Début du contenu
Histoire, art et architecture Collection
O-5768
chaise de salle à manger

O-5768
chaise de salle à manger

Rechercher la collection
chaise de salle à manger
Spécifications
Artistes Castle and Son Reg'd (fabricant) John Andrew Pearson (dessinateur)
Date 1920/10/08
Inscriptions
29
Matériels bois, noyer similicuir métal, laiton
Styles John Andrew Pearson
Dimensions (cm) 46.0 (Longueur)52.0 (Largeur)101.0 (Hauteur)
Fonctions Mobilier
Code à barre 600954
Chaise de salle à manger
Chaise conçue pour le restaurant parlementaire.
Castle & Son, Registered
Cette entreprise montréalaise exerce ses activités de 1881 à 1920 et se spécialise dans le vitrail pendant 20 ans avant de se tourner vers l’ébénisterie au début du XXe siècle. La collection du Musée des beaux-arts de Montréal compte des exemples de vitraux et de meubles créés par l’entreprise, dont un grand cadre de lit et une commode en érable. Vers la fin de ses activités, Castle & Son produit des chaises pour la salle à manger du Parlement ainsi que d’autres meubles, comme des canapés et des buffets, pour l’édifice du Centre du Parlement, récemment construit.
John Andrew Pearson
La personne la plus étroitement associée à la construction de l'édifice du Centre est un architecte de Toronto, du nom de John Andrew Pearson. Pearson est né en juin 1867 en Angleterre, où il a fait ses études. Les annales laissent entendre que peu de temps après avoir terminé ses études à Sheffield, il a émigré au Canada en 1888. Peu après, il a amorcé une longue association avec l'architecte Frank Darling de la firme Darling and Sproatt. En 1893, la firme devient Darling and Pearson, et Pearson, âgé de 31 ans, s'est déjà fait un nom dans le monde de l'architecture au Canada.

Au cours des 45 années suivantes, John Andrew Pearson s'est associé à un nombre de plus en plus élevé de projets, allant de structures commerciales et d'hôpitaux aux universités et aux édifices du Parlement. Le Year Book of Canadian Architecture de 1913 le qualifie de Maître constructeur. Bien que son nom soit associé à plusieurs édifices occupés par des grandes banques et le gouvernement, le projet qui l'a rendu le plus célèbre est celui de la reconstruction de l'édifice du Parlement, détruit dans l'incendie de février 1916. En collaboration avec l'architecte de Montréal, Joseph-Omer Marchand, Pearson en arrive à une conception superbe qui non seulement cadre bien avec l'infrastructure existante de la Colline du Parlement, mais prévoit la construction d'un édifice foncièrement moderne et résistant au feu, adapté aux besoins d'un corps législatif moderne et qui suit le courant néo-gothique.

La construction de l'édifice a permis à Pearson de faire ample étalage de son génie et de sa vision. L'architecte a participé à tous les aspects de la conception intérieure et extérieure. L'ameublement, la ferronnerie d'art et les ouvrages en pierre ont fait partie du processus de la conception. Les aspects symboliques et cérémoniaux du Parlement, tant pour les parlementaires que pour les citoyens du Canada, se retrouvent dans toutes les étapes de la conception de l'édifice, jusque dans la Tour de la Paix et la Chapelle du Souvenir.

En 1932, l'Université de Toronto a reconnu le génie et le rôle déterminant de John Andrew Pearson et il est le premier architecte au Canada à recevoir un doctorat honorifique en architecture