Passer au contenu Début du contenu

FAAE Communiqué de presse de comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.


Comité permanent des affaires étrangères et du développement international
House of Commons / Chambre des communes
Standing Committee on Foreign Affairs and International Development

Pour publication immédiate


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Protéger les droits fondamentaux des chrétiens coptes d'Égypte dans la foulée du printemps arabe : Le point de vue du Parlement du Canada

Ottawa, 24 mai 2013 -

Le Comité permanent des affaires étrangères et du développement international de la Chambre des communes a déposé aujourd’hui son rapport exhaustif, préparé par le Sous-comité des droits internationaux de la personne et intitulé Protéger les droits fondamentaux des chrétiens coptes d’Égypte dans la foulée du printemps arabe : Le point de vue du Parlement du Canada. Le rapport contient 14 recommandations relatives à la politique canadienne envers l’Égypte.

« Les millions de coptes d’Égypte sont tout autant citoyens égyptiens que la majorité musulmane », a déclaré le président du Sous-comité, Scott Reid. « Le gouvernement égyptien doit assurer leur sécurité et faire respecter leur droit de pratiquer leur religion en toute liberté. »

La vague de protestations contre l’ancien dictateur égyptien, le président Hosni Moubarak, a forcé celui-ci à démissionner en février 2011. Lors des manifestations, les Égyptiens de différentes confessions ont marché ensemble jusqu’à la place Tahrir pour réclamer plus de libertés politiques en portant des bannières sur lesquelles était écrit : « Nous sommes tous Égyptiens. »

« Il ne s’agit pas d’une question partisane », a souligné Wayne Marston, vice-président du Sous-comité et porte-parole du NPD en matière de droits de la personne. « Tous les partis s’entendent pour dire que la persécution des minorités religieuses en Égypte doit cesser immédiatement. S’il n’y a pas de liberté de religion et de protection contre la persécution, il n’y a pas de respect pour la primauté du droit et, en fin de compte, pas de démocratie. »

Les membres du Sous-comité estiment que le soulèvement populaire et l’élection démocratique et pacifique du président Mohamed Morsi ont permis au peuple égyptien de bâtir une démocratie tolérante et pluraliste. Le rapport reconnaît et appuie les étapes positives suivies par l’Égypte, mais sonne l’alarme en ce qui concerne les violations des droits de la personne et les abus.

Plus particulièrement, le rapport souligne le fait que les Égyptiens coptes sont toujours victimes de violations du droit à la liberté de religion et de croyance, de discrimination généralisée et d’exclusion culturelle. De plus, le nombre d’attaques violentes et sectaires contre les chrétiens coptes et leurs lieux de culte a augmenté depuis la chute du régime Moubarak.

« La persécution de la minorité copte pour des motifs religieux porte atteinte à un droit de la personne universel, la liberté de religion, un droit essentiel à la valorisation et à la protection de la dignité humaine et de la paix internationale », a souligné Irwin Cotler, second vice-président du Sous-comité et porte-parole du Parti libéral en matière de droits de la personne.

Au cours de l’étude, il est devenu évident que le respect des droits de la personne des Égyptiens coptes et des autres minorités était directement lié au respect de la primauté du droit dans le pays en général. Les membres du Sous-comité espèrent qu’en traçant la voie de l’avenir démocratique du pays, le gouvernement de l’Égypte veillera à protéger efficacement les droits fondamentaux de tous les Égyptiens, sans distinction de religion. L’intolérance religieuse, la discrimination, l’extrémisme et la violence n’ont pas leur place dans la nouvelle Égypte. Dans son rapport, le Sous-Comité recommande que le Canada continue de demander au gouvernement de l’Égypte de respecter les droits fondamentaux de tous les Égyptiens, notamment les droits de ses citoyens coptes.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Miriam Burke, Greffier(ère) du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international
Téléphone: 613-996-1540
Courriel: FAAE@parl.gc.ca