Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 77
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-06-10 14:08 [p.28803]
Monsieur le Président, vendredi dernier avait lieu le Gala Stellar de la Chambre de commerce et d'industrie Thérèse-De Blainville. Cet événement met en lumière les réussites d'affaires et l'engagement sociocommunautaire des entrepreneurs de notre région.
Je tiens à féliciter Serge Dion et son équipe, de Jardin Dion, qui soulignent leurs 65 ans en affaires et qui ont remporté les prix Coup de cœur et Entreprise de l'année — 15 employés et plus.
Je félicite également Mme Rose De Angelis, de l'Académie Ste-Thérèse, lauréate du prix Jean-Marc Boisvert en hommage à l'ensemble de sa remarquable carrière.
Le prestigieux prix Michèle-Bohec, qui reconnaît une personne s'étant spécialement distinguée au cours de l'année, a été décerné à Valérie Kennedy et Kareen Lamy, propriétaires du restaurant Steakhouse St-Charles & Tartares.
Je félicite les finalistes et les lauréats. Ils sont tous des gagnants. Leur dynamisme est notre marque de commerce. Je suis extrêmement fier de nos entreprises locales. Après tout, Thérèse-De Blainville est la meilleure circonscription au Canada.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-05-14 14:10 [p.27755]
Monsieur le Président, c'est avec confiance, passion, détermination et force, et à force de ne jamais lâcher, qu'aujourd'hui, je peux dire que le projet de l'autoroute 19 a reçu un appui historique de la part de notre gouvernement.
Cette semaine, nous avons accordé près de la moitié de l'investissement pour que cette autoroute tant attendue voie enfin le jour. Cette contribution de 260 millions de dollars était inespérée. En 2015, j'ai pris un engagement qui améliorerait grandement la qualité de vie de mes concitoyens. Aujourd'hui, je peux dire fièrement que nous y sommes arrivés. Les espoirs sont largement dépassés grâce au travail acharné de tous les acteurs clés dans ce dossier.
Citoyens de Thérèse-De Blainville, de Laval et des Basses-Laurentides, réjouissons-nous. Votre gouvernement est avec vous.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-04-30 15:04 [p.27189]
Monsieur le Président, il a toujours été suspect que les conservateurs promettent des réductions sans jamais donner de détails, mais nous savons maintenant pourquoi ils hésitent à nous faire part de leur plan.
Les conservateurs ont récemment publié un prétendu guide fiscal contenant de nombreuses informations trompeuses. Leur guide comprend leur projet de crédit d'impôt pour les riches, mais il ne mentionne pas l'Allocation canadienne pour enfants.
Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social peut-il rassurer la Chambre en lui disant que le gouvernement actuel n'a pas l'intention d'adopter le plan conservateur de réduction de l'Allocation canadienne pour enfants?
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-04-29 14:14 [p.27100]
Monsieur le Président, la Semaine nationale de sensibilisation au don d’organes et de tissus s'est terminée dimanche. Cette semaine de sensibilisation représentait une occasion de lever le voile sur la cause et ainsi d'encourager la population à agir.
Au Québec, par exemple, en date du 31 décembre 2018, il y avait 164 donneurs, 451 personnes transplantées et 805 personnes toujours en attente.
Comme on le sait, c'est une cause qui me touche beaucoup. Je suis fier que mon gouvernement ait investi, dans le dernier budget, 36,5 millions de dollars sur cinq ans pour poursuivre l'amélioration du don et des greffes d'organes et de tissus au Canada et ainsi augmenter l'efficacité du don d'organes au pays.
Il y a encore du travail à faire, d'où l'importance des campagnes de sensibilisation et des semaines nationales comme celle-ci. C'est à force d'en parler, d'en faire la promotion et d'informer la population collectivement que nous sauverons plus de vies.
Mes collègues ont-ils signé leur formulaire de consentement? Moi, oui.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-04-01 14:46 [p.26518]
Monsieur le Président, l'évasion fiscale reste une préoccupation pour les Canadiens. C'est pourquoi notre gouvernement a investi plus de 1 milliard de dollars dans l'Agence du revenu du Canada afin de lui donner les outils nécessaires pour lutter contre la fraude de l'impôt.
Le 3 avril marquera le troisième anniversaire des premiers reportages sur les Panama Papers. La ministre du Revenu national nous a déjà informés que l'ARC avait identifié 894 Canadiens dans cette fuite d'informations.
