Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, les jeunes familles, les aînés, les petites et moyennes entreprises et les gens de ma circonscription peuvent compter sur notre gouvernement.
Grâce à l'Allocation canadienne pour enfants, nous avons investi tout près de 6 millions de dollars, ce qui a permis d'aider 9 000 familles de ma circonscription.
Grâce au programme Nouveaux Horizons pour les aînés, nous avons aussi investi 400 000 dollars, afin de permettre à nos aînés d'avoir une meilleure qualité de vie.
Nous avons fait des investissements historiques pour brancher les gens de ma circonscription à Internet haute vitesse.
Grâce à différents programmes, notre gouvernement a investi plus de 25 millions de dollars dans des projets d'infrastructure et d'innovation dans Argenteuil—La Petite-Nation. Je suis fier du travail accompli par notre gouvernement pour aider les gens de la classe moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie.
Je souhaite à tous un bon été. Au plaisir de vous voir aux nombreuses activités qui auront lieu dans la belle circonscription d'Argenteuil—La Petite-Nation.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, j'aimerais remercier mon collègue, le président du comité des anciens combattants, de son excellent travail. Je le remercie également d'avoir mobilisé tout le monde dans un court délai pour cette motion.
J'ai l'honneur de participer à ce débat à titre de secrétaire parlementaire. Nous avons à cœur le bien-être des vétérans, et cette motion prouve très bien qu'ensemble, nous pouvons améliorer la situation rapidement.
J'ai le plaisir de prendre la parole au sujet de la motion M-225, qui vise à prévenir l'itinérance chez les anciens combattants du Canada et à y mettre un terme d'ici 2025. Depuis notre entrée en fonction en 2015, notre gouvernement s'efforce d'aider les Canadiens à trouver une demeure sûre et abordable.
Dans le budget de 2016, nous avons renouvelé le rôle du gouvernement fédéral en matière de logement en faisant des investissements records. En 2017, nous avons annoncé la toute première Stratégie nationale sur le logement du Canada, un plan décennal de 40 milliards de dollars visant à offrir à plus de Canadiens un logement abordable. Dans le budget de 2019, nous avons encore augmenté nos investissements dans le logement, de sorte que la Stratégie nationale sur le logement est devenue un plan décennal de 55 milliards de dollars.
Au total, depuis notre arrivée au pouvoir, nous avons investi plus de 7 milliards de dollars dans le secteur du logement au Canada, et nous avons aidé plus de 1 million de Canadiens à trouver une habitation sûre, accessible et abordable.
Bien que la Stratégie nationale sur le logement soit conçue pour aider tous les Canadiens, elle est essentiellement axée sur l'aide aux plus vulnérables, y compris les vétérans. Nous doublons les investissements dans la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance en investissant plus de 2 milliards de dollars dans la lutte contre l'itinérance. Nous avons également défini un objectif ambitieux consistant à réduire l'itinérance chronique d'au moins 50 % au cours des 10 prochaines années.
Nous avons pris un engagement tout aussi fort envers les vétérans. Depuis 2015, nous avons réalisé des investissements importants pour les vétérans et leur famille totalisant plus de 10 milliards de dollars. De plus, nous avons créé le Fonds pour le bien-être des vétérans et de leur famille, qui nous permet de soutenir des initiatives visant à lutter contre l'itinérance chez les vétérans.
Nous avons également nommé un responsable de l'itinérance chez les vétérans dans chaque bureau régional d'Anciens combattants Canada. L'année dernière, nous avons réuni plus de 70 organisations luttant contre l'itinérance chez les vétérans partout au pays, afin de trouver une voie à suivre.
En outre, nous avons mis sur pied le Fonds d'urgence pour les vétérans. Celui-ci nous donne la flexibilité de soutenir rapidement les vétérans et leur famille lorsqu'ils vivent des situations urgentes et imprévues, par exemple, en leur trouvant un endroit pour se loger le temps de mettre en marche le processus pour les fonds adéquats.
En d'autres termes, notre gouvernement reconnaît qu'une personne de plus vivant dans la rue en est une de trop, et nous comprenons qu'aucune personne qui sert notre pays ne devrait être laissée pour compte. C'est pourquoi je suis heureux de dire que le gouvernement appuiera cette motion. Le député de Baie de Quinte a fait un excellent travail en tant que président du Comité permanent des anciens combattants, et ses travaux ont abouti à une motion qui, je l'espère, sera appuyée par tous les députés des deux côtés de la Chambre.
