Comité
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 258
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Merci.
Je remercie tous les témoins ici présents. Je vais commencer par Mme Green pour discuter de gaz naturel renouvelable.
Un projet de gaz naturel renouvelable est en cours à Fruitvale, dans ma circonscription. REN Energy y construit une usine. La compagnie a reçu son dernier permis d'aménagement hier ou aujourd'hui.
J'aimerais savoir ce qui, selon vous, stimule ces types d'investissements. Ce projet a probablement été planifié avant même que la loi sur la réduction de l'inflation, ou IRA, ne naisse dans l'esprit des dirigeants américains. J'aimerais vous entendre parler de ce qui favorise ces décisions. Je ne prétends pas comprendre les marchés de l'énergie, mais on dirait que le prix du gaz naturel varie grandement d'un marché à l'autre, et un de ces réseaux longe la frontière américaine. J'aimerais savoir à quel point les décisions du gouvernement fédéral et les subventions changent la donne. Ces projets verraient-ils quand même le jour sans ces facteurs?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Je vais maintenant m'adresser à M. Auer. Je suis ravi de vous voir, comme d'habitude.
Je veux avoir un aperçu plus clair de la production de ciment au Canada. Chaque communauté compte une installation où on produit le béton nécessaire à partir d'un mélange prêt à l'emploi, mais combien d'endroits fabriquent le ciment? Je pense à la demande en captage, utilisation et stockage du carbone, ou CUSC, que vous avez mentionnée. Combien d'usines de cette sorte seraient nécessaires au Canada pour suffire à la production de ciment?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Monsieur Auer, comment décririez-vous les exportations de ciment canadien vers les États-Unis, et vice-versa? Comment peut‑on qualifier la concurrence?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Merci.
Ma question s'adresse à M. Auer.
On entend souvent dire ici que l'industrie a besoin de certitude. Vous avez mentionné à quelques reprises les contrats relatifs au carbone fondés sur les différences. Ce concept offrirait cette certitude.
Pourriez-vous nous parler de ce concept pour l'industrie du ciment et nous parler des ajustements à la frontière, puisque nos entreprises canadiennes paient une taxe sur le carbone alors que les entreprises américaines n'en paient pas?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Merci.
M. Marshall est‑il encore avec nous? Je ne le vois pas à l'écran.
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
D'accord. Je vais adresser la même question à M. Robertson.
M. Marshall a mentionné que les mesures prévues dans l'IRA prennent appui sur d'autres programmes qui étaient déjà en place aux États-Unis. Je voudrais en savoir un peu plus à ce sujet. Quels autres avantages existaient avant l'adoption de l'IRA? Comment le Canada se compare‑t‑il à ces autres programmes?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
J'allais vous poser une autre question à ce sujet. Les États-Unis pourraient adopter des lois protectionnistes s'il y a des propositions en ce sens.
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Merci.
Je voudrais poursuivre dans la même direction avec M. Gaffield.
Vous avez dit que le Canada se laissait distancer et vous avez mentionné le nombre de Canadiens possédant des diplômes supérieurs. Si je m'en souviens bien, 3 % des Suédois ont un doctorat, et leur nombre est inférieur au 1 % de Canadiens dans la même situation. En Allemagne, le taux est de 2 %. Là, nous sommes derrière.
Dans notre comité et ailleurs, à la Chambre, on entend notamment dire que le financement des étudiants diplômés par les trois conseils n'a pas été majoré depuis 2003, ce qui, par attrait ou obligation, en amène beaucoup à s'expatrier pour poursuivre leurs études supérieures. Ici, ils vivent dans la pauvreté.
Je me demande si vous considérez que c'est important. Visiblement, ça ne constitue pas la totalité du problème, mais n'est‑ce pas un facteur que nous devrions corriger au plus vite?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Vous avez parlé de la loi américaine dite « semi-conducteurs et science », dont le coût s'élèverait à 280 milliards. Comment est‑ce que ça se compare à ce que le Canada consacre à la science? J'essaie de comprendre ce que l'État fédéral devrait débourser pour être à la hauteur, du point de vue canadien. Je sais que notre population n'équivaut qu'à 10 % de celle des États-Unis.
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Combien me reste‑t‑il de temps?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Dans ce cas, je m'adresse à Mme Waite, de l'Ocean Frontier Institute.
Je suis vraiment désireux d'en savoir davantage sur l'élimination du gaz carbonique. Je vous accorde une minute et demie pour parler de la méthode à employer et de l'échéancier à respecter.
J'en connais très peu sur ce gaz. Est‑ce qu'on le stocke dans l'eau? Sous le plancher océanique? Je vous donnerai un peu plus de temps pour en dire plus.
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Je vous remercie.
J'aimerais m'adresser à M. Gaffield.
Vous parliez de réseaux de recherches mondiaux et du fait que les grands projets audacieux ont nécessairement une portée internationale. Pourriez-vous nous en dire plus à ce sujet en utilisant peut-être l'exemple de notre expérience dans la production de vaccins?
Le Canada n'avait pas de production nationale en matière de vaccins. Comment avons-nous changé cela, et comment pouvons-nous peut-être faire encore mieux pour avoir une production nationale adéquate? Comment cet écosystème international fonctionne‑t‑il dans le milieu scientifique?
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Merci.
Merci encore de votre participation.
Je vois certains d'entre vous pour la première fois en vrai — je vous ai déjà vus sur Zoom —, alors c'est bon de vous avoir ici.
Je vais poursuivre avec le Dr Rouleau.
Le Canada a une longue histoire dans le domaine des neurosciences. Comme vous l'avez dit, nous avons une forte présence internationale dans ce domaine, et McGill semble en être le centre. Vous avez parlé de la collaboration dans laquelle le Canada excelle également. Je me demande simplement quelle est l'étendue de cette collaboration à travers le pays et quelle en est l'importance. À l'époque où je travaillais à l'Université de la Colombie-Britannique, des recherches sur la moelle épinière étaient menées en zoologie, là où j'étais.
Je me demande simplement quelle est l'étendue de ces relations de collaboration et dans quelle mesure les chercheurs canadiens sont connectés par rapport à ceux qui sont rattachés à des laboratoires de portée internationale à l'extérieur du Canada.
Voir le profil de Richard Cannings
NPD (BC)
Vous avez parlé tout à l'heure du concept de la science ouverte, et vous avez dit que cela semble se limiter au Canada, du moins dans le domaine des neurosciences, et que c'est peut-être même plus limité que cela. Dans quelle mesure est‑ce que ce concept est répandu dans le pays? Est‑ce que toutes les organisations appliquent ce concept, ou est‑ce qu'il n'existe qu'à McGill? Quelle est l'ampleur de ce phénomène au Canada? Je pense que vous avez essayé de répondre à la question de savoir pourquoi cela ne se fait pas partout ailleurs dans le monde.
Résultats : 1 - 15 de 258 | Page : 1 de 18

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes