Passer au contenu Début du contenu

FAAE Communiqué de presse de comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.


Comité permanent des affaires étrangères et du développement international
House of Commons / Chambre des communes
Standing Committee on Foreign Affairs and International Development

Pour publication immédiate


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Semaine de responsabilité de l'Iran 2019

Ottawa, 9 mai 2019 -

Atteintes aux droits civils et politiques, arrestations arbitraires, détention de manifestants pacifiques et violations répétées du droit à l’application régulière de la loi. Ces violations des droits de la personne en Iran sont au nombre de celles que les témoins ont soulignées au cours d’une réunion spéciale du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international.

Dans le cadre de la Semaine de responsabilisation de l’Iran 2019, le Comité a entendu les témoignages de Shirin Ebadi, avocate et activiste iranienne des droits de la personne et lauréate du prix Nobel de la paix, de Masih Alinejad, journaliste et activiste irano-américaine et de Nikahang Kowsar, environnementaliste Irano-Canadien. Le Comité a également entendu le témoignage de Richard Ratcliffe, époux de l’Irano-Britannique Nazanin Zaghari-Ratcliffe, emprisonnée arbitrairement en Iran depuis 2016.

Les témoins ont brossé un portrait particulièrement inquiétant de la situation actuelle des droits de la personne en Iran, 40 ans après la révolution islamique. On a informé le Comité que le régime iranien continue de commettre ou de tolérer des violations systématiques et généralisées à l’égard des droits de la personne et de la dignité humaine. Ces atteintes comprennent des violations courantes à l’égard des libertés de réunion et d’expression, ainsi que des violations des droits des femmes et des minorités religieuses et ethniques.

Ces témoignages concordent avec les rapports du Rapporteur spécial sur la situation des droits de l’homme en République islamique d’Iran. Entre autres graves inquiétudes, le Rapporteur spécial a décrit comment le régime iranien utilise la peine de mort contre des jeunes contrevenants, emploie la torture et applique d’autres traitements et châtiments cruels, inhumains et dégradants.

Le Comité dénonce le bilan du régime iranien en matière de droits de la personne et lui demande de libérer immédiatement tous les prisonniers politiques et les autres personnes détenues arbitrairement. Le Comité exhorte le gouvernement du Canada à maintenir la pression diplomatique sur l’Iran afin qu’il respecte ses obligations nationales et internationales à l’égard des droits de la personne. Il demande aussi au gouvernement du Canada d’envisager des sanctions visant les individus responsables des violations flagrantes des droits de la personne en Iran.

Le Comité dénonce en outre l’appui de l’État iranien au terrorisme, notamment son soutien au Hezbollah au Liban et au Hamas à Gaza, ainsi que son appui au régime sanguinaire de Bashar al Assad en Syrie. L’influence déstabilisatrice de l’Iran au Moyen-Orient constitue une menace à la paix et la sécurité régionales et mondiales. Enfin, le Comité exprime son soutien aux personnes courageuses qui défendent les droits de la personne en Iran et dans le monde entier, et qui œuvrent, souvent à leurs risques et périls, pour la défense des droits et des libertés des Iraniens.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Erica Pereira, greffière du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international
Téléphone: 613-996-1540
Courriel: FAAE@parl.gc.ca