Cependant, nous reconnaissons que l'adoption de cette motion à la Chambre en quelques semaines constitue un réel défi. Pour une fois, nous avons besoin de la Chambre dans son entièreté. Habituellement, compte tenu du peu de temps qu'il reste, la motion risquerait de mourir au Feuilleton. Franchement, cette motion est beaucoup trop importante pour que nous laissions cela se produire. Nous avons une obligation envers nos anciens combattants, et notre gouvernement a fait de la lutte contre l'itinérance l'une de ses principales priorités. Le temps manque, mais ensemble, nous pouvons y arriver.
J'espère donc que tous les partis laisseront tomber le débat, ce qui fera avancer la motion tout en permettant au gouvernement d'élaborer un plan visant à mettre un terme à l'itinérance chez les vétérans d'ici 2025. Ensemble, nous pouvons le faire.
Ce que nous demandons aujourd'hui est exceptionnel, c'est-à-dire qu'une motion émanant d'un député ne soit pas débattue pendant les deux heures qui lui sont normalement attribuées. Cependant, je pense que les deux côtés de la Chambre, tous partis confondus, reconnaissent l'urgence d'adopter cette motion. Reconnaissons l'urgence d'agir maintenant pour nos vétérans, plutôt que d'attendre encore plus longtemps. Nous le devons à nos vétérans.
Je voudrais maintenant proposer un amendement à la motion d'initiative parlementaire M-225.
Je propose:
Que la motion soit modifiée dans le paragraphe b) par substitution des mots « sous la direction du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et avec l’aide du ministre des Anciens combattants » de ce qui suit:
sous la co-direction du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social et du ministre des Anciens combattant
Je crois que cette motion mérite sa place et que nous devons en faire une exception, au nom des vétérans. En appuyant cette motion, tous les partis démontrent qu'il est possible de redonner de la dignité. C'est une bonne façon de terminer la session.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, notre gouvernement est fermement engagé dans la lutte contre les fraudeurs de l'impôt et l'évasion fiscale. Les règlements à l'amiable sont conclus dans le cadre d'un processus entièrement indépendant au sein de l'Agence du revenu du Canada pour assurer l'intégrité de notre régime fiscal.
Bien que nous comprenions que les règlements peuvent être utilisés de façon appropriée dans certaines circonstances, nous sommes préoccupés par le manque de transparence qui en découle.
La ministre du Revenu national a le dossier en main.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, effectivement, je dois dire à mon collègue d'en face que la trappe se referme. Nous avons fait beaucoup de travail.
Bien que nous comprenons que les règlements puissent être utilisés de façon appropriée, dans certaines circonstances, nous sommes préoccupés par le manque de transparence qui en découle, et la ministre l'a dit à la Chambre. C'est pourquoi la ministre a donné des directives claires à l'Agence de revoir le processus afin de permettre une plus grande transparence quant aux raisons pour lesquelles le règlement est conclu. Je tiens à préciser que les règlements à l'amiable sont conclus dans le cadre d'un processus entièrement indépendant de l'Agence.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, j'aimerais remercier ma collègue de son intérêt pour ce dossier.
Le bien-être des vétérans et des Canadiens est notre priorité absolue. Quatre-vingt-seize pour cent des demandes concernant les stress post-traumatiques sont favorables, et nous travaillons à fournir aux vétérans le soutien en matière de santé mentale dont ils ont besoin le plus rapidement possible.
L'opposition avait 10 ans pour fournir ce soutien et travailler sur les dossiers de méfloquine et de santé mentale, tel que le demandaient les vétérans.
Ils ont plutôt consacré tout leur temps à réduire les services et à équilibrer le budget, au détriment des vétérans.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, c'est tout un honneur pour moi de me lever à la Chambre pour poser une des dernières questions avant l'adoption de ce projet de loi.
Lorsque j'étais secrétaire parlementaire de la ministre des Sciences et des Sports, nous avions travaillé sur cette question. Quand j'ai reçu l'appel du Cabinet m'annonçant que je serais secrétaire parlementaire de la ministre des Sciences et des Sports, le premier ministre m'a indiqué que cela venait avec le dossier des personnes handicapées. Je lui ai répondu que je ne m'y connaissais pas du tout, mais il m'a dit qu'il me donnait l'occasion d'apprendre.
Finalement, ce fut la plus belle expérience de ma carrière politique. Avec la ministre, j'ai côtoyé les personnes handicapées et j'ai participé à des consultations. Aujourd'hui est un grand jour pour la ministre, mais ce l'est pour moi aussi.
Étant donné que tous les partis ont fait équipe, mon collègue d'en face pense-t-il que l'avenir des personnes handicapées peut toujours s'améliorer, comme nous avons amélioré le projet de loi C-81?
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, aujourd'hui a lieu la cérémonie soulignant les longs états de service.
Cet événement soulignera les années de services des employés de la Chambre des communes. Je souhaite remercier tous les employés de la Chambre des communes du travail extraordinaire qu'ils font jour après jour.
Dans ma circonscription, Argenteuil—La Petite-Nation, nous avons l'honneur d'avoir une personne formidable qui recevra cette distinction. Il s'agit de Mme Danielle Miron, qui cumule plus de 20 années de travail à la Chambre des communes. Pendant toutes ces années, Mme Miron a travaillé pour sa communauté. Elle travaille désormais dans mon bureau de circonscription de Lachute. Nous avons de la chance de l'avoir dans Argenteuil—La Petite-Nation, où elle met son expérience au profit des gens de ma magnifique circonscription.
Félicitations, Danielle, pour cette distinction, et merci pour toutes ces années au service des Canadiens.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, l'itinéraire de voyage de la délégation n'est pas encore finalisé, mais la délégation se rendra à Bernières-sur-Mer, à la Maison des Canadiens, lors d'une cérémonie en Normandie.
Le 6 juin, la délégation assistera à deux grandes cérémonies à la plage Juno. La principale cérémonie canadienne aura lieu en après-midi et la cérémonie internationale est organisée le samedi soir. Oui, il reste des choses à ficeler, et c'est ce que nous faisons en ce moment.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, mon collègue d’en face parle d’accessibilité, mais le monument que les conservateurs suggéraient pour commémorer la mission en Afghanistan était non accessible 12 mois par année.
Nous, nous proposons un monument public et accessible à tous qui reconnaît le service rendu aux Canadiens pendant la guerre en Afghanistan. Nous avons largement consulté les vétérans, leurs familles et nos intervenants. Cela va peut-être nous prendre un peu plus de temps, mais nous procéderons de la bonne façon.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, j’aimerais réitérer que le gouvernement précédent a coupé pendant 10 ans dans tout ce que nous avions fait pour les vétérans et les anciens combattants.
Nous avons rétabli toutes les stations, nous avons réembauché les agents de première ligne et nous avons consulté nos vétérans pour connaître leurs besoins, plutôt que de faire des coupes pour équilibrer le budget sur leur dos.
Nous n'avons aucune leçon à recevoir des conservateurs en ce qui concerne les 10 dernières années.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, commémorer le service des hommes et des femmes des Forces armées canadiennes et de ceux et celles qui ont fait l'ultime sacrifice est essentiel pour notre gouvernement.
C'est pourquoi nous allons faire le monument en question. Ce monument reflétera les besoins de la communauté, des vétérans, du public canadien, ainsi que des familles. Les vétérans et leurs familles vont être invités au moment opportun à visiter ce beau monument, qui va être public et ouvert à tous prochainement.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, notre gouvernement met à l'avant-plan ceux et celles qui servent le Canada. Nous ne faisons pas de politique avec notre responsabilité et la commémoration de nos vétérans. Le monument va être érigé. La commémoration va être faite. Les familles vont y avoir accès. J'assure à la Chambre que nous avons à cœur la commémoration de cet événement, qui est si important pour le Canada.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Madame la Présidente, en se basant sur la décision de cette semaine, les accusations portées contre le vice-amiral Norman ont été suspendues.
Comme le Service des poursuites pénales du Canada l'a confirmé cette semaine, chaque décision a été prise de façon entièrement indépendante. Aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision, pas plus qu'il n'y a eu de contact ou d'influence extérieure au SPPC, y compris de l'influence politique sur la décision initiale de poursuivre M. Norman ou la décision de suspendre l'accusation.
Toute accusation contraire est absurde.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Madame la Présidente, aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision, pas plus qu'il n'y a eu de contact ou d'influence extérieure au SPPC ou d'influence politique dans la décision initiale de poursuivre M. Norman.
En se basant sur la décision qui s'est prise cette semaine, les accusations portées contre le vice-amiral Norman ont été suspendues. Chaque décision a été prise de façon complètement indépendante.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Madame la Présidente, aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision. En se basant sur sa décision cette semaine, la sous-ministre a examiné la politique en vigueur concernant la demande de se faire payer ses frais de justice dans le cadre de cette affaire.
Nous sommes d'accord sur son conseil.
Résultats : 1 - 15 de 149 | Page : 1 de 10

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|