Passer au contenu Début du contenu

25e Conférence des présidents d’assemblée du Commonwealth – Cérémonie d’ouverture

« Mesdames et Messieurs les présidentes et présidents d’assemblée, distingués invités, je tiens d’abord à vous souhaiter la bienvenue en cette journée assez fraîche; sachez que les Canadiens, comme moi, sentent le froid autant que vous; la différence est que, avec le temps, ils ont appris à s’y adapter en maîtrisant l’art de jurer dans les deux langues officielles.

Comme le Président Furey l’a dit, c’est un plaisir de vous rencontrer à Ottawa en cette 25e Conférence des présidents d’assemblée du Commonwealth.

La toute première Conférence s’est tenue au Canada, en 1969, et nous en sommes très fiers. Elle avait été organisée à l’initiative de l’honorable Lucien Lamoureux, 27e Président de la Chambre des communes, et avait porté sur le rôle des présidents d’assemblée parlementaire. Comme c’est toujours le cas aujourd’hui, la Conférence avait pour but de conserver, de favoriser et d’encourager l’impartialité et la loyauté des présidents d’assemblée; de promouvoir la connaissance et la compréhension de la démocratie parlementaire sous ses diverses formes; et de mettre sur pied des institutions parlementaires.

En 2004, mon prédécesseur, le Président Peter Milliken, a eu le plaisir d’accueillir ses collègues présidents d’assemblée du Commonwealth. Ayant été élu Président de la Chambre des communes du Canada en décembre 2019, c’est à mon tour de vous recevoir, conjointement avec le Président Furey. Comme je viens tout juste d’entrer en fonction, ce sera une excellente occasion pour moi d’apprendre de vous, collègues chevronnés, et de discuter de questions d’intérêt commun.

La Conférence nous permettra aussi d’avoir des dialogues productifs sur des dossiers qui sont importants non seulement pour chacun de nous individuellement, mais aussi pour notre communauté de présidents d’assemblée dans son ensemble.

L’an dernier, le Commonwealth moderne a célébré son 70e anniversaire sous le thème « Un Commonwealth connecté ». Je pense que ce thème reflète très bien la détermination à travailler dans un esprit d’amitié dont fait preuve notre famille de pays, si diversifiée sur les plans culturel et géographique.

Cela dit, la Conférence constitue aussi, en quelque sorte, une réunion de famille.

En effet, le Commonwealth est une vaste famille composée de membres diversifiés et séparés par de grandes distances, mais qui sont néanmoins unis par les valeurs communes que sont la démocratie, la liberté d’expression, les droits de la personne et l’État de droit, ce qui n’empêche pas chaque membre de suivre son propre chemin, conformément à la volonté de son peuple.

Comme n’importe quelle famille, il nous arrive d’avoir des points de vue différents, mais nous nous entraidons dans les périodes difficiles, et nous célébrons nos réussites.

Nos gouvernements, nos institutions et nos populations entretiennent des liens à différents niveaux. Nous unissons nos forces pour protéger l’environnement naturel et les océans que nous avons en commun et qui relient bon nombre de nos pays. Nous coopérons en matière commerciale afin d’aider les populations – et tout particulièrement les femmes, les jeunes et les communautés marginalisées – à se donner des moyens d’agir sur le plan économique. Nous prenons part à des échanges universitaires et à des rivalités sportives amicales, et nous encourageons les jeunes à faire du sport dans un esprit de développement et de paix.

Le Commonwealth est une tribune importante pour les parlementaires qui veulent susciter des changements.

Et la Conférence des présidents d’assemblée du Commonwealth ne fait pas que promouvoir les institutions démocratiques et parlementaires; elle donne aussi l’occasion aux présidents des parlements du Commonwealth de discuter des pratiques exemplaires qu’ils appliquent dans leurs assemblées respectives.

Cette approche permet aux présidents d’assemblée de tous les pays du Commonwealth, qu’ils soient grands ou petits, vieux ou jeunes, de se réunir et d’aborder divers enjeux selon leur point de vue particulier.

Cette année, nous explorerons une variété de thèmes : qu’il s’agisse de transparence ou d’adaptabilité, de sécurité ou d’inclusivité, nous entendrons les contributions de nombreux collègues et apprendrons comment leurs expériences ont façonné leurs parlements, et comment nous pouvons tirer parti de ces expériences.

En plus d’offrir aux participants l’occasion d’assister à des séances plénières et à des ateliers dans l’édifice magnifique du Sénat et l’édifice de l’Ouest nouvellement rénové, où se trouve la Chambre des communes temporaire, le Parlement du Canada se fera une joie de faire découvrir quelques uns des nombreux attraits de notre capitale. Dans les prochains jours, vous aurez la chance de visiter le Musée des beaux arts du Canada et de prendre part à des activités hivernales au Château Montebello; je me porte même volontaire pour montrer aux présidents intéressés comment faire un bonhomme de neige!

Permettez moi donc, encore une fois, de vous souhaiter la bienvenue au Parlement du Canada et à la 25e Conférence des présidents d’assemblée du Commonwealth. Profitons le plus possible de cette occasion pour fraterniser, célébrer notre amitié et continuer à renforcer les liens qui unissent les membres du Commonwealth. »