La ministre peut-elle nous donner une mise à jour des progrès de l'enquête de l'ARC sur les Canadiens identifiés?
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-02-25 14:06 [p.25730]
Monsieur le Président, voici de bonnes nouvelles en provenance des Jeux d’hiver du Canada, qui ont lieu à Red Deer, en Alberta, jusqu’au 3 mars.
Le talent, la persévérance et la discipline des 12 athlètes de Thérèse-De Blainville méritent d’être soulignés, car c’est avec détermination et beaucoup de sacrifices que ces athlètes de haut calibre accomplissent un rêve et font rayonner notre communauté, une communauté qui est fière d’eux, on peut en être certain.
De Lorraine, Edouard Thérriault s'est mérité deux médailles d’or et une d’argent en ski acrobatique. Émilie Villeneuve, aussi de Lorraine, a remporté l’or avec son équipe de patinage synchronisé. De Blainville, Léa Tessier s’est aussi distinguée avec une médaille d’or au relais d’équipe en patinage de vitesse courte piste. Aussi de Blainville, Gabrielle Deslauriers a remporté la médaille d’or et une médaille de bronze en gymnastique artistique.
La compétition n’est pas terminée, tout est permis et nous continuons de rêver avec eux. Je les félicite, car ils sont une inspiration et un bel exemple pour tous.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-02-05 10:36 [p.25245]
Monsieur le Président, c'est toujours intéressant de voir que le député d'en face se répète et se répète, mais sans avoir les réponses. Nous lui demandons encore une fois quel est son plan pour conserver ces emplois, pour trouver un équilibre tout en faisant des économies, comme les conservateurs le promettent. Comme pour l'environnement, il n'y a pas de plan. On parle des eaux usées. Encore une fois, quel est leur plan, à part dire qu'on va régler cela, qu'on fait le tour du Québec et qu'on va régler les problèmes?
Ce que le député d'en face fait, c'est du prêchi-prêcha. C'est drôle, nous sommes dans une année électorale. En année électorale, on propose au Québec et on refuse au reste du Canada la même chose. J'aimerais bien voir ce qui va se passer dans le reste du Canada.
Quelle est la situation? Est-ce que le député d'en face, mon collègue, a la réponse? Va-t-il nous faire part de son plan? Nous attendons toujours les plans du côté conservateur. J'attendrai ce plan.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2019-02-04 11:26 [p.25176]
Monsieur le Président, je suis heureux de prendre la parole à la Chambre pour parler de la prévention du suicide dans le cadre du débat sur la motion M-174, présentée par mon collègue le député de Timmins—Baie James.
Le suicide est une question complexe qui touche de nombreux Canadiens, mais aussi leur famille et leur collectivité. C’est pourquoi la prévention du suicide et l’amélioration de la santé mentale des Canadiens sont une priorité de notre gouvernement. D’ailleurs, je profite de l’occasion qui m’est donnée aujourd’hui pour souligner que, au Québec, c’est la Semaine nationale de prévention du suicide. Il s’agit de la 29e Semaine nationale de prévention du suicide au Québec, et elle a pour thème « Parler du suicide sauve des vies ». C’est ce que nous faisons aujourd’hui.
Aujourd’hui, je suis honoré de parler de quelques initiatives et investissements gouvernementaux plus larges concernant la prévention du suicide et la santé mentale.
Le gouvernement du Canada travaille avec des partenaires pour favoriser et protéger la santé des Canadiens. Pour ce faire, nous appuyons notamment des programmes qui améliorent la santé mentale et le bien-être et qui préviennent le suicide.
Soutenir la santé mentale des Canadiens est essentiel à la prévention du suicide. En 2017, notre gouvernement a conclu une entente avec les provinces et les territoires qui bénéficieront d’investissements consacrés à la santé mentale au cours des 10 prochaines années. Cet investissement comprend une somme de 5 milliards de dollars en nouveau financement ciblé pour aider les provinces et les territoires à améliorer l’accès aux services de santé mentale et de toxicomanie.
Certaines provinces et certains territoires ont prévu des activités de prévention du suicide dans leurs ententes. Par exemple, les Territoires du Nord-Ouest mettent sur pied un réseau de prévention du suicide et de soutien en cas de crise pour appuyer les activités de prévention du suicide dans les collectivités et pour offrir une intervention urgente et opportune en situation de crise. De son côté, la Saskatchewan appuiera des stratégies communautaires pour prévenir le suicide et renforcer la capacité clinique d’évaluation et de traitement des troubles de santé mentale chez les enfants et les adolescents.
Le Cadre fédéral de prévention du suicide de 2016 oriente nos vastes efforts fédéraux en matière de prévention du suicide en harmonisant les activités fédérales de prévention du suicide, tout en apportant un complément à l’important travail entrepris par nos partenaires. Les efforts du gouvernement fédéral prévus dans le Cadre visent principalement à réduire la stigmatisation et à sensibiliser le public à la prévention du suicide, à relier les Canadiens à l’information et aux ressources et à accélérer la recherche et l’innovation en matière de prévention du suicide.
Grâce à l’investissement de près de 3 millions de dollars pour soutenir le Service canadien de prévention du suicide dans le contexte de ce Cadre, les gens de partout au pays ont accès en tout temps à du soutien en cas de crise.
Nous savons que le suicide est une préoccupation dans les collectivités autochtones. Les taux de suicide sont supérieurs à la moyenne dans certaines collectivités des Premières Nations et dans toutes les régions inuites.
Les éléments du Plan d’action national de prévention du suicide qui sont propres aux Autochtones sont conformes aux cadres qui guident l’approche de notre gouvernement en matière de mieux-être mental, notamment le Cadre du continuum du mieux-être mental des Premières Nations et la Stratégie nationale de prévention du suicide chez les Inuits.
Ces cadres évoquent la nécessité d’une approche transformatrice et pangouvernementale pour appuyer le mieux-être mental et pour favoriser la réconciliation et la guérison. Ils présentent une approche globale des services de mieux-être mental en mettant l’accent sur la continuité culturelle, l’autodétermination de la communauté et les déterminants sociaux de la santé propres aux peuples autochtones.
Chaque année, notre gouvernement verse 350 millions de dollars en financement pour soutenir les services communautaires de mieux-être mental dans les collectivités des Premières Nations et les collectivités inuites.
Ce financement sert entre autres à soutenir les programmes de santé mentale et de prévention du suicide, la prévention et le traitement de la consommation de substances, les équipes de mieux-être mental, la Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être et le Programme de soutien en santé -- résolution des questions des pensionnats indiens.
Nous savons également que le suicide peut toucher plusieurs autres populations qui reçoivent de l’aide du gouvernement fédéral, notamment les membres des Forces armées canadiennes et les anciens combattants.
C'est pourquoi nous avons publié la Stratégie conjointe de prévention du suicide des Forces armées canadiennes et d'Anciens Combattants Canada en 2017. Elle présente une approche exhaustive à l'égard de la prévention du suicide chez les militaires et les anciens combattants.
Cette stratégie concorde avec l'approche énoncée dans le Cadre fédéral de prévention du suicide et précise que le suicide est un grave problème de santé publique. Elle décrit une approche visant à réduire les risques, à accroître la résilience et à prévenir le suicide chez les militaires et les anciens combattants présentée en détail dans deux plans d'action rédigés par les Forces armées canadiennes et Anciens Combattants Canada.
Les mesures prévues dans le plan d'action d'Anciens Combattants Canada comprennent: un nouveau fonds d'urgence qui offre une aide financière aux anciens combattants, à leur famille ou à leurs survivants dont le bien-être est menacé; une expansion soutenue du Réseau des cliniques pour traumatismes liés au stress opérationnel; une formation de premiers soins en santé mentale destinée aux anciens combattants; un programme pour les familles des anciens combattants; une nouvelle allocation pour études et formation professionnelle; ainsi que du soutien en ligne destiné aux familles d'anciens combattants et à leurs aidants naturels.
Dans le cadre de cette stratégie, les Forces armées canadiennes, en collaboration avec l'Association des psychiatres du Canada, ont publié un guide du clinicien sur la prévention du suicide. Cette ressource fondée sur des données probantes outille les fournisseurs de soins de santé pour cerner, évaluer et gérer le risque du suicide. De plus, les Forces armées canadiennes continuent d'élargir leurs ressources en télésanté mentale afin de réduire les temps d'attente et les obstacles géographiques qui limitent l'accès aux soins.
Notre gouvernement soutient et établit aussi des partenariats en matière de recherche sur la santé mentale et la prévention du suicide. De 2013-2014 à 2017-2018, les Instituts de recherche en santé du Canada, ou IRSC, ont investi plus de 15 millions de dollars dans la recherche sur le suicide.
Pour faire face à l'un des principaux défis concernant la prévention du suicide, soit l'accès rapide aux services de santé mentale, les IRSC, en partenariat avec la Fondation Graham-Boeckh, appuient ACCESS Esprits ouverts. C'est un projet national qui transforme la façon dont les jeunes âgés de 11 à 25 ans accèdent aux soins de santé mentale en mettant au point et à l'essai des méthodes de soins fondées sur des données probantes. Ce projet garantit un accès rapide aux services d'évaluation de la santé mentale et aux services axés sur les besoins appropriés.
Le réseau ACCESS Esprits ouverts compte actuellement 14 sites répartis dans six provinces et un territoire. Chacun sert sa communauté respective selon les besoins locaux. Cette initiative représente un investissement du gouvernement fédéral et de la fondation totalisant 25 millions de dollars.
De plus, le bien-être mental et le suicide sont l'un des domaines prioritaires de l'initiative gouvernementale Voies de l'équité en santé pour les Autochtones, qui vise à promouvoir l'équité en santé chez les peuples autochtones et à appliquer les connaissances en vue d'améliorer la santé. Les projets de recherche financés dans le cadre de cette initiative contribueront à l'élaboration d'une base de données probantes qui orienteront la conception, l'offre et la mise en oeuvre de programmes et de politiques visant à prévenir le suicide et à promouvoir la santé et le mieux-être des peuples autochtones.
Nous nous intéressons également aux approches qui diminuent les répercussions du suicide dans les collectivités de l'ensemble du pays. La Commission de la santé mentale du Canada a lancé le projet Enraciner l'espoir, qui mise sur l'expertise communautaire pour mettre en oeuvre des interventions pertinentes de prévention du suicide fondées sur des données probantes dans les collectivités canadiennes. Des projets de recherche expérimentaux ont été entamés à Terre-Neuve-et-Labrador, au Nouveau-Brunswick et en Saskatchewan, et l'ouverture d'un autre site a été confirmée en Alberta.
La Commission de la santé mentale du Canada a également collaboré avec des partenaires pour concevoir une formation sur la prévention du suicide à l'intention des professionnels de la santé et pour mettre sur pied des ressources pour les personnes qui ont fait une tentative de suicide et celles qui ont perdu un proche qui s'est suicidé.
En allant de l'avant, notre gouvernement poursuivra ses efforts de prévention du suicide au Canada en collaboration avec les intervenants, les partenaires et les personnes ayant une expérience vécue, y compris les organismes autochtones nationaux et les collectivités autochtones en général.
Nous savons que, grâce à nos efforts collectifs et à la collaboration avec nos partenaires, nous pouvons travailler à bâtir un Canada où les suicides sont évités et où chacun vit dans l'espoir et la résilience.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-12-03 14:05 [p.24312]
Monsieur le Président, aujourd'hui, nous soulignons la Journée internationale des personnes handicapées partout dans le monde. Cette journée vise à promouvoir les droits et le bien-être des personnes handicapées dans toutes les sphères de la société et à accroître la sensibilisation à leurs situations particulières dans les aspects de la vie politique, sociale, économique et culturelle.
Cette année, l'accent est mis sur l'autonomisation des personnes handicapées pour un développement inclusif, équitable et durable. À cet effet, je tiens à souligner le travail de l'Association des personnes avec problèmes auditifs des Laurentides, l'APPAL, qui, depuis 30 ans, déploie des efforts afin d'améliorer la qualité de vie des personnes malentendantes de la région.
J'en profite pour rendre hommage aux bénévoles de l'APPAL, et je souhaite féliciter particulièrement Mme Marylyn Laurier, directrice générale, pour son travail acharné auprès des personnes malentendantes de notre région.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-11-29 13:58 [p.24205]
Monsieur le Président, c'est avec émotion que j'ai reçu la nouvelle du décès de M. Jean-Denis Dionne, un des bâtisseurs du water-polo au Québec et au Canada.
M. Dionne a été l'un des fondateurs du club Les Hydres de Sainte-Foy, à Québec. Il a présidé la Fédération de water-polo du Québec et a représenté le Québec au sein de Water Polo Canada en tant que vice-président et directeur.
M. Dionne a vivement soutenu l'ajout de la discipline du water-polo pour les femmes aux Jeux olympiques. Ayant pratiqué ce sport au niveau national pendant plusieurs années, j'ai pu moi-même bénéficier des résultats de son travail et en constater l'importance.
