Passer au contenu Début du contenu

Entrée des courriéristes parlementaires

Le premier sculpteur du Dominion, Cléophas Soucy, en train de sculpter Grattan O’Leary dans son studio, vers 1949.

L'entrée principale de l'ancienne salle de lecture se trouve en un point stratégique : on y accède à partir du Hall d'honneur. La voûte du petit couloir qui mène à cette entrée est ornée de clefs pendantes et de bosses de larmier figurant la tête de dix éminents courriéristes parlementaires. Ce projet, entrepris par le ministère des Travaux publics en 1949 et terminé en 1950, voulait souligner la vocation de la salle de lecture et honorer d'anciens journalistes qui s'étaient fait un nom comme fondateurs ou éditorialistes de journaux canadiens. La plupart de ces journalistes devaient faire le saut en politique par la suite.

Grattan O'Leary - nommé sénateur en 1963 - qui fut un des premiers journalistes à souligner le rare mélange de confort et de beauté de la salle de lecture lors de son ouverture en 1920, ne s'attendait sans doute pas à être un jour un des modèles du sculpteur Cléophas Soucy.

Haut de page