Passer au contenu Début du contenu

FAAE Communiqué de presse de comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.


Comité permanent des affaires étrangères et du développement international
House of Commons / Chambre des communes
Standing Committee on Foreign Affairs and International Development

Pour publication immédiate


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


RÉPONSE DU CANADA À L'EIIL

Ottawa, 30 mars 2015 -

Le Comité permanent des affaires étrangères et du développement international de la Chambre des communes a présenté aujourd’hui un rapport intitulé Réponse du Canada à l’État islamique en Iraq et au Levant (EIIL). Le rapport est le fruit de l’étude réalisée par le Comité sur la violence, les persécutions et les bouleversements perpétrés en Iraq, en Syrie et dans la région par l’EIIL. Le Comité y formule, à l’intention du gouvernement du Canada, 16 recommandations sur la manière de répondre à la menace que présente l’EIIL.

Les témoignages entendus par le Comité ont mis en lumière tout le malheur causé par l’EIIL, une organisation terroriste dont les actions sont contraires aux droits de la personne, à la dignité humaine et au droit international. L’EIIL a tué des gens pour la seule raison qu’ils faisaient partie d’un certain groupe ou qu’ils étaient d’une certaine confession. D’autres ont été forcés de fuir sans rien pouvoir emporter. Si on le laisse faire, l’EIIL risque de détruire la diversité ethnique et religieuse de la Syrie et de l’Iraq. De plus, l’EIIL menace la stabilité de toute la région. Il attire à lui les combattants extrémistes et cherche à faire des adhérents ailleurs qu’en Syrie et en Iraq, tout en se moquant des frontières et de la souveraineté de ces deux pays.

Le terrorisme international et l’extrémisme violent sont des problèmes complexes et multidimensionnels qui nécessitent une approche exhaustive et une réponse soutenue. Ceci dit, comme le Comité l’indique dans son rapport, la véritable nature de l’enjeu principal est claire : il faut neutraliser l’EIIL et son idéologie violente.

Le président du Comité, Dean Allison, a souligné l’importance, pour le Canada, de demeurer engagé avec ses alliés de la coalition internationale contre l’EIIL : « L’étude et le rapport du Comité montrent clairement que le Canada ne peut ignorer cette crise ». M. Allison a ajouté que, si l’EIIL « étend son emprise territoriale, et même s’il demeure dans le territoire actuellement sous son contrôle, il continuera de commettre les atrocités décrites dans le rapport ».

En réponse à la crise provoquée par l’EIIL, le Canada peut aider à combler des besoins concrets et urgents, notamment en matière de secours humanitaire et de soutien militaire, comme l’explique le rapport.

À la lumière des problèmes régionaux complexes exposés dans le rapport, Marc Garneau, vice président du Comité, a dit qu’il était crucial, pour le Canada, d’élaborer « une stratégie globale à long terme qui orienterait son engagement au Moyen Orient et en Afrique du Nord ».

Parmi les autres mesures à prendre, le Comité recommande que le gouvernement du Canada continue de participer à la coalition internationale contre l’EIIL en vue de mettre en œuvre les cinq champs d’action de la coalition et de réaliser l’objectif de vaincre l’EIIL. Il recommande aussi que le Canada continue de fournir une aide humanitaire substantielle pour répondre aux besoins des millions de personnes déplacées et touchées par les violences commises en Syrie et en Iraq.

On peut lire le texte intégral du rapport sur le site Web du Comité.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Joann Garbig, Greffier(ère) du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international
Téléphone: 613-996-1540
Courriel: FAAE@parl.gc.ca