Afin de souligner son influence, Waterpolo Québec a créé le Prix Jean-Denis Dionne, qui récompense les contributions exceptionnelles d'administrateurs du sport au Québec.
Il laisse derrière lui un legs important pour le monde du sport. Au nom de la communauté canadienne de water-polo, j'aimerais transmettre mes plus sincères condoléances aux amis et à la famille de M. Dionne.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-11-27 15:01 [p.24037]
Monsieur le Président, cette semaine marque la Semaine nationale de sensibilisation aux dépendances. Partout au pays, nous connaissons une crise, notamment la crise des opioïdes. C'est donc un moment important pour réfléchir à la complexité des dépendances, aux personnes qui en souffrent et à la façon dont nous pouvons les aider.
Je tiens à remercier les intervenants du milieu de la santé, qui sauvent des vies, réduisent la stigmatisation et encouragent nos amis et nos familles à s'entraider au besoin.
La ministre de la Santé peut-elle informer la Chambre des mesures prises par le gouvernement pour contrer les dépendances?
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-11-19 19:05 [p.23575]
Monsieur le Président, tout d'abord, je tiens à remercier mes collègues pour la qualité du débat que nous venons de tenir, et particulièrement pour leurs témoignages personnels.
Le don d'organes est l'un des plus grands gestes de solidarité humaine qui puisse exister. Malgré les efforts déployés au Canada, ce sont environ 250 personnes qui meurent chaque année et quelque 4 500 personnes qui souffrent et attendent une greffe.
La motion M-189 demande au gouvernement de réaffirmer son engagement à faciliter la collaboration en vue de l'établissement d'un système de don et de greffe d'organes qui assurera aux Canadiennes et aux Canadiens un accès efficace à des soins, en temps opportun.
Notre système actuel ne suffit pas. Je crois sincèrement que nous devons faire mieux pour la vie de ceux et de celles dont le seul espoir de survie est un don d'organe.
Récemment, j'ai eu l'honneur de rencontrer des receveurs de don d'organes et des familles de donneurs de ma circonscription, Thérèse-De Blainville.
Lors de cette rencontre, Mme Carole Du Paul, dont le mari décédé a fait don de ses poumons et de son foie, a rendu un témoignage très touchant, tout comme l'ont fait M. Joseph El Hajj, qui a bénéficié d'une greffe de coeur en 2009, Mme Johanne Michaud, dont les enfants ont pu connaître leur grand-père grâce à un don d'organe qui lui a permis d'avoir une vie prolongée et de voir grandir ses petits-enfants, et M. Yves Leblanc, qui a retrouvé sa qualité de vie grâce à une transplantation de tissus.
Leur histoire raconte l'importance d'avoir accès à un système de don et de greffe d'organes efficace pour toutes les Canadiennes et pour tous les Canadiens.
Je tiens ici à mettre l'accent sur le mot « tous », car notre système est actuellement inéquitable.
L'écart quant au don d'organes est considérable d'une province à l'autre. Cela est attribuable au manque de ressources en matière de don d'organes.
La motion M-189 vise à encourager le don d'organes et de tissus au Canada en soutenant, à l'échelle nationale, les efforts des autorités provinciales et territoriales ainsi que ceux des intervenants.
Il est regrettable et tout à fait inacceptable que la probabilité de recevoir un don d'organes dépende du lieu de résidence du patient au Canada. La motion M-189 vise à faire cesser cette situation et à améliorer les communications et les renseignements entre les provinces, en plus d'encourager le don d'organes au moyen de campagnes d'information et de sensibilisation du public.
Comme je l'ai mentionné auparavant, une des limites de notre système de don d'organe est le consentement. Le pourcentage de Canadiens inscrits sur un registre de don d'organes est de seulement 20 %. Pourtant, 90 % se disent en faveur du don d'organes. Ce consentement passe par l'éducation, la prise de conscience et la connaissance de la bonne information. Cette sensibilisation permettra aux donneurs de bien comprendre l'importance de leur geste pour sauver des vies. Au-delà de signer l'endos du permis de conduire ou de la carte d'assurance-maladie, il faut surtout en parler avec ses proches.
