Passer au contenu
Début du contenu
Start of content

441-02079 (Environnement)

Pétition papier

Langue d'origine de la pétition : English

Pétition au gouvernement du Canada

ATTENDU QUE :

  • Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) nous a prévenus à maintes reprises que la hausse des températures au cours des vingt prochaines années provoquera une dévastation généralisée et des conditions météorologiques extrêmes;

  • Il ne fait aucun doute que le Canada ressent maintenant ces effets, qui se traduisent par une augmentation des inondations, des feux de forêt et des températures extrêmes;

  • Pour faire face à cette crise climatique, il faut réduire radicalement les émissions de gaz à effet de serre (GES) afin de limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Le secteur pétrolier et gazier est la source d’émissions la plus importante et celle qui croît le plus rapidement;

  • En 2021, le gouvernement fédéral s’est engagé à plafonner et à réduire les émissions provenant du secteur pétrolier et gazier en vue d’atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

Nous soussignés, résidents de Kingston et les Îles, prions le gouvernement du Canada d’instaurer immédiatement, dans le secteur pétrolier et gazier, des plafonds d’émissions ambitieux, réalistes et de grande portée qui permettront au Canada d’atteindre les objectifs de réduction des émissions qu’il s’est fixés à l’horizon 2030.

Réponse du ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Signé par (ministre ou secrétaire parlementaire) : L'honorable STEVEN GUILBEAULT

Le secteur pétrolier et gazier contribue de façon importante à l'économie du Canada. Il est également la plus grande source d'émissions de gaz à effet de serre (GES) au Canada et, à ce titre, il a un rôle essentiel à jouer dans l'atteinte des objectifs climatiques du pays.

Comme indiqué dans le Plan de réduction des émissions 2030, publié en mars 2022, un élément clé du plan climatique du gouvernement du Canada est de plafonner et de réduire les émissions de GES du secteur pétrolier et gazier au rythme et à l'échelle nécessaires pour contribuer aux objectifs climatiques du Canada pour 2030 et parvenir à des émissions nettes nulles d'ici 2050.

Le 18 juillet 2022, le gouvernement du Canada a publié un document de travail pour lancer un engagement officielle sur deux options réglementaires potentielles pour plafonner et réduire les émissions de GES du secteur pétrolier et gazier et s'est ensuite engagé avec les provinces, les territoires, l'industrie, les organisations autochtones, les organisations non gouvernementales et d'autres parties prenantes pour éclairer l'approche. Le gouvernement prévoit de présenter son approche de plafonnement des émissions pour le secteur pétrolier et gazier d’ici la fin de l’année.

Le plafond d'émissions s'appuiera sur d'autres mesures importantes prises par le gouvernement pour réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant du secteur pétrolier et gazier, notamment :

  • La stratégie canadienne sur le méthane, qui impose au secteur pétrolier et gazier de réduire ses émissions de méthane d'au moins 75 % d'ici à 2030 par rapport aux niveaux de 2012.
  • La tarification de la pollution par le carbone, qui couvre environ 80 % des émissions de GES au Canada, y compris celles provenant du pétrole et du gaz. Actuellement, le prix minimum de la pollution par le carbone est de 65 dollars par tonne d'émissions de GES, avec une augmentation de 15 dollars par an pour atteindre 170 dollars en 2030.
  • Le règlement sur les combustibles propres, finalisé en 2022, réduira les émissions des combustibles fossiles liquides tout au long de leur cycle de vie - de l'extraction à l'utilisation finale, en passant par le traitement et la distribution - et encouragera les combustibles et les technologies à faible teneur en carbone.

 

 

 

 

Présentée à la Chambre des Communes
Mark Gerretsen (Kingston et les Îles)
5 février 2024 (Pétition n° 441-02079)
Réponse du gouvernement déposée
20 mars 2024
Photo - Mark Gerretsen
Kingston et les Îles
Caucus Libéral
Ontario

Seules les signatures validées sont comptées dans le nombre total de signatures.