ont besoin.
Le plan d'infrastructure du Canada aidera le gouvernement à relever les défis et à faire en sorte que le Canada possède les scieries, les mines et les usines les plus écologiques au monde. En outre, en investissant dans des approches novatrices en matière de distribution d'électricité, notamment dans des entités stratégiques, des réseaux intelligents et le stockage du carbone, il sera possible de maintenir le coût de l'électricité à un niveau abordable pour les consommateurs et de réduire les émissions de carbone. Voilà une solution avantageuse pour l'économie et l'environnement.
Ensuite, nous nous servons de nos investissements sans précédent dans les infrastructures pour contribuer à créer de nouvelles possibilités économiques dans les communautés rurales et isolées, ainsi que dans les communautés autochtones. Cela implique la connexion des collectivités aux réseaux électriques actuels, ou le développement de sources d'énergie plus propre complètement nouvelles qui permettront à ces collectivités de commencer à éteindre leurs génératrices au diesel et à tracer la voie d'un avenir plus viable. Par exemple, de nombreuses communautés autochtones misent de plus en plus sur la biomasse provenant des forêts comme source d'exploitation d'énergie et comme moyen de créer des emplois. D'autres communautés construisent des centrales solaires, et certaines exploitent de petites installations hydroélectriques qu'elles souhaitent à présent étendre. Grâce au plan Investir dans le Canada, nous contribuons au financement de ces énergies propres de l'avenir tout en favorisant la réconciliation avec les Autochtones, la création d'emplois durables et la croissance.
Les véhicules sans émissions constituent le troisième domaine.
Les Canadiens veulent davantage d'options et des choix plus propres pour se déplacer. C'est ce qu'ils nous ont dit dans le cadre de l'initiative Génération Énergie, la plus grande discussion nationale sur l'énergie de l'histoire du pays, et nous les soutenons.
Le secteur des transports est responsable de près de 25 % des émissions de gaz à effet de serre du Canada, et les trois quarts de ces émissions proviennent de deux sources seulement: les voitures et les camions et les véhicules lourds. Voilà pourquoi nous contribuons à la mise en place d'un réseau pancanadien de bornes de chargement rapides pour les véhicules électriques ainsi que de bornes de chargement dans les collectivités où les Canadiens travaillent, vivent et se divertissent.
Nous soutenons également l'installation de nouvelles stations de gaz naturel le long des principaux couloirs de marchandises afin de réduire les émissions des véhicules lourds et de stations d'hydrogène dans les centres métropolitains.
Toutes ces mesures visent à offrir aux Canadiens davantage d'options et des choix plus propres pour leurs besoins en matière de transport, et toutes ont pour objectif de garantir que chaque véhicule vendu au Canada en 2040 ne produira aucune émission.
Pour atteindre cet objectif, nous facilitons également l'accès aux véhicules sans émissions. Nous avons mis en place des incitatifs, notamment des remises pouvant atteindre jusqu'à 5 000 $ pour les Canadiens qui achètent des véhicules électriques et à hydrogène admissibles, ainsi qu'une réduction de valeur immédiate de 100 % pour les entreprises qui achètent des véhicules sans émissions afin de rendre leur parc automobile plus écologique.
Alors que le gouvernement entame son second mandat, nous relevons à nouveau la barre et prenons des mesures en vue de porter à 5 000 le nombre de bornes de recharge le long de l'autoroute Trans-Canada et d'autres grands réseaux routiers dans les centres urbains et des localités rurales.
J'en arrive maintenant au quatrième domaine essentiel: la modernisation de nos routes commerciales et de transport.
L'une des principales responsabilités du gouvernement fédéral est de faciliter l'acheminement de nos ressources naturelles vers les marchés et de veiller à ce que nos secteurs de ressources naturelles demeurent une source d'emplois, de prospérité et de possibilités dans un monde qui exige de plus en plus que les matières premières et les produits finis soient non seulement offerts à prix concurrentiels, mais aussi qu'ils soient produits de manière viable et inclusive. C'est exactement ce que notre plan Investir dans le Canada nous aide à faire.
Nous accélérons les investissements dans les ports maritimes ainsi que dans les corridors routiers et ferroviaires pour mettre fin aux embouteillages et pour donner aux entreprises canadiennes de nouvelles voies pour acheminer leurs produits vers les marchés étrangers.
Nous avons également amélioré l'accès aux données de transport pour aider les expéditeurs à optimiser leurs itinéraires et aider les gouvernements à mieux cibler leurs investissements pour accroître l'efficience des chaînes d'approvisionnement.