Je tiens à féliciter l'organisme Chaîne de vie, qui s'est donné comme mission de sensibiliser et d'informer les élèves du secondaire quant au don d'organes et de tissus dans le cadre du programme d'enseignement de langue seconde. Lucie Dumont, présidente et fondatrice de l'organisme Chaîne de vie fait un travail exemplaire relativement à ce programme reconnu partout au Québec et à l'international.
Je tiens également à remercier toutes les personnes, organismes et intervenants avec lesquels j'ai discuté au sujet de cette motion: M. Louis Beaulieu de Transplant Québec, Mme Ronnie Gavsie du Réseau Trillium pour le don de vie, Mme Leanne Appleton de BC Transplant et le Dr Pierre Marsolais, pour n'en nommer que quelques-uns.
Pour conclure, je tiens à réitérer que la motion M-189 transcende toute partisanerie politique et qu'elle est non contraignante. C'est une motion qui va permettre le dialogue entre les provinces, tout en incitant le gouvernement à passer à l'action.
Enfin, je désire remercier les députés qui ont déjà manifesté leur appui. J'espère avoir réussi à sensibiliser les autres à cet enjeu important, pour que la motion M-189 obtienne l'appui unanime de la Chambre.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-11-05 14:02 [p.23251]
Monsieur le Président, c'est à Blainville que le premier radar météorologique de haute technologie a été installé au Québec. Dans la foulée des changements climatiques, nous allons connaître de plus en plus d'événements climatiques extrêmes ou inhabituels, comme nous l'avons vu avec les tornades à Gatineau et à Ottawa. C'est pourquoi je me réjouis de l'investissement de 95 millions de dollars de notre gouvernement pour le remplacement des radars météorologiques partout au Canada.
Passant de 120 à 240 kilomètres de portée, ces nouveaux radars permettront aux villes qui se trouvent à l'intérieur de ce rayon de bénéficier d'avertissements d'intempéries d'une plus grande précision. Cela permettra aux citoyens et à leur famille de prendre rapidement les mesures appropriées lors de l'annonce d'une intempérie à venir, notamment dans l'organisation de la sécurité sur les routes, du déneigement, des aéroports et des fermetures d'écoles.
C'est une bonne nouvelle pour ma région et pour la sécurité des Canadiennes et des Canadiens.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-10-17 14:22 [p.22490]
Monsieur le Président, en cette Journée mondiale du don d'organes et de la greffe, soulignons le plus grand geste de solidarité humaine qui puisse exister, soit le don d'organes et de tissus. Célébrons aujourd'hui la vie de ceux et de celles qui vivent maintenant grâce au don d'organes. La semaine dernière, j'ai eu le privilège de rencontrer des familles de donneurs et de receveurs d'organes de ma circonscription, comme Mme Carole Du Paul, dont le mari est décédé il y a quelques années et qui a fait le don de ses poumons et de son foie, M. Joe Hajj, receveur d'un coeur en 2009, et M. Yves LeBlanc, qui a retrouvé sa qualité de vie grâce à une transplantation de tissus. Par leurs témoignages, j'ai constaté encore une fois l'importance d'avoir accès à un système de don et de greffe d'organes efficace pour tous les Canadiens. C'est d'ailleurs ce que propose la motion M-189, que j'ai présentée ici à la Chambre.
En cette Journée mondiale du don d'organes et de la greffe, faisons partie de cette chaîne qui redonne la vie.
Voir le profil de Ramez Ayoub
Lib. (QC)
Voir le profil de Ramez Ayoub
2018-10-04 14:04 [p.22226]
Monsieur le Président, voici ce qu'on doit savoir sur l'Action de grâce, outre le fait que c'est une journée fériée.
Les racines de l'Action de grâce remontent à plus de 2 000 ans, époque où les peuples autochtones célébraient la récolte automnale. À la suite de l'arrivée des colons européens, l'Action de grâce a été célébrée pour la première fois en 1578 par l'explorateur Martin Frobisher à Terre-Neuve.
Si j'ai un conseil à donner aux dindes, c'est celui-ci: fuyez, je ne sais pas où, mais fuyez! Ce week-end, 3 millions de dindes seront consommées au Canada, accompagnées de canneberges qui, à l'origine, étaient récoltées par les Algonquins et qui servaient à des festivités comme signe de paix.
Célébrer l'Action de grâce, c'est célébrer la vie, la famille et la paix. Bonne Action de grâce à tous!
Résultats : 1 - 15 de 77 | Page : 1 de 6

1
2
3
4
5
6
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes