Passer au contenu Début du contenu

FINA Rapport du Comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.

PDF

Rapport dissident

Contexte

Le gouvernement libéral a hérité d’une situation économique positive : un budget équilibré, une économie américaine et une économie mondiale en croissance, un marché immobilier en plein essor à Toronto et à Vancouver et des taux d’intérêt à un bas record.  Tout cela a entraîné des recettes additionnelles de 20 milliards de dollars l’année dernière.  Un gouvernement responsable aurait utilisé cet argent pour rembourser la dette, mais Justin Trudeau a préféré le dilapider.

Justin Trudeau a échoué à n’accuser que de petits déficits de 10 milliards de dollars par année et à équilibrer le budget d’ici 2019, comme promis.  Au lieu de cela, le déficit de cette année s’élève à près de 20 milliards de dollars, trois fois ce que Justin Trudeau avait dit, et la dette a augmenté de 60 milliards de dollars.  Finances Canada prévoit 25 autres années de déficits à ce rythme.  Justin Trudeau a dit que le budget s’équilibrerait de lui-même.  Mais s’il ne s’équilibre pas avec toute cette chance, quand le fera-t-il ?

Alors que les Canadiens vont payer des intérêts plus élevés sur un endettement des ménages record, ils feront face à des hausses fiscales massives pour payer pour la dette sans fin de Justin Trudeau. 

Les membres conservateurs du Comité permanent des finances de la Chambre des communes proposent le rapport dissident suivant :

Équilibrer le budget

Dire aux Canadiens quelle année le budget sera équilibré et le faire dans le budget de 2019.

Abolir la taxe sur le carbone

Annuler la taxe sur le carbone qui augmentera le coût de l’essence, de l’épicerie, du chauffage domiciliaire et d’autres produits essentiels dont les Canadiens ont besoin tous les jours, alors que les gros pollueurs industriels ont droit à une exemption de la taxe sur le carbone.

Abolir le projet de loi C-69 

Le projet de loi C-69, la loi anti-pipeline ne fera qu'exacerber la crise actuelle du secteur de l'énergie au Canada qui a perdu plus de 120 000 emplois sous le gouvernement libéral.

Construire Énergie Est

Le pipeline Énergie Est livrerait un million de barils de pétrole par jour de l’Ouest canadien aux raffineries de l’Est du Canada.

Annuler les dépenses de la Banque d’infrastructure asiatique

Mettre fin immédiatement à l’engagement de 526 millions de dollars pour la Banque d’infrastructure asiatique, qui utilise l’argent des contribuables canadiens pour construire des pipelines en Chine et dans d’autres pays, alors qu’aucune entreprise canadienne ne reçoit de contrats de construction. 

Stopper les passages illégaux à la frontière

Plus de 38 000 personnes sont entrées illégalement au Canada en provenance des États-Unis alors que le gouvernement actuel continue à les transporter vers des refuges pour sans-abri et des hôtels sans plan à long terme.  Les contribuables ne devraient pas payer pour l’échec des libéraux à gérer les frontières canadiennes de manière sécuritaire et responsable.

Annuler l’augmentation des charges sociales

Annuler l’augmentation des cotisations au RPC, qui représente une hausse d’impôt nette pour les familles canadiennes.

Offrir des possibilités aux travailleurs handicapés

Assurer que les personnes handicapées ne perdent pas plus en prestations et en imposition que ce qu’elles ont en gagnant un revenu d’emploi.