Tous nos investissements dans les infrastructures aident le Canada à ériger une économie moderne, résiliente et verte, et à assainir l'environnement pour un avenir meilleur et prospère pour les futures générations.
Je suis fier d'appuyer les efforts du gouvernement et j'invite tous les députés à se joindre à nous. Ensemble, nous pouvons créer la prospérité que nous désirons tous, tout en protégeant la planète que nous chérissons tous.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-01-28 12:49 [p.564]
Madame la Présidente, mon collègue a parlé des hôpitaux et de leur infrastructure vieillissante. La responsabilité de construire et d'administrer les hôpitaux revient entièrement aux provinces. Chaque province reçoit de l'argent dans le cadre de l'accord sur la santé et décide de l'utiliser comme bon lui semble, que ce soit pour le remplacement de certaines infrastructures, comme un hôpital ou des ponts, pour un projet d'approvisionnement en eau potable ou encore pour entretenir ses routes. Ce n'est pas au gouvernement fédéral de dicter aux gouvernements provinciaux quel projet présenter pour obtenir du financement. Nous les encourageons à prendre soin de leurs infrastructures.
Je suis toujours heureux que les demandes des provinces soient acceptées et que leurs projets puissent se réaliser, qu'il s'agisse d'un établissement de santé ou d'un projet d'approvisionnement en eau potable.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-01-28 12:51 [p.564]
Madame la Présidente, mon collègue de New Westminster—Burnaby a parlé du déficit d'infrastructures et de la grande difficulté à faire approuver des projets. En tant qu'ancien conseiller et maire de la ville où j'habite, je sais que la simple volonté de vouloir faire quelque chose ne facilite pas l'approbation des projets.
Dans ma collectivité, les sommes consacrées aux infrastructures reposent sur la formule des trois tiers. Par conséquent, la collectivité peut proposer un certain nombre de projets, et la province doit les passer en revue pour décider si elle accepte de jouer le rôle de partenaire. Ensuite, une demande est envoyée au gouvernement fédéral afin qu'il soit, lui aussi, un partenaire. Nous n'avons donc aucun contrôle sur les projets soumis par les collectivités. De quel droit pourrions-nous dicter aux municipalités les projets qu'elles devraient présenter?
De plus, les municipalités comme la mienne disposent de fonds limités. Elles ne peuvent pas se permettre de réaliser tous les projets en même temps ou même de soumettre toutes les demandes d'un seul coup. Elles choisissent donc le projet qu'elles considèrent comme le plus important et le plus stratégique pour répondre à leurs besoins du moment, en espérant que leurs demandes seront approuvées une à la fois.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-01-28 14:45 [p.584]
Monsieur le Président, Terre-Neuve-et-Labrador a récemment été frappée par une tempête de neige sans précédent, qui a enseveli certaines régions de la province sous 94 centimètres de neige, laissant ainsi des milliers de personnes privées d'électricité et coincées à l'intérieur de leur maison.
Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile peut-il informer la Chambre des mesures prises par le gouvernement pour venir en aide et offrir du soutien aux Terre-Neuviens en cette période difficile?
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2020-01-27 14:03 [p.453]
Monsieur le Président, la tempête du siècle a frappé Terre-Neuve il y a un peu plus d'une semaine. Pendant que mes concitoyens déblaient toujours les restes de cette monstrueuse tempête, je tiens à remercier ceux dont le dévouement et le dur labeur méritent d'être soulignés.
Nous remercions les médecins et le personnel hospitalier, les ambulanciers, les opérateurs de machinerie lourde, les travailleurs de l'Hydro, la Force constabulaire royale de Terre-Neuve, la GRC et bien entendu les membres des Forces armées canadiennes pour tout ce qu'ils ont fait pour assurer la sécurité de nos collectivités et de nos concitoyens. Un énorme merci à tous ceux qui ont aidé une personne âgée ou handicapée à se frayer un chemin dans la neige, à ceux qui ont pris la peine de vérifier que leurs voisins, parents ou amis qui étaient sans électricité se portaient bien, ainsi qu'à tous les bons samaritains qui ont offert de la nourriture à autrui ou donné de leur temps pour venir en aide à ceux dans le besoin.
Je n'ai pas assez de temps pour remercier tous ceux qui le méritent, mais ils se reconnaissent. Je les remercie d'avoir montré au reste du pays et au monde entier à quoi ressemblent la générosité et la détermination des Terre-Neuviens.
J'invite mes collègues à se joindre à moi pour remercier les habitants de Terre-Neuve-et-Labrador.
Résultats : 1 - 12 de 